Off topic: niveau d'anglais en entreprise : peut mieux faire
Thread poster: nordiste

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 13:05
English to French
+ ...
Jun 15, 2010

Un organisme de formation a réalisé avec l'ifop une enquête mystère pour tester le niveau d'anglais des grandes entreprises françaises, dont les 2/3 travaillent à l'international.

Méthodologie
Entre le 20 janvier et le 20 mars 2010, des professeurs de l’organisme de formation à distance goFluent – tous de langue maternelle anglaise – ont réalisé une enquête téléphonique mystère afin de mesure le niveau d’anglais des 120 plus grosses entreprises françaises. Dans ce cadre, chaque formateur a dû endosser différents rôle, à savoir celui d’un actionnaire pour contacter la direction financière, celui d’un journaliste pour joindre la direction de la communication, celui d’un partenaire commercial potentiel pour la direction commerciale, ou encore d’un demandeur d’emploi pour la DRH. Au total, 480 personnes ont été interrogées.

Résultat
Par secteurs d’activité, le haut du podium revient à l’énergie (7.2/10), devant la finance, la chimie et la pharmacie. En bas du tableau, le secteur de la construction, du BTP et de l’immobilier affiche une petite note de 6.1/10, derrière le commerce et la distribution (6.4) et l’agroalimentaire (6.3). Dans le détail, dans le top 20 des entreprises les mieux notées, l’on distingue Legrand (8.75/10), Icade (8.5), Vallourec (8.5) et Lafarge (8.25). D’autres se contentent juste de la moyenne, comme Vinci (5.5) ou Veolia (5.25). Enfin, sous la moyenne, on retrouve une entreprise comme Eiffage (4.25).

Le document complet se trouve sur le site des Echos :
http://www.lesechos.fr/medias/2010/0614//020596421976_print.pdf

CONCLUSION : les services de traduction et d'interprétation en entreprise ont encore de beaux jours devant eux !


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 12:05
Member (2007)
English
+ ...
La formation, aussi ! Jun 15, 2010

nordiste wrote:
CONCLUSION : les services de traduction et d'interprétation en entreprise ont encore de beaux jours devant eux !


Mon activité principale est la formation professionnelle et je peux très bien croire en ces chiffres. Même les scientifiques et les médecins de haut niveau ont un niveau exécrable en anglais. Cela leur pose beaucoup de problèmes, les colloques et cétera étant presque toujours en anglais, mais ils sont peu qui consacrent plus que leur DIF pour améliorer leur connaissances.

Pour ceux qui n'habitent pas la France, le DIF est le Droit Individuel de Formation - une allocation annuelle de quelques centaines d'euros que tout salarié peut utiliser selon son gré. Bien sûr, les centres de formation ont des heures et des heures de travail pour monter les dossiers, ... Donc, le tarif horaire de ces formations est très élevé avec le résultat que très souvent j'ai 10 à 15 heures pour "enseigner l'anglais" à un(e) débutant(e) ou faux-débutant(e).

Problème pour les traducteurs :
Souvent ces stagiaires sont chargés avec la traduction de sites web et autres supports publicitaires.


Direct link Reply with quote
 
Bosser l'anglais pour vous démarquer sur votre CV! Jul 9, 2010

Un petit article qui pourrait vous interesser...
Il ne vous reste plus qu'à bosser votre anglais ^^

http://www.meteojob.com/emploi-actualites/10000/10363/anglais-en-entreprise.html


Direct link Reply with quote
 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 13:05
French to Portuguese
+ ...
Rien d'étonnant... Jul 9, 2010

La France a un sacré problème avec les langues étrangères.
Si même les langues régionales sont méprisées, comment peut la France s'adapter aux exigences actuelles concernant l'apprentissage des langues étrangères dans un monde de plus en plus globalisé?


Direct link Reply with quote
 
Les entreprises françaises en mal de langues Jun 11, 2012

Bonjour,

Vous avez raison, les entreprises françaises ont beaucoup de progrès à faire sur le chapitre des langues étrangères, et notamment de la plus utile d'entre elles pour les affaires internationales, l'anglais.

Vous trouverez dans cet article : http://www.oglef.fr/Files/french_co.pdf une analyse du phénomène. La traduction est une des données du problème, la formation linguistique en est une autre. Il faut surtout arrêter de penser que travailler dans une langue étrangère, ça ne change rien. Au contraire, cela change beaucoup de choses, et l'on est rarement aussi efficace que dans sa langue maternelle.

A partir de là, on doit raisonner en terme de performance : la traduction et la formation coûtent cher, mais le déficit de performance - si vous préférez l'inefficacité de salariés devant travailler toute la journée en anglais sans le maîtriser parfaitement - coûte également, et pas qu'un peu !

D'autres ressources et analyses sur le site www.oglef.fr.

Bien à vous.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

niveau d'anglais en entreprise : peut mieux faire

Advanced search






BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search