Pages in topic:   [1 2] >
De l'intérêt du "voice-over" pour un traducteur technique
Thread poster: Laurence Forain

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
Oct 7, 2009

Bonsoir,

Suite à la demande de l'un de mes clients si le "voice-over" faisait partie des services que je propose (j'ai dû malheureusement dire non, pour être totalement honnête), je viens auprès de vous recueillir quelques témoignages, partages d'expérience et éventuellement conseils sur le voice-over pour un traducteur dit technique (j'ai effectué une recherche sur les différents forums ProZ dont le forum francophone, mais n'ai pas trouvé toutes les infos désirées).

En effet, dans mon esprit, le voice-over était "réservé" aux traducteurs/adaptateurs audiovisuels et ne pouvait donc pas concerner un document/support technique et donc un traducteur technique. Esprit étriqué qu'est le mien sur ce sujet puisqu'à y réfléchir, j'ai déjà traduit des textes qui étaient destinés à du e-learning dont une partie était une transcription d'un support audio qui était surement destiné à un support audio dans la langue cible également.

Bref, vous qui avez de l'expérience dans le voice-over "technique",
-comment avez-vous commencé à proposer ce service ?
-aviez-vous une formation particulière adaptée à cet exercice ? Une formation est-elle indispensable, nécessaire, un plus ?
-vous arrive-t-il de ne faire que le voice-over sans la traduction préalable du texte ou l'un et l'autre sont indissociables et doivent être facturés comme un tout ?
-en termes de tarifs, faut-il appliquer un tarif au temps d'enregistrement source, cible ? (je fais également de la transcription FR>FR que je facture au temps d'enregistrement, les tarifs sont-ils comparables ?)

Merci d'avance pour tous les commentaires que vous voudrez bien partager.

Confraternellement,

Laurence

[Modifié le 2009-10-07 17:13 GMT]


 

Didier Caizergues
Local time: 13:23
English to French
+ ...
Sur le tas, souvent... Oct 7, 2009

... On apprend autant qu'à l'école.

J'ai fait (un peu) de voice-over, que je facturais à la minute source. La raison d'être de cette technique est que certaines informations sont mieux retenues par les apprenants lorsqu'elles sont orales. Au lieu d'insérer des sous-titres que les apprenants n'auront pas le temps de lire s'ils prennent des notes pendant la diffusion du film, il vaut mieux le "doubler". Il faut avoir une voix qui passe bien (la mienne s'est erraillée avec le temps...), et avoir au préalable vu le film "à blanc", pour calquer son rythme sur celui du narrateur original. Il faut aussi essayer d'adopter le même ton, voire les mêmes fréquences sonores que le narrateur. Peu de gens s'en offusquent aujourd'hui, mais faire doubler une femme par un homme (ou l'inverse) en interprétariat était un "big no-no" il y a encore quelques années...

Je ne pense pas qu'il faille, ni qu'il existe, de formation pour ce genre d'activité. Certes, il y a des pros du doublage, mais on parle ici d'un contexte professionnel, pas audiovisuel.

En ce qui me concerne, j'aime bien faire du voice-over ou de l'insertion de sous-titres traduits par d'autres : on peut facturer à la minute source assez largement, et on se garde de la disponibilité pour des traductions pures.


 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
question matériel Oct 7, 2009

Re...

Merci Didier pour ce premier témoignage.

Ta remarque sur l'insertion de sous-titrage (qui nécessite un logiciel particulier il me semble) m'amène une nouvelle question. Faut-il du matériel/logiciel particulier pour le voice-over ? Vos clients vous demandent-ils de vous déplacer en studio ou travaillez-vous sur ces projets depuis votre domicile/bureau ?

Re-merci par avanceicon_wink.gif

Bonne soirée,

Laurence


 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Talents voix-off absents de ce forum ? Oct 9, 2009

Bonjour,

Je pensais qu'il y avait plus de traducteurs qui pratiquaient le "voice-over" sur ce forum... Peut-être sont-ils occupés (j'espère...) ou bien préfèrent-ils ne pas partager leurs infos (ce que je peux comprendre aussi, il faut avoir ses "chasses gardées").
De mon côté je continue mes recherches sur le net principalement.
Si vous passez par là et que vous souhaitez répondre à mes interrogations, n'hésitez pas ou via mon profil (si vous êtes timidesicon_wink.gif )
A très bientôt,

Laurence


 

Adrien Esparron
Local time: 13:23
Member (2007)
German to French
+ ...
Le rôle du récitant Oct 9, 2009

Laurence Forain a scribouillé :

Je pensais qu'il y avait plus de traducteurs qui pratiquaient le "voice-over" sur ce forum...



Sauf grave erreur d'interprétation de ma part, le voice over n'a pas grand chose à voir avec le domaine de la traduction ou de l'interprétariat. Mais je peux me tromper naturellement. Tout dépend de ce que vous mettez derrière cette notion ?

Ne s'agit-il pas simplement de lire un texte, avec une "bonne voix" comme le suggère Didier ?

J'ai eu ma première expérience en 78 ou 79 (sais plus bien, mais c'était un Grand Échiquier de Jacques Chancel à Dubrovnik, à propos du festival du même nom où entre le direct il y avait des reportages sur les grands lieux de la côte dalmate).

Les enregistrements se sont faits à l'époque dans un studio de la télévision yougoslave (de l'époque) à Belgrade.

Le reste, c'est naturellement du montage et de la retouche par des ingénieurs du son.

Les expériences suivantes ont également eu lieu en studio du côté de Stuttgart (que des pubs, donc vous connaissez peut-être ma voix).

Ensuite, j'ai été sollicité pour des programmes de reconnaissance vocale et j'ai à distance enregistré leurs textes. Suffit d'un bon micro, d'une bonne carte son et d'un disque dur musclé et d'une voix qui ne défaille pas. C'est comme au cinoche cependant : la première prise n'est pas nécessairement la bonne.

Depuis, début des années 2000, je refais un peu de pub, mais simplement de temps à autre.

En dehors du matos, la formation, elle est "naturelle" : cela convient ou non. Pas d'autre considération à mon niveau.

Au niveau tarifaire, c'est cher.

Espérant avoir comblé le vide sidéral qui vous accable.

Si j'avais pu le dire de vive voix, c'eut été mieux sans doute.

J'utilise des logiciels gratuits que je peux donc nommer ici et ceux que je privilégie sont Audacity et Supreme. Ce n'est pas moi qui fait tout, mais j'envoie du "bon". La suite, ce n'est pas, plus, mon prob.

Bonne continuation.

PS - Sorry, c'est pas Supreme, c'est SUPER

[Modifié le 2009-10-09 15:01 GMT]


 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Voice-over et traduction Oct 9, 2009

Merci Adrien pour ces informations et le partage de votre expérience.

Au départ, je ne voyais pas non plus le lien entre voice-over et traduction. Pour moi les travaux de voix-off étaient réservés aux comédiens. Puis j'ai vu des annonces ici ou ailleurs pour des traductions audiovisuelles suivies de "voice-over" donc je suis restée sur ce préjugé traduction audio/voice-over. Et comme je disais, un client m'a demandé si je faisais du voice-over et sur les différents sites de traducteurs, on peut choisir voice-over dans la liste des services proposés, du coup j'ai commencé à me poser la question de l'intérêt du voice-over pour moi, traductrice plutôt technique.
J'ai commencé à faire des recherches sur les forums ici ou ailleurs et à parcourir le net en quête d'informations.

Le partage d'expérience et de conseils, c'est cependant quelque chose que je ne peux trouver que sur un forum ou en rencontrant directement des traducteurs qui font de la voix-off.

Je ne sais pas si la mienne est "bonne", personnellement je n'aime pas la voix que j'entends sur les enregistrements, elle ne correspond pas à celle que j'entends lorsque je parle. Et encore moins en ce moment avec le rhumeicon_biggrin.gif

Merci encore,

Laurence

[Modifié le 2009-10-09 16:00 GMT]


 

Adrien Esparron
Local time: 13:23
Member (2007)
German to French
+ ...
Les oua wouah du saigneur sont impénétrables Oct 9, 2009

Laurence Forain wrote:

Je ne sais pas si la mienne est "bonne", personnellement je n'aime pas la voix que j'entends sur les enregistrements, elle ne correspond pas à celle que j'entends lorsque je parle.



Mais cela c'est l'évidence. Il ne faut pas en tenir compte.

Par rapport à Chancel : lorsque l'émission est passée à la télé en France, je ne sais plus donc vraiment quel était le délai par rapport à mes enregistrements, j'étais encore à l'étranger, et j'ai recçu des dizaines d'appels télépphoniques me disant dans le genre "Mais, une voix comme celle là, elle est unique".

Des gens qui ne savaient pas que j'étais le diseur, mais ne s'y étaient donc pas trompé.

Je veux et revendique plus que toute biométrie ou ADN : notre organe vital ne se partage pas.

Autrement il n'y aurait pas La Callas ou Roberta Peters ???

Faut causer dans le poste.

J'ai passé chez L'hebdo du médiateur sur France 2 il y a un temps que je ne connais plus. Des gens, qui n'ont jamais regardé l'émission en direct live, m'ont reconnu en aveugle. Mais moi, même en me voyant, je ne suis pas reconnu ni entendu.

Coupez !


 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
comment évaluer la qualité de sa voix alors ? Oct 9, 2009

Encore une fois merci Adrien pour votre intervention.
C'est effectivement une évidence que la voix que moi j'entends et celle que mes auditeurs entendent ne peut être la même (vive les vibrationsicon_wink.gif ). En tant qu'auditeur de ma propre voix, je ne la trouve pas spécialement "agréable" mais elle a effectivement quelque chose d'unique, mais alors comment évaluer la qualité de ma voix pour d'éventuels travaux de voice-over ? Comment savoir si ma voix peut intéresser les clients potentiels ? À part soumettre ma voix à ceux-ci et voir si ça convient ou si ça ne convient pas comme vous le disiez plus haut. Y'a-t-il des voix-types ?
On remarque une certaine uniformité de ton si ce n'est de voix dans les différents support audio que l'on peut rencontrer.
Bonne soirée,




[Modifié le 2009-10-09 18:11 GMT]


 

Adrien Esparron
Local time: 13:23
Member (2007)
German to French
+ ...
Sottise universelle Oct 9, 2009

Laurence Forain wrote:

Y'a-t-il des voix-types ?



Oui, elles sont celles de nos média d'aujourd'hui, radio, télé, et elles sont aseptisées, stériles.

Des gens d'intelligence ont ces derniers temps commenté leur propre film ne trouvant pas de diseur correspondant à leur propos. Yann et Nicolas n'ont pas trouvé mieux qu'eux-même pour dire ce qu'ils avaient à dire. Et pourtant leur organe n'est pas du tout le même ?

Je pense qu'ils ont eu raison. Parce que pour l'un comme comme pour l'autre cela sonne juste.

Mais juste ce qu'ils avaient à dire.

Le reste c'est du décor.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
German to French
+ ...
Un grain de sel Oct 9, 2009

Je ne pense pas qu'il y ait de critère objectif, Laurence, chaque client cherche une voix spécifique à ce qu'il veut en faire, voix jeune, rauque, fluette, selon ce qu'il veut vendre ou faire passer...

Récemment, une agence m'a demandé un échantillon, mais ma voix (parmi d'autres) n'a pas été retenue par le client.

Sinon, je pense comme Adrien que voice-over et traduction ne sont pas vraiment liés. Si on les trouve ensemble, c'est que l'activité de voice-over s'est probablement mondialisée (comme beaucoup d'autres) ces dernières années, et que quand on a besoin de trouver des voix dans plusieurs langues, un pool de traducteurs (ou plutôt d'interprètes ?) est la solution de facilité idéale.

Personnellement, j'ai un client dont l'activité principal est l'enregistrement de voix, et qui assure parfois les traductions. Je traduis donc toutes sortes de scripts pour lui, mais il ne m'a jamais demandé de voix.icon_wink.gif


 

Agnès Levillayer
Italy
Local time: 13:23
Italian to French
+ ...
voix off Oct 10, 2009

Bonjour Laurence,
Je ne sais pas si nous parlons de la même chose mais j'ai fait plus d'une fois ce travail: enregistrement, en Italie ou je vis, d'un texte en langue française pas forcément traduit par mes soins d'ailleurs. Ayant été confrontée à des erreurs/horreurs dont j'ai pris connaissance au dernier moment (report de l'enregistrement ou demande de corrections à la va vite avec ce que ça implique de risques...), maintenant j'exige toujours le texte à l'avance si on me demande cette prestation.
Je précise qu'il s'agissait toujours de voix off de documentaires d'entreprise, d'expositions, de films sur des localités etc., une seule fois d'un doublage mais avec superposition de ma voix à celle du personnage qui restait en "fond sonore".
Je suppose que ce genre de demande est plus fréquente quand on réside dans un pays étranger car elle porte sur un locuteur de langue maternelle et on s'adresse donc là où on pense en trouver (pages jaunes à la rubrique interprètes/traducteurs, personnel étranger des universités etc.)... En Italie, je sais que quand on souhaite une voix italienne, on s'adresse à des comédiens qui savent déjà comment se comporter (et ils coûtent moins chers que les traducteurs, c'est tout dire)...
C'est bizarre qu'on te demande ce service, en effet, si tu es française et résidente en France, ce n'est pas le fait d'être traducteur technique qui donne des compétences quelconques...
Dans mon cas, la demande venait plus souvent du studio d'enregistrement lui-même que d'agences de traduction (qui dans ce cas n'assure aucun service et est donc un coût parasite, sauf si l'enregistrement est bricolé dans leurs bureaux...)
Les studios pour lesquels j'ai travaillé sont professionnels à tous les effets: cabine parfaitement insonorisée, table de mixage, filtres en tout genre etc. Ils sont en mesure d'intervenir sur le rythme en accélérant légèrement (dans mon cas, le texte français est toujours plus long que l'italien d'où la difficulté parfois de respecter le temps disponible).
La seule chose indispensable est d'éviter tout bégaiement, sifflement, postillons, toux etc.! Bien sûr, on reprend toujours une phrase ou deux (si on est "bon"), beaucoup plus si on n'a pas l'habitude: c'est la raison pour laquelle un studio qui a testé un bon lecteur fera régulièrement appel à lui. Je ne pense pas que le critère soit celui d'une voix forcément "neutre" (quoique c'est vrai qu'en France les accents régionaux sont généralement proscrits...). C'est le timbre qui importe, pas de voix nasillarde (ça passe très mal) ou trop grave en général mais en fait c'est le client qui établit le profil...
Pour les films d'entreprise, on demande très souvent des voix masculines (ça fait plus "technique" un homme sans doute!). Dans le domaine art et tourisme, des femmes...icon_rolleyes.gif
On m'a aussi fait faire un test pour enregistrer ma voix de française parlant en italien: on a jugé que je n'avais pas assez l'accent français mais le client cherchait une voix vraiment caricaturale!

Côté tarifs, j'ai toujours facturé sur la base temps + déplacement comme pour un service d'interprétariat avec un forfait minimum. Parfois le temps en cabine n'était que de 30 minutes par exemple mais entre l'aller-retour sur place, la lecture du texte hors micro avant et attendre que le technicien réécoute tout l'enregistrement, etc. le temps du service s'allonge. Il faut le prévoir dans un devis.
Ce genre de travail se fait très rare pour moi: récemment j'ai eu 2 ou 3 fois des demandes avec la précision... "vous savez notre budget pour cette prestation est de 50 €..." ou autres propositions de ce genre.
J'ai plus vite fait de les gagner dans mon fauteuil...


 

Laurence Forain  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Member (2007)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci Oct 10, 2009

Bonjour,

Merci Adrien, Sophie et Agnès pour vos commentaires et partages d'expérience, je comprends mieux certaines choses à présent et notamment pourquoi j'avais été surprise de la demande de mon client. J'avais mis ça sur le compte de mon ignorance dans le domaine de la voix-off pour un traducteur mais finalement c'est peut être la demande au départ qui n'était pas commune.

Car effectivement, Agnès, nous parlons de la même chose, de l'enregistrement d'un texte (qui n'aurait pas forcément été traduit par moi d'ailleurs !) en langue française pour ce client qui réside à l'étranger et qui devait avoir besoin d'un locuteur français de France. Vue la distance qui me sépare de ce client, je ne me serais surement pas rendue dans un studio, c'est pourquoi je me demandais s'il était possible d'enregistrer chez soi. Du coup je garde quand même les références des logiciels utilisés par Adrien, on ne sait jamais.

Je ne pense pas mettre en avant ce service mais être capable de répondre à une éventuelle demande, pourquoi pas ? Il me faut pour ça continuer à me renseigner, peut être faire des essais de voix grâce aux logiciels gratuits indiqués par Adrien et voir aussi si ça me plait tout simplement. Avoir un échantillon tout prêt dans le cas d'une demande future et peut être profiter d'une opportunité pour me lancer, comme ça a été le cas pour la transcription (qui m'est "tombée dessus" par hasard).

Bonne journée,


 

Geraldine Oudin  Identity Verified
United Kingdom
Japanese to French
+ ...
à l'étranger Oct 12, 2009

J'ai moi aussi fait de la voix-off de temps en temps, mais jamais en France, toujours au Japon.
Toujours en studio, avec texte prêt ou à traduire moi-même.

Je travaillais pour une agence de traduction qui fournissait aussi des narrateurs à plusieurs studios, et l'agence m'avait demandé des échantillons de voix comme d'autres demandent des tests de traduction. De cette façon, les clients choisissent la voix qui convient le mieux à ce qu'ils recherchent.

Je sais que certains narrateurs professionnels (qui ne font que de la narration et du doublage) travaillent à domicile, mais l'insonorisation et le matériel représentent un investissement non négligeable.


*****
http://geraldineoudin.com


 

Carole Lesimple  Identity Verified
France
Local time: 13:23
English to French
tarifs e-learning Jan 23, 2012

Bonjour à tous,

Je sais que cette discussion date un peu... mais est-ce que l'un d'entre vous connaît les tarifs actuels d'enregistrement à la minute pour du e-learning ?

Sachant que je dispose d'un studio d'enregistrement à domicile et que je n'ai aucun investissement à faire ni déplacement.

En vous remerciant pour votre aide.
Cordialement,

Carole


 

Marion Delarue  Identity Verified
France
Local time: 13:23
Spanish to French
+ ...
Tarifs voice over Jan 10, 2014

Bonjour à tous,

je souhaiterais également m´informer sur les tarifs pour ce genre de prestation (enregistrement à la minute).

merci de vos lumières.

Marion


 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

De l'intérêt du "voice-over" pour un traducteur technique

Advanced search






SDL MultiTerm 2019
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2019 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2019 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search