Diplôme de traducteur, marché de la traduction et V.A.E.
Thread poster: Paul VALET
Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 04:48
Aug 31, 2010

Bonjour,

J'aimerais savoir s'il est fréquent que des offres de service de traduction soient refusées uniquement pour manque de diplôme de traducteur chez un candidat offreur?

Dans l'affirmative, quels seraient les diplômes de traducteur considérés comme valables et ceux qui ne le seraient pas?

Enfin, y a-t-il parmi nous des indépendants non diplômés en traduction en formation initiale qui ont acquis ensuite un tel diplôme par V.A.E. (validation des acquis de l'expérience)? Si ouoi, cela leur a-t-il ouvert des portes?

Paul VALET

[Modifié le 2010-08-31 15:38 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Michaela Pizzinini  Identity Verified
Local time: 04:48
German to French
+ ...
Même question Mar 22, 2013

Bonjour,

J'ai trouvé ce commentaire de Paul posté il y quelque temps et j'aimerais poser les mêmes questions.

Merci pour votre aide
Bonne journée


Direct link Reply with quote
 

Corinne Jeannet  Identity Verified
France
Local time: 04:48
Member (2009)
English to French
+ ...
diplôme oui, mais pas forcément en traduction Mar 22, 2013

En France, je pense que les clients (je parle ici des agences) attachent une certaine importance aux diplômes, mais pas au fait qu'il s'agisse spécifiquement d'un diplôme de traduction.

Au fond il s'agit surtout d'inspirer confiance au client : qu'a-t-on en main pour le convaincre de nos compétences ?!
Pour ma part je n'ai pas de diplôme en traduction et je n'ai jamais ressenti que c'était un problème, mais j'ai des diplômes universitaires, vécu à l'étranger, etc. : je pense que c'est l'ensemble du profil qui compte... et la façon dont on le présente, bien sûr !


Direct link Reply with quote
 
Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 04:48
TOPIC STARTER
Commentaires divers Mar 22, 2013

J'apprécie que Michaela et Corinne reviennent sur ce sujet. D'après ce que je vois, il suscite un certain intérêt, ce forum étant assez souvent consulté, bien que peu de gens y interviennent.

Une des hypothèses que je suis tenté de faire en faveur de la VAE, c'est l'intérêt de faire partie des associations d'anciens élèves des principales écoles de traduction françaises. Aussi bien, les organisations internationales semblent embaucher principalement parmi les membres de celles-ci.

J'ai fait une tentative de VAE auprès de certaines d'entre elles il y a deux ans. Les conditions mises par ces écoles étaient si compliquées que j'ai abandonné :
- il fallait participer à plusieurs réunions d'information entre septembre d'une année et février de l'année suivante, simplement pour s'entendre dire comment remplir le dossier de candidature,
- toutes ces réunions avaient lieu à Paris, après 18h, au motif de prendre en compte les candidatures des gens qui travaillent... Ce qui impliquait, pour les Provinciaux, de devoir réserver une place en TGV et une chambre d'hôtel pour chacune de ces réunions, soit des frais non négligeables pour une simple étape administrative, les moyens de communication électroniques n'étant pas utilisés pour celle-ci ;
- une fois le dossier complet, celui-ci devait être examiné en fin d'année universitaire, pour une admission à la rentrée suivante, soit une démarche d'un an avant l'admission éventuelle ;
- pendant tout ce temps, on était sensé ne pas savoir quelles seraient les conditions pédagogiques mises ultérieurement à l'admission, lesquelles devaient être déterminées dossier par dossier. C'est-à-dire que l'on ne savait pas combien d'U.V. (ou équivalent) on aurait à suivre. Mais a priori, il ne devait pas y avoir de dispense totale de cours, quelle que soit l'expérience acquise.
- ensuite, rien du programme à suivre ne pouvait être dispensé à distance. D'où des frais conséquents pendant au moins encore une année universitaire, l'ensemble de la démarche devant prendre 2 ans minimum, démarches administratives préalables comprises.

Dans ce contexte, ces VAE m'ont semblé être réservées aux parisiens ou aux gens disposant de moyens assez conséquents en temps et en argent pour pouvoir entamer la démarche et la mener à terme.

[Modifié le 2013-03-22 16:57 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Texte Style
Local time: 04:48
French to English
je l'ai fait Mar 22, 2013

J'allais être licenciée, et il me fallait quelque chose pour pouvoir rebondir.

C'était exactement comme vous l'avez décrit, Paul.
J'ai pu aller aux ateliers, parce que je n'habite pas trop loin de l'école. Pendant ces ateliers on a passé beaucoup de temps à parler des situations des autres, qui ne devaient même pas être là, puisqu'ils avaient vraiment peu d'expérience, comme des secrétaires qui traduisaient de temps en temps des lettres. Mais personne ne m'a dit quoi que ce soit d'encourageant, genre "vous avez le profil idéal, ça ne devrait pas être trop difficile pour vous". Alors j'ai trouvé les ateliers assez déprimants. Et finalement les personnes qui ont monopolisé les ateliers ont tous renoncé soit avant de déposer leur dossier, soit en cours d'année universitaire.

On m'a félicité pour les traductions que j'avais mis dans mon dossier, j'étais dispensée de tous les modules de ma langue B à ma langue A... mais ils m'ont collé la théorie de la traduction et la traduction de ma langue A à ma langue B. J'en ai déduit qu'en fait je savais parfaitement bien traduire, mais ils n'avaient pas envie de m'accorder le diplôme rien que sur dossier, même si techniquement c'était possible. Une amie qui avait participé à des discussions lors de la mise en place de la VAE m'avait confié en "off" comme disent les Français, qu'ils avaient surtout pas envie de donner le diplôme trop facilement à ces parvenus qui croient savoir traduire sans être passé par chez eux.
Les cours de théorie ont été la souffrance pure : je n'ai strictement rien appris sauf à maquiller le bon sens. Toutes les situations que l'on a examinées, je les avais déjà rencontrées avant en travaillant en agence, et j'étais arrivée à la "bonne réponse" rien qu'en appliquant du bon sens. Je trouvais malin de m'infliger ça: forcément si on a appris à traduire sur le tas, on n'a pas appris la théorie. Cela ne m'avait jamais empêché de bien traduire avant!

On devait soumettre nos dossiers début février puis à la mi-mars on était convoqués pour savoir ce que le jury avait décidé. Lors de la convocation on pouvait contester les décisions, pas après. Pour quelqu'un comme moi qui ne parle que quand je peux bien formuler ma pensée, et qui aime réfléchir bien avant de parvenir à une opinion, c'était très frustrant. J'ai passé le printemps et l'été à ressasser ce que j'aurais dû dire pour les convaincre de me dispenser de la théorie.

J'ai aussi passé le printemps et l'été à me demander si je pouvais tout faire en une année ou deux. En effet, j'avais un module de première année et deux de deuxième année. On ne pouvait bénéficier de dispense et donc si mes modules des deux années avaient lieu en même temps je serais obligée de les faire en deux années. Finalement l'emploi de temps était bon et j'ai pu tout faire en une année, mais l'attente était interminable.

Les cours de traduction A-B n'étaient pas inintéressants mais bon, comme je n'ai nullement l'intention de traduire vers le français, ça ne servait à rien. Finalement je pense que les autres étudiants ont été les vrais bénéficiaires de ma présence, de par ma grande expérience, fut-ce vers l'anglais.

Maintenant j'ai mon master et je suis très fière d'être passée de bac+0 à bac+5 en une année


Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 04:48
English to French
+ ...
Est-ce devenu un atout sur le plan professionnel ? Apr 4, 2013

Bonjour,

Je suis horrifiée par la description de "Texte Style" et admirative de sa persévérance.

Outre ton master et, accessoirement, un doctorat en masochisme cum laude, cette expérience t'a-t-elle apporté un quelconque bénéfice ou avantage au plan strictement professionnel? En termes plus triviaux, la récompense d'une telle souffrance psychologique est-elle aujourd'hui davantage de clients et l'acceptation par ceux-ci de tarifs plus élevés que la moyenne?


Direct link Reply with quote
 

Loise
France
Local time: 04:48
French to Chinese
+ ...
diplômé et pas cher... Apr 5, 2013

Aujourd'hui, les clients cherchent les traducteurs diplômés, de préférence les bac+5 et bac+8, encore mieux avec plusieurs diplômes (diplôme de traduction + diplôme d'ingénieur, de biologie, de finance etc.), et qui proposent les prix très très compétitifs...Donc, bien entendu, être très diplômé constitue un atout!!

Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 04:48
English to French
+ ...
Atout trèfle ... pour qui ? Apr 5, 2013

Loise wrote:

Aujourd'hui, les clients cherchent les traducteurs diplômés, de préférence les bac+5 et bac+8, encore mieux avec plusieurs diplômes (diplôme de traduction + diplôme d'ingénieur, de biologie, de finance etc.), et qui proposent les prix très très compétitifs...Donc, bien entendu, être très diplômé constitue un atout!!


Donc ...

Donc, bien entendu, être très diplômé constitue un atout!!
...

cet "atout", c'est bien de l'humour, rassure-moi

Parce que "prix très, très compétitifs", en général ça veut dire moins de 0,08 € le mot source, et si voulez vraiment qu'on travaille avec vous régulièrement, un petit 0,05€ serait particulièrement incitatif. Vous êtes bac+8 ? C'est très bien, c'est tout bon pour notre réputation, ça! Bac+8 ... on acceptera 8 centimes. Vous voyez que nous savons vous apprécier à votre juste valeur!

Donc ...

pour résumer, tout cela ne sert strictement à rien. Rien ne vaut faire la preuve de sa compétence sur le terrain et le bon vieux bouche-à-oreille.

Bon week-end
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Loise
France
Local time: 04:48
French to Chinese
+ ...
C'est juste pour rire ^^ Apr 6, 2013

Catherine GUILLIAUMET wrote:

Loise wrote:

Aujourd'hui, les clients cherchent les traducteurs diplômés, de préférence les bac+5 et bac+8, encore mieux avec plusieurs diplômes (diplôme de traduction + diplôme d'ingénieur, de biologie, de finance etc.), et qui proposent les prix très très compétitifs...Donc, bien entendu, être très diplômé constitue un atout!!


Donc ...

Donc, bien entendu, être très diplômé constitue un atout!!
...

cet "atout", c'est bien de l'humour, rassure-moi

Parce que "prix très, très compétitifs", en général ça veut dire moins de 0,08 € le mot source, et si voulez vraiment qu'on travaille avec vous régulièrement, un petit 0,05€ serait particulièrement incitatif. Vous êtes bac+8 ? C'est très bien, c'est tout bon pour notre réputation, ça! Bac+8 ... on acceptera 8 centimes. Vous voyez que nous savons vous apprécier à votre juste valeur!

Donc ...

pour résumer, tout cela ne sert strictement à rien. Rien ne vaut faire la preuve de sa compétence sur le terrain et le bon vieux bouche-à-oreille.

Bon week-end
Catherine



Les clients d'aujourd'hui croient pouvoir avoir le beurre et l'argent du beurre...en tout cas, ils semblent être super exigeants et en même temps très près de leurs sous. Et cela, presque tous secteurs confondus.

En fait, je me demande si aujourd'hui, les agences françaises travaillent toujours et encore avec les traducteurs de la paire français-chinois qui proposent le prix de plus de 0.08 EUR/mot. Je ne connais pas car je ne travaillent pas beaucoup avec les agences françaises. C'est grâce à des agences étrangères et quelques clients directs français que je peux vivre et survivre de la traduction. Il me semblent qu'un très grand nombre des agences françaises acceptent de payer uniquement moins de 0.06 EUR/mot pour la paire français-chinois. Apparemment, je suis trop chère pour elles. J'aimerai vraiment entendre les témoignages des traducteurs franco-chinois qui travaillent en France avec les agences françaises qui les paient plus de 0.08 EUR/mot.

[Edited at 2013-04-06 05:51 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 04:48
TOPIC STARTER
Paire, impasse et manque... Apr 6, 2013

Loise wrote:(...) En fait, je me demande si aujourd'hui, les agences françaises travaillent toujours et encore avec les traducteurs de la paire français-chinois qui proposent le prix de plus de 0.08 EUR/mot. (...)


Du côté d’Arles, il y aurait une agence qui paierait la paire français > chinois en riz de Camargue.

Elle proposerait à ses sous-traitants d'améliorer leur rémunération en optant pour une céréale de première qualité moyennant participation à la plantation. Au moment de payer, elle jouerait l'Arlésienne.


Paul Valet

[Modifié le 2013-04-07 06:49 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Texte Style
Local time: 04:48
French to English
merci Catherine ;-) Apr 8, 2013

Merci Catherine. J'avais un peu l'impression que l'école estimait que j'avais de la chance de pouvoir passer par eux. Les termes que tu emploies décrivent assez bien ce que j'ai dû subir, ça fait du bien de le lire (et de savoir que c'est résolument du passé!).

Catherine GUILLIAUMET wrote:

Bonjour,

Je suis horrifiée par la description de "Texte Style" et admirative de sa persévérance.

Outre ton master et, accessoirement, un doctorat en masochisme cum laude, cette expérience t'a-t-elle apporté un quelconque bénéfice ou avantage au plan strictement professionnel? En termes plus triviaux, la récompense d'une telle souffrance psychologique est-elle aujourd'hui davantage de clients et l'acceptation par ceux-ci de tarifs plus élevés que la moyenne?



Disons que j'ai augmenté mes tarifs pour les nouveaux clients.

Cela ne change pas grand chose à mes finances, mais ce n'est pas franchement un problème pour moi.

Ce qui change c'est surtout que j'ai davantage confiance en moi, j'ose prendre des dossiers que je n'osais pas prendre avant, qui m'intéressent au plus haut point et qui me donnent le sentiment d'être utile à des gens qui font des choses utiles. Jusque là je faisais des traductions pour des domaines plus futiles qu'utiles (par futile j'entends la mode, les cosmétiques, par utile j'entends la protection de l'environnement, la santé publique...)

Avant j'avais un peu l'impression d'être un peu en porte à faux, mais ça, c'était avant


Direct link Reply with quote
 
Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 04:48
TOPIC STARTER
Mais comment ces projets vous viennent-ils ? Apr 8, 2013

Texte Style wrote:

(...)
Ce qui change c'est surtout que j'ai davantage confiance en moi, j'ose prendre des dossiers que je n'osais pas prendre avant, qui m'intéressent au plus haut point et qui me donnent le sentiment d'être utile à des gens qui font des choses utiles. Jusque là je faisais des traductions pour des domaines plus futiles qu'utiles (par futile j'entends la mode, les cosmétiques, par utile j'entends la protection de l'environnement, la santé publique...)
(...)


Si vous avez une image qui correspond à votre profil dans Proz, il y a des chances pour que vous receviez des projets dans les domaines "futiles" que vous dîtes, mais guère pour que vous passiez à la santé publique à l'initiative des agences de traduction.

Dans ce dernier cas, est-ce vous qui allez à votre initiative vers ce genre de projet, ou l'association des anciens élèves qui vous l'offre en tant que diplômée de l'école en question ?


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Diplôme de traducteur, marché de la traduction et V.A.E.

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search