ProZ.com Freelancer Success Summit

Join ProZ.com/TV for a FREE online event April 7-9th! Empowering Freelance Translators & Interpreters to achieve their business objectives and reach their full potential 30+ hours of content, Live Q&A, Virtual Powwows, Access to Free Training, giveaways & more. Join 1,000's of linguists from around the globe at the ProZ.com/TV Freelancer Success Summit

Click for Full Participation
PROZ.COM COVID-19 RESOURCE CENTER
Access Covid-19 jobs, answer relevant terminology questions, read industry news and more.

Pages in topic:   < [1 2 3] >
Tarifs proposés par les agences de traduction italiennes inférieurs à ceux de la France?
Thread poster: JPaul ROSETO

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 17:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Positionnement Dec 8, 2010

Virginie GUEDON wrote:

J'espère juste qu'il ne trouveront personne aux tarifs qu'ils me proposent mais rien n'est moins sûr!
Une chose est sûre : ils trouveront ! La preuve : ils ont déjà trouvé à 0,55 !
D'où, d'après moi, l'intérêt de ne pas tant ce soucier de ce que les autres font, facturent, proposent... Mieux vaut se concentrer sur ce qu'on veut faire soi et se positionner et vendre en conséquence. Je pense que chacun doit définir le prix auquel il veut être payé et ne pas trop en dévier. Une petite remise par-ci ou par-là, ça peut arriver. Mais en acceptant 0,55, tu offres au client plus de 30% de remise : pour quoi, au juste ? 30 %, c'est énorme ! C'est les soldes ? Mais ça dure toute l'année, dans la traduction !
Si tu penses que tes traductions valent 0,08 euros, pourquoi les vendre 30 % moins cher ? Ton travail est subitement moins bon quand il est commandé par l'Italie ?
En acceptant une telle réduction, tu montres en fait au client que tu ne sais pas toi-même ce que vaut ton travail : à partir du moment où tu as accepté sans rechigner de baisser de 30%, alors pourquoi il ne demanderait pas 40, 50, 60 %, tant qu'il y est ? Il n'a rien à perdre et tout à gagner.


 

Adrien Esparron
Local time: 17:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Proposer n'est pas disposer Dec 8, 2010

Jean-Paul ROSETO wrote:

J'ai moi-même constaté que les tarifs proposés par les agences italiennes tournaient autour de 0,05 euros par mot source et en France à 0,07 et 0,08 euros par mot source.



Pour l'Italie, le plus que l'on m'a proposé était à 0.06 pour du DE>FR (peu importe si l'agent est en Italie ou ailleurs, c'est lui qui a eu le marché) et je ne travaille donc pas avec l'Italie. C'est vu d'avance. Pour la France 0.08 est un vrai plancher à ne pas défoncer, mais je ne travaille pas non plus à ce tarif. Je ne travaille donc pas plus avec la France, sauf quand cela devient correct, et cela c'est au très grand minimum du 0.15. Cela arrive plus que souvent malgré tout.

A.C.


 

Laurent KRAULAND (X)  Identity Verified
France
Local time: 17:09
French to German
+ ...
Positionnement 2 Dec 8, 2010

Ce que je trouve assez inquiétant, c'est que même des agences spécialisées (en France) trouvent que 0,10 € H. T. le mot représente un tarif excessif.

Ceci étant dit, et si nous envisageons de travailler pour des agences, nous devons bien nous rendre compte que nous sommes tributaires de leur positionnement à elles.

Donc, avant de répondre à une agence qui cherche des indépendants et avant même d'aller voir le BB, un petit tour sur son site Internet s'impose
... See more
Ce que je trouve assez inquiétant, c'est que même des agences spécialisées (en France) trouvent que 0,10 € H. T. le mot représente un tarif excessif.

Ceci étant dit, et si nous envisageons de travailler pour des agences, nous devons bien nous rendre compte que nous sommes tributaires de leur positionnement à elles.

Donc, avant de répondre à une agence qui cherche des indépendants et avant même d'aller voir le BB, un petit tour sur son site Internet s'impose.

Même s'il en met plein la vue, on voit vite si on a affaire à une « agence-aspirateur » qui propose toutes les langues et toutes les spécialisations.
Collapse


 

JPaul ROSETO
Local time: 17:09
Italian to French
+ ...
TOPIC STARTER
0,19 euros pour une agence italienne Dec 8, 2010

"Pour info, j'ai déjà travaillé à 0,19€/mot pour une agence italienne. Alors.."
est-ce que tu travailles toujours avec cette agence à ce tarif là? est-ce que c'est possible de travailler avec une agence italienne aujourd'hui à ce tarif là?
Une personne dans un de ses messages m'a indiqué de chercher des clients directs. A ce propos, comment trouver des clients directs même si je sais que ce sujet a été déjà traité dans les forums, en écrivant à la direction des res
... See more
"Pour info, j'ai déjà travaillé à 0,19€/mot pour une agence italienne. Alors.."
est-ce que tu travailles toujours avec cette agence à ce tarif là? est-ce que c'est possible de travailler avec une agence italienne aujourd'hui à ce tarif là?
Une personne dans un de ses messages m'a indiqué de chercher des clients directs. A ce propos, comment trouver des clients directs même si je sais que ce sujet a été déjà traité dans les forums, en écrivant à la direction des ressources humaines des entreprises par courrier classique ou par e-mails en ciblant les entreprises bien sur ou bien en procédant par téléphone ? merci pour votre expérience.
Collapse


 

Adrien Esparron
Local time: 17:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Expériences très diverses Dec 8, 2010

Jean-Paul ROSETO wrote:

A ce propos, comment trouver des clients directs même si je sais que ce sujet a été déjà traité dans les forums, en écrivant à la direction des ressources humaines des entreprises par courrier classique ou par e-mails en ciblant les entreprises bien sur ou bien en procédant par téléphone ? merci pour votre expérience.



Suivant les personnes.

En ce qui me concerne, travaillant essentiellement en direct, j'ai trois sources : le bouche-à-oreille (en fait recommandé par un autre), "débauchage" sur références personnelles (on m'a repéré sur le marché), sites d'emploi (contrairement à ce que j'imaginais ce n'est pas que du pipeau : les recruteurs en manque ne savent pas vraiment ce qu'est le métier ni quelles sont ses exigences et c'est beaucoup plus "facile" à négocier qu'avec d'autres prétendant en faire commerce).

Bon, quand je dis "sites d'emploi" je ne pense naturellement pas ici en France à "Pôle Emploi" (qui propose régulièrement à des conditions immondes) ni à l'APEC qui n'a pratiquement rien pour nous puisqu'un traducteur n'est "évidemment" pas un "cadre".

Mais il y a des sites pas trop tordus, notamment sur le plan européen, qui sont réellement porteurs. À piocher.

Bon courage pour la suite.

A.C.

[Modifié le 2010-12-08 17:16 GMT]


 

Virginie GUEDON (X)  Identity Verified
France
Local time: 17:09
Italian to French
+ ...
Réponse à Sophie Dec 8, 2010

Pour répondre à Sophie, j'ai accepté ce tarif quand j'ai débuté comme indépendante. Maintenant, je ne l'accepte plus car effectivement je crois que mon travail vaut bien plus; mais d'un autre côté, je m'aperçois qu'il est beaucoup plus difficile de travailler avec de nouveaux clients en Italie.
Une offre de collaboration vient d'ailleurs d'être publiée et j'ai postulé pour voir. La réponse, "votre tarif est trop élevé, nous ne pouvons offrir que 0,04 - 0,05€ compensés par
... See more
Pour répondre à Sophie, j'ai accepté ce tarif quand j'ai débuté comme indépendante. Maintenant, je ne l'accepte plus car effectivement je crois que mon travail vaut bien plus; mais d'un autre côté, je m'aperçois qu'il est beaucoup plus difficile de travailler avec de nouveaux clients en Italie.
Une offre de collaboration vient d'ailleurs d'être publiée et j'ai postulé pour voir. La réponse, "votre tarif est trop élevé, nous ne pouvons offrir que 0,04 - 0,05€ compensés par des volumes importants"!
Je pense donc me tourner moi aussi vers des clients directs. Il y a longtemps que je souhaite le faire mais je n'ai jamais pris le temps... c'est sans doute le moment!
Collapse


 

Emmanuelle Riffault  Identity Verified
Australia
Local time: 01:09
Member (2004)
German to French
+ ...
Sans pouvoir trop dévoiler Dec 8, 2010

Jean-Paul ROSETO wrote:
"Pour info, j'ai déjà travaillé à 0,19€/mot pour une agence italienne. Alors.."
est-ce que tu travailles toujours avec cette agence à ce tarif là? est-ce que c'est possible de travailler avec une agence italienne aujourd'hui à ce tarif là?


Le projet en question m'a été confié parce que la collègue qui travaille normalement avec cette agence ne pouvait pas s'en charger. Et je me suis "contentée" de reprendre ses conditions habituelles de collaboration. Donc, oui, c'est possible de travailler régulièrement à ce tarif avec une agence italienne

Emmanuelle


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 17:09
Une seule affaire faite Dec 10, 2010

Une seule affaire faite, mais dans mes prix, en 8 ans.

[Modifié le 2010-12-10 20:00 GMT]


 

Laurent KRAULAND (X)  Identity Verified
France
Local time: 17:09
French to German
+ ...
Sidéral... et sidérant ? Dec 10, 2010

Paul VALET wrote:

Les agences italiennes : politesse grasse et flatteries appuyées lors de leur premier contact, demande de test gratuit parfois, suivies d'un vide sidéral après mes réponses.


Cela fait bien longtemps que les agences italiennes ne me contactent plus. Apparemment, elles ont suffisamment de candidat(e)s pour couvrir leurs besoins.

Ce que je permets de trouver sidérant... eu égard par exemple à certaines pétitions qui ont circulé il y a quelques mois.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 17:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Pays low cost Dec 10, 2010

Il est clair que certains pays ont une forte, voire très forte tendance à proposer des prix qui ne m'intéressent pas du tout. Mais je ne préjuge jamais des pratiques d'un client avant de les connaître. Certes, je ne place jamais de grands espoirs sur les agences de pays réputés low cost, mais il arrive d'avoir de bonnes surprises : il m'est arrivé de travailler avec l'Espagne, l'Italie, le Portugal et même la Slovaquie à mes prix. Très occasionnellement, certes. Mais quand même.

 

Lionel_M (X)
Local time: 17:09
English to French
+ ...
A boire et à manger..... Dec 10, 2010

C'est un peu ce que je vois....

Je suis en Italie depuis 18 ans et traduit depuis près de 25 ans.
Je ne fais (quasi) que du médical/pharma.
Vous serrez surpris de savoir que certaines agences italiennes, greques et espagnoles me font travailler à 12 cts alors que bon nombre d'agences françaises trouvent 10 cts déjà cher !
On est loin des 15 cts de la Suisse ou de l’Allemagne certes !
Je connais pas mal de français qui bossent aux USA pour 12 cts (de
... See more
C'est un peu ce que je vois....

Je suis en Italie depuis 18 ans et traduit depuis près de 25 ans.
Je ne fais (quasi) que du médical/pharma.
Vous serrez surpris de savoir que certaines agences italiennes, greques et espagnoles me font travailler à 12 cts alors que bon nombre d'agences françaises trouvent 10 cts déjà cher !
On est loin des 15 cts de la Suisse ou de l’Allemagne certes !
Je connais pas mal de français qui bossent aux USA pour 12 cts (de dollar !) et vous assure qu'ils sont très bons alors que je trouve souvent des "relectures" provenant de la France qui semblent écrites par des enfants de 5 ans....
J’ai du mal à comprendre en quoi un Anglais qui vit en Italie est moins bon en Anglais qu’un Anglais qui vit à Londres ? il a oublié ?????

Il faudrait arrêter les lieux commun; ça permettrait certainement d'améliorer l'image des Français "m'as-tu vu ?" à l'étranger

Bonnes fêtes.
Collapse


 

co.libri
France
Local time: 17:09
German to French
+ ...
A boire et à manger comme de partout Dec 10, 2010

Lionel_M wrote:

C'est un peu ce que je vois....

Je suis en Italie depuis 18 ans et traduit depuis près de 25 ans.
Je ne fais (quasi) que du médical/pharma.
Vous serrez surpris de savoir que certaines agences italiennes, greques et espagnoles me font travailler à 12 cts alors que bon nombre d'agences françaises trouvent 10 cts déjà cher !
On est loin des 15 cts de la Suisse ou de l’Allemagne certes !


Bonnes fêtes.


C'est aussi vrai. Tout dépend également des régions, l'Italie étant un pays de forts contrastes.
Ceci étant, la tendance générale n'est quand même pas à 12 cts du mot.
Et votre remarque sur les agences françaises est exacte aussi. Personnellement, je n'évoquais même pas la France pour laquelle je ne travaille que ponctuellement.

Je pense que les spécialisations doivent jouer un grand rôle aussi. Puisque comme nous le savons tous, nous sommes certes tous traducteurs, mais nous exerçons des métiers somme toute très différents...

Je ne pense pas qu'il y ait eu un côté m"as-tu vu" dans les messages postés... ni même de lieux communs. Il s'agissait d'expériences personnelles relatées... et collectées aussi...

Bon week-end.
Hélène


 

Adrien Esparron
Local time: 17:09
Member (2007)
German to French
+ ...
De la notion de différence Dec 10, 2010

co.libri trad wrote:

Je pense que les spécialisations doivent jouer un grand rôle aussi. Puisque comme nous le savons tous, nous sommes certes tous traducteurs, mais nous exerçons des métiers somme toute très différents...



Eh oui, c'est bien de la mettre en valeur (la différence). Pas de moule.

En revanche je mets un vrai bémol sur "nous sommes tous traducteurs" : loin d'être prouvé, justement.

Bon ouique à tous,

A.C.


 

Laurent KRAULAND (X)  Identity Verified
France
Local time: 17:09
French to German
+ ...
Réserves... Dec 10, 2010

Adrien Casseyre wrote:

En revanche je mets un vrai bémol sur "nous sommes tous traducteurs" : loin d'être prouvé, justement.

Bon ouique à tous,

A.C.


Des fois, je me surprends effectivement à émettre in petto des réserves de ce type.

Ein schönes Wochenende!


 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 17:09
Italian to French
+ ...
Ce serait bien de se serrez les coudes... Dec 14, 2010

et avec les collègues Italiens insister pour qu’un « Albo » des traducteurs soit créé.

Je suis en Italie depuis 25 ans et traduis en tant que traductrice indépendante depuis près de 10 ans.
Je n’ai jamais travaillé pour des agences grecques mais en ce qui concerne les agences italiennes je peux confirmer qu’elles tentent de tirer les tarifs vers le bas. Certaines agences françaises aussi d’ailleurs. Dans la mesure du possible j’essaie de travailler pour des
... See more
et avec les collègues Italiens insister pour qu’un « Albo » des traducteurs soit créé.

Je suis en Italie depuis 25 ans et traduis en tant que traductrice indépendante depuis près de 10 ans.
Je n’ai jamais travaillé pour des agences grecques mais en ce qui concerne les agences italiennes je peux confirmer qu’elles tentent de tirer les tarifs vers le bas. Certaines agences françaises aussi d’ailleurs. Dans la mesure du possible j’essaie de travailler pour des clients directs que je trouve généralement par le système du bouche-à-oreille. Je propose mon tarif, le client accepte ou va chercher ailleurs, et généralement il trouve.
En effet, il est important de souligner que le marché italien de la traduction est assez particulier. Comme le souligne Hélène, l’Italie est un pays de forts contrastes. C’est ainsi que le marché est différent selon qu’il s’agit d’une grande ville ou d’une ville de province, du Nord ou du Sud. J’y constate aussi une pratique qui est certainement moins répandue dans d’autres pays européens. Ici tout le monde traduit et/ou enseigne ou presque, très souvent au noir. Etudiants en langue étrangère, professeurs (au collège, au lycée, à l’université), profs en retraite, ex-émigrés italiens, etc. Je constate que les Français s’adaptent très bien à ce type de marché.

Je me demande comment un traducteur peut survivre en proposant un tarif de 0,05€/mot si l’on considère qu’entre les impôts et charges sociales (pour ceux qui ont une « partita IVA » bien entendu), il aura un revenu net de moins de la moitié ! Ce qui équivaut pour une « cartella » traduite à 15€ en 1h à gagner 7.50€ de l’heure. Même ceux qui n’ont pas la « partita IVA » doivent payer la « ritenuta d’acconto » et ont donc un revenu auquel ils doivent déduire 20% (s’ils déclarent leurs revenus).

Moi je comprends très bien en quoi un Anglais qui vit en Italie est moins bon en anglais qu’un Anglais qui vit à Londres ? Comme un Français qui vit en Italie est moins bon en français qu’un Français qui vit à Paris. Bien sur qu’il a oublié ! Tous les étrangers dans un pays subissent l’influence de la langue du pays qu’ils habitent et au bout de quelques années font des erreurs typiques (italianismes par ex.). Puis les langues évoluent, en particulier dans certains domaines comme le cinéma, le journalisme, la littérature. Parmi les Français que je connais et qui vivent en Italie, rares sont ceux dont on peut dire qu’il connaissent encore bien le français…pourtant ils sont convaincus d’être bons ! Exactement comme ils sont convaincus de savoir cuisiner…

Quels sont les lieux communs ici?

Je suggère à Jean-Paul de lire les très bons conseils et calculs de Gianfranco Manca dans le forum italien pour déterminer le tarif à appliquer.

Bonne soirée à toutes et tous.
Collapse


 
Pages in topic:   < [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Tarifs proposés par les agences de traduction italiennes inférieurs à ceux de la France?

Advanced search






PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search