Pages in topic:   [1 2] >
Le Monde en franglais? Non merci!
Thread poster: ViktoriaG

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 11:56
English to French
+ ...
Jan 3, 2010

Je voulais lire les nouvelles en français et en provenance d'Europe, tout simplement pour compenser pour le style journalistique nord-américain et pour le choix parfois trop sensationnaliste des nouvelles dans les médias d'ici (on préfère nous parler de Michael Jackson plutôt que des nombreuses guerres présentement en cours). Je suis donc allée sur le site du journal Le Monde pour une petite bouffée d'air frais.

Eh bien, pour les nouvelles en français, on repassera. L'utilisation des mots anglais ayant déjà un équivalent français me laisse perplexe. Pourquoi dire newsletter quand on peut dire infolettre? Pourquoi dire blog quand on peut au moins dire blogue? Et puis, que dire du choix du mot chat pour désigner le clavardage? Moi, quand j'entends le mot chat, je pense à un mammifère poilu qui miaule... Mais plus que tout, l'utilisation des guillemets anglais qui ont totalement remplacé les guillemets français sur leur site m'horripile.

Bref, je crois que j'efface Le Monde de mes signets des sites fournissant les informations en français, car ce que j'y lis n'est pas du français. Mais avant, j'ai une question. Quelqu'un saurait-il me dire si Le Monde a un guide stylistique et, le cas échéant, où je pourrais me le procurer? Je serais bien curieuse de connaître leurs règles stylistiques...


Direct link Reply with quote
 

lanave  Identity Verified
Italy
Local time: 17:56
French to Italian
+ ...
L'Italie ne fait pas exception Jan 3, 2010

Salut Viktoria,

malheureusement il s'agit d'une mauvaise tendence qui a pris pied en Italie aussi.

Le comble est la nouvelle dénomination du "Ministero del lavoro, della salute e delle politiche sociali" (je pense que tu vois ce que c'est) qui est habituellement appelé par les journalistes (TV et journaux) et les autoritées institutionnelles "Ministero del Welfare".
Mais ce n'est pas un cas isolé.

Et si tu penses que la plupart du monde ne s'en aperçoit même pas...
Pour ma part, la seule chose que je puisse faire c'est de ne pas employer d'autres langues quand la mienne a ses propres mots pour exprimer une idée ou bien le signaler aux gens concernés. Mais je ne sais pas à quel point cela va servir.

Bonne année!!

Anna


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 17:56
French to German
+ ...
De France Jan 5, 2010

Ce qui me hérisse le plus dans le français de France actuel, c'est bien le fait qu'on emploie des termes anglais parce que (!) les équivalents en français sont considérés comme étant « trop exotiques ». Ainsi, le Français moyen préfère utiliser spam plutôt que pourriel et spamming plutôt que pollupostage.

Quant à la presse en ligne franco-française, je remarque surtout le non-respect des règles de ponctuation : il manque systématiquement ou presque une espace entre le dernier mot d'une période ou d'une phrase et les ponctuations telles que point d'exclamation, point d'interrogation, etc. Et je ne parle même pas du reste des contenus en ligne, c'est trop souvent du phonétique ou de l'improvisation. Bonne chance pour le décodage !

Je me tourne donc sans regret vers les auteurs privilégiant une approche analytique et neutre. Même si nombre d'entre eux sont décédés, ils laissent un héritage que beaucoup ignorent ou dévalorisent au profit de la facilité immédiate, dont la presse n'est que le reflet amplifié et déformé - et Le Monde ne fait pas à mon avis exception.

[Edited at 2010-01-05 09:35 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 13:56
English to French
+ ...
Vos remarques sont fondées... Jan 5, 2010

Qu'une langue importe des mots, c'est tolérable, sauf quand c'est du snobisme ou de la bêtise (je pense surtout à Thierry Ardisson).

Mais ce qui me trouble (et m'énerve), c'est de voir comment la syntaxe française est en train d'être remplacée par l'américaine: absence des articles, les adjectifs avant les susbtantifs (la dernière en date, après la raffarinade, c'est une publicité du constructeur automobile au chevron: « Créative Technologie »), 5 mille au lieu de 5 000...., droits humains....

Comme je trouve ces erreurs dans la plupart des textes dont je fais la relecture, je commence à me demander si nous, les traducteurs, ne sommes pas en partie responsables de ça.

Sois patiente, Viktoria : le mot « courriel » a mis des annés pour être accepté en France. Alors « clavarder » fiinira par entrer dans les mœurs lui aussi...

Bonne fin de journée

Bruno



[Modifié le 2010-01-05 14:28 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 17:56
Member (2003)
English to French
+ ...
courriel.. Jan 5, 2010

Chez nous en Belgique, on préfère émail ou courrier électronique. Alors quand j'écris en français de France, enfin que je tente de le faire. Je m'efforce de mentionner courriel et très souvent, je me fais "corriger" par des réviseurs français. C'est la même chose avec les pourriels et autres que j'utilise systématiquement pour la France.

A ne plus savoir que faire...


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 17:56
French to German
+ ...
Francophonie divisée... ou multiple ? Jan 6, 2010

Je crois que le fond du problème est que la francophonie est divisée, ou multiple pour rester dans l'aspect positif des choses.

Citons par exemple le très académique (et, à mon avis, très prétentieux) « mél », dont l'emploi est obligatoire dans l'administration française ! Il n'y a là rien de plus qu'une transcription phonétique de « mail », ce qui me semble démontrer que l'Académie Française ne se remue pas non plus trop les méninges pour trouver des solutions qui relèvent un peu le niveau.

Sans vouloir prôner un mélange sans nom des diverses variantes locales du français, je pense quand même (pour revenir à l'exemple donné par Martine) qu'il faut faire preuve d'un peu plus de souplesse dans l'usage des mots. A défaut de quoi la contamination par l'anglais (l'américain ?) a toute les chances de faire de plus en plus de victimes...

Comme Michel Audiard l'a si bien faire dire à Hardy Krüger dans Un taxi pour Tobrouk, « Monsieur ne cause pas le français, il le parle. »

[Edited at 2010-01-06 07:39 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 17:56
Member (2006)
English to French
+ ...
Bof... Jan 6, 2010

L'extrémisme linguistique est une vieille chimère. L'histoire des langues me suggère quant à moi que les solutions imposées d'en haut ne résistent aux soi-disant envahisseurs que si le mot inventé est effectivement plus pratique que le mot importé (en français, un exemple frappant est "baladeur" pour walkman, qui s'est imposé et s'est même trouvé une seconde jeunesse à l'heure du pod).

La lecture du très érudit, bien qu'un peu répétitif, "The Secret Life of Words: How English Became English" de Henry Hitchings est à ce titre édifiante. Au XVe siècle, l'anglais, si souvent décrié pour son impérialisme, a massivement importé des mots à racine latine, notamment pour son vocabulaire juridique. Ce qui a logiquement entraîné une campagne pour le retour aux vraies origines de la langue et pour une saxonisation du vocabulaire. Évidemment, ça n'a pas mené à grand-chose. D'autres sursauts saxonisateurs sont également régulièrement rapportés, et ce jusqu'au XIXe siècle, avec des effets tout aussi nuls.

Aujourd'hui, l'anglais est la langue de l'informatique : il est donc logique - d'autant plus avec nos moyens de communication ultra-rapide actuels - que les utilisateurs se l'approprient immédiatement et essaiment de mots importés not'belle langue française. Et s'ils sont plus pratiques et d'un usage plus répandu, je ne pense pas qu'essayer de faire rentrer à toute force des mots carrés dans les trous ronds des têtes des locuteurs mènera à grand-chose.

Mon avis pour ce qu'il vaut : le vocabulaire, l'orthographe et la grammaire ne sont pas des fins en soi, ce sont des outils de communication. S'ils doivent changer pour rester compréhensibles, qu'ils changent.


Igor


Direct link Reply with quote
 
Éric Cléach  Identity Verified
France
Local time: 17:56
Member (2005)
English to French
Too late ! C'est l'usage qui prime... Jan 6, 2010

Laurent KRAULAND wrote:
Citons par exemple le très académique (et, à mon avis, très prétentieux) « mél », dont l'emploi est obligatoire dans l'administration française ! Il n'y a là rien de plus qu'une transcription phonétique de « mail », ce qui me semble démontrer que l'Académie Française ne se remue pas non plus trop les méninges pour trouver des solutions qui relèvent un peu le niveau.


C'est aussi une contraction de "message électronique", mais bon...

Je suis plutôt d'accord avec Igor : au final, ce sont les locuteurs qui font une langue, pas les linguistes ! En France, dans la vie courante, je pense qu'au moins les trois quarts des locuteurs utilisent "e-mail" ou sa version familière "mail" et honnêtement, je ne vois pas où est le problème, à partir du moment où tout le monde se comprend.

"Infolettre" pour "newsletter" ? C'est sans doute québécois, je n'ai jamais entendu ça en France. "Lettre/Bulletin d'informations" à la limite, mais pour cet exemple aussi, l'usage courant est "newsletter" et tout le monde comprend de quoi il s'agit.

Quant à pourriel, je travaille régulièrement pour des éditeurs d'antivirus et d'antispam (oops !) et la consigne est en général d'utiliser "spam", "antispam", "spammeur", etc.

Mon avis, c'est qu'on a suffisamment d'autres chats à fouetter (le niveau d'orthographe et de grammaire des plus jeunes, notamment) pour en plus se préoccuper du lexique.


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 17:56
French to German
+ ...
Faut voir ! Jan 6, 2010

Éric Cléach wrote:

Mon avis, c'est qu'on a suffisamment d'autres chats à fouetter (le niveau d'orthographe et de grammaire des plus jeunes, notamment) pour en plus se préoccuper du lexique.


Oui, mais : il y a des enfants de 7 ans qui obtiennent jusqu'à 20/20 en dictée et qui s'expriment correctement tant à l'écrit qu'à l'oral, tout comme il est des ingénieurs qui n'arrivent pas à accorder un verbe à son sujet.

Est-ce une des raisons pour lesquelles certains beaux esprits ont, il y a quelques mois, plaidé en faveur de la simplification du français, en prétextant que l'application correcte des règles inguistiques devait être réservée à un usage formel (?), ceci afin de ne pas accentuer l'élitisme de la société et le clivage social qui est censé en résulter ?

Relativisons un peu quand même.

PS : merci pour l'information concernant le terme « mél », je n'en continuerai pas moins à le considérer comme peu ragoûtant.

[Edited at 2010-01-06 15:44 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 17:56
Member (2007)
German to French
+ ...
Plein de bon sens Jan 6, 2010

Éric Cléach wrote:

Mon avis, c'est qu'on a suffisamment d'autres chats à fouetter (le niveau d'orthographe et de grammaire des plus jeunes, notamment) pour en plus se préoccuper du lexique.



Merci Éric, le linguiste que je suis de formation (au sens "linguistique" de type Saussure, Martinet ou encore Benveniste) ne peut qu'approuver : une langue qui s'isole de son environnement et se ferme dans sa coquille est amenée à disparaître un jour ou l'autre. Il en tombe tous les jours d'après les spécialistes. Les langues mortes se ramassent ...


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 17:56
Member (2007)
German to French
+ ...
Phonétique ? Aïe ! Jan 6, 2010

Laurent KRAULAND wrote:

Il n'y a là rien de plus qu'une transcription phonétique de « mail », ce qui me semble démontrer que l'Académie Française ne se remue pas non plus trop les méninges pour trouver des solutions qui relèvent un peu le niveau.



Il n'y a que Maille qui m'aille et je pensais que cela venait du français malle (la malle poste) ???

Bon mail n'a donc rien à voir avec La Poste, mais c'est en fait un marteau ou encore une avenue (dont il n'est pas nécessaire de préciser que c'est une rue bordée d'arbres puisque c'est justement le sens natif).


Direct link Reply with quote
 
Post removed: This post was hidden by a moderator or staff member for the following reason: Duplicate post deleted by poster
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 17:56
French to German
+ ...
Phonétique Jan 6, 2010

Adrien Casseyre wrote:

Il n'y a que Maille qui m'aille et je pensais que cela venait du français malle (la malle poste) ???

Bon mail n'a donc rien à voir avec La Poste, mais c'est en fait un marteau ou encore une avenue (dont il n'est pas nécessaire de préciser que c'est une rue bordée d'arbres puisque c'est justement le sens natif).



Reprise phonétique et approximative de l'anglais, s'entend. Éric m'a détrompé, puisqu'il s'agit en fait d'une contraction de message électronique (auquel cas courriel n'est pas plus mauvais ou moins bon, sauf qu'il trouve ses origines ailleurs (?) que sous la Coupole).

Et pour venir me contredire encore plus avant, voici Wikipédia :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Mél#.C3.89volution_des_termes_employ.C3.A9s_par_les_utilisateurs

Mea culpa, mea maxima culpa.

[Edited at 2010-01-06 14:01 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Florence B  Identity Verified
France
Local time: 17:56
Member (2002)
English to French
+ ...
Étymologie Jan 6, 2010

Adrien Casseyre wrote:

Il n'y a que Maille qui m'aille et je pensais que cela venait du français malle (la malle poste) ???


« Malle » (du francique Malha) désignait au XVIe siècle en France un ensemble de courrier. Le terme n'est passé en anglais dans ce sens qu'à la toute fin du XVIIe siècle. Et en plus, ça ne vient même pas de chez ces envahisseurs de Romains mais bien de nos ancêtres Francs !

Au chapitre conseils de lecture, je suggère « L'aventure des langues en Occident » et « Honni soit qui mal y pense » d'Henriette Walter - qui remettent en place un certain nombre d'idées préconçues.

En ce qui me concerne, certains néologismes inutiles (calques, confusion du genre grammatical et du sexe) me font bondir nettement plus haut que certains termes perçus (à tort ou à raison) comme des anglicismes lorsqu'ils sont employés modérément et à bon escient (comme dans le domaine de l'informatique).

Je trouve que c'est une question de raison, de modération, et avant tout d'adéquation du texte au lectorat. L'objectif premier de l'orthographe et de la grammaire n'est pas d'imposer quelque chose par le haut, mais de valider une norme commune afin de permettre une compréhension parfaite du texte par toutes les personnes susceptibles de l'utiliser. La langue est avant tout un outil de communication, éventuellement un support artistique, et non un dogme ou un théorème, elle est par nature modelée par l'histoire, flexible et évolutive - ou elle n'est pas.


Direct link Reply with quote
 
HorizonTrad  Identity Verified
France
Local time: 17:56
English to French
Coïncidence ? Jan 8, 2010

Bonjour Viktoria,

LeMonde.fr vient de publier un appel à témoignages sur la place du « franglais » dans l'entreprise. À Consulter ici :

http://www.lemonde.fr/societe/appel_temoignage/2010/01/08/le-franglais-a-t-il-envahi-votre-entreprise_1289055_3224.html#xtor=RSS-3208

++
Samuel


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Le Monde en franglais? Non merci!

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search