Pages in topic:   [1 2] >
Discount à partir de combien de mots?
Thread poster: Irène Guinez

Irène Guinez  Identity Verified
Spain
Local time: 04:34
Member (2009)
Spanish to French
+ ...
Feb 15, 2010

Bonjour,

J'ai un doute: quand une agence de traductions vous demande de faire un rabais car la traduction est d'un certain volume, quel rabais proposez-vous? A partir de combien de mots considère-t-on une traduction comme suffisamment importante pour exiger un rabais?


Merci de votre collaboration,


Irène Guinez


Direct link Reply with quote
 

Jan Willem van Dormolen  Identity Verified
Netherlands
Local time: 04:34
English to Dutch
+ ...
Pas du tout Feb 15, 2010

A mon opinion, il y a aucun raison pour donner des rabais pour grandes volumes. Au contraire, un job grand est plutôt un desavantage: pendant longtemps, tu travailleras à un seul sujet, ce qui peut devenir très ennuyeux, mais plus important:
Pendant longtemps, tu n'auras pas d'opportunité de travailler pour autres clients. Bien sûr, tu auras du boulot pour, disons, quatre mois, mais après, tous tes autres clients te sont oubliés.
Et finalement, bien sûr, tu recevras un bon payement après ces quatre mois, mais de quoi vas-tu payer le boulanger pendant ces quatre mois?
Moi, je ne prends pas des tâches de millions de mots pour ces raisons, et certainement je ne donnerai pas de rabais pour le 'plaisir'.


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 04:34
English to French
+ ...
pas de discount pour de mauvaises raisons Feb 15, 2010

Irène Guinez wrote:
J'ai un doute: quand une agence de traductions vous demande de faire un rabais car la traduction est d'un certain volume, quel rabais proposez-vous? A partir de combien de mots considère-t-on une traduction comme suffisamment importante pour exiger un rabais?
Irène Guinez


Un discount sur le nombre de mots n'a pas de sens : quel gain de productivité fait-on à traduire un tableau de 10 000 mots plutôt que 1 000 ? On ne vend pas "des mots au kilo".

Je n'envisage de discount que dans le cadre de l'utilisation d'un outil style Trados/Wordfast - pour les répétitions et 100% matches , mais ça n'a rien à voir avec le volume total de la traduction.

Et le donneur d'ordre n'est jamais en position "d'exiger" un rabais. Il ne peut que tenter de le négocier.


Direct link Reply with quote
 

Stéphanie Soudais  Identity Verified
France
Local time: 04:34
Member (2006)
English to French
Pas de rabais Feb 15, 2010

Bonjour,

Je suis particulièrement d'accord avec Nordiste. Je rajoute seulement qu'un gros volume demande encore plus de travail car il faut veiller à ce que la traduction soit cohérente du début à la fin (par exemple vérifier qu'un terme spécifique est toujours traduit de la même façon). Et c'est d'autant plus vrai si vous travaillez sans TAO.

Stéphanie


[Edited at 2010-02-15 10:36 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 04:34
Member (2007)
German to French
+ ...
Tout comme nordiste Feb 15, 2010

Pas de remise au volume chez moi.

Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 04:34
Member (2007)
German to French
+ ...
Pas de cadeau Feb 15, 2010

Un "gros" volume est beaucoup plus compliqué à gérer que des petits volumes. Aucun rabais. En ce qui concerne les réductions pour utilisation d'un outil TAO, je n'en accorde pas plus : c'est mon problème de m'équiper ou non, de voir si cela est utile ou non, et cela ne concerne pas le donneur d'ordre qui n'a quoiqu'il en soit rien à m'imposer ni à me déduire en fonction de répétitions chimériques.

[Modifié le 2010-02-15 10:53 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Jutta Deichselberger  Identity Verified
Local time: 04:34
Member (2004)
French to German
+ ...
Avec les collegues! Feb 15, 2010

Moi non plus, je ne donne pas de remise au volume!

Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 04:34
English to French
+ ...
Pas avec mes clients réguliers Feb 15, 2010

Mes clients réguliers (ceux que j'accepte de conserver !) ne me demandent pas de ristournes.
Il m'arrive parfois de faire quelques concessions avec mes nouveaux clients : plutôt que d'annoncer un prix bas, je préfère annoncer mon prix normal et laisser la porte ouverte à une négociation (ponctuelle) sur le travail envisagé, selon la nature du travail ou la taille. Je l'ai fait récemment, et l'agence s'est empressée de me proposer -20 % ! J'ai bien sûr protesté, ce qui a visiblement déplu très fort au chef de projet, et on a transigé à -10 %. Moralité, le "c'est à prendre ou à laisser" est peut-être une meilleure tactique.
Autre constation : prendre un travail conséquent avec une agence dont on n'a pas encore expérimenté les délais de paiement est un risque, qui viendra encore s'ajouter au manque à gagner consenti... Raison supplémentaire, finalement, de ne pas faire d'exceptions.
Dernière constatation : les agences réclamant des rabais se soucient en général plus du prix de revient que de la qualité. Comme mes priorités sont opposées, nous ne travaillons en général pas longtemps ensemble. Par contre, ce type d'agence peut être intéressant pour les traducteurs qui se contentent d'à peu près et privilégient la vitesse : bon nombre de ces agences ne feront pas de contrôle sérieux, et pouvoir refourguer une trad faite à la va-vite vaut bien un petit sacrifice sur le prix du mot...
Il y a de tout dans le monde de la traduction, ne l'oublions pas.


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 04:34
French to German
+ ...
Limites Feb 16, 2010

Bonjour,
En ce qui me concerne, je me méfie des « méga-projets » comme de la peste, ne serait-ce que parce que je n'aime pas ça. Et dans le cadre des volumes que je considère comme étant idéaux (avec une limite à 50 000 mots), il n'y a aucune raison valable de jouer au discounter. Ceci étant dit, j'ai aussi déjà vu de petits rigolos tenter d'imposer un tarif dégressif sur une traduction de 800 à 1 000 mots, parce que les mots se répétaient... Merci qui ?

[Edited at 2010-02-16 06:28 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 04:34
French to Portuguese
+ ...
Ne pas faire des tarifs régressifs? Mouais... Feb 16, 2010

La dernière demande de traduction que j'ai reçu consistait à traduire un document de 20 pages. J'ai appliqué mon tarif le plus bas, compte tenu du nombre de mots et du gros volume de traduction. Malgré cela, mon devis a été rejeté et le client potentiel (un client direct) a décidé d'aller voir ailleurs.

Si un client potentiel rejette mon devis malgré mes tarifs dégressifs, alors je pourrai mettre la clé sous la porte si je ne les applique pas!


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 04:34
Member (2007)
German to French
+ ...
La notion de gros volume Feb 16, 2010

Carla Guerreiro wrote:

La dernière demande de traduction que j'ai reçu consistait à traduire un document de 20 pages. J'ai appliqué mon tarif le plus bas, compte tenu du nombre de mots et du gros volume de traduction.



J'ai été obligé de resortir ma calculette, mais les piles devaient être usées, je crains. 20 pages, un gros volume ? Une page plus ou moins normalisée fait 250 mots et sur 20 pages on arrive à 5000 mots, ce qui ne pèse rien, mais vraiment rien, dans la vie d'un traducteur.

Où est l'erreur de calcul ou d'interprétation ?

Comme l'a exprimé Jan Willem un gros volume, cela a de vrais inconvénients, notamment l'exclusivité et la non disponibilité et d'éventuels problèmes de trésorerie (à moins que l'on ne trouve un système de paiements échelonnés) et si Laurent est plus près de la vérité à partir de 50 000 mots (pour la notion de gros volume), je ne vois pas pourquoi il faudrait consentir à partir de ce seuil.

Lorsque je traduis un book de 300 pages (technique, pas littéraire, c'est un autre monde), un mois de travail, on ne négocie pas au mot, au pire à la page, mais c'est folklo, mais là c'est le contrat de confiance qui entre en jeu.

Avance, échéancier, contrat en béton.

[Modifié le 2010-02-16 10:51 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 04:34
English to French
+ ...
20 pages ... pas un gros volume ! Feb 16, 2010

Carla Guerreiro wrote:

La dernière demande de traduction que j'ai reçu consistait à traduire un document de 20 pages. J'ai appliqué mon tarif le plus bas, compte tenu du nombre de mots et du gros volume de traduction. Malgré cela, mon devis a été rejeté et le client potentiel (un client direct) a décidé d'aller voir ailleurs.

Si un client potentiel rejette mon devis malgré mes tarifs dégressifs, alors je pourrai mettre la clé sous la porte si je ne les applique pas!


Je t'assure Carla que 20 pages, ce n'est pas un gros volume. Ca représente quoi ? A tout casser 6 000 mots et au maximum 2 jours de travail (si c'est du Word sans chichis). On commence à parler de volumes importants à partir de 10 000 - 15 000 mots.

20 pages c'est du banal et quelle que soit l'opinion que l'on puisse avoir des tarifs dégressifs, il est certain qu'on ne les applique en aucun cas pour si peu.

Depuis un certain temps, j'ai le sentiment que ton problème serait plutôt un manque de confiance en toi. Si tu te présentes "devant" le client - même virtuellement - dans l'attitude du chien battu, c'est perdu d'avance. Tu sais, le manque de confiance, ça se sent dans l'écriture comme dans la voix ou la gestuelle. Il faut donner le change.
La négociation avec le client, c'est un jeu de rôles. Tu dois te mettre dans la peau du chevalier en armure sur son beau destrier qui vaincra toutes les épreuves, pas dans celle de la belle princesse éplorée en haut de sa tour. Personne ne viendra te délivrer, c'est toi-même qui sera ton sauveur. Aide-toi toi-même s'applique tout particulièrement au traducteur, comme à tous ceux qui ont une profession solitaire.

Nous, ici, nous sommes la foule qui t'encourage, mais la joute c'est toi qui dois la remporter. Arrête de te mévendre, de te dévaloriser. Regonfle les batteries, tu peux le faire, t'es la meilleure. Tu dois t'en convaincre.
Moi, quand j'ai un coup de mou, p. ex. si un client annule un projet qui me tentait, j'écoute "We are the champions" par Queen, et cette vieille recette marche. A toi de trouver la tienne.
Bon courage
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 04:34
French to Portuguese
+ ...
Un "bémol" Feb 16, 2010

Catherine GUILLIAUMET wrote

Je t'assure Carla que 20 pages, ce n'est pas un gros volume. Ca représente quoi ? A tout casser 6 000 mots et au maximum 2 jours de travail (si c'est du Word sans chichis). On commence à parler de volumes importants à partir de 10 000 - 15 000 mots.

20 pages c'est du banal et quelle que soit l'opinion que l'on puisse avoir des tarifs dégressifs, il est certain qu'on ne les applique en aucun cas pour si peu.

Depuis un certain temps, j'ai le sentiment que ton problème serait plutôt un manque de confiance en toi. Si tu te présentes "devant" le client - même virtuellement - dans l'attitude du chien battu, c'est perdu d'avance. Tu sais, le manque de confiance, ça se sent dans l'écriture comme dans la voix ou la gestuelle. Il faut donner le change.
La négociation avec le client, c'est un jeu de rôles. Tu dois te mettre dans la peau du chevalier en armure sur son beau destrier qui vaincra toutes les épreuves, pas dans celle de la belle princesse éplorée en haut de sa tour. Personne ne viendra te délivrer, c'est toi-même qui sera ton sauveur. Aide-toi toi-même s'applique tout particulièrement au traducteur, comme à tous ceux qui ont une profession solitaire.

Nous, ici, nous sommes la foule qui t'encourage, mais la joute c'est toi qui dois la remporter. Arrête de te mévendre, de te dévaloriser. Regonfle les batteries, tu peux le faire, t'es la meilleure. Tu dois t'en convaincre.
Moi, quand j'ai un coup de mou, p. ex. si un client annule un projet qui me tentait, j'écoute "We are the champions" par Queen, et cette vieille recette marche. A toi de trouver la tienne.
Bon courage
Catherine


Merci Catherine,

Cependant, au risque de paraître arrogante, je ne suis pas venue ici demander de l'aide, car je n'ai pas eu de gros problèmes jusqu'ici. J'ai juste voulu dire que, malgré les tarifs dégressifs, les clients ne sont pas toujours partants, car ils disent "ne pas avoir le budget". Tout simplement.
Voilà, c'est juste un petit "bémol" concernant cette politique de ne pas baisser les tarifs.


Direct link Reply with quote
 
xxxNMR
France
Local time: 04:34
French to Dutch
+ ...
Mon avis Feb 16, 2010

Je voudrais dire la même chose que Catherine. Un devis n'est pas une affaire personnelle : c'est un petit papier pouvant amener un bon de commande. Le bdc lui-même est un contrat : je consentis à faire la traduction en question contre le paiement d'un prix. Le client a tout à fait le droit de ne pas l'accepter, après tout combien de fois nous ne rentrons-nous pas dans des boutiques sans acheter ? Si ça peut te renseigner, les deux-tiers de mes devis n'aboutissent pas, quelquefois on ne me répond même pas, si je devais prendre ça sur moi je deviendrais malade. Et ceci quel que soit le prix, la hauteur du total ou la façon dont c'est exprimé. Bon nombre de clients directs ne connaissent qu'une seule chose, c'est le coût salarial horaire de leur secrétaire et le temps qu'elle aurait mis, elle (beaucoup moins). On serait bien fou de vouloir en tenir compte.

Pour revenir sur ce qui a été dit plus haut, d'abord 2000 mots n'est pas un gros projet bien sûr, il en faudrait un par jour. Ensuite - je vais me faire fusiller - cela m'arrive de faire une remise soit parce que le client ne sait pas que c'est répétitif, soit parce que cela me semble un geste commercial, soit parce que je pense que cela peut être un investissement, soit parce que le client me fait gagner du temps d'une façon ou d'une autre. Par contre si je dois partager le travail, faire de la gestion de projet et relire, c'est autre chose.


[Modifié le 2010-02-16 11:54 GMT]


Direct link Reply with quote
 
TTV  Identity Verified
France
Member
German to French
Hurricane Feb 16, 2010

Catherine GUILLIAUMET wrote:

Carla Guerreiro wrote:

La dernière demande de traduction que j'ai reçu consistait à traduire un document de 20 pages. J'ai appliqué mon tarif le plus bas, compte tenu du nombre de mots et du gros volume de traduction. Malgré cela, mon devis a été rejeté et le client potentiel (un client direct) a décidé d'aller voir ailleurs.

Si un client potentiel rejette mon devis malgré mes tarifs dégressifs, alors je pourrai mettre la clé sous la porte si je ne les applique pas!


Je t'assure Carla que 20 pages, ce n'est pas un gros volume. Ca représente quoi ? A tout casser 6 000 mots et au maximum 2 jours de travail (si c'est du Word sans chichis). On commence à parler de volumes importants à partir de 10 000 - 15 000 mots.

20 pages c'est du banal et quelle que soit l'opinion que l'on puisse avoir des tarifs dégressifs, il est certain qu'on ne les applique en aucun cas pour si peu.

Depuis un certain temps, j'ai le sentiment que ton problème serait plutôt un manque de confiance en toi. Si tu te présentes "devant" le client - même virtuellement - dans l'attitude du chien battu, c'est perdu d'avance. Tu sais, le manque de confiance, ça se sent dans l'écriture comme dans la voix ou la gestuelle. Il faut donner le change.
La négociation avec le client, c'est un jeu de rôles. Tu dois te mettre dans la peau du chevalier en armure sur son beau destrier qui vaincra toutes les épreuves, pas dans celle de la belle princesse éplorée en haut de sa tour. Personne ne viendra te délivrer, c'est toi-même qui sera ton sauveur. Aide-toi toi-même s'applique tout particulièrement au traducteur, comme à tous ceux qui ont une profession solitaire.

Nous, ici, nous sommes la foule qui t'encourage, mais la joute c'est toi qui dois la remporter. Arrête de te mévendre, de te dévaloriser. Regonfle les batteries, tu peux le faire, t'es la meilleure. Tu dois t'en convaincre.
Moi, quand j'ai un coup de mou, p. ex. si un client annule un projet qui me tentait, j'écoute "We are the champions" par Queen, et cette vieille recette marche. A toi de trouver la tienne.
Bon courage
Catherine



A mourir de rire !!!


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Discount à partir de combien de mots?

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search