Pages in topic:   [1 2] >
Jeune diplômée cherche désespérément un emploi
Thread poster: Elodie Lopez
Elodie Lopez
United Kingdom
Local time: 10:58
English to French
Oct 28, 2008

Bonjour à tous,

Je viens de terminer mon Master 2 en Traduction (pas de spécialisation). Après avoir effectué mes stages obligatoires pendant la dernière année, j'ai décidé de chercher un emploi dans une agence car le portage salarial ne me tente pas trop encore, j'ai l'impression d'être trop jeune et pas du tout prête. J'ai déjà passé quelques tests qui ne se révèlent paqs plus probants les uns que les autres. La raison de tous ces refus est bien simple : je n'ai pas assez d'expérience en traduction. Mais, sans paraître désobligeante, si personne ne me donne ma chance, comment vais-je pouvoir gagner de l'expérience ???

J'ai vainement tenté de chercher à l'étranger aussi (principalement au Royaume-Uni et en Espagne) mais on en revient toujours au même point... le manque d'expérience.

Actuellement, la seule "spécialisation" que j'ai, c'est mon dernier stage en traduction de jeux vidéo. Il est vrai que j'aimerais percer dans ce domaine-là mais même là, on me parle de l'expérience blabla que je n'ai pas. De toute façon, je ne compte pas me cantonner à un seul domaine de spécialité.


En fait, j'avais décidé de me débrouiller toute seule pour trouver un travail mais je me rends compte que c'est extrêmement difficile et j'aimerais savoir si vous n'avez pas quelques tuyaux à me donner...

Merci de votre aide

Elodie

[Edited at 2008-10-28 10:13]


Direct link Reply with quote
 

Samantha Hoffmann  Identity Verified
Local time: 11:58
Member (2002)
English to French
+ ...
- Oct 28, 2008

Bonjour Elodie,

Malheureusement, c'est chose courante quand on sort de l'école de ne pas trouver de boulot immédiatement... et le manque d'expérience en est la principale cause!
Je suis d'accord avec toi, comment acquérir de l'expérience si personne ne te laisse une chance, mais il en est ainsi...

Je te suggère de regarder régulièrement sur le site de l'anpe où les annonces de traducteurs internes sont assez nombreuses (avec un peu de chance, ils acceptent même les débutants!)

Sinon, en attendant de trouver un emploi rémunéré (pendant tes recherches), essaye de faire de la traduction bénévole pour un organisme à but non lucratif.
Nombreuses sont les organisations qui n'ont pas les budgets pour faire traduire leurs documents/sites/etc. et ça permet de s'entraîner tout en étant utile

Il ne faut pas désespérer. La recherche d'emploi est le lot de tout travailleur et ne se limite pas aux traducteurs... il faut de la patience, de l'entraînement, de la bonne volonté... et ça viendra!

Bon courage

Samantha


Direct link Reply with quote
 
Elodie Lopez
United Kingdom
Local time: 10:58
English to French
TOPIC STARTER
Ne pas désespérer Oct 28, 2008

C'est bien vrai. J'essaye de ne pas baisser les bras mais parfois c'est dur. Faire 5 ans d'études et ne rien avoir au bout, la pilule passe mal parfois.

Merci de tes conseils, en ce qui concerne l'anpe, j'y vais tous les jours mais pour l'instant aucune offre ne correspond à mes capacités.

Ensuite, le souci c'est que mes parents ne vont pas m'entretenir en attendant qu'un beau jour se lève et que j'ai du travail, ton idée de travailler gratuitement est très pertinente mais je ne peux pas trop me le permettre en ce moment et trouver un boulot la journée et faire des trad le soir, je ne sais pas si c'est le plus conseillé.

Moi, je veux simplement qu'on me permette de faire mes preuves dans ce métier.


Direct link Reply with quote
 
Nicolas Coyer  Identity Verified
Colombia
Local time: 04:58
Spanish to French
+ ...
infos Oct 28, 2008

Bonjour Elodie,

Je suis d'accord avec Samantha. Dans mon cas, c'est ce qui a marché. J'ai fait mes armes en tant que salarié et ça m'a permis d'apprendre beaucoup notamment concernant les outils de TAO et, en travaillant avec des traducteurs plus expérimentés que moi, j'ai appris à être plus pratique/pragmatique dans mon travail. Sans compter, l'importance du travail en équipe. En plus, tu tisses des liens qui se révèleront très précieux lorsque tu voudras te lancer.
Un conseil : place un peu plus d'info sur Proz, notamment ton CV, pour que les clients sachent qui tu es et d'où tu viens (je veux dire ta formation, ton expérience même si elle est limitée, pour l'instant).


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 11:58
French to Portuguese
+ ...
auto-entrepreneur Oct 30, 2008

Bonjour Elodie,

Je te conseille de te renseigner sur le nouveau statut de l'auto-entrepreneur:

http://www.auto-entrepreneur.fr

Je te suggère aussi de visiter mon blog, où tu trouveras des conseils sur la meilleure façon de te rendre visible:

http://mapetiteentreprise1971.spaces.live.com

Pour ce qui est de la traduction bénévole, essaie les Traducteurs Sans Frontières. Et si tu connais des traducteurs qui sont surchargés, propose tes services.


Direct link Reply with quote
 

Audrey Bernard-Petitjean
France
Local time: 11:58
Member (2008)
English to French
Traducteurs Sans Frontières TSF Oct 30, 2008

Carla Guerreiro wrote:
Pour ce qui est de la traduction bénévole, essaie les Traducteurs Sans Frontières. Et si tu connais des traducteurs qui sont surchargés, propose tes services.


Bonjour,

ayant récemment commencé dans le métier moi aussi et n'ayant pas encore énormément de travail, j'ai proposé mes services à TSF. Malheureusement, ils ne travaillent qu'avec des traducteurs ayant au moins 2 d'expérience car ils ne peuvent pas assurer de relecture...
Mais je suppose qu'il existe certainement d'autres organismes auxquels on peut s'adresser pour faire du bénévolat...

Bon courage à Elodie en tout cas !

Audrey


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 11:58
Member (2007)
German to French
+ ...
... Oct 30, 2008

Carla Guerreiro wrote:

Et si tu connais des traducteurs qui sont surchargés, propose tes services.
Je crois qu'Élodie recherche un emploi salarié, pas du travail en freelance...

Elodie malheureusement à part te souhaiter bonne chance, je n'ai pas trop de recette miracle... Il est dommage que tu n'aies pas pu rester dans les entreprises où tu as fait tes stages, cela reste la meilleure porte d'entrée vers un poste de traducteur...

As-tu postulé auprès des grandes grandes agences européennes ? Elles recrutent assez souvent au niveau débutant ou quasi-débutant. Il y a 2-3 ans de ça, l'une d'elles était avidement à la recherche de traducteurs EN+DE vers FR, si j'ai bien compris ils ne trouvaient personne avec un allemand correct... L'espagnol est évidemment moins recherché que l'allemand, mais ça reste une grande langue sur notre marché, donc un poste en interne avec tes combinaisons, ça doit pouvoir se trouver dans les grandes agences.

Dans tous les cas, il faut te mettre en avant le plus possible. Je ne sais pas comment tu te présentes aux entreprises, mais l'impression que me fait ton premier post, c'est 1/ beaucoup d'amertume 2/ tu ne parles que de tes points faibles. Ce n'est pas tant l'expérience que recherchent les agences (car la plupart ne sont de toute façon pas prêtes à payer des traducteurs expérimentés à leur juste valeur) ni une spécialisation très pointue (dans la plupart des agences, le travail est généraliste au sens où il faut savoir tout faire... du jeu vidéo aux spécifications de combustibles nucléaires en passant par le contrat ou le slogan publicitaire...), mais elles recherchent un minimum de connaissances techniques dans au moins un des domaines où elles travaillent beaucoup, la maîtrise de l'outil informatique et l'adaptabilité. Si tu as déjà travaillé dans les jeux vidéos, il me semblerait logique de te tourner vers l'informatique, qui est un domaine de traduction majeur, qui intéressera toutes les grosses agences. D'abord tu peux acquérir des connaissances en te formant gratuitement toi-même, avec l'aide d'Internet, à différents logiciels et langages (par exemple en apprenant à faire des sites Web ne serait-ce qu'en HTML, comme je l'ai fait). Cela semble des broutilles, mais quand on n'a pas une formation spécialisée, c'est avec de petites choses comme cela que l'on élargit le spectre de ses connaissances et, donc, compétences. Deuxièmement, si tu te sens assez à l'aise, tu peux te tourner vers les communautés de traduction bénévole du logiciel libre. Je sais que Mozilla et Ubuntu ont des communautés de traduction dynamiques, d'autres logiciels sûrement aussi...

Bon courage !


Direct link Reply with quote
 
Elodie Lopez
United Kingdom
Local time: 10:58
English to French
TOPIC STARTER
... Nov 3, 2008

Tout d'abord merci à tous pour vos réponses.

En effet, Sophie a raison, je préfèrerai un emploi en entreprise pour commencer ma carrière, je pense qu'être entourée de traducteurs plus expérimentés pourrait m'aider à apprendre plus rapidement.

Pour répondre à Carla, je connais actuellement 2 traducteurs qui peuvent me fournir un peu de boulot de temps en temps mais comme l'arrivée du travail est assez aléatoire, ça ne tombe pas tous les jours.

Pour répondre à Sophie, je n'ai pas effectué beaucoup de stage et lceux de cette année étaient en télétravail, donc pas de portes ouvertes sur l'entreprise. Ton idée des grandes agences est particulièrement intéressante.

Par rapport à mon premier post, je l'ai écrit alors que je venais de recevoir le résultat de tests que j'avais passés pour une grande agence de traduction et ils étaient bien négatifs alors je pense que mon humeur a pris pas mal d'espace dans ce post.

Et pour terminer, en ce qui concerne la traduction de Mozilla et Ubuntu, je viens de m'y inscrire, j'attends que le travail tape à ma porte. Je vais de ce pas continuer mes recherches sur le monde merveilleux du net !


Direct link Reply with quote
 

Witold Lekawa  Identity Verified
Poland
Local time: 11:58
Member (2008)
French to Polish
+ ...
Quelques conseils pratiques pour un débutant Nov 22, 2008

Bonjour Elodie,

C'est toujours très difficile de commencer dans un métier comme traduction. Comme Sophie l'avait bien constaté, un traducteur doit être un généraliste en matière des spécialités dans lesquelles il travaille. Il doit être aussi spécialiste en matière de sa langue maternelle et de la langue dont il traduit, c'est-à-dire, avoir une très bonne connaissance de sa langue maternelle et de sa langue de travail. Cela implique deux objectifs à atteindre:

1. culture générale très large;

2. maîtrise de la langue étrangère (donc son
perfectionnement continu).

J'ai eu ma première expérience d'interprète à l'époque où j'étais étudiant : j'ai accompagné un groupe d'étudiants français venus à l'invitation d'une organisation de jeunesse dans mon pays. Bien sûr, c'était bénévole. J'ai travaillé uniquement pour l'hébergement (frais d'hôtel et repas). Au début, donc, même si cela n'était que pour les frais d'hébergement, ce serait quand même une manière de soulager tes parents.

La culture générale se gagne avec textes que l'on traduit. Ayant fait des études de linguistique, je n'avais aucune idée sur les questions techniques, économiques, financières, etc. A un certaint moment, on m'a conduit devant un moteur Diesel démonté et j'ai été demandé de traduire l'entretien portant sur la révision de ces moteurs alors que je ne savais ce que c'était un vilbrequin, une bielle ou un injecteur. Mais personne ne s'en est aperçu. J'ai rapidement complété les lacunes et ça a bien marché. Au fur et à mesure que je traduisais, j'étais confronté aux différents problèmes qu'il fallait résoudre.

Le perfectionnement de la langue de travail est aujourd'hui facile. Il y a l'Internet, la télé, la radio, l'institution de "filles au paire", emplois de guides-interprètes. L'enseignement de la langue étrangère peut aussi aider à vivre la période difficile des premiers pas dans le métier. Il faut en puiser.

Peu à peu, tous ces petits boulots et l'expérience qui en découle s'accumulent. C'est comme dans l'effet de boule de neige.

Il serait, peut-être, utile de consulter les CV d'autres traducteurs pour suivre leur évolution professionnelle. Certains de nos confrères "prozistes" annexent leurs CV détaillés. L'étude d'un CV de traducteur expérimenté pourrait être utile pour se créer l'image de son cursus professionnel personnel.

En te souhaitant, Elodie, bonne chance, je t'envoie mes meilleurs salutations. Sois bien venue!

Witold


Direct link Reply with quote
 
Klaerli
Switzerland
Local time: 11:58
German to French
+ ...
Courage! Dec 2, 2008

Bonjour Elodie

Si tu as l'allemand dans ta combinaison linguistique, je te conseille de chercher un emploi à Berne. Les administrations cantonale et fédérale recrutent.
Sinon, à Genève il y a énormément d'ONG qui recherchent des traducteurs bénévoles. Cela permet de se faire des contacts, de ne pas perdre la main, et de garder confiance en soi!


Direct link Reply with quote
 
Jerome Elhaik  Identity Verified
Local time: 11:58
English to French
Quelques tuyaux Dec 3, 2008

Salut Elodie,

ton post commence à dater un peu donc tu as peut-être (j'espère) trouvé quelque chose depuis, mais dans le cas contraire j'ai peut-être quelques tuyaux pour toi. Je suis freelance mais comme je cherche plus ou moins à me "recaser" comme salarié (ça m'arrive souvent par périodes puis ensuite je me réfléchis et me dit qu'on est pas si mal à être son propre patron ...), j'ai quelques trucs qui pourraient t'intéresser.

Si tu es toujours intéressée, fais-moi signe et je t'enverrai les liens,

Jerome


Direct link Reply with quote
 
Elodie Lopez
United Kingdom
Local time: 10:58
English to French
TOPIC STARTER
Toujours à la recherche mais plus désespérée ! Dec 16, 2008

Bonjour à tous et merci de votre intérêt pour mon sujet !

Witold, tes conseils sont parfaits et je commence à penser à partir directement à l'étranger et chercher un emploi même si, au début, ce n'est pas en relation avec la traduction, de façon à pouvoir me construire ma propre petite expérience.

Klaerli, et non je n'ai pas l'allemand dans ma combinaison. Ton idée de Genève est assez intéressante mais en étant bénévole, je ne sais pas si j'arriverais à boucler mes fins de moi sans manger des racines. Le problème est là, cela ne me déplairait pas de faire des traductions bénévoles mais il faut que je mange derrière. A moins qu'ils rémunèrent un tout petit peu.

Jérôme, malheureusement, je n'ai encore rien trouvé. Tout m'intéresse, je ne suis jamais contre quelques conseils, au contraire. Je t'envoie un message dans la seconde qui suit.

Merci à tous !

Elodie


Direct link Reply with quote
 

Catherine Cordier
France
Local time: 11:58
German to French
+ ...
Et l'intérim alors ? Jan 21, 2009

Bonjour Elodie,
je comprends tes difficultés et ton envie de baisser les bras, les débuts sont toujours difficiles ! Je ne peux que te donner un conseil qui m'a été bien utile à mes débuts et qui m'a permis de trouver mes premiers postes en tant que traductrice salariée : contacte les agences d'intérim spécialisées dans la traduction, je n'en connais que 2, voire 3 tout au plus, STED Ingénierie, Intertis et Gitec. Dans mon cas, il a suffi d'un entretien avec l'une d'elles pour que les choses se débloquent très vite. Quelques mois après, j'obtenais mon premier CDI ! Un petit bémol toutefois par rapport à ta combinaison de langues : ayant l'allemand dans ma combinaison de langues, mon profil a toujours intéressé les agences d'intérim et continue de les intéresser, mais les consulter ne t'engage à rien !
Bon courage et tiens-nous au courant !


Direct link Reply with quote
 
sofia guermat
France
Local time: 11:58
English to French
C'est mieux que rien! Jan 21, 2009

Elodie Lopez wrote:

Tout d'abord merci à tous pour vos réponses.

En effet, Sophie a raison, je préfèrerai un emploi en entreprise pour commencer ma carrière, je pense qu'être entourée de traducteurs plus expérimentés pourrait m'aider à apprendre plus rapidement.

Pour répondre à Carla, je connais actuellement 2 traducteurs qui peuvent me fournir un peu de boulot de temps en temps mais comme l'arrivée du travail est assez aléatoire, ça ne tombe pas tous les jours.

Pour répondre à Sophie, je n'ai pas effectué beaucoup de stage et lceux de cette année étaient en télétravail, donc pas de portes ouvertes sur l'entreprise. Ton idée des grandes agences est particulièrement intéressante.

Par rapport à mon premier post, je l'ai écrit alors que je venais de recevoir le résultat de tests que j'avais passés pour une grande agence de traduction et ils étaient bien négatifs alors je pense que mon humeur a pris pas mal d'espace dans ce post.

Et pour terminer, en ce qui concerne la traduction de Mozilla et Ubuntu, je viens de m'y inscrire, j'attends que le travail tape à ma porte. Je vais de ce pas continuer mes recherches sur le monde merveilleux du net !


Bonjour Elodie, je me permets de te dire 'c"est mieux que rien"par rapport à beaucoup de traducteurs qui ont aussi fait de longues études, surtout pour une débutante,pour ma part, si j'avais ce genre de commande, je serais déjà très contente, car c'est un bon début, combien galère pendant des mois avant de décrocher une petite mission? beaucoup.
Si tu as des difficultés au niveau financier, prends un petit boulot et continue la traduction à côté, le temps que ça démarre, c'est ce que je fais moi et pourtant je ne pas de mission, pas de client, mais je po-si-ti-ve!
sois pragmatique et patiente! c'est le conseil que les pros m'ont donné au départ
après, diversifie ta recherche, il est certain que tu risque d'attendre longtemps peut-être, ce que bien sûr je n'éspère pas, avant de trouver une place en interne, alors réflechis à la manière dont tu pourras optimiser tes compétences.Et la traduction bénévole ( je fais cela actuellement pour aider une amie proche qui lance sa boîte à l'international, je lui donne un bon coup de main en trad'), qui est vivement conseillée par les pros, est un excellent moyen pour de nombreux traducteurs de se faire la main et de l'expérience quand c'est ça qui manque sur le CV et parfois ça ne prend que quelques heures: bref, il faut pour beaucoup faire un effort pour pouvoir démarrer sinon tu risques de rester sur place et tu n'as pas fait cinq ans d'étude en traduction pour cela Elodie

Je te souhaite bonne chance pour la suite
cordialement,
sofia

[Modifié le 2009-01-21 14:07 GMT]

[Modifié le 2009-01-21 14:09 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 11:58
Member
Italian to French
+ ...
Intervention Hammamet Feb 27, 2009

Bonjour,

Je reviens sur ce fil car je viens de mettre en ligne une bonne partie de mon intervention à Hammamet.
Je n'ai pas réussi à traiter le fichier vidéo comme j'aurais voulu, mais bon, c'est déjà mieux que rien et ça donne le ton

Jean-Marie

http://adscriptum.blogspot.com/2009/02/studio-92-snc-20-ans-de-bons-et-loyaux.html


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Jeune diplômée cherche désespérément un emploi

Advanced search






PDF Translation - the Easy Way
TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation.

TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation. It also puts your translations back into the PDF to make new PDFs. Quicker and more accurate than hand-editing PDF. Includes free use of Infix PDF Editor with your translated PDFs.

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search