Pages in topic:   [1 2 3 4 5] >
Du fantasme des économies sur répétitions
Thread poster: Paul VALET

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:47
English to French
+ ...
Oct 25, 2010

On achète parfois une TAO au motif que cela nous fera gagner du temps lorsqu’il y aura des répétitions dans un texte source. Les agences demandent d’ailleurs parfois des réductions sur répétitions.

Après quelques années d’expérience, il me semble que ces questions relèvent du fantasme ou de l’impossibilité.

Tout d’abord, je n’ai que rarement des répétitions (de segments) dans les textes que je traduis. Il est donc exclu pour moi de rentabiliser une MT sur cet aspect. Le principal intérêt que j’y vois est plutôt dans la recherche terminologique contextuelle, c’est-à-dire pour retrouver la traduction d’un terme spécifique d’un domaine particulier.

Par ailleurs, il échappe sans doute à certains concepteurs de TAO ou acheteurs de traductions que la répétition est en soi un genre prohibé en français. Par conséquent, même l’utilisation des facilités des mémoires de traduction en ce qui concerne les répétitions contextuelles oblige souvent, à la relecture, de supprimer ces répétitions pour produire un texte en français « coulant ». Ce qui a pour incidences que la MT finale ne présente plus les répétitions qu’elle aurait présentées avant la révision et que le temps d’élimination de ces répétitions réduit le gain prévu de leurs occurrences.

Si au contraire je n’élimine pas ces répétitions dans un souci primordial de rentabilisation économique de mon investissement en TAO, je pratique de la traduction de segments, et non plus de textes globaux spécifiques, au détriment de la qualité linguistique de mes traductions.

Le suprême paradoxe est de voir un client vous demander dans un premier temps des prix pour répétitions et des délais compétitifs avec TAO, puis vous envoyer, dans un deuxième temps, une révision manuscrite de votre traduction dans laquelle il a biffé des répétitions pour faute de goût. N’est-ce pas le comble de l’inconséquence ?

À l’inverse, un anglophone qui traduit depuis le français n’a pas ce problème, d’abord parce qu’il trouvera peu de répétitions dans le texte source, ensuite parce que, même s’il en trouvait, cela ne lui poserait pas de difficulté, la répétition étant admise et courante dans sa langue maternelle.

Paul Valet


[Modifié le 2010-10-25 09:01 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 14:47
English to French
+ ...
Tout à fait d'accord ! Oct 25, 2010

Bonjour,

J'ai fondé ma réputation sur mes connaissances médicales, certes, mais surtout sur mon style d'écriture, apprécié par mes clients. Or, depuis l'apparition de la TAO, je n'entends parler que de "rabais pour répétitions", comme l'on parle de remises sur commande en gros.

Depuis cette même intrusion de la TAO dans notre profession, je m'épuise à expliquer qu'en français la répétition est une faute de style et de goût.

Je ne suis venue à la TAO que depuis le début de cette année 2010, plus ou moins contrainte et avec les plus grandes réticences. Je balbutie du Wordfast et ai pris mes jambes à mon cou après un essai de Trados.

Je ne tiens compte que partiellement du nombre de répétitions affiché par WF, ne retenant que les vraies répétitions, et encore faut-il que le client (généralement une agence) insiste lourdement. De moi-même j'ai toujours exclu des décomptes de mots les vraies répétitions, p. ex. titres et sous-titres des modèles EMA (ex-EMEA), et je passe dorénavant beaucoup plus de temps à relire afin de vérifier que je n'ai pas malencontreusement accepté une répétition nuisant au style.

En fin de compte, la TAO me ralentit et j'avoue qu'il m'arrive de traduire certains documents, tels que des articles de la littérature médicale, directement comme je le faisais auparavant et de ne "remplir" qu'après coup le fichier de TAO demandé par le client. Croyez-moi, je vais beaucoup plus vite ainsi et je rends un travail de qualité, le fil de ma pensée n'ayant pas été interrompu par l'engin et ses propositions

Bonne journée
Catherine



[Edited at 2010-10-25 08:48 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 14:47
Member (2003)
English to French
+ ...
Ralentissement. Oct 25, 2010

Souvent les outils de TAO me ralentissent car cette segmentation enlève beaucoup la créativité.. nous permettant de débuter un paragraphe par la dernière phrase, de remanier le texte pour le rendre plus adapté à notre public cible. Si vous faites preuve de créativité, le segment source n'a plus rien à voir avec le segment cible et la mémoire de traduction n'a plus aucun sens.. Ou alors il faut faire des extensions de segments et jongler avec le programme avec tous les risques de plantage qui vont de pair.
Bref, à part pour certains textes techniques..
De même, quand vous choisissez une traduction pour un mot, vous devez conserver cette même traduction pour toute la suite du texte...Réducteur...
J'ai abandonné Trados, Tageditor et autres suites du même genre car trop coûteuses et ne me rapportant que des contrats à la petite semaine.
J'utilise Wordfast pour sa convivialité et la possibilité de constituer simplement des glossaires...
J'évite les contrats avec répétition sous-payées...

Bonne journée.


Direct link Reply with quote
 

Gilla Evans  Identity Verified
Local time: 13:47
Spanish to English
+ ...
repetition versus style Oct 25, 2010

Excuse me writing in English, as I'm in a bit of a rush.

But I do have to protest that repetition is the enemy of good writing in English just as much as it is in French.


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:47
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Je devrais sans doute préciser que je traduis du Globish au français Oct 25, 2010

Gilla Evans wrote:
But I do have to protest that repetition is the enemy of good writing in English just as much as it is in French.


Apparemment, 80% des "auteurs" que je traduis ne se connaissent pas ce genre d'ennemi.

Paul Valet

[Modifié le 2010-10-25 17:46 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Aline Canino  Identity Verified
France
Local time: 14:47
Member (2007)
Chinese to French
+ ...
D'accord aussi Oct 25, 2010

Je travaille très peu avec la TAO à l'exception de Transit sur un gros projet cet été et deWordfast que j'utilise, comme Catherine, si nécessaire, pour sa convivialité. Mes langues de travail ne s'encombrant absolument pas des répétitions, travailler avec des outils de TAO relève du casse-tête si l'on veut rendre un texte final stylistiquement correct. Je rejoins également Martine et Catherine sur le fait que ces outils tendent plus à me ralentir qu'autre chose.
J'aime considérer les documents que je traduis dans leur ensemble, en conserver le style et l'esprit plutôt que de l'aborder comme une suite de segments isolés.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 14:47
Member (2007)
German to French
+ ...
La notion de répétition Oct 25, 2010

J'utilise très peu les outils d'aide à la traduction n'ayant, comme beaucoup d'autres, que peu de textes "répétitifs".

Mais il m'arrive de le faire dans certaines circonstances évidentes : localisation logicielle, manuels d'utilisateurs, etc. où se retrouvent des quantités de fois "Cliquez sur OK" et tutti quanti ... inutile de faire un dessin ici.

C'est mon choix alors, et uniquement le mien, de taper 50 fois la même chose, ou de ne pas la taper, du moins une seule fois.

Ce n'est cependant pas une raison pour que le donneur d'ordre "décote" même de vraies répétitions, qui n'en sont par ailleurs jamais, bon bien rarement des vraies.

Je suis certain que nous n'avons pas ici la même notion de "répétition" : la stylistique n'a que peu de rapport avec la statistique.

A.C.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 14:47
Member (2007)
German to French
+ ...
Farpaitement Oct 25, 2010

Martine Etienne wrote:

J'utilise Wordfast pour sa convivialité et la possibilité de constituer simplement des glossaires...
J'évite les contrats avec répétition sous-payées...



Itou !

En fait je ne les prends même plus ces contrats de Lumpentraducteurs...

Bonne journée !


Direct link Reply with quote
 

Eric Hahn
Local time: 14:47
French to German
+ ...
S'agirait-il d'un malentendu ? Oct 25, 2010

Paul VALET wrote:

Tout d’abord, je n’ai que rarement des répétitions (de segments) dans les textes que je traduis. Il est donc exclu pour moi de rentabiliser une MT sur cet aspect. Le principal intérêt que j’y vois est plutôt dans la recherche terminologique contextuelle, c’est-à-dire pour retrouver la traduction d’un terme spécifique d’un domaine particulier.


[Modifié le 2010-10-25 09:01 GMT]


Il me semble qu'une MT ne sert pas principalement à comptabiliser les répétitions à l'intérieur d'un texte pour mieux pouvoir baisser le prix, mais que son intérêt est plutôt de faciliter la comparaison entre deux versions d'un même texte. Exemple: Si le contenu d'un manuel reste inchangé à 80 % d'une version à l'autre, la traduction de la version précédente sera automatiquement réutilisée à 80%.

Maintenant, à chaqun(e) de se poser la question :

Ce cas de figure est-il vraiment si fréquent, comme certains voudraient nous le faire croire ?

[Edited at 2010-10-25 17:24 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:47
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Deux logiques s'opposent Oct 25, 2010

Aline Canino wrote:
J'aime considérer les documents que je traduis dans leur ensemble, en conserver le style et l'esprit plutôt que de l'aborder comme une suite de segments isolés.


Je suis bien d'accord avec vous à ce sujet.

Je pense que la logique économiste régnante combinée à l'existence d'un marché des logiciels de TAO contribue à répandre au contraire l'idée que ces derniers permettraient désormais d'envisager toute traduction comme un assemblage de "briques" prétraduites. Ces briques étant "virtuelles" elles ne vaudraient donc rien à partir de la seconde...

Si l'on suivait cette logique jusqu'au bout, on devrait changer la stylistique française, anglaise, etc. pour convenir aux argumentaires des vendeurs de TAO.

Paul Valet


Direct link Reply with quote
 

Catherine GUILLIAUMET  Identity Verified
Local time: 14:47
English to French
+ ...
Le vrai malentendu, c'est d'imposer la TAO ! Oct 25, 2010

Ehahn wrote:

Paul VALET wrote:

Tout d’abord, je n’ai que rarement des répétitions (de segments) dans les textes que je traduis. Il est donc exclu pour moi de rentabiliser une MT sur cet aspect. Le principal intérêt que j’y vois est plutôt dans la recherche terminologique contextuelle, c’est-à-dire pour retrouver la traduction d’un terme spécifique d’un domaine particulier.


[Modifié le 2010-10-25 09:01 GMT]


Il me semble qu'une MT ne sert pas principalement à comptabiliser les répétitions à l'intérieur d'un texte pour mieux pouvoir baisser le prix, mais que son intérêt est plutôt de faciliter la comparaison entre deux versions d'un même texte. Exemple: Si le contenu d'un manuel reste inchangé à 80 % d'une version à l'autre, la traduction de la version précédente sera automatiquement réutilisée à 80%.

Maintenant, à chaqun(e) de se poser la question :

Ce cas de figure est-il vraiment si fréquent, comme certains voudraient nous le faire croire ?

[Edited at 2010-10-25 15:22 GMT]


En ce qui me concerne, je n'ai jamais eu deux versions identiques, de près ou même de très loin, en 28 ans Donc, pour moi, c'est parfaitement inutile. Mais nos chers clients n'en demeurent pas moins convaincus du contraire.


Direct link Reply with quote
 

Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 14:47
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Précision qui fait défaut chez les vendeurs de TAO et certains acheteurs de traductions Oct 25, 2010

Ehahn wrote:
Il me semble qu'une MT ne sert pas principalement à comptabiliser les répétitions à l'intérieur d'un texte pour mieux pouvoir baisser le prix, mais que son intérêt est plutôt de faciliter la comparaison entre deux versions d'un même texte. Exemple: Si le contenu d'un manuel reste inchangé à 80 % d'une version à l'autre, la traduction de la version précédente sera automatiquement réutilisée à 80%.


Tout à fait d'accord avec vous dans ce cas. Mais justement:
1 - pour moi ce cas ne se présente pratiquement jamais,
2 - néanmoins un certain nombre d'acheteurs de traductions ne se posent pas la question en ces termes; ils exigent a priori une ristourne pour répétitions quel que soit le texte. Dans ce dernier cas, ils utilisent eux-mêmes commercialement la TAO comme un outil d'analyse préalable des textes source dans le but de demander une remise préalable, sans vérifier si les répétitions en question sont défendables dans le texte de destination.

Il en résulte qu'il est souvent admis désormais qu'il faut avoir une TAO, sans autre précision sur les circonstances d'emploi pertinent de cet outil.
Il peut en résulter subséquemment que le néophyte suive les "prescriptions" de la TAO aveuglément puisqu'il semble que ce soit implicitement le principal critère sur lequel on lui demande de s'aligner en termes de (non)rémunération.

Par ailleurs, la conscience professionnelle devrait inciter quand même ceux qui ont un texte contenant 80% de répétitions à tout vérifier à la relecture, y compris les répétitions, d'autant plus que, d'après mon expérience, les logiciels de TAO ont parfois des faiblesses et ne restituent pas toujours tous les segments traduits. Traduire semble revenir alors, en grande partie, à un job de comptable/contrôleur des mots et des segments "non-traduits" par soi.

Paul Valet

[Modifié le 2010-10-26 07:01 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 14:47
Member (2007)
German to French
+ ...
Oui, c'est un sérieux malentendu ! Oct 25, 2010

Ehahn wrote:

Il me semble qu'une MT ne sert pas principalement à comptabiliser les répétitions à l'intérieur d'un texte pour mieux pouvoir baisser le prix, mais que son intérêt est plutôt de faciliter la comparaison entre deux versions d'un même texte.



Pas besoin d'un outil d'assitance ni de mémoire pour ce faire. Cela existe même avec des traitements de texte aussi basiques que MS Word.

L'utilisation que font les intermédiaires de l'argument assitance est parfaitement limpide.

Circulez, il n'y a rien à voir.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 14:47
Member (2007)
German to French
+ ...
Selon le Grand Gogol Oct 25, 2010

Paul VALET wrote:

Il en résulte qu'il est souvent admis désormais qu'il faut avoir une TAO, sans autre précision sur les circonstances d'emploi pertinent de cet outil.



Dans le documentaire mentionné par ailleurs par Catherine sur GlouGlou, il est un passage assez truculent sur les dix pesanteurs (traduction libre de ma part) administratives qui devraient être "éliminées". L'un des exemples donnés par le pote est celui de la traduction des logiciels.

Ben oui, c'est def claro qu'on n'en a plus rien à cirer !

Et pourtant sur leur 20% de génie, on nous crée la machine à translater : du vrai n'importe quoi !

Il faut vraiment le voir ce documentaire : indispensable !

PS - Le commentaire en français sur ce passage dit : "Mort par étouffement sous mille petits papiers". Régine, help please !

[Modifié le 2010-10-25 16:48 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Eric Hahn
Local time: 14:47
French to German
+ ...
Pourtant, c'est de cela qu'il s'agit Oct 25, 2010

Adrien Casseyre wrote:

Pas besoin d'un outil d'assitance ni de mémoire pour ce faire. Cela existe même avec des traitements de texte aussi basiques que MS Word.


En principe, oui. Sauf que cet exercice peut s'avérer fastidieux quand l'ordre des paragraphes a été modifié et quand les changements sont mineurs (quelques mots ou chiffres par phrase), surtout quand il s'agit d'un texte volumineux. Cela dit, c'est le seul cas où l'emploi d'une TM me semble vraiment justifié.

A l'époque, on superposait deux feuilles en les tenant devant une source de lumière pour les comparer, ça marchait aussi ...

[Edited at 2010-10-25 17:38 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3 4 5] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Du fantasme des économies sur répétitions

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search