Pages in topic:   [1 2] >
Comment faites-vous...
Thread poster: Tradeo

Tradeo
Local time: 20:57
English to French
Nov 25, 2003

pour trouver vos clients directs ?

Cela fait plusieurs mois maintenant que je me pose la question. Je travaille depuis 2 ans à mon compte et je n'ais eu que des agences (ou presque). Or, je lis et relis dans les différents posts et topics "j'ai des clients directs", "je ne travaille qu'avec des clients directs" ou "je ne travaille jamais pour des agences".

Je me doute bien que personne ne me donnera sa recette miracle, mais si quelques unes ou quelques uns voulaient partager ses méthodes de prospection, je pense que cela en aidera plus d'un, dont moi.

A bientôt de vous lire.
Olivier

[Edited at 2003-11-25 16:57]


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 13:57
French to Spanish
+ ...
Le porte à porte... Nov 25, 2003

...où avoir des copains bien placés, y'a pas d'autre solution, d'après moi... c'est pas compliqué. C'est ce que j'ai fait, dès le début de ma "carrière"... aller voir les clients potentiels directs, un par un, bien coiffé et bien fringué, pour une fois, et sans avoir peur de se vendre.
Résultat: 10 %, et encore ! Donc boulot de longue haleine.
Pour les pistons, ça c'est plutôt une question de relations personnelles, bien sûr, mais quelques copains "hauts placés" me filent du boulot mais, attention, pas seulement parce qu'on est potes... ils sont pas bêtes non plus.
Oublie pas à la maison ton C.V. bien beau, bien joli, ton attaché-case et laisse pas ton sourire Colgate dans le verre de ton dentier !
Bonne chance !
Juan.


Direct link Reply with quote
 

Tradeo
Local time: 20:57
English to French
TOPIC STARTER
C'est tout simplement.... Nov 25, 2003

Juan Jacob wrote:

bien coiffé et bien fringué, pour une fois, et sans avoir peur de se vendre.



Salut Juan

...IMPOSSIBLE.

J'ai choisi ce métier car je savais que je n'étais obligé de reconter les clients.

C'est pas une blague.

Je sais que je suis incapable de faire du porte à porte. L'idée même me tétanise. Et en plus si je sais que c'est pour 10% de résultat.

De plus, j'ai les cheveux long jusqu'aux épaules et je ne peux les couper...

Non définitivement impossible. Par contre je songe sérieusement à prendre un commercial qui le ferai pour moi et à developper (créer) un site internet.

Je crois savoir que les sites marchent, pour certains d'entre nous, plutot bien.

Quant aux commerciaux, je creuse la question.

Le salarié m'est impossible. Pour un salaire fixe de 5000 francs, il faudrait que je débourse 10000 (5000 de salaire + 5000 de charges sociales diverses et variées ; Vive la France) et même si je souhaite payer le commercial à la commission sur les contrats, je ne crois pas qu'aucun ne souhaitera travailler sans un fixe minimum. Sauf les traducteurs independants, eux le font.... Hein c'est vrai ?

A plus,
Olivier


Direct link Reply with quote
 

Michael Bastin  Identity Verified
Spain
Local time: 20:57
English to French
+ ...
mes sites web Nov 25, 2003

qui marchaient très bien jusqu'à ce que google décide de changer sa façon de classer les sites....

Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 13:57
French to Spanish
+ ...
Oui, ben... Nov 25, 2003

Tradeo wrote:

Salut Juan

...IMPOSSIBLE.

Olivier


Là, bien sûr, c'est plus difficile. Je n'ai aucune expérience sur la création de sites, et je ne sais absolument pas si ça marche. Quand aux commerciaux, comme tu dis, pas facile...

Je comprends bien tes réticences... ne va pas croire que je suis en fan de ce que je te propose... MAIS, tu cherches à trouver des clients DIRECTS... euh, ça te dirais quand même pas de les connaître DIRECTEMENT, en personne, voir leurs tronches, même qu'une fois ? Moi, je les vois une fois par an, et encore. Après le premier contact, c'est fini, te fais pas de souci.

Et comment ça, tu ne peux pas te couper les cheveux ?

Bonne chance.
Juan.


Direct link Reply with quote
 
asun
Spain
Local time: 20:57
Spanish to French
+ ...
TRADUCTRICE EN CRISE S'OFFRE COMME COMMERCIALE... Nov 25, 2003

Par contre je songe sérieusement à prendre un commercial qui le ferai pour moi et à developper (créer) un site internet.



J'ai pas fait le porte à porte, mais le site à site et ça n'a rien donné non plus. Bon, j'ai bien un livre à traduire, mais à ocndition de trouver un éditeur qui en veuille bien, donc, à nouveau du site à site et cette fois sans avoir acune idée du marché ou je prétend m'introduire. Bref, comme j'ai travaillé pendant des années comme agent commercial, je te propose de m'engager, sans engagement de ta part, bien sûr, et non plus de la mienne. On partagera nos non-gains fifti-fifti plus un 10% de commission, bien entendu.
Entre temps, je n'arrête pas de voir dans Kudoz des gens qui doivent certaimement être en train de travailler et qui vous demandent de les aider à traduire "bonjour". Il ne manque jamais un bon samaritain qui leur tende une perche, je suis la première à le faire. Un peu moins maintenant...
Je me suis finalement lancée dans les commissions, mais je vends des apparts et des villas en bord de mer, en Français et en Anglais, d'accord, mais c'est pas la même chose...
Ça te dit???, j'en ai une de magnifique au bord de l'eau, juste 1 petit million d'euros... et tu n'aurai pas à te couper les cheuveux, je te permet même de me l'acheter en pantoufles!!!
Ceci dit, courage. Tout vient à qui sait attendre. ( Éviter, tant que possible, que se soient les huissiers!!!)


Direct link Reply with quote
 

Tradeo
Local time: 20:57
English to French
TOPIC STARTER
explication Nov 25, 2003

Juan Jacob wrote:


Et comment ça, tu ne peux pas te couper les cheveux ?


Non, j'ai une maladie particulière connue sous le nom singulier de "chériequejaime" ou plus encore "monépouse" qui fait que la coupe de mes cheveux équivaudrait à une mort lente et douleureuse.



Non sans rire, j'aime ce métier car effectivement je n'ai pas à rencontrer mes clients, ce n'est pas ma tasse de thé.

Ceci étant dit, j'ai traduit ou géré la traduction de 2.500.000 mots en 2 ans 1/2. Ce n'est pas le travail qui me manque et je gagne ma vie convenablement.

Je demandais simplement comment vous faites pour pouvoir les trouver en direct et donc travailler à un meilleur tarif car tous le monde sait et clame haut et fort que les agences ne payent pas vraiment ce que vallent nos services et que mon niveau de vie pourrait être bien meilleur avec moins ou les mêmes efforts.

Je pense sincèrement que le métier de traducteur devrait être mieux considéré et que les traducteurs devraient pouvoir très bien vivre de leur travail, même dans des pays surtaxés comme les pays d'europe.

J'ai fait ce calcul après avoir réussit à soutiré, auprès d'une agence, les informations suivantes :

Prix de vente client final : 0.25 E
Prix pour le traducteur : 0.10 E (Malheureusement pas toutes les agences, juste celle-ci)

Même si 0.10 est un tarif convenable par les temps qui courent, avouez que 0.15 E de +, ou même, 0.10 euros de + (soit 0.20/0.25 E total) pour vous, vous satisferait ?

Si à cela vous retirez 8 à 10% de commission pour le commercial

10 000 mots à 0.20 (sachant que 0.25 est possible) = 2000 euros contre 1000 reçus de l'agence

2000 - 10 % = 1800 euros.

Gains après commission 800 euros par rapport au tarif "agence"

je me dit comme dirait un humoriste français : "Quand même, ca fait plaisir quand même."

Non ? ou alors je suis un doux rêveur.... et là il n'y a aucun espoir pour moi.


A plus
Olivier

[Edited at 2003-11-26 08:14]

[Edited at 2003-11-26 08:17]


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 14:57
English to French
+ ...
Ça peut être long et mal synchronisé Nov 25, 2003

Tout vient à point à qui sait attendre. ( Éviter, tant que possible, que se soient les huissiers!!!)[/quote]

Après un creux de 5 mois durant lequel j'ai frappé à beaucoup de porttes électroniques, j'ai fini par obtenir un contrat direct de plusieurs mois. Malheureusement, au même moment, deux autres clients se sont décidés à me donner du boulot. Traffic jam... Une équipe proz.com peut être la solution, mais les délais sont tellement courts, parfois... Si tu as les moyens de payer un commercial, tu n'es pas si mal loti...
Courage. Le principal, c'est de faire un boulot stimulant, plaisant et tout ça quoi...
Odette


Direct link Reply with quote
 

Harry Bornemann  Identity Verified
Mexico
English to German
+ ...
Aide-eux à te trouver Nov 25, 2003

De cette manière j'avais plus de succès avec des clients directs que dans l'autre direction..
(Et c'était indépendant de la longueur respective de mes cheveux.)


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 02:57
English to French
Le commercial Nov 26, 2003

En fait, c'est assez marrant comme proposition, si on y réfléchit bien. En schématisant:

Le but du jeu, c'est de supprimer les intermédiaires pour gagner plus avec des clients directs.

Seulement les client directs, il faut les trouver, et ça représente du travail, un travail qui n'est pas nécessairement dans les cordes de tous les traducteurs. On peut être un très bon traducteur et un très mauvais vendeur, d'où l'idée d'un commercial.

Seulement, même au SMIG (et un bon commercial ne travaille pas au SMIG), c'est trop cher pour un seul traducteur. Quand à travailler à la commission pour un seul traducteur, ça gagnerait encore moins.

Conclusion : Pourquoi ne pas se partager un commercial? C'est vrai, quoi, un type qui est bon à la vente, qui démarche les clients directs, prend un pourcentage et qui bosse avec plusieurs traducteurs?

Et c'est là que ça devient marrant: Ca existe déjà, et la plupart d'entre nous ont déjà travaillé avec.

C'est l'agence moderne typique: Deux ou trois commerciaux qui font le travail de trouver des clients (et c'est un travail valable) et qui s'arrangent ensuite avec des traducteurs freelance pour faire le job à proprement parler et qui le relayent tel quel au client.

Bien sûr quand ils font ça, ils se rendent vite compte que les traductions, ça peut se vendre à 0.15 alors que les traducteurs, ils peuvent les acheter à 0.07, ...

Non, désolé Olivier, moi aussi je planche sur ce problème, mais on ne peut pas se débarrasser des agences en prennant un commercial qui bosse à la commission, parce que dans bien des cas, c'est ça, une agence.

Je n'ai rien contre les agences qui travaillent comme ça. Trouver des clients directs, c'est du travail, et pas un travail facile, si l'on en juge par le nombre d'entre nous qui en veulent et qui n'en ont pas.

Mais à mon avis, trouver des clients directs, ça veut dire soit se débrouiller tout seul, soit former une véritable agence, avec plusieurs traducteurs locaux (pas locos de préférence), et un commercial salarié qui bosse exclusivement pour vous.

Maintenant pour ce qui est de comment trouver des clients directs, il y a le contact direct ou le contact virtuel sur le net. Eventuellement, il y a peut être le contact téléphatique, mais ce n'est pas donné à tous le monde.

Une idée pour ceux que ça intéresse, c'est de trainer dans l'aéroport internationnal et de distribuer des cartes de visite aux "business men" qui débarquent, ou de faire distribuer des flyers de la main à la main. (C'est pas trop cher). Un truc simple du type "French people speak French... and few speak English. If you need translations or interpreting, please call..." pourrait être une expérience plutôt amusante, voire profitable. En fait, si je parlais plus de Thai, je ferais volontier l'expérience par ici.

NB: C'est pas ton profil Olivier, mais même si tu poses souvent des questions sur ce sujet, je pense que tu t'en sort bcp mieux que la moyenne pour ce qui est de trouver du job.

Et pour les cheveux longs, trouve une autre excuse. Je te connais. Tu es tout à fait présentable, et si tu rajoutes un costard, je suis sûr que ta miss ne va pas se plaindre.


Direct link Reply with quote
 

Tradeo
Local time: 20:57
English to French
TOPIC STARTER
Ouais Nov 26, 2003

sylver wrote:

NB: C'est pas ton profil Olivier, mais même si tu poses souvent des questions sur ce sujet, je pense que tu t'en sort bcp mieux que la moyenne pour ce qui est de trouver du job.

Et pour les cheveux longs, trouve une autre excuse. Je te connais. Tu es tout à fait présentable, et si tu rajoutes un costard, je suis sûr que ta miss ne va pas se plaindre.


Note que le temps où l'on se voyait à Nice remonte un peu. (excusez nous les autres, sylver et moi sommes de vieilles connaissances) Les choses changes.

Je sais que j'ai du travail, là n'est pas la question. Je souhaite simplement avoir plus de client direct pour gagner mieux. maintenant si l'idée de partager un commercial en interresse plus d'un, je suis partant.

Je n'ai rien contre le fait de monter une sorte d'agence où les traducteurs seraient freelance, chacun chez soit, et profitant du travail apporté par le commercial. Ton domaine c'est ça, tiens voilà du boulot à 0.20. Le tien c'est ça, voilà pour toi etc...

Pour le cout de revient d'une telle structure, c'est tout bénef. N'ayant pas de salarié, les traducteurs payant leur charge (tout comme un commercial).

C'est une idée qui me creuse et que je cherche à developpé, un peu seul dans mon coin ses derniers temps et c'est pour cela que je tente de développer et partager avec d'autres.

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Tradeo
Local time: 20:57
English to French
TOPIC STARTER
C'est... Nov 26, 2003

Michael Bastin wrote:

qui marchaient très bien jusqu'à ce que google décide de changer sa façon de classer les sites....


à dire ? Qu'ont-ils modifiés, je n'ai rien remarqué de particulier
Olivier


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:57
Member
Italian to French
+ ...
Traducteur, un métier de niche Nov 26, 2003

Après des années et des années que je me penche sur la question au point d'en devenir bossu (Quasimodo, c'est mon petit nom...), je n'ai pas encore résolu le problème.
La question centrale soulevée dans ce fil - Comment trouver des clients directs ? - me semble découler du postulat plus que légitime : "comment gagner plus en travaillant moins (voire en travaillant autant)" ?, d'où l'idée du commercial.

En commençant par ce dernier aspect des choses, je ne crois pas qu'un commercial soit utile à un seul traducteur, mais plutôt à un groupe de traducteur (et on débouche vite sur l'agence, comme le fait pertinemment remarquer Sylver).
En effet, un traducteur seul a des capacités de travail limitées (que je situerais en gros autour de 50-60 000 mots par mois, pour peu qu'on veuille aussi avoir une vie privée), et trouver beaucoup de clients d'un coup ne résout en rien le problème d'assurer ensuite la qualité des traductions, dès lors qu'on serait en mesure de dire oui à tout le monde (ce qui m'étonnerait beaucoup).
C'est là où le traducteur seul doit se résoudre à travailler en équipe, et, d'après mon expérience, s'il est vrai que le travail à plusieurs peut permettre de diviser les quantités, il multiplie aussi les problèmes à d'autres niveaux, et non des moindres, si l'on veut garantir une bonne qualité finale : harmonisation (terminologie, style, conventions de rédaction, etc.), coordination, relectures croisées, contrôle final, etc., outre les problèmes logistiques...
J'ai déjà travaillé sur de gros projets (dont un, 400 000 mots en trois mois sur un projet de 2 000 000 de mots pour une agence que beaucoup d'entre vous connaissent bien et qui est toujours à la recherche de traducteurs vu la croissance exponentielle de ses activités), et j'ai pu constater que c'était un peu du n'importe quoi à beaucoup de niveaux intermédiaires.
Ce qui m'amène à penser qu'il vaut mieux se contenter de projets limités, où on a au moins la possibilité de maîtriser la qualité.
Voilà pourquoi je dis que la traduction est un métier de niche, où l'idéal est d'avoir un nombre restreint de bons clients qui paient au prix fort. Il y en a, il suffit de les trouver...
En fin de compte, on en revient donc à la question initiale, et la réponse est en grande partie individuelle, en fonction des goûts, des acquis, des occasions, du désir d'évoluer de chacun, etc.
En ce qui me concerne, je n'ai pas encore trouvé la recette miracle, car, comme on dit en Italie, "la maison n'est pas encore équipée pour faire les miracles" !
Ciao, Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

caramel
Local time: 20:57
German to French
+ ...
off topic par rapport au sujet proposé Nov 26, 2003

désolée de faire une digression, mais j'aimerais bien savoir comment vous faites pour calculer le nombre de mots que vous avez traduit depuis 2 ans ? J'ai reçu récemment un questionnaire d'une agence de traduction (eh oui, pour moi aussi il est très difficile de trouver des clients directs...) par lequel elle me demandait le nombre de mots traduits par paire de langue et par spécialité. Je ne m'étais jamais posé la question. Toute info me serait bien utile
merci d'avance

Tradeo wrote:

Juan Jacob wrote:


Et comment ça, tu ne peux pas te couper les cheveux ?


Non, j'ai une maladie particulière connue sous le nom singulier de "chériequejaime" ou plus encore "monépouse" qui fait que la coupe de mes cheveux équivaudrait à une mort lente et douleureuse.



Non sans rire, j'aime ce métier car effectivement je n'ai pas à rencontrer mes clients, ce n'est pas ma tasse de thé.

Ceci étant dit, j'ai traduit ou géré la traduction de 2.500.000 mots en 2 ans 1/2. Ce n'est pas le travail qui me manque et je gagne ma vie convenablement.

Je demandais simplement comment vous faites pour pouvoir les trouver en direct et donc travailler à un meilleur tarif car tous le monde sait et clame haut et fort que les agences ne payent pas vraiment ce que vallent nos services et que mon niveau de vie pourrait être bien meilleur avec moins ou les mêmes efforts.

Je pense sincèrement que le métier de traducteur devrait être mieux considéré et que les traducteurs devraient pouvoir très bien vivre de leur travail, même dans des pays surtaxés comme les pays d'europe.

J'ai fait ce calcul après avoir réussit à soutiré, auprès d'une agence, les informations suivantes :

Prix de vente client final : 0.25 E
Prix pour le traducteur : 0.10 E (Malheureusement pas toutes les agences, juste celle-ci)

Même si 0.10 est un tarif convenable par les temps qui courent, avouez que 0.15 E de +, ou même, 0.10 euros de + (soit 0.20/0.25 E total) pour vous, vous satisferait ?

Si à cela vous retirez 8 à 10% de commission pour le commercial

10 000 mots à 0.20 (sachant que 0.25 est possible) = 2000 euros contre 1000 reçus de l'agence

2000 - 10 % = 1800 euros.

Gains après commission 800 euros par rapport au tarif "agence"

je me dit comme dirait un humoriste français : "Quand même, ca fait plaisir quand même."

Non ? ou alors je suis un doux rêveur.... et là il n'y a aucun espoir pour moi.


A plus
Olivier

[Edited at 2003-11-26 08:14]

[Edited at 2003-11-26 08:17]


Direct link Reply with quote
 
BTPLV  Identity Verified
Local time: 20:57
Dutch to French
+ ...
Difficile mais pas impossible... en ciblant Nov 26, 2003

Bonjour,

Je pense que la première question à se poser est : une entreprise qui a des relations dans de nombreux pays va-t-elle faire appel à 36 traducteurs différents pour les différentes combinaisons de langues ? Peu probable ! Il sera plus commode de n'avoir qu'un seul interlocuteur (une agence) qui se charge de tout.
Il faut donc se demander quel type de client pourrait s'intéresser à notre profil et à notre offre spécifiques.
Par exemple, je traduis du néerlandais en français. J'ai un jour cherché (via les chambres de commerce, notamment) des entreprises françaises d'horticulture qui font des affaires avec des sociétés hollandaises et belges. Il en existe un certain nombre. J'ai trouvé des clients directs dans ce créneau spécifique. Une agence n'aurait peut-être pas eu "sous la main" un traducteur "ad hoc".
Quand on n'est pas gros, il faut profiter de sa minceur pour se glisser dans les petites niches (parfois bien plus confortables, d'ailleurs).
Ciblez ! Et osez, personne ne vous mordra !

Bonne chance,
Pierre


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Comment faites-vous...

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search