Pages in topic:   [1 2] >
Fier d'être traducteur !
Thread poster: Sophia Ozog

Sophia Ozog
France
Local time: 13:13
English to French
+ ...
Jun 3, 2010

Bonjour à tous,

Je viens de surfer un peu sur le forum français de ProZ. Je suis freelance depuis 6 mois et j'en suis encore à mes premiers clients qui ne sont pas réguliers. Heureusement, j'ai un job à mi-temps qui fait bouillir la marmite et me permet de ne pas accepter n'importe quel horrible job payé à coup de lance-pierre (aïe...)

Je trouve que malgré les difficultés de notre métier, certains traducteurs ont tendance à se positionner comme "victimes" du marché, comme des traducteurs déconsidérés... Même si nous dépendons de la bonne santé de l'économie, je crois qu"il faut savoir aussi se battre pour s'imposer et faire la différence.

Je n'oublie pas que la traduction est ce que j'aime faire, même si je débute. J'en ai eu des jobs chiants dans les entreprises... C'est pour ça que maintenant, je suis fière de dire que je suis traductrice et d'expliquer mon métier aux clients qui me contactent ou aux gens que je rencontre.

Et vous, qu'est-ce qui vous rend le plus fier dans notre métier ?


Direct link Reply with quote
 
Nelia Fahloun  Identity Verified
France
Local time: 13:13
English to French
+ ...
Fière aussi Jun 3, 2010

Bonjour,

Je suis tout à fait d'accord avec toi !
Je comprends bien sûr que les conditions de travail des traducteurs freelance ne sont pas toujours idéales, car certains acteurs du secteur ne jouent pas le jeu et ne voient que la variable prix dans l'équation.

Je pense que ce type de lassitude est inhérent à la condition de freelance : mon compagnon l'est également (dans le secteur du web) et ça n'est pas rose tous les jours. Il est également confronté à certains "casseurs de prix", clients indélicats ou ayant des demandes farfelues, cotisations sociales faramineuses, et autres trucs sympas.

Sur le contenu du métier, je suis fière d'être traductrice parce que c'est ce qui me rend heureuse. C'est vraiment, vraiment ce que j'ai toujours voulu faire... Et même s'il y a beaucoup de traducteurs en France et dans le monde, chacun peut se faire sa place.
Je pense aussi qu'être (bon) traducteur n'est pas donné à tout le monde. beaucoup de gens sont capables de comprendre une langue étrangère, mais peu ont la capacité de retransmettre un message dans leur langue, qui soit correctement adapté, compréhensible et bien rédigé.

Comme toi, j'ai fait des trucs beaucoup moins intéressants auparavant, donc je sais la chance que j'ai !

Note perso : j'ai vu sur ton profil et sur ton site web que tu es basée à Rouen. Petit clin d'oeil, car c'est ma ville d'origine et celle où j'ai fait mes études jusqu'à la maîtrise. Mon frère a même habité dans ta rue !


Direct link Reply with quote
 

Sophia Ozog
France
Local time: 13:13
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci ! Jun 3, 2010

Merci Nelia pour ton témoignage.

C'est vrai qu'on oublie peut être parfois la chance qu'on a. Dans mon cas, comme pour tous les traducteurs, c'est pas forcément facile tous les jours surtout quand on débute. Je me demande tout le temps si je fais bien les choses, si je démarche et relance les clients de la bonne matière vu que je n'ai aucun background commercial... Par contre, quand je dis aux gens que je travaille chez moi et que je peux choisir avec qui je souhaite travailler, je vois à quel point je suis dans une situation enviable !

C'est marrant que tu sois de Rouen aussi ! On a certainement fréquenté les mêmes amphis

Bon courage pour la suite !

Sophia


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 13:13
Member (2007)
German to French
+ ...
Heureuse Jun 3, 2010

Je ne sais pas si je comprends bien ta question, car je n'ai jamais envisagé mon métier sous l'angle de la fierté. Mais je suis heureuse de le pratiquer, ça oui. Heureuse de faire ce que j'aime toute la journée et d'être payée très correctement pour le faire. Et heureuse de la flexibilité que tu évoques. Moi aussi je vois autour de moi plein de gens qui ont des boulots mortels, qui passent leur journée dans les transport pour se rendre à un bureau qui leur fait horreur, mais qui doivent bien... pour faire bouillir la marmite... Alors je me trouve très chanceuse !

Direct link Reply with quote
 

Sophia Ozog
France
Local time: 13:13
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Ah...les jobs mortels... Jun 3, 2010

Merci Sophie. Quand je parle de fierté, je pense surtout aux personnes qui ont peut être connu des jobs pas intéressants par le passé.

Je pense aussi que nous faisons un beau métier et que, personnellement, je m'enrichis beaucoup par la traduction et les relations que j'ai avec d'autres traducteurs, comme par exemple sur Proz, via ce type de forum...

Je suis aussi fière de moi parce que même si je suis à mon compte depuis peu, j'ai sauté le pas et je fais des efforts tous les jours pour que ça marche, je me pose des questions, j'essaie de prendre le bon chemin...


Direct link Reply with quote
 

Eric Hahn
Local time: 13:13
French to German
+ ...
C*ns et fiers de l'être Jun 4, 2010

Sophie Dzhygir wrote:
Je ne sais pas si je comprends bien ta question, car je n'ai jamais envisagé mon métier sous l'angle de la fierté.


Bien vu: Le simple fait d'être traducteur, boulanger, Marseillais, Français ou Allemand n'est pas une raison suffisante.

Excusez-moi pour le titre: Je n'ai pas pu m'en empêcher ...


[Edited at 2010-06-04 10:09 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Julien Ma
Local time: 13:13
English to French
Content, oui! Jun 5, 2010

Je ne sais si j'en suis fier, mais en tout les cas j'aime mon métier.

Par contre, je n'ai pas l'impression que ce métier fasse beaucoup d'envieux.
Quant je dis que je suis traducteur indépendant, la réponse quasi systématique des mes interlocuteurs est un truc bateau du genre "ah ouais? mais c'est pas trop dur d'être toujours tout seul devant son écran d'ordi?"

Réponse: "Non. Je travaille 7 heures par jour (10H/13H puis 20H/Minuit), donc tous mes après-midi sont libres et... je gagne ma vie très correctement!"


Direct link Reply with quote
 

Simone Duverger  Identity Verified
France
Local time: 13:13
Member (2010)
French to German
Moi aussi! Jun 5, 2010

Bonjour,

Oui, j’en suis fière.

Je me permets de parler au présent, même si pour l’instant je n’exerce pas (je compte probablement m’y remettre prochainement).

Le métier de traducteur est certes un métier mis un peu « dans l’ombre » : quand on lit un bon livre, on va se dire « il écrit vraiment bien, cet auteur », mais on ne pensera pas forcément à la personne qui a mis des mois et des mois à traduire ce texte pour que le lecteur final en soit aussi captivé que les lecteurs de la langue source. Quand on regarde un film, on va se dire que c’était vraiment un bon réalisateur - mais on ne pense pas aux personnes qui se sont données du mal pour que non seulement les répliques dans la langue cible soient correctes mais aussi qu’elles correspondent aux mouvements des lèvres des acteurs !

De ce fait, j’en tire plutôt une fierté personnelle : quand j’ai terminé un travail, je suis fière d’avoir trouvé dans ma langue un bon équivalent pour une accroche publicitaire ou bien d’avoir réussi à traduire un texte dans un domaine auquel je ne connais pas grand-chose, rien qu’en faisant des recherches terminologiques préalables. Fière de réaliser un travail qui, en fin de compte, est beaucoup plus que d’aligner des mots trouvés dans un dictionnaire. J’ai l’impression que ceux qui n’y connaissent rien en traduction ne se rendent même pas compte du travail que nous accomplissons : recherche terminologique, rédaction, relecture, prospection et administration pour les freelances… Nous sommes à nous seuls terminologue, documentaliste, traducteur, relecteur, commercial et secrétaire !!!!

Je n’ai peut-être personne qui me dit « tu es traductrice ? Quel métier de rêve ! » et mes clients ne m’ont pas forcément toujours complimentée pour mon travail - n’empêche que le fait qu’ils aient continué à m’envoyer des traductions, que les petits projets de même pas 200 mots se soient transformés en traductions de plusieurs milliers de mots, cela m’a montré que mon travail avait été satisfaisant.

Et comme tu le dis, Hyioga, réussir à mener sa petite barque tout seul, se débrouiller pour trouver ses contrats, pouvoir subvenir à ses besoins tout en étant son propre patron, c’est une chose dont on peut être fier !


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 13:13
French to Portuguese
+ ...
Et pourquoi ne pourrions-nous pas être fiers? Jun 6, 2010

Comme disait Victor Hugo, "les traducteurs (...) sont des ponts entre les peuples".

http://mapetiteentreprise1971.spaces.live.com/blog/cns!4551C74EE1260970!314.entry


Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 13:13
English to French
+ ...
Un pont ... Jun 7, 2010

Carla Guerreiro wrote:

Comme disait Victor Hugo, "les traducteurs (...) sont des ponts entre les peuples".

http://mapetiteentreprise1971.spaces.live.com/blog/cns!4551C74EE1260970!314.entry


Bien d'accord car, moi, je me sens carrément l'âme du viaduc de Millau
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 13:13
French to Portuguese
+ ...
Un autre pont Jun 7, 2010

Catherine GUILLIAUMET wrote:

Carla Guerreiro wrote:

Comme disait Victor Hugo, "les traducteurs (...) sont des ponts entre les peuples".

http://mapetiteentreprise1971.spaces.live.com/blog/cns!4551C74EE1260970!314.entry


Bien d'accord car, moi, je me sens carrément l'âme du viaduc de Millau
Catherine


Et pour moi, alors, c'est le Pont Vasco da Gama à Lisbonne...


Direct link Reply with quote
 
Mathieu Isidro  Identity Verified
Local time: 13:13
English to French
+ ...
Fier Pont des Soupirs Jun 8, 2010

J'opterais pour le Pont des Soupirs alors.

Soupirs pourquoi? Parce que je viens de me lancer en tant que freelance, je suis encore en train d'effectuer mes démarches d'auto-entrepreneur, et je cherche activement mon premier client!
Cependant, les prix qui nous sont proposés n'ont absolument rien à voir avec ce qui nous a été dit et répété en cours. Je sors d'un Master de traduction où les professeurs n'ont eu cesse de nous répéter que 0.10 EUR était le minimum. Or, on en est très loin...C'est assez décourageant. Le plus décourageant, je crois, c'est qu'il y a toujours des traducteurs pour accepter, et qu'ainsi, nous participons à tirer nos prix vers le bas.

Pont cependant, et fier, parce que j'aime ce métier et tout ce qui s'y rapporte. J'aime la terminologie exacte, la précision, j'aime la richesse de la langue, qui nous offre pour chaque traduction tant de possibilités, j'aime la richesse culturelle dont nous pouvons bénéficier en nous penchant sur des sujets divers et variés. J'ai l'immense chance d'avoir réussi à combiner dans mon travail mes compétences (de traducteur) et ma passion (l'astronomie et l'espace), ce qui fait probablement de moi le traducteur le plus heureux de ma promotion! Si l'expression n'était pas déjà prise, je dirais que nous avons le plus beau métier du monde!


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 13:13
English to French
+ ...
Précisions SVP Jun 18, 2010

Mathieu Isidro wrote:
Je sors d'un Master de traduction où les professeurs n'ont eu cesse de nous répéter que 0.10 EUR était le minimum. Or, on en est très loin...


Ils vous ont dit que c'était le minimum acceptable ou le minimum du marché?

C'étaient des fonctionnaires ou des indépendants?

Paul Valet


Direct link Reply with quote
 
Merci Jun 20, 2010

Merci pour ce topic enfin optimiste, car il faut bien l'avouer, lire Proz quand on a l'intention de se lancer sous peu dans ce beau métier fait parfois un peu peur. ^^

Direct link Reply with quote
 

Simone Duverger  Identity Verified
France
Local time: 13:13
Member (2010)
French to German
Heureusement que cette communauté existe :-) Jun 20, 2010

Etudiant trad wrote:

Merci pour ce topic enfin optimiste, car il faut bien l'avouer, lire Proz quand on a l'intention de se lancer sous peu dans ce beau métier fait parfois un peu peur. ^^



Je dois dire que j'aurais été bien contente de connaître ProZ avant de me lancer il y a quelques années! Cela fait quelques semaines que je "bouquine" dans ce forum et j'en ai appris plus sur les tarifs, la gestion et sur le fait de traiter avec les clients que durant toute ma période de travailleuse indépendante Le problème d'un traducteur, je trouve, c'est la solitude - grâce à cette communauté, on n'est plus seul et cela fait du bien de savoir qu'il suffit de taper sur son clavier pour avoir des réponses mais aussi des encouragements de confrères.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Fier d'être traducteur !

Advanced search






Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »
CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search