Pages in topic:   [1 2] >
Site Internet individuel ou collectif : avantages et inconvénients dans les 2 cas ?
Thread poster: Christine C.

Christine C.
Italy
Local time: 06:51
Member (2004)
Italian to French
Jul 29, 2009

Bonjour à tous,
En début d’année, j’étais convaincue que l’une des solutions pour attirer des clients directs dans les mailles de mon filet, et donc pour pouvoir vivre plus décemment de mon travail, était, entre autres choses, la création de mon site Internet, mais peu à peu les questions se sont multipliées dans ma petite tête, et du coup, je suis complètement désorientée et indécise quant au choix qu’il faut que je fasse.
Voici les quelques questions que je me pose aujourd’hui :

1/ « Ai-je plus intérêt à la jouer perso en me faisant faire un site individuel ou bien serais-je plus gagnante si je lançais un appel à des collègues travaillant dans des combinaisons linguistiques autres que les miennes et confrontés au même problème que le mien et désireux de partager les coûts de création, d’entretien et de visibilité d’un site Internet » ?

2/ « Dois-je ou devons-nous, à supposer qu’un site collectif en réseau soit plus rentable, opter pour un site généraliste ou spécialisé » ?

3/ « En cas de site perso, dois-je me faire faire un site avec mes seules combinaisons linguistiques actuelles, quitte à ajouter ensuite une autre paire (je compte me remettre à l’apprentissage d’une langue apprise pendant 8 ans environ : l’espagnol), ou bien dois-je proposer toutes les combinaisons de langues, quitte à devoir changer ensuite de statut, à savoir passer de traductrice indépendante à une petite société » ?

4/ « Connaissez-vous de bonnes adresses de webmasters en France ou en Italie, ou dans un pays francophone européen, réputés pour leurs talents d’artiste, mais aussi pour leur capacités réelles en matière de référencement sur Google et autres moteurs de recherche » ?

5/ « Bien que l’on ne cesse d’entendre dire que les Pages Jaunes de tous nos pays sont passés de mode et que seuls les particuliers consultent ce genre de source, quels sont les réflexes des sociétés aujourd’hui pour trouver le ou les traducteurs qu’elle recherchent ? »

6/ « En cas de création de site, quel choix faut-il faire ?
S’adresser à un webmaster indépendant ou à une agence de création de sites Internet, puis s’adresser à un spécialiste du référencement, ou bien s’adresser à un créateur individuel ou à une agence prétendant posséder ces 2 mêmes atouts ou compétences (création + résultats prouvés au niveau de la visibilité des sites réalisés) » ?

Je précise qu’au départ je souhaitais avoir mon site en plusieurs langues : français – italien – allemand – anglais (les coûts additionnels de chaque version étant parfois très disparates suivant le webmaster ou l’agence Web contacté(e) ).
7/ « Un site multilingue est-il plus rentable » ?

8/ « Un nom de domaine pour un site est-il plus accrocheur en anglais, langue internationale, ou bien doit-on choisir celui-ci en fonction du pays de résidence » ?


Cela fait beaucoup de questions, je sais, mais je suis à peu près sûre que de nombreux collègues se posent les mêmes questions et hésitent à sauter le pas, eux aussi, par peur que leur choix non avisé n’ait aucune retombée positive côté boulot, or en cette période de crise, dont nous ignorons encore la durée, il ne faut pas se laisser abattre, au contraire, il faut « se bouger le popotin », car les commandes régulières, intéressantes et bien rémunérées ne tomberont pas du ciel, je le crains, mais il faut aussi veiller à ne pas gaspiller ses deniers de manière inutile.

J’espère que ce sujet de discussion provoquera de nombreuses réactions, toutes plus enrichissantes les unes que les autres, et que de retour de vacances j’aurai enfin les idées plus claires pour décider du chemin à prendre.
N’hésitez surtout pas à faire part de votre expérience, que vous soyez membre d’un site Web collectif, travaillant donc en réseau, ou d’un site individuel (en tant que traducteur indépendant travaillant dans des combinaisons données ou toutes ou bien en tant que société offrant toutes les combinaisons de langues).
Enfin, les commentaires de tous ceux qui sont à ce jour sans site Internet sont également les bienvenus, qu’ils aient envie ou non de créer un site Internet individuel ou collectif.
Ce débat devrait nous permettre aussi de parler de la crise actuelle et des petites recettes pour y faire face avec plus ou moins de réussite.
A bientôt !
Bien confraternellement,
Christine


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 06:51
French to Portuguese
+ ...
Site internet Jul 29, 2009

Bonjour Christine,


Pour ma part, j'ai créé moi-même mon site car, lorsque j'ai commencé mon activité en 2006, je n'avais pas tellement d'argent pour demander à un webmaster de m'en faire un, d'autant plus qu'il faut payer au moins à partir de 200 euros.
Si tu veux créer ton site, tu peux aller sur des sites tels que google pages ou, par exemple, sur http/www.webs.com (où j'ai créé le mien), où tu peux faire gratuitement (il faut quand même payer pour le nom de domaine, mais ce n'est pas cher) ton site comme tu veux et le modifier comme et quand tu veux. Il y a plein de sites qui te permettent d'en créer un, si tu n'as pas beaucoup d'argent.

Pour les langues du site, je pense que cela vaut la peine de le rédiger dans tes langues de travail, histoire d'attirer plus de clients. Pour ce qui est d'autres langues, il faudrait d'abord que tu trouves des traducteurs qui auront envie de collaborer avec toi.

Pour le nom de domaine, j'ai choisi un nom français, compte tenu du fait de vivre en France. Je te suggère de consulter les différents profils des traducteurs qui travaillent dans les mêmes combinaisons linguistiques que toi, histoire de vor comme ils ont fait.

Autre chose: avoir un site internet ne suffit pas, car il faut le faire référencer. Cependant, il y a des tonnes et des tonnes de sites où tu peux le référencer gratuitement. Tu peux aussi le mettre sur les Pages Jaunes (ce qui est cher), sur Kompass (encore plus cher) ou alors google adwords, entre autres.

J'espère que mes renseignements pourront être utiles.


 

Christine C.
Italy
Local time: 06:51
Member (2004)
Italian to French
TOPIC STARTER
Merci Carla Jul 29, 2009

Je tiens à te remercier pour ton intervention et tes conseils.
J'ai des collègues qui m'ont suggéré la même chose que toi, c'est-à-dire de créer moi-même mon propre site, mais franchement, je ne m'en sens pas vraiment capable, mais pour l'instant, là n'est pas le plus important, car ce que je souhaiterais savoir, c'est si ton propre site t'apporte des clients et, dans l'affirmative, par quel biais ces derniers t'ont trouvée, et puis, quel type de clients te contactent dans ces cas.
T'ont-ils trouvée via Google ou un autre moteur de recherche connu et à quelle page? (le référencement est important et je crains que les solutions gratuites auxquelles tu me fais allusion à ce niveau soient aussi efficaces que celles d'un professionnel, car sinon, à quoi bon payer?).
Ces clients te contactent-ils pour des devis qui débouchent souvent sur des commandes fermes? Bref, quel est le pourcentage de commandes éventuelles par rapport au nombre de devis établis?
Pour ce qui est des PJ françaises en ligne, j'ai déjà essayé, merci, et c'est complètement dépassé comme truc.
J'avais une insertion dans les PJ en ligne de mon département d'origine avec l'adresse de mes parents et un n° de portable FR (un truc commercial pour pouvoir te retrouver dans les premières pages par ordre alphabétique, sinon, avec ta seule adresse à l'étranger, tu te retrouves en queue de peloton, dans les Autres Régions ou Départements, je ne me souviens plus) : 800 euros TTC pour 20-21 mois de contrat à l'époque et je n'ai pratiquement rien récolté, si ce n'est des devis à établir qui n'aboutissaient pas et des réceptions de CV à gogo, donc inutile de te dire que je ne conseille à personne d'investir dans ce genre de truc, car il faut, paraît-il, je ne sais combien d'années d'investissement avant que tu rentabilises ton contrat. Ceux qui figurent depuis longtemps dans ces PJ sont des "anciens" qui se sont fait un nom, voilà tout, mais pour les nouveaux, rien à faire.
Je vais en profiter pour jeter un coup d'oeil aux sites que tu m'as mentionnés pour les créations de sites par soi-même. Cela pourrait être intéressant, que ce soit à un niveau individuel ou collectif.
En revanche, pour ce qui est de la visibilité d'un site, je pense qu'il est préférable de payer un professionnel pour ça, à mon avis, mais je peux me tromper.
Certains systèmes D peuvent néanmoins très bien marcher, pourquoi pas?
Enfin, pour ce qui est du nom de domaine, je sais que cela ne coûte pas une fortune et que, par exemple, un nom avec .fr ou .it est plus coûteux qu'un nom de domaine avec .com, entre autres inconvénients.
Enfin, j'ai consulté quelques sites de collègues, qui ne travaillent pas nécessairement dans mes paires de langues, et je me suis aperçue que certains d'entre eux sont membres d'un site collectif où figurent leurs photos, leurs paires de langues, leurs éventuels domaines de spécialisation, etc., et un formulaire de contact commun pour les demandes de devis.
J'aurais souhaité avoir les avis de collègues correspondant à ce profil notamment pour savoir si ce genre de concept donne de bons résultats, quels en sont les avantages et inconvénients dans la pratique, quel est le fonctionnement au niveau de la répartition annuelle des frais, etc.

Christine

[Modifié le 2009-07-29 17:49 GMT]

[Modifié le 2009-07-29 17:57 GMT]


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 06:51
French to Portuguese
+ ...
Site individuel Jul 29, 2009

Bonsoir Christine,

Merci pour ta réponse.¨
Pour te dire la vérité, je suis nullissime en informatique et, surtout, pour les sites internet. Cependant, je n'ai pas eu de difficultés pour créer le mien (tu le trouveras en visitant mon profil). En plus, sur le compte lié à mon site, je peux savoir d'où viennent mes visiteurs, ainsi que les sites internet qu'ils ont utilisé pour trouver mon site.

Pour mes clients, cela peut paraître bizarre, mais ce sont normalement eux qui me trouvent et c'est rarissime pour moi de faire la prospection de clientèle. Ils me trouvent dans les moteurs de recherche en général, en tapant des mots-clés comme "traducteur portugais" ou "traduction portugais", entre autres (même si je pense que google adwords y est pour quelque chose). Je suis aussi inscrite dans plein de réseaux sociaux professionnels (comme Viadeo, Xing, LinkedIn, Plaxo...) et parfois, on accède à mon site à partir de ces réseaux. Il y a un site français qui s'appelle montrafic.com et là, je t'assure que mon site a une visibilité d'enfer, car il y a des internautes français, belges, canadiens (surtout du Québec) et même anglais qui le consultent.

Pour les Pages Jaunes, j'ai souvent des demandes de traduction de la part de particuliers et, normalement, je dois dire non, car ils me demandent de traduire des extraits d'acte de naissance, mariage, divorce ou des permis de conduire et je ne peux pas le faire, car je ne suis pas assermentée. Pour ce qui est de Kompass, j'ai souscrit un contrat de trois ans, mais je ne vais pas le renouveller, car l'abonnement devient cher.


 

xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 06:51
French to German
+ ...
Site web individuel ou collectif ? Jul 29, 2009

Christine Cramay wrote:
Bonjour à tous,
En début d’année, j’étais convaincue que l’une des solutions pour attirer des clients directs dans les mailles de mon filet, et donc pour pouvoir vivre plus décemment de mon travail, était, entre autres choses, la création de mon site Internet, mais peu à peu les questions se sont multipliées dans ma petite tête, et du coup, je suis complètement désorientée et indécise quant au choix qu’il faut que je fasse.



Bonsoir Christine,

sans pouvoir répondre à tes questions (après tout, c'est à toi de faire un choix), je suis du même avis que Carla quand elle dit que le seul fait d'avoir un site n'apporte pas grand chose : Le plus beau site ne sert a rien s'il n'y a pas au moins 50 visites par jour ...

En ce qui concerne la question posée dans le titre, je suis devenu mon propre webmestre en créant et administrant un site collectif et avec mes partenaires, on se partage les frais marketing. Et j'ai choisi de créer un site par paire de langues.

Pour ce qui est des résultats, il est encore trop tôt pour le dire, mais il va de soi que je les garderai pour moi ! icon_wink.gif

Cordialement,

Eric

[Modifié le 2009-07-29 18:47 GMT]


 

Didier Caizergues
Local time: 06:51
English to French
+ ...
Il y a des solutions "clés en main" tout à fait convenables... Jul 29, 2009

... Dont Office Live Small Business (voir ici : http://www.officelive.com/fr-fr/ ; sur Firefox ou Internet Explorer, car ces saligauds ne reconnaissent ni Opera ni Safari...), avec lequel j'ai créé mon propre site Internet perso de moi qu'il est tout à moi... Voir ici : http://dctraductions.com

Je ne suis pas un pro de la conception de sites Web, mais franchement, là, c'est du gâteau. On peut même acheter des noms de domaines en .fr ou en .com directement, vérifier si les noms ne sont pas déjà pris, bien sûr, et on est parti !

Certes, sur le plan esthétique, ce n'est pas parfait, mais c'est fonctionnel, et vous ser(i)ez surpris(e) du nombre de transformations (visites d'autres pages que la page d'accueil sur un site donné) qu'on obtient.

Et pas besoin de payer un webmaster...


 

xxxZogbon
Local time: 06:51
English to French
Tentative d'éclaircissement: le point de vue d'un webmaster indépendant. Jul 30, 2009

1/ « Ai-je plus intérêt à la jouer perso en me faisant faire un site individuel ou bien serais-je plus gagnante si je lançais un appel à des collègues travaillant dans des combinaisons linguistiques autres que les miennes et confrontés au même problème que le mien et désireux de partager les coûts de création, d’entretien et de visibilité d’un site Internet » ?


Les 2 sont effectivement possibles, vous y gagneriez doublement en visibilité. Le site individuel s'utilise comme une plateforme centralisant vos services et demeure un outil important puisqu'il est dédié uniquement à votre activité. On peut considérer à une échelle supérieure que Proz est un portail de traducteurs ayant des compétences différentes mais cela va-t-il forcement dans le sens de vos préoccupations de vous extraire du lot?
On a ceci dit jamais intérêt à la jouer "perso" dans la vie et encore moins sur le web quoi qu'il en soit.

2/ « Dois-je ou devons-nous, à supposer qu’un site collectif en réseau soit plus rentable, opter pour un site généraliste ou spécialisé » ?


Un site spécialisé est un modèle léger et viable car il permet d'occuper une niche avec des acquis personnels alors que le site généraliste sera plus tourné vers des compétences multiples donc tributaire d'un collectif plus ou moins important. En terme d'organisation le modèle "spécialisé" est donc plus facile à mettre en oeuvre.

3/ « En cas de site perso, dois-je me faire faire un site avec mes seules combinaisons linguistiques actuelles, quitte à ajouter ensuite une autre paire (je compte me remettre à l’apprentissage d’une langue apprise pendant 8 ans environ : l’espagnol), ou bien dois-je proposer toutes les combinaisons de langues, quitte à devoir changer ensuite de statut, à savoir passer de traductrice indépendante à une petite société » ?


Il est toujours bon de proposer uniquement ce que l'on possède directement ou indirectement. Le statut n'y changera pas grand chose (sauf pour les impôts peut-être).

4/ « Connaissez-vous de bonnes adresses de webmasters en France ou en Italie, ou dans un pays francophone européen, réputés pour leurs talents d’artiste, mais aussi pour leur capacités réelles en matière de référencement sur Google et autres moteurs de recherche » ?


J'en connais mais apparemment ce site ne permet pas de faire de publicité même à titre indicatif, donc je vous ai envoyé un message à caractère privé concernant cette question.


5/ « Bien que l’on ne cesse d’entendre dire que les Pages Jaunes de tous nos pays sont passés de mode et que seuls les particuliers consultent ce genre de source, quels sont les réflexes des sociétés aujourd’hui pour trouver le ou les traducteurs qu’elle recherchent ? »


Les réseaux sociaux sur Internet, les candidatures (ou prospections) spontanées, les moteurs de recherche ... Liste non exhaustive.

6/ « En cas de création de site, quel choix faut-il faire ?
S’adresser à un webmaster indépendant ou à une agence de création de sites Internet, puis s’adresser à un spécialiste du référencement, ou bien s’adresser à un créateur individuel ou à une agence prétendant posséder ces 2 mêmes atouts ou compétences (création + résultats prouvés au niveau de la visibilité des sites réalisés) » ?

Je précise qu’au départ je souhaitais avoir mon site en plusieurs langues : français – italien – allemand – anglais (les coûts additionnels de chaque version étant parfois très disparates suivant le webmaster ou l’agence Web contacté(e) ).


Tous les cas de figure sont possibles et envisageables. Il faut juste s'assurer d'avoir du bon travail au final.
Le webmaster indépendant est l'artisant du web avec ce que ça comporte en termes de personnalisation de projet, de tarification, d'accessibilité et de réactivité. Il faut cependant faire attention car beaucoup sont limités techniquement même si la polyvalence technique d'un webmaster digne de ce nom n'est plus à démontrer. Il sera capable effectivement d'accompagner toutes les étapes d'un projet: du cahier des charges au référencement en passant par la validation W3C.

7/ « Un site multilingue est-il plus rentable » ?


Il sera forcement plus rentable puisqu'il s'adresse à des publics différents .

8/ « Un nom de domaine pour un site est-il plus accrocheur en anglais, langue internationale, ou bien doit-on choisir celui-ci en fonction du pays de résidence » ?


Vu le coût d'un nom de domaine de nos jours (15€/an TTC), vous pouvez en choisir plusieurs si vous le souhaitez et que vos moyens le permettent.

T'ont-ils trouvée via Google ou un autre moteur de recherche connu et à quelle page? (le référencement est important et je crains que les solutions gratuites auxquelles tu me fais allusion à ce niveau soient aussi efficaces que celles d'un professionnel, car sinon, à quoi bon payer?).


Le référencement est un procédé complexe. Il dépend du nombre de visites sur votre site, de vos mots clés, de la méthode de référencement (url rewriting entre autres), de la durée de vie de votre site, des échanges de liens sur d'autres sites que des moteurs de recherche etc ...
Trop de paramètres que le référencement automatique à lui seul ne saurait malheureusement gérer.
Le référencement sur google ou autre moteur célèbre est une utopie collective qui a pris essence dans les mentalités lorsque le moteur de recherche en était à ses balbutiements.
Malheureusement tout le monde ne saurait être en 1ere voire 3eme page du moteur google sans déloger ceux qui y sont déjà. En somme il est quasi impossible en 2009 de vouloir faire perdre des rangs aux pontes du secteur désiré sur un moteur de recherche.
Le vrai travail de fourmi au delà de la conformité du site est sa promotion par le biais de sites spécialisés ou de réseaux sociaux: le site agissant alors comme une plateforme de communication préférentielle.

Voilà pour ma petite pierre à l'édifice.
Bon courage pour votre projet.

Cordialementicon_wink.gif
Kopeto

Ps: de même qu'il est préférable de faire appel à un traducteur professionnel pour obtenir un travail de qualité, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel du web pour éviter toute surprise désagréable et ainsi ne pas perdre de temps inutilement pour un résultat plus que moyen et se consacrer uniquement à son activité. Sinon autrement pour cela: il y a les blogs, les templates pré-faits et d'autres outils destinés au grand public.


[Modifié le 2009-07-30 18:06 GMT]


 

Laurent Cattin  Identity Verified
France
Local time: 06:51
Member (2006)
English to French
+ ...
Site Collectif Jul 30, 2009

1/ « Ai-je plus intérêt à la jouer perso en me faisant faire un site individuel ou bien serais-je plus gagnante si je lançais un appel à des collègues travaillant dans des combinaisons linguistiques autres que les miennes et confrontés au même problème que le mien et désireux de partager les coûts de création, d’entretien et de visibilité d’un site Internet » ?


Le regroupement des forces est à mon avis toujours avantageux par rapport à l'action personnelle. En s'associant, on multiplie les contacts possibles, on a plus de visibilité et c'est aussi un gage de sérieux vis-à-vis des clients potentiels.

Mais l'association comporte un certain nombre de difficultés : tu dois trouver des partenaires de confiance, puisque vous allez partager certains de vos clients. Les règles de fonctionnement sur le partage des contrats obtenus, ainsi que sur les frais liés à la création et à la gestion du site doivent être bien établies avant de commencer. La question de l'harmonisation des tarifs pratiqués est également inévitable.

Je ne te conseille pas de te limiter aux traducteurs d'autres combinaisons. En effet, certains clients recherchent des groupements de traducteurs de même combinaison pour gérer leurs gros volumes urgents. Au lieu de distribuer le travail à différents traducteurs, ce qui multiplie les interventions, les PO, la facturation, etc, et les obligent d'assurer la coordination, ils préfèrent avoir un seul point de contact. J'ai récemment communiqué avec une grosse agence de traduction basée en Irlande qui m'a demandé si j'appartenais à un tel groupement, car cela les intéressait. Ils accordent même des tarifs plus élevés (environ 20 %) à ces groupements par rapport aux traducteurs individuels.

3/ « En cas de site perso, dois-je me faire faire un site avec mes seules combinaisons linguistiques actuelles, quitte à ajouter ensuite une autre paire (je compte me remettre à l’apprentissage d’une langue apprise pendant 8 ans environ : l’espagnol), ou bien dois-je proposer toutes les combinaisons de langues, quitte à devoir changer ensuite de statut, à savoir passer de traductrice indépendante à une petite société » ?


Un site Web n'est pas statique. Tu peux toujours le modifier. Aujourd'hui, de nombreuses plateformes de création de site Web permettent aux clients de mettre à jour eux-mêmes leurs sites, bref d'être leur propre webmaster.

4/ « Connaissez-vous de bonnes adresses de webmasters en France ou en Italie, ou dans un pays francophone européen, réputés pour leurs talents d’artiste, mais aussi pour leur capacités réelles en matière de référencement sur Google et autres moteurs de recherche » ?


Si tu crées un site Web pour trouver des clients directs, il est évident que c'est sur le référencement que tu dois investir. Il faut que les clients puissent te trouver, donc que ton site apparaisse lorsque tu tapes des mots-clés décrivant ton activité dans un moteur de recherche. Je t'enverrai à ce sujet des infos par mail sur l'expérience d'un ami à ce sujet (pas dans la traduction).

7/ « Un site multilingue est-il plus rentable » ?


Il est indispensable de proposer ton site Web dans toutes les langues de tes combinaisons linguistiques et il va de soi que la qualité de la traduction du site doit être irréprochable !


 

sofia guermat
France
Local time: 06:51
English to French
justement Jul 30, 2009

Carla Guerreiro wrote:

Bonjour Christine,


Pour ma part, j'ai créé moi-même mon site car, lorsque j'ai commencé mon activité en 2006, je n'avais pas tellement d'argent pour demander à un webmaster de m'en faire un, d'autant plus qu'il faut payer au moins à partir de 200 euros.
Si tu veux créer ton site, tu peux aller sur des sites tels que google pages ou, par exemple, sur http/www.webs.com (où j'ai créé le mien), où tu peux faire gratuitement (il faut quand même payer pour le nom de domaine, mais ce n'est pas cher) ton site comme tu veux et le modifier comme et quand tu veux. Il y a plein de sites qui te permettent d'en créer un, si tu n'as pas beaucoup d'argent.

Pour les langues du site, je pense que cela vaut la peine de le rédiger dans tes langues de travail, histoire d'attirer plus de clients. Pour ce qui est d'autres langues, il faudrait d'abord que tu trouves des traducteurs qui auront envie de collaborer avec toi.

Pour le nom de domaine, j'ai choisi un nom français, compte tenu du fait de vivre en France. Je te suggère de consulter les différents profils des traducteurs qui travaillent dans les mêmes combinaisons linguistiques que toi, histoire de vor comme ils ont fait.

Autre chose: avoir un site internet ne suffit pas, car il faut le faire référencer. Cependant, il y a des tonnes et des tonnes de sites où tu peux le référencer gratuitement. Tu peux aussi le mettre sur les Pages Jaunes (ce qui est cher), sur Kompass (encore plus cher) ou alors google adwords, entre autres.

J'espère que mes renseignements pourront être utiles.

justement, personnellement, j'ai beaucoup de mal avec le référencement de mon site..pas facile!


 

xxxZogbon
Local time: 06:51
English to French
Tentative d'éclaircissement: le point de vue d'un webmaster indépendant. Jul 30, 2009

1/ « Ai-je plus intérêt à la jouer perso en me faisant faire un site individuel ou bien serais-je plus gagnante si je lançais un appel à des collègues travaillant dans des combinaisons linguistiques autres que les miennes et confrontés au même problème que le mien et désireux de partager les coûts de création, d’entretien et de visibilité d’un site Internet » ?


Les 2 sont effectivement possibles, vous y gagneriez doublement en visibilité. Le site individuel s'utilise comme une plateforme centralisant vos services et demeure un outil important puisqu'il est dédié uniquement à votre activité. On peut considérer à une échelle supérieure que ProZ.com est un portail de traducteurs ayant des compétences différentes mais cela va-t-il forcement dans le sens de vos préoccupations de vous extraire du lot?
On a ceci dit jamais intérêt à la jouer "perso" dans la vie et encore moins sur le web quoi qu'il en soit.

2/ « Dois-je ou devons-nous, à supposer qu’un site collectif en réseau soit plus rentable, opter pour un site généraliste ou spécialisé » ?


Un site spécialisé est un modèle léger et viable car il permet d'occuper une niche avec des acquis personnels alors que le site généraliste sera plus tourné vers des compétences multiples donc tributaire d'un collectif plus ou moins important. En terme d'organisation le modèle "spécialisé" est donc plus facile à mettre en oeuvre.

3/ « En cas de site perso, dois-je me faire faire un site

avec mes seules combinaisons linguistiques actuelles, quitte à ajouter ensuite une autre paire (je compte me remettre à l’apprentissage d’une langue apprise pendant 8 ans environ : l’espagnol), ou bien dois-je proposer toutes les combinaisons de langues, quitte à devoir changer ensuite de statut, à savoir passer de traductrice indépendante à une petite société » ?


Il est toujours bon de proposer uniquement ce que l'on possède directement ou indirectement. Le statut n'y changera pas grand chose (sauf pour les impôts peut-être).

4/ « Connaissez-vous de bonnes adresses de webmasters en France ou en Italie, ou dans un pays francophone européen, réputés pour leurs talents d’artiste, mais aussi pour leur capacités réelles en matière de référencement sur Google et autres moteurs de recherche » ?


Je suis moi même webmaster mais étant donné que la publicité même à titre indicatif est interdite sur Proz (pour certaines personnes en tout cas), je vous ai envoyé un message privé concernant cette question.


5/ « Bien que l’on ne cesse d’entendre dire que les Pages Jaunes de tous nos pays sont passés de mode et que seuls les particuliers consultent ce genre de source, quels sont les réflexes des sociétés aujourd’hui pour trouver le ou les traducteurs qu’elle recherchent ? »


Les réseaux sociaux sur Internet, les candidatures (ou prospections) spontanées, les moteurs de recherche ... Liste non exhaustive.

6/ « En cas de création de site, quel choix faut-il faire ?
S’adresser à un webmaster indépendant ou à une agence de création de sites Internet, puis s’adresser à un spécialiste du référencement, ou bien s’adresser à un créateur individuel ou à une agence prétendant posséder ces 2 mêmes atouts ou compétences (création + résultats prouvés au niveau de la visibilité des sites réalisés) » ?

Je précise qu’au départ je souhaitais avoir mon site en plusieurs langues : français – italien – allemand – anglais (les coûts additionnels de chaque version étant parfois très disparates suivant le webmaster ou l’agence Web contacté(e) ).


Tous les cas de figure sont possibles et envisageables. Il faut juste s'assurer d'avoir du bon travail au final. Le webmaster indépendant est l'artisant du web avec ce que ça comporte en termes de personnalisation de projet, de tarification, d'accessibilité et de réactivité. Il faut cependant faire attention car beaucoup sont limités techniquement même si la polyvalence technique d'un webmaster digne de ce nom n'est plus à démontrer. Il sera capable effectivement d'accompagner toutes les étapes d'un projet: du cahier des charges au référencement en passant par la validation W3C.

7/ « Un site multilingue est-il plus rentable » ?


Il sera forcement plus rentable puisqu'il s'adresse à des publics différents .

8/ « Un nom de domaine pour un site est-il plus accrocheur en anglais, langue internationale, ou bien doit-on choisir celui-ci en fonction du pays de résidence » ?


Vu le coût d'un nom de domaine de nos jours (15€/an TTC), vous pouvez en choisir plusieurs si vous le souhaitez et que vos moyens le permettent.

T'ont-ils trouvée via Google ou un autre moteur de recherche connu et à quelle page? (le référencement est important et je crains que les solutions gratuites auxquelles tu me fais allusion à ce niveau soient aussi efficaces que celles d'un professionnel, car sinon, à quoi bon payer?).


Le référencement est un procédé complexe. Il dépend du nombre de visites sur votre site, de vos mots clés, de la méthode de référencement (url rewriting entre autres), de la durée de vie de votre site, des échanges de liens sur d'autres sites que des moteurs de recherche etc ...
Trop de paramètres que le référencement automatique à lui seul ne saurait malheureusement gérer.
Le référencement sur google ou autre moteur célèbre est une utopie collective qui a pris essence dans les mentalités lorsque le moteur de recherche en était à ses balbutiements. Malheureusement tout le monde ne saurait être en 1ere voire 3eme page du moteur google sans déloger ceux qui y sont déjà. En somme il est quasi impossible en 2009 de vouloir faire perdre des rangs aux pontes du secteur désiré sur un moteur de recherche.
Le vrai travail de fourmi au delà de la conformité du site est sa promotion par le biais de sites spécialisés ou de réseaux sociaux: le site agissant alors comme une plateforme de communication préférentielle.

Voilà pour ma petite pierre à l'édifice.
Bon courage pour votre projet.

Cordialementicon_wink.gif
Kopeto

Ps: de même qu'il est préférable de faire appel à un traducteur professionnel pour obtenir un travail de qualité, il est vivement recommandé de faire appel à un professionnel du web pour éviter toute surprise désagréable et ainsi ne pas perdre de temps inutilement pour un résultat plus que moyen et se consacrer uniquement à son activité. Sinon autrement pour cela: il y a les blogs, les templates pré-faits et d'autres outils destinés au grand public.


[Modifié le 2009-07-30 23:14 GMT]

[Modifié le 2009-07-30 23:20 GMT]


 

xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 06:51
French to German
+ ...
site coopératif Jul 31, 2009

Kopeto wrote:

3/ « En cas de site perso, dois-je me faire faire un site avec mes seules combinaisons linguistiques actuelles, quitte à ajouter ensuite une autre paire (je compte me remettre à l’apprentissage d’une langue apprise pendant 8 ans environ : l’espagnol), ou bien dois-je proposer toutes les combinaisons de langues, quitte à devoir changer ensuite de statut, à savoir passer de traductrice indépendante à une petite société » ?


Il est toujours bon de proposer uniquement ce que l'on possède directement ou indirectement. Le statut n'y changera pas grand chose (sauf pour les impôts peut-être).


En ce moment, je propose qu'une seule paire de langues, mais tous les domaines, donc forcément, ne peux pas tout faire. Pour éviter un changement de statut, j'ai employé une petite astuce : Le site est une agence automatisée, mais les traducteurs, eux, gardent leur statut d'indépendant ...

Pour le référencement, j'ajouterais qu'il y a une sorte de super-annuaire (www.dmoz.org) pour s'inscrire dans les machines de recherche suivantes : AltaVista - A9 - AOL - Ask - Clusty - Gigablast - Google - Lycos - MSN - WiseNut - Yahoo.

Normalement, ce genre de conseil est payant ! icon_wink.gif

[Modifié le 2009-07-31 11:13 GMT]


 

xxxNMR
France
Local time: 06:51
French to Dutch
+ ...
Petite question à Eric Jul 31, 2009

Est-ce que tu arrives à attirer des clients dans ton site ? Car par les temps qui courent, le plus dur n'est pas de se réunir ou de faire un site ou un réseau, mais de trouver du travail. Personnellement je me serais concentrée sur le but, pas sur le moyen pour l'atteindre, qui reste passif et beaucoup de travail dans les deux cas.

 

xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 06:51
French to German
+ ...
Oui Jul 31, 2009

NMR wrote:

Est-ce que tu arrives à attirer des clients dans ton site ? Car par les temps qui courent, le plus dur n'est pas de se réunir ou de faire un site ou un réseau, mais de trouver du travail. Personnellement je me serais concentrée sur le but, pas sur le moyen pour l'atteindre, qui reste passif et beaucoup de travail dans les deux cas.


C'est d'ailleurs pour cette raison que la plupart des grandes agences en ont un !

Mais pour attirer _activement_ des clients , il faut investir 5 à 10 €/jour dans une annonce, d'où l'intérêt de se partager les frais.

Cordialement,

Eric


 

Didier Caizergues
Local time: 06:51
English to French
+ ...
Je n'ai pas d'actions chez Microsoft... Jul 31, 2009

... et croyez-moi, ce n'est pas de gaieté de coeur (en tant que Mac user...) que je dis ça, mais là encore, outre la création du site, il existe des moyens simples de référencer efficacement son site, sur Google, notamment, sans lequel "on n'existe pas" de nos jours... Les méthodes de référencement sont parfois un peu diificile à appréhender, mais après quelques jours, en faisant une recherche sur Google avec les mots-clés "traduction montpellier", j'arrivais dans les premiers sur la première page.

Un autre bon moyen de se faire connaître, ce sont les liens sponsorisés sur les pages de recherche de Google. C'est payant, mais pas cher et on peut fixer son propre budget "communication". A ce jour, cela m'a coûté environ 50 euros et j'ai eu des centaines de visites, la plupart bien transformées. Pas mal pour un site ouvert mi-juin 2009.

Un site "communautaire", où des traducteurs qui se reconnaissent dans une charte commune se retrouveraient, serait certainement une bonne idée, mais on réinventerait un peu, sinon la roue, du moins... Proz.com, non ?

Vous pouvez toujours vous retrouver ici : http://babel-tower.forumactif.net

[Edited at 2009-07-31 15:14 GMT]

[Edited at 2009-07-31 15:15 GMT]


 

Christine C.
Italy
Local time: 06:51
Member (2004)
Italian to French
TOPIC STARTER
La publicité gratuite des RSP et la publicité payante de Google AdWords/ AdSense Jul 31, 2009

Nombre d’entre vous ont réagi par rapport au référencement, à la visibilité, aux visites des sites, et donc aux probabilités d’être contactés, et je dois dire qu’à ce niveau il y a de quoi se poser maintes questions, souvent sans réponse.
Certains d’entre vous ont fait allusion notamment à des sites/ réseaux sociaux professionnels tels que Viadeo, Xing, Linkedin, Plaxo, etc., qui seraient des ponts permettant d’arriver jusqu’à vous, et cela gratuitement, mais quel type de clients vous contactent par ce biais ? Des petites ou moyennes structures de tous horizons géographiques, des particuliers ?
Personnellement, je n’aurais pas idée d’aller rechercher un architecte, par exemple, ou un webmaster, vu que l’on parle de création de sites, dans ce genre de réseaux (peut-être davantage en tant que particulier, mais sûrement pas en tant que responsable d’une société).
D’abord, cela voudrait dire que tout internaute digne de ce nom devrait être censé les connaître, or, personnellement, cela ne fait pas une éternité que j’ai remarqué la plupart de ces sites, qui n’ont pas eu le don de susciter ma curiosité, car les profils visités me semblaient un peu « brouillons », mais il est vrai que je n’ai cliqué que sur quelques pages de certains de ces sites, pages qui m’ont rebutée par leur apparence de vide (je précise que les profils consultés n’avaient rien à voir avec le milieu de la traduction).
Si l’inscription est gratuite, on n’a rien à perdre, c’est évident, mais je doute fort que cela soit là des moyens gratuits efficaces sur le long terme, car plus il y aura d’inscrits au fil du temps dans une catégorie professionnelle donnée et plus il sera difficile pour le visiteur en quête de la perle rare de « trouver chaussure à son pied ».
Je viens de trouver un article « positif » néanmoins sur l’intérêt des réseaux sociaux professionnels (RSP) et je dois avouer que celui-ci a eu le don de me convaincre, moi qui étais sceptique au départ, alors je ne manquerai pas de m’inscrire sur certains d’entre eux dès que j’aurai mon site personnel, d’autant que le témoignage de Carla va dans le sens d’un « ça marche » :
http://www.agoravox.fr/actualites/economie/article/reseaux-sociaux-professionnels-y-44379

Les inconvénients, toutefois, sont la quasi-obligation de mettre à jour régulièrement son profil (donc il vaut mieux ne pas être « feignasse », passez-moi l’expression), et puis certains de ces sites/ réseaux sont parfois en partie payants, semble-t-il (exemple : Viadeo).
Je remercie donc ceux qui m’ont fait découvrir de nouvelles voies publicitaires gratuites, ce qui n’est pas négligeable par les temps qui courent.

En ce qui concerne, en revanche, les publicités payantes auxquelles Eric fait allusion, j’aimerais bien savoir où sur le Net, car s’il s’agit des fameuses Google AdWords/ AdSense, on ne m’en a pas dit beaucoup de bien jusqu’ici : chères et aucune retombée positive, surtout pour les sites d’agences de traduction et de traducteurs indépendants. Je suis peut-être conditionnée par le témoignage d’une ancienne responsable de projet (aujourd’hui à son compte et vendant toutes les langues) qui m’a mise en garde contre ces Google Ads. Ayant effectué un stage d’étude dans une agence de traduction, elle m’avait confiée qu’une de ses collègues était chargée, chaque matin, d’aller cliquer sur la fameuse colonne de droite de Google, où se trouvent les noms de sites ayant payé pour être visibles sur Google, donc, en l’occurrence, les noms d’agences de traduction, jusqu’à épuiser le « quota publicitaire quotidien » de ces agences.
Résultat, vu que tout ceci fonctionne au nombre de clics, certains ont tout intérêt à employer ce genre de méthode pour éliminer plus facilement leurs concurrents potentiels.
Avez-vous entendu parler de ces pratiques et, si oui, qu’en pensez-vous ? Est-ce véridique ou archi-faux ?
Enfin, y a-t-il moyen de savoir qui a cliqué sur votre annonce ?
5 à 10 euros d’investissement par jour (conseil d’Eric), cela signifie entre 150 et 300 euros par mois ! C’est une belle somme. Partager les frais marketing entre collègues, OK, mais avec combien de personnes et comment répartir équitablement ces frais si tout le monde n’y trouve pas son compte ? (exemple : demandes de devis reçues et commandes fermes obtenues pour de l’allemand-français et rien du tout pour le ou les collègues qui pratiquent l’espagnol-français).
Pardonnez mon esprit un peu trop pragmatique, mais tout ceci mérite réflexion, à mon avis.
Bonne fin de soirée à tous !

Christine


 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Site Internet individuel ou collectif : avantages et inconvénients dans les 2 cas ?

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search