Pages in topic:   [1 2] >
Quitter le soleil pour se réinstaller à Paris
Thread poster: Nicole Miguel

Nicole Miguel  Identity Verified
United States
Local time: 21:37
English to French
Jan 26, 2010

Bonjour,

Je suis traductrice technique indépendante (anglais-français) depuis 1995 et réside actuellement à Lisbonne. Après plusieurs années de vie paisible sous le soleil et la création d'un solide portefeuille de clients (principalement des agences de traduction françaises, belges, allemandes et anglaises), je souhaite me réinstaller à Paris avec ma famille.

S'il est bien connu que le coût de la vie est plus cher en France qu'au Portugal, je n'ai cependant pas d'idée précise quant à l'imposition à laquelle je serai soumise si je choisis de réinstaller mon activité en France. Après maints sites consultés sur la création d'entreprise, je me sens plus perdue que jamais quant aux démarches à effectuer, au meilleur type d'entreprise à choisir lorsqu'on a déjà "roulé sa bosse" et surtout, sur les charges sociales et les impôts à payer.
Je vis en concubinage depuis 6 ans et j'ai deux enfants (2 et 9 ans).

Un traducteur freelance français averti pourrait-il m'éclairer sur les points suivants ?

- Quel est le type d'entreprise le plus adapté et le plus avantageux (en termes de formalités administratives) pour un traducteur qui a déjà fait ses preuves (le portage salarial me paraît plus indiqué pour un débutant). Micro-entreprise, auto-entrepreneur, autre ?

- Quelles seront les charges sociales, les différents impôts à payer et la tranche d'imposition pour un revenu brut annuel moyen de 70.000 euros ?
L'imposition au Portugal semble être beaucoup plus souple pour les traducteurs indépendants qu'en France. Certains chiffres découverts dans divers forums m'ont fait peur (49 % !!!), est-ce vrai ? Comment fait-on pour survivre comme traducteur à Paris quand on a une famille ?

- Quelles sont les modalités de paiement des charges et impôts : mensuelles, trimestrielles, annuelles ?

- LA QUESTION : laisser la vie trop "pépère" de Lisbonne pour retrouver l'agitation de la vie parisienne, cela vaut-il bien la peine si l'on y laisse "ses plumes" ? S'il est vrai qu'un traducteur français a tout à gagner en travaillant à Paris/en France aussi bien sur le plan intellectuel, culturel et linguistique que professionnel, j'aimerais quand même m'assurer que ce ne sera pas au prix d'une certaine qualité de vie. À quoi cela servirait-il de travailler 13 heures par jour si ce n'est pas pour profiter un peu du fruit de son travail ?

Tout bon tuyau ou toute expérience personnelle qui pourrait m'aider à bien démarrer serait la bienvenue.

À tous, merci par avance pour vos précieux conseils.



[Edited at 2010-01-27 09:41 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2007)
German to French
+ ...
Quelques points Jan 26, 2010

1/ Tu parles de 70 000 euros pour le revenu de ton ménage ou pour tes revenus à toi seule ? Dans le deuxième cas, sache que tu n'es pas éligible à la micro-entreprise ni à l'auto-entrepreneur, ce qui du coup réduit le champ des interrogations.

2/ Est-ce que cela vaut le coup de retrouver l'agitation parisienne : ben je crois que tu es la seule à pouvoir répondre à cette question, si tu as une quelconque bonne raison connue de toi seule de venir à Paris, eh ben ça peut valoir le coup, à toi de voir. Mais si c'est juste pour changer d'air, je ne vois pas l'intérêt d'aller spécialement dans la ville la plus chère et la plus stressante de France, il y a plein d'autres endroits en France où l'on vit "pépère" (et même avec du soleil parfois, si si !)

3/ Pour le niveau d'imposition, oui, il paraît qu'environ 50% du CA part en impôts et cotisations, mais c'est impossible à dire précisément car cela dépend dudit CA, de la forme juridique et du régime fiscal, de la situation familiale, etc. Si tu veux une réponse précise, je pense qu'il vaudrait mieux voir avec un conseiller fiscal dont c'est le métier et qui te fera toutes les projections (si ton CA est de 70 000 euros, je suppose qu'une société serait plus avantageuse qu'une entreprise individuelle... Une EURL peut aussi être une bonne idée pour d'autres raisons, selon ta situation)


Direct link Reply with quote
 
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 06:37
French to English
Quelques chiffres Jan 27, 2010

Avec un chiffre d'affaires de 70,000 vous êtres profession libéral (sauf si vous montez un SARL)

Cas générale: Profession libérale française avec un chiffre d’affaire de 100.000 euro

et 15,000 Euros de frais professionnelles (loyer bureau, voiture, mutuelle) etc

Paie 10.200 € caisse de retraite CIPAV (% variable mais en augmentation chaque année)
21,000 € frais sociales (URSSAF, CSG, sécurité sociale (22 % + 6.5 %)
1.400 € "taxe professionelle"
Et 13.000 impôt sur le revenue (avec déduction centre agréé, et variable selon n° des enfants à charge)

Pour vivre : 37.000

PS merci de nous renseigner sur le cas du Portugal pour ceux qui veulent partir au soleil


[Edited at 2010-01-27 12:51 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2007)
German to French
+ ...
Oui et non Jan 27, 2010

NR_Stedman wrote:

Cas générale: Profession libérale française avec un chiffre d’affaire de 100.000 euro

et 15,000 Euros de frais professionnelles (loyer bureau, voiture, mutuelle) etc

Paie 10.200 € caisse de retraite CIPAV (% variable mais en augmentation chaque année)
21,000 € frais sociales (URSSAF, CSG, sécurité sociale (22 % + 6.5 %)
1.400 € "taxe professionelle"
Et 13.000 impôt sur le revenue (avec déduction centre agréé, et variable selon n° des enfants à charge)
Selon les enfants et simplement le fait d'être célibataire ou en couple et selon les éventuels revenus du conjoint. La taxe professionnelle varie énormément selon le lieu de résidence et le type de bien immobilier. Quant à l'imposition, je suppose qu'à 100 000 euros de CA, il vaut mieux passer en société et opter pour l'IS plutôt que pour l'IR. En tous les cas, ton calcul de l'IR me semble exagéré, si je me base sur tes calculs de charges sans les remettre en question, j'arrive exactement au même revenu imposable que j'ai déclaré l'année dernière, et sachant que j'ai 2 parts sur ce revenu mais aucun enfant à charge, je n'ai payé "que" 4800 euros d'IR (ce qui est déjà largement assez à mon goût, mais très loin de 13 000 euros). Dans ton calcul, 13 000 euros, ça ferait un IR de 25 % ! Il y a vraiment des gens qui sont imposés à ce niveau là ? (je veux dire sur cette tranche de revenus ?)

De toute façon, le calcul est forcément faussé, car tu le bases sur le CA, alors que le calcul dans la vraie vie se base sur le bénéfice net. Qui tient compte évidemment des charges des années précédentes. Le calcul change donc tous les ans.

Bref, je le redis : il me semble que la discussion est vaine si l'on n'a pas tous les détails de la situation de la personne, d'où l'intérêt de faire appel à un pro.


Direct link Reply with quote
 

Nicole Miguel  Identity Verified
United States
Local time: 21:37
English to French
TOPIC STARTER
Précisions Jan 27, 2010

Merci pour vos précisions qui m'ont permis de déblayer un peu le terrain.

La charge fiscale n'est pas très différente au Portugal, si ce n'est que les cotisations sociales (10 tranches, la tranche maximale correspondant à environ 5000 euros annuels) et le choix du régime (le traducteur relevant de la catégorie "travailleur indépendant, avec comptabilité organisée dans mon cas) sont simplifiés. Pas de TVA à facturer pour les pays de l'UE, donc pas de formalités administratives supplémentaires. Le montant de l'IRS est à peu près de 40 % pour un CA de 70.000, donc semblable à celui de la France. La grande différence (et c'est bien ce qui fait la réputation des pays du Sud), c'est que les autorités fiscales sont loin d'être organisées, peu informatisées, les contrôles fiscaux beaucoup moins fréquents et le secret bancaire plus protégé qu'en France, ce qui permet de "jongler" plus facilement avec le système (pour l'instant, car les choses vont changer d'ici 2012). On ne peut pas tout avoir : un pouvoir d'achat élevé dans une démocratie naissante ou payer plein pot dans une république moderne. Si tel est le prix à payer pour retrouver ses racines, alors je dis OUI.

Le mieux, en effet, est de prendre contact avec un conseiller fiscal qui pourra me renseigner en fonction de ma situation familiale et professionelle.

En tout cas, merci pour vos précieux conseils.

[Edited at 2010-01-27 12:17 GMT]


Direct link Reply with quote
 
xxxNMR
France
Local time: 06:37
French to Dutch
+ ...
Juste une petite remarque Jan 27, 2010

Sophie Dzhygir wrote:

De toute façon, le calcul est forcément faussé, car tu le bases sur le CA, alors que le calcul dans la vraie vie se base sur le bénéfice net. Qui tient compte évidemment des charges des années précédentes. Le calcul change donc tous les ans.

En SARL ou en SA on est employé de sa société, on a un salaire et pour l'Urssaf et pour l'impôt sur le revenu on donc est au régime général. La société paie en plus l'impôt sur les sociétés, mais uniquement sur les bénéfices s'il y en a (et en ayant déduit les pertes antérieures sur 3 ans). La SARL a donc intérêt à faire le moins de bénéfices possible et à dépenser les recettes sous forme de salaires, investissements et frais. Si le gérant prévoit qu'il va y avoir trop de bénéfices, il se peut se verser une prime.
La profession libérale par contre paie des impôts sur le revenu, et les revenus de la personne sont donc tout ce qui reste après que les charges, coûts et frais aient été déduits du CA.
Je pense qu'il faut sérieusement envisager la SARL dès que le CA dépasse 50 000 euros, si on compte avoir un ou des salariés, et/ou si l'activité est en partie commerciale (de la PAO par exemple, comme cela a été mon cas, mais aussi de la traduction en sous-traitant à d'autres traducteurs). Une SA est inutilement lourd (il faut 5 associés, un gros capital de début, etc. etc.).


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2007)
German to French
+ ...
Société Jan 27, 2010

NMR, je pensais aussi (et surtout) à l'EURL, qui est, me semble-t-il, la plupart du temps la forme de société la plus adaptée pour les traducteurs, sauf si, comme tu dis, on veut embaucher et sous-traiter.
Si mes souvenirs sont bons (et si ça n'a pas changé !), on peut en EURL être salarié ou non et donc opter ou non pour l'IS. Tu confirmes ?


Direct link Reply with quote
 
xxxNMR
France
Local time: 06:37
French to Dutch
+ ...
Aucune idée sur l'EURL Jan 27, 2010

Désolée. Il me semble que puisque le gérant est majoritaire, il n'y a pas de grande différence avec la profession libérale, la société c'est lui (à part la responsabilité limitée peut-être ?). Je ne sais pas si l'EURL paie l'impôt sur les sociétés, mais une fois de plus, on "n'opte" pas pour l'IS, on le subit, l'idéal étant d'avoir des bénéfices proches de zéro et donc de ne pas le payer. Mais un équilibre est difficile à trouver.

[Modifié le 2010-01-27 13:44 GMT]


Direct link Reply with quote
 

N.M. Eklund  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2005)
French to English
+ ...
SARL/EURL Jan 27, 2010

NMR wrote:

Désolée. Il me semble que puisque le gérant est majoritaire, il n'y a pas de grande différence avec la profession libérale, la société c'est lui (à part la responsabilité limitée peut-être ?). Je ne sais pas si l'EURL paie l'impôt sur les sociétés, mais une fois de plus, on "n'opte" pas pour l'IS, on le subit, l'idéal étant d'avoir des bénéfices proches de zéro et donc de ne pas le payer. Mais un équilibre est difficile à trouver.

[Modifié le 2010-01-27 13:44 GMT]


Je viens de completer les formalités pour transferer mon activité vers un SARL/EURL (qui sont pareil du point de vue de l'administration française).

On peut choisir d'être gerant majoritaire (statut indépendant) ou minoritaire (statut salarié mais il faut un autre associé pour le forme).
Et
On peut opter soit pour l'IS soit pour l'IR.

J'ai trouvé un super site qui explique très bien les differences, et compare les options :
http://www.optimisation-fiscale.org

Dans mon cas, j'ai opté pour être gerant majoritaire et la société est soumis à l'IS. Je me paie 28k Euros et verse le reste en dividendes.
Tout compte fait, ce structure m'economise 4% par rapport aux contributions et aux impots que je devais payer en tant qu'indépendent.


Si quelqu'un cherche un contact, je connais un super comptable qui s'est occupé de tout pour moi. Il est très gentil, et très patient avec toutes mes questions.


Direct link Reply with quote
 

Nicole Miguel  Identity Verified
United States
Local time: 21:37
English to French
TOPIC STARTER
Coordonnées d'un bon conseiller fiscal Jan 27, 2010

À Melle Eklund : j'accepte volontiers les coordonnées de votre comptable.

Si je lui expose ma situation, pourra-t-il m'aider à calculer toutes les charges afin que je puisse avoir une idée précise de l'addition ?

Encore merci.


Direct link Reply with quote
 

Nicole Miguel  Identity Verified
United States
Local time: 21:37
English to French
TOPIC STARTER
Exercer son activité à domicile quand on est une EURL Jan 27, 2010

"15,000 Euros de frais professionnelles (loyer bureau, voiture, mutuelle) etc".

La note est salée.

Faut-il obligatoirement louer un bureau pour exercer son activité en tant qu'EURL ? J'exerce mon activité chez moi, ce qui me fait économiser pas mal d'argent. Les règles sont-elles différentes en France ?

[Edited at 2010-01-27 15:56 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2007)
German to French
+ ...
T'inquiète Jan 27, 2010

nicole11 wrote:

"15,000 Euros de frais professionnelles (loyer bureau, voiture, mutuelle) etc".

La note est salée.

Faut-il obligatoirement louer un bureau pour exercer son activité en tant qu'EURL ? J'exerce mon activité chez moi, ce qui me fait économiser pas mal d'argent. Les règles sont-elles différentes en France ?

[Edited at 2010-01-27 15:56 GMT]
Mais non pas du tout. Tu exerces où tu veux, et il faut déjà bien pousser pour arriver à 15 000 euros de charges !


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 06:37
Member (2006)
English to French
+ ...
EURL ! Jan 27, 2010

Juste pour enfoncer le clou, l'EURL (gérant majoritaire) est effectivement une structure idéale dans cette gamme de CA. On paie certes l'IS, mais le taux est avantageux par rapport à l'impôt sur le revenu, et il est possible d'optimiser ses taux d'imposition pro et perso en jouant sur la rémunération du gérant.

On peut tout à fait travailler de chez soi.

Les seules vraies contraintes sont l'obligation d'engager un comptable et, dans un autre genre, celle de traiter avec le RSI, qui est parfois un sketch à lui tout seul.


Igor


Direct link Reply with quote
 
NR_Stedman  Identity Verified
France
Local time: 06:37
French to English
Tableau comparatif Jan 28, 2010

http://www.lcl.com/fr/info-argent/dossier-creation-entreprise/devenir-auto-entrepreneur/comparatif-statuts/

Finalement les statuts EURL et Profession Libérale sont très proches. Je resterais PL pour sa simplicité (pas besoin de comptable). Aussi je ne suis pas convaincu que l'IS est moins cher que l'impôt sur le revenu


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 06:37
English to French
+ ...
revenu et statut Jan 28, 2010

Je n'ai aucune idée du revenu moyen d'un traducteur en France (si une telle chose a un sens d'ailleurs).

Je note que sur Proz les discussions sur le statut d'auto-entrepreneur et la micro-entreprise connaissant un franc succès, or ces 2 statuts ne sont possibles qu'avec un CA annuel inférieur à 32 000 euros... on est bien loin de 60 000 euos

Le site www.apce.com compare les différents statuts et présente un panorama très complet des caractéristiques de chacun.
www.apce.com

A noter qu'il y aura sans doute bientôt un nouveau statut EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) qui devrait permettre de bien séparer les biens professionnels et personnels sans contraindre à créer une EURL

http://www.netpme.fr/actualite-entreprise/1712-entrepreneur-individuel-va-enfin-pouvoir-proteger-ses-biens.html


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Quitter le soleil pour se réinstaller à Paris

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search