Mes Prévisions Sûres, Exactes, et Indiscutables pour 2004.
Thread poster: Thierry LOTTE

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 09:27
Member (2001)
English to French
+ ...
Dec 28, 2003

Comment Rabattre
le Caquet aux Futurologues :

La prévision est un art.
Les plus grands gĂ©nies,Ă  commencer par Einstein, ont profĂ©rĂ© des inepties. MĂ©fiez-vous donc des “experts” : ils se trompent une fois sur deux !

Comment faire pour Ă©valuer le degrĂ© de prĂ©cision d’une Ă©tude de prospective ? Toute Ă©valuation sĂ©rieuse de la fiabilitĂ© d’une prĂ©vision devrait commencer par un examen des rĂ©sultats obtenus dans le passĂ© avec le mĂȘme sujet. Christopher Cerf et moi-mĂȘme avons adoptĂ© prĂ©cisĂ©ment cette dĂ©marche dans notre livre The Experts Speak : The Definitive Compendium of Authoritative Misinformation [La parole aux experts – Recueil dĂ©finitif de la dĂ©sinformation faisant autoritĂ©]. Notre conclusion : faire des prĂ©visions est une affaire imprĂ©visible.

Nous avons commencĂ© par la science, un domaine oĂč prĂ©valent la logique, l’expĂ©rience et la preuve empirique. A ce propos, sir William Thomson (lord Kelvin), le cĂ©lĂšbre physicien, est un exemple particuliĂšrement rĂ©vĂ©lateur. En 1895, il dĂ©clare que “les machines volantes plus lourdes que l’air ne peuvent exister”. En 1897, il dĂ©crĂšte que “la radio n’a aucun avenir” et, en 1900, il assure Ă  ses collĂšgues scientifiques que “les rayons X sont une supercherie”.

Les dĂ©tracteurs de notre travail pourront toujours arguer que lord Kelvin n’est pas reprĂ©sentatif – qu’il n’était pas, pour rester gentil, un Albert Einstein. Mais n’oublions pas que c’est justement ce fameux Einstein qui, en 1932, a dĂ©clarĂ© sans ambages : “Il n’y a pas la moindre indication que l’on puisse un jour obtenir de l’énergie [nuclĂ©aire]. Cela impliquerait de pouvoir dĂ©sintĂ©grer l’atome Ă  volontĂ©.”

Nous avons ensuite complĂ©tĂ© notre analyse en Ă©tudiant les prĂ©visions effectuĂ©es dans le domaine – ĂŽ combien sĂ©rieux – de l’entreprise, un monde oĂč les grandes dĂ©cisions sont orientĂ©es par les rĂ©sultats des Ă©tudes de marchĂ©. La meilleure façon de rĂ©sumer nos trouvailles est peut-ĂȘtre de citer Thomas Watson, le trĂšs tĂȘtu fondateur d’IBM, qui dĂ©clarait en 1943 : “Je pense que la demande mondiale en ordinateurs n’excĂ©dera pas cinq machines.”
LĂ  oĂč science et affaires s’entremĂȘlent, les chances d’éclairer le futur sont encore plus minces. “Lorsque la Foire internationale de Paris fermera ses portes”, affirmait ainsi, en 1878, Erasmus Wilson, professeur Ă  Oxford, “la lumiĂšre Ă©lectrique s’éteindra avec elle et l’on n’en entendra plus jamais parler.”
Ne vous laissez pas abuser par les arguments chiffrés

Par souci du bien public, nous avons donc le plaisir de fournir quelques conseils afin de rabattre le caquet Ă  vos futurologues favoris :

MĂ©fiez-vous de ceux qui tirent leurs prĂ©visions des statistiques. Nous sommes en mesure de dĂ©montrer, statistiquement, que ceux qui fondent leur raisonnement sur les chiffres ne devraient pas ĂȘtre pris plus au sĂ©rieux que l’économiste de Yale Irving Fisher, qui dĂ©clarait, en 1929, que “le prix des actions a atteint ce qui est apparemment un haut niveau permanent”. Quelques semaines plus tard, la capitalisation boursiĂšre chutait d’environ 26 milliards de dollars, dĂ©clenchant ainsi la Grande DĂ©pression.

Ne vous laissez pas aveugler par le prestige de la source. Architecte visionnaire, Buckminster Fuller prĂ©disait, en 1966, que, “grĂące Ă  l’abondance gĂ©nĂ©ralisĂ©e, la politique finira peu Ă  peu par disparaĂźtre” vers l’an 2000. CĂ©lĂšbre sociologue d’Harvard, David Riesman dĂ©clarait, lui, en 1967, qu’à la fin du siĂšcle “s’il y a quelque chose qui demeurera plus ou moins inchangĂ©, ce sera le rĂŽle des femmes”.

Soyez particuliĂšrement critique vis-Ă -vis des prĂ©visions optimistes. Alexander Lewyt, prĂ©sident de la sociĂ©tĂ© du mĂȘme nom [inventeur de l’aspirateur Ă©lectrique], avait peut-ĂȘtre une bonne idĂ©e quand il dĂ©clara que “l’aspirateur nuclĂ©aire sera probablement une rĂ©alitĂ© dans dix ans”. Il a prĂ©dit cela il y a quarante ans.

Idem pour les prĂ©visions pessimistes. En prenant son poste d’astronome de la couronne britannique en janvier 1956, Richard Van der Riet Woolley affirma que “les voyages spatiaux ne sont que sornettes”. Notre banque de donnĂ©es indique Ă©galement qu’en 1957 le spĂ©cialiste des ouvrages Ă©conomiques chez l’éditeur Prentice Hall refusa un manuscrit concernant le traitement des donnĂ©es en disant : “J’ai sillonnĂ© le pays de part en part et j’ai parlĂ© avec les meilleurs des experts en gestion. Je puis vous assurer en toute connaissance de cause que le traitement des donnĂ©es est une marotte qui ne durera pas un an.”

Les gadgets Ă  la mode durent parfois longtemps aprĂšs la disparition de ceux qui les ont dĂ©criĂ©s. Le directeur de la Michigan Savings Bank conseilla Ă  l’avocat d’Henry Ford de ne pas investir dans la Ford Motor Company parce que “le cheval restera, alors que la voiture n’est qu’une nouveautĂ© sans lendemain – une lubie”.

Un conseil en matiĂšre de choix professionnel n’a rien Ă  voir avec une prĂ©diction de carriĂšre. “T’arriveras Ă  rien, fiston. Tu devrais retourner conduire ton camion”, dĂ©clara Jim Denny, directeur du Grand Ole Opry [la plus cĂ©lĂšbre Ă©mission musicale des annĂ©es 1950-1960, diffusĂ©e Ă  Nashville], quand il vira Elvis Presley aprĂšs son premier spectacle, le 25 septembre 1954. “Vous feriez mieux de trouver un travail de secrĂ©taire ou un mari”, conseilla, quant Ă  elle, la directrice de l’agence de mannequins Blue Book Ă  la candidate Marilyn Monroe en 1944.

Les goĂ»ts ne se prĂ©disent pas. Prenez l’observation faite en 1946 par le producteur Darryl Zanuck, selon laquelle la tĂ©lĂ©vision n’avait pas d’avenir parce que “les gens se lasseront vite de regarder une boĂźte en contreplaquĂ© tous les soirs”. Ou l’avis donnĂ© par le responsable de la MGM Irving Thalberg Ă  Louis B. Mayer au sujet du film Autant en emporte le vent : “Renoncez au projet, Louis. Aucun film sur la guerre de SĂ©cession n’a jamais rapportĂ© un sou.”

Enfin, mĂ©fiez-vous des futurologues qui prĂ©disent la fin du futur. AprĂšs tout, ce profond penseur qu’était l’écrivain amĂ©ricain Henry Adams, auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire des Etats-Unis, nous a assurĂ©, en 1903, que “tous les chiffres coĂŻncident pour fixer Ă  1950 l’annĂ©e oĂč le monde se dĂ©sintĂ©grera”


Victor Navasky,
The New York Times,
New York

www.courrierinternational.com




[Edited at 2003-12-28 01:16]

[Edited at 2003-12-28 01:18]


Direct link Reply with quote
 

Harry Bornemann  Identity Verified
Mexico
English to German
+ ...
Vive Gaston Lagaffe Dec 28, 2003

le vrai génie



Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Mes Prévisions Sûres, Exactes, et Indiscutables pour 2004.

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
DĂ©jĂ  Vu X3
Try it, Love it

Find out why DĂ©jĂ  Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search