Pages in topic:   [1 2] >
taux d'imposition des auto-entrepreneurs
Thread poster: NR_Stedman
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
Sep 16, 2009

En tant que professionnel libéral exclu du régime AE je m'interroge sur le vrai taux d'imposition des auto-entrepreneurs qui actuellement me font concurrence
Est-il correct de dire que les auto-entrepreneurs traducteurs doivent verser 23 % de leur chiffre d'affaire pour couvrir à la fois leur cotisations sociales et impôts sur le revenu alors que les professions libérales doivent payer 44 % (à peu près) mais sur leur bénéfice après déduction des charges.

Merci pour des éclairssissements !!


Direct link Reply with quote
 
Richardson Lisa  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
taux d'imposition Sep 16, 2009

Bonjour
Oui, c'est ça. On fait une déclaration en ligne et le calcul se fait automatiquement, a priori reste à voir si c'est la réalité. Pourquoi tu dit que t'es exclu du régime? Les traducteurs sont maintenant admis sous profession libéral et donc dépendent du RSI pour la santé et du CIPAV pour la retraite. Bien sur, il ne faut pas dépasser le plafond du chiffre d'affaire. Moi, je débute alors ça ne me concerne pas pour cette année. Le hic avec le statut de AE c'est que les dépenses/frais ne sont pas prises en compte.
Tu peux aller sur le site des auto-entrepreneurs pour plus d'infos, mais je sais par expérience que c'est inutile de contacter les organismes concernés.ça fait deux mois que j'essaye de contacter le RSI, alors j'ai fini par envoyer une lettre AR mais à ce jour toujours pas de nouvelles.
bon courage
Lisa


Direct link Reply with quote
 
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
TOPIC STARTER
baisse des prix en France Sep 16, 2009

[quote]Richardson Lisa wrote:

Pourquoi tu dit que t'es exclu du régime?

Merci pour votre réponse Lisa. En effet je suis profession libérale depuis 25 ans donc je ne peux pas changer de statut (en plus mon CA est au dessus du plafond). Je cherche une explication pour la pression actuelle pour une baisse de prix de traduction en France (évidente même dans les quelques pubs que j'ai vu sur Proz). Je pense qu'il doit y avoir des traducteurs salariés qui débutent une activité AE sur le coté.


Direct link Reply with quote
 
xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to German
+ ...
baisse des prix et auto-entrepreneurs ? Sep 16, 2009

[quote]NR_Stedman wrote:

Richardson Lisa wrote:

Pourquoi tu dit que t'es exclu du régime?

Merci pour votre réponse Lisa. En effet je suis profession libérale depuis 25 ans donc je ne peux pas changer de statut (en plus mon CA est au dessus du plafond). Je cherche une explication pour la pression actuelle pour une baisse de prix de traduction en France (évidente même dans les quelques pubs que j'ai vu sur Proz). Je pense qu'il doit y avoir des traducteurs salariés qui débutent une activité AE sur le coté.


Le baisse des prix qu'on constate depuis des années n'est pas dû à ce nouveau statut, mais plutôt à la mondialisation rendue possible grâce à des sites comme celui-ci.

Cordialement, Eric


Direct link Reply with quote
 
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
TOPIC STARTER
Baisse des prix FR-EN Sep 16, 2009

[quote]Eric Hahn wrote:

Le baisse des prix qu'on constate depuis des années n'est pas dû à ce nouveau statut, mais plutôt à la mondialisation rendue possible grâce à des sites comme celui-ci.

Je n'en suis pas sûr. Je parle d'une pression constatée cette année en particulier et en France malgré une augmentation du volume de travail. Selon des discussions sur le forum Proz cet phénomene n'est pas observé dans d'autres paire de langues (voir hier pour EN>GE and GE>EN ou les traducteurs maintiennent qu'ils ont pu augmenté leur prix cette année)

PS Je pense par contre que le régime AE est un très bonne idée pour aider les débutants.

[Edited at 2009-09-16 12:59 GMT]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 22:18
English to French
+ ...
baisse des prix Sep 16, 2009

La baisse des prix est une tendance constante, tous les prétextes sont bons : cette année c'est la "crise" , mais les années précédentes on parlait déjà "du contexte" ...

Seuls les nouveaux traducteurs sont concernés, et encore depuis mars 2009 seulement je crois car il y a eu des problèmes au début à cause de la CIPAV.

Je ne pense pas que ça représente tant de monde au point d'exercer une pression sur les prix. Il y a toujours eu des profs/des étudiants qui arrondissaient leurs fins de mois avec des traductions effectuées au noir bien en dessous des tarifs habituels.
Quant aux traducteurs salariés : sont-ils si nombreux ? et ils ont souvent une clause de non concurrence qui limite leurs possibilités de travailler à côté.

Le régime AE est sans doute très bien pour débuter mais rapidement il s'avère peu intéressant.
Comme le souligne Lisa les dépenses réelles ne sont pas prises en compte (et j'ajouterai qu'on ne récupère pas la TVA) ce qui n'incite pas à investir dans son activité, soit en matériel, logiciels, dictionnaires soit en formation car on dépasse vite le forfait. Il n'est pas non plus possible de bénéficier de l'aide du FIF-PL pour les formations.


Direct link Reply with quote
 
Richardson Lisa  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
baisse des prix Sep 16, 2009

C'est très intéressant ce que vous dîtes. Je ne connais pas la situation avant, mais effectivement je trouve que les prix pratiqués sont très bas. Même que je vient de débuter en tant que traducteur j'estime que je mérite plus que ce qui est souvent proposé par les agences. C'est dommage, car tant qu'on n'a pas fait ses preuves on ne peut pas demander des prix supérieurs, mais en même temps ce n'est pas possible de travailler avec ces prix si on veut une traduction de qualité. Je suis heureusement dans une situation ou je ne suis pas contrainte à accepter des tarifs inacceptable mais je me demande si je ne serais pas obligée de passer par là pour gagner de l'expérience. En ce moment je aimerais à tout prix rester dans ma domaine de traduction(les Arts) mais c'est difficile à trouver des ouvertures.J'aimerais ajouter que même si j'acceptais un travail pas très bien payé, ça ne changera en rien la qualité de mon travail.

Direct link Reply with quote
 
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to English
TOPIC STARTER
Je n'en suis toujours pas sûr Sep 16, 2009

[quote]nordiste wrote:

"Je ne pense pas que ça représente tant de monde au point d'exercer une pression"

Comme vous savez, avant il y avait une énorme difficulté à devenir traducteur en France: le cercle vicieux avec URSSAF. Les agences n'employaient jamais quelqu'un sans un numéro d'URSSAF et URSSAF ne donnaient jamais de numéro à quelqu'un qui n'avait pas déjà plusieurs clients! Tout ça a sauté avec le AE. Les agences peuvent donc employé bcp + facilement les traducteurs mi-temps.
Une dernière question, est-ce que les AE doivent payer la taxe professionnelle. A Paris l'an dernier j'ai du déboursé 1400 Euros pour ce taxe (58 % d'augmentation dans un an)!



[Edited at 2009-09-16 13:33 GMT]

[Edited at 2009-09-16 13:40 GMT]

[Edited at 2009-09-16 13:44 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 22:18
Member
English to French
Je n'avais pas pensé à la concurrence déloyale du statut d'auto-entrepreneur Sep 16, 2009

Eric Hahn wrote:
...mais plutôt à la mondialisation rendue possible grâce à des sites comme celui-ci.
...


Ou celui-ci (surprise en bas de page):
http://www.auto-entrepreneur.fr/teletravail.php

(j'ai tapé auto-entrepreneur sur Google et voici le premier site)

Je vois aussi qu'une secrétaire facture jusqu'à 40 euros de l'heure. Et nous?

La traduction y est citée comme exemple pour arrondir ses fins de mois.
Comme quoi c'est un métier à la portée de tous, les tarifs pratiqués sont même indiqués.
Pas étonnant que les clients finaux ne comprennent pas combien ça coûte en réalité.

Philippe


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 22:18
French to English
Merci Nordiste ! Sep 16, 2009

nordiste wrote:

Je ne pense pas que ça représente tant de monde au point d'exercer une pression sur les prix. Il y a toujours eu des profs/des étudiants qui arrondissaient leurs fins de mois avec des traductions effectuées au noir bien en dessous des tarifs habituels.



Effectivement ! Je travaille en France dans la paire FR-ANG. Mes tarifs n'ont jamais été aussi élevés et je constate une demande croissante pour mes services, y compris par les écoles de commerce, où tout le monde sait que les professeurs d'anglais prennent des traductions pour arrondir leurs fins de mois. Je ne me sens pas pour autant menacée, ni contrainte de concurrencer les tarifs bas pratiqués par ces traducteurs non professionnels.

Ce n'est pas non plus une vague d'auto entrepreneurs qui va me forcer à mettre la clef sous la porte.

Au lieu de chercher des boucs émissaires (les URSSAF, les impôts, la concurrence déloyale, les auto-entrepreneurs, les traducteurs qui travaillent au noir, etc.) il vaut mieux travailler sur son positionnement et son plan marketing. Un traducteur indépendant travaillant seul n'a pas besoin de centaines de clients pour avoir une activité qui tourne bien (très bien même). Il suffit de quelques clients capables d'apprécier la valeur de ce qu'on propose...à nous d'exprimer notre proposition de valeur clairement et d'aller trouver les clients qui ont besoin de nous.


Direct link Reply with quote
 
xxxEric Hahn  Identity Verified
France
Local time: 22:18
French to German
+ ...
Concurrence de prix ? Sep 16, 2009

Philippe Etienne wrote:
Je vois aussi qu'une secrétaire facture jusqu'à 40 euros de l'heure. Et nous?


Sur la même page :


Traducteur traductrice

Les entreprises peuvent régulièrement recours à des traducteurs pour leurs documents commerciaux, leurs modes d'emploi, leurs sites Internet etc. Généralement un traducteur opère d'une langue parfaitement maitrisée vers sa langue maternelle. La facturation se fait au nombre de mots du texte d'origine et se négocie autour de 0,07€à 0,15€ /mot, mais peuvent varier en fonction des langues source et cible, de la technicité du document, du volume de textes à traduire et du délai de livraison. Syndicat National des Traducteurs Professionnels



Je ne vois pas en quoi AE rimerait avec prix bas !

Les agences sont dans une mauvaise passe actuellement, ce qui, à mon avis, explique leurs faibles niveaux de rémunération ...


@NR_Stedman : J'ai entendu dire que la taxe professionnelle va bientôt être abolie.

[Modifié le 2009-09-16 17:06 GMT]


Direct link Reply with quote
 
xxxPaul Daubreu
Local time: 22:18
French to German
+ ...
Régime AE : un bouc émissaire Sep 16, 2009

Comme le disent Sara et Nordiste, il n'y a pas eu besoin de ce nouveau régime qu'est l'auto-entrepreneuriat pour que les traducteurs libéraux soient confrontés à des prix bas. Déjà en 2006, certaines agences françaises étaient à 5 ou 6 cents d'euro dans les paires EN>FR ou encore DE>FR, avec des délais de règlement à 60 ou 90 jours (encore un autre sujet qui peut fâcher). Les traductions en question étaient déjà aussi techniques ou exigeantes que celles que les collègues travaillant pour des agences facturaient - ou essayaient de facturer - à 12 centimes d'euro ou plus.
Personnellement, je pense qu'il y a une concurrence quoi que l'on fasse, mais je laisse volontiers à qui veut bien les prendre les propositions de tarif telles que celles mentionnées ci-dessus. Il existe un certain seuil en deçà duquel travailler à ces prix-là ne suffit même pas à couvrir les frais, sans même parler de faire du bénéfice...


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 22:18
Member (2007)
German to French
+ ...
Bouc émissaire, oui Sep 16, 2009

NR_Stedman wrote:
Comme vous savez, avant il y avait une énorme difficulté à devenir traducteur en France: le cercle vicieux avec URSSAF. Les agences n'employaient jamais quelqu'un sans un numéro d'URSSAF et URSSAF ne donnaient jamais de numéro à quelqu'un qui n'avait pas déjà plusieurs clients! Tout ça a sauté avec le AE.
"avant" quoi, en fait ? Vous parlez de vos débuts il y a 25 ans ? Pour cela, je ne peux en juger, mais il y a trois ans (avant donc l'avènement de l'AE), ce que vous décrivez n'existait pas, l'URSSAF ne demandait pas à un traducteur d'avoir des clients pour l'inscrire. Si changement il y a eu, cela n'a donc rien à voir avec l'AE...

NR_Stedman wrote:
Les agences peuvent donc employé bcp + facilement les traducteurs mi-temps.
Les agences ne recherchent pas des employés à mi-temps, elles recherchent des freelances ! Le traducteur salarié en agence est une espèce en voie de disparition, et le former est un tel investissement que cela ne vaut pas tellement le coup de prendre des gens à mi-temps.

NR_Stedman wrote:
Une dernière question, est-ce que les AE doivent payer la taxe professionnelle. A Paris l'an dernier j'ai du déboursé 1400 Euros pour ce taxe (58 % d'augmentation dans un an)!
Vous n'êtes pas sans savoir que la taxe pro dépend de votre commune et du standing de votre quartier. Si vous habitez Paris centre, le chiffre que vous avancez n'est pas extravagant. Je paie 459 euros à Lyon en ville (pas tout à fait centre). Déménagez en Corrèze, vous n'aurez plus de problème de taxe pro ! Sincèrement, je pense que vous vous trompez de combat avec l'AE.

[Modifié le 2009-09-16 16:53 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 22:18
Member
English to French
Clarification Sep 16, 2009

Eric Hahn wrote:
...Je ne vois pas en quoi AE rimerait avec prix bas !
...

0.07 n'est quand même pas très élevé, surtout s'il s'agit d'un client final. Mais ce n'était pas l'idée principale de mon message.

Je suis étonné que la traduction soit citée comme exemple sur un site d'auto-entrepreneur et j'apporte de l'eau au moulin de NR_Stedman, qui se pose une question à laquelle je n'avais pas pensé.
C'est l'association dactylo (métier honorable s'il en est) capable de taper 2000 mots à l'heure et traducteur comme exemples de télétravail qui me gêne. 2000 mots à 40 euros de l'heure, ça fait 0.05 euros/mot. Pour le novice, pourquoi attendre davantage?

Ce statut semble moins taxé que celui d'un traducteur d'un autre système. Si l'affaire est avérée (avec un niveau de frais professionnels "normal"), c'est injuste. L'hypothèse selon laquelle quelques centaines d'auto-entrepreneurs sont maintenant traducteurs FR>EN à temps partiel n'est pas idiote et peut contribuer à une concurrence plus rude. Et déloyale si l'imposition n'est pas comparable.

C'est tout. Si NR_Stedman a constaté un fléchissement, peut-être que beaucoup d'anglophones vivant en France ont adopté ce statut. D'autant qu'il est en principe destiné à compléter ses revenus, donc on n'en dépend pas nécessairement pour vivre.

Pour le reste, je crois au darwinisme, les plus adaptés survivent. Les auto-entrepreneurs ont le droit de vivre aussi.

Philippe


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

taux d'imposition des auto-entrepreneurs

Advanced search






SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »
CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search