Pages in topic:   [1 2] >
tarifs pratiqués par les agences
Thread poster: Nicole Miguel
Nicole Miguel
Portugal
Local time: 01:08
English to French
+ ...
Jan 11, 2011

Bonjour,

J'ai découvert avec béatitude les prix pratiqués par certaines agences qui recherchent des traducteurs freelance par le biais de ce site. Après avoir gaiement envoyé mon CV pour élargir ma base de clients, je me suis vue proposer des tarifs pouvant descendre à 0.04 Euro au mot source. Est-ce bien raisonnable ? Les trois agences avec qui j'ai été en contact, toutes basées au R.U., m'assurent que ce sont les prix standard du marché et que toute se joue au volume (ben voyons). Cela m'a bien fait rire et je me suis empressée de leur donner mon humble avis sur la question. Traductrice depuis 1998, je travaille avec les mêmes agences depuis assez longtemps pour savoir que les prix moyens demandés par un traducteur habitué à traiter des documents extrêmement pointus et formé aux principaux outils de traduction assistée ne demandent pas moins de 0.08/mot, et mes collaborateurs freelance le confirmeront. Certains demandent plus, d'autres un peu moins.
Mais des agences soi-disant sérieuses qui font tout un tintouin pour recruter (remplir des tas de formulaires, fournir des références, faire un test de traduction non rémunéré) pour se voir proposer au final un tarif ridicule, c'est presque une insulte.
Alors, mes ambitions, je prefère les laisser au placard...

D'autres traducteurs expérimentés peuvent confirmer ce que je découvre avec stupeur ou m'éclairer sur ce point sensible ?

Merci.


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 01:08
Member (2007)
English
+ ...
Leur message Jan 11, 2011

Bonjour Nicole,

Mon expérience personnelle est que pas mal d'agences anglaises acceptent les tarifs "normaux" (autour de 0,10€), mais d'autres cherchent effectivement des esclaves.

Mais c'est bien possible que ces agences n'ont besoin de personne en ce moment donc pas intéressées sauf si vous pouvez remplacer un traducteur plus cher. C'est comme ça que je travaille - si je ne'ai pas vraiment besoin du travail ou le travail proposé ne m'intéresse pas beaucoup alors, le devis s'élève.


Direct link Reply with quote
 

Manuela Ribecai  Identity Verified
Italy
Local time: 02:08
Member (2010)
English to French
+ ...
Le tarif... Jan 11, 2011

Vaste sujet souvent débattu.

Après avoir accepté un travail, une agence me recontacte pour une nouvelle mission... en ajoutant que ce serait bien de raboter mon tarif d'un cent au mot parce que... c'est le tarif habituel. J'ai refusé, j'ai eu le job !
En parlant de ceux qui font tout un foin, j'ai passé un temps considérable à compléter une masse conséquente de fiches infos pour me voir proposé un tarif de 0,035€/mot. Mais c'est la crise ma bonne dame et la concurrence s'y plie ! Evidemment, et bien la concurrence, elle fait ce qu'elle veut.

Mais quel rapport avec tes/vos ambitions ?

Manuela


Direct link Reply with quote
 
Nicole Miguel
Portugal
Local time: 01:08
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Tarifs low cost Jan 11, 2011

Merci pour vos commentaires. Ce que je ne comprends pas, c'est l'écart observé entre les politiques tarifaires standard des agences avec lesquelles je travaille (qui ne sont pas toutes des grosses boîtes, à préciser, mais qui ont un nom dans le secteur) et ces agences aux noms clinquants. Qui sont-elles ? Comment font-elles pour rémunérer des traducteurs à 0.04 en affirmant travailler pour des organisations gouvernementales et autres géants de l'informatique, et se qualifier de "professionnelles" ? C'est comme Sheila le dit, ni plus ni moins de l'esclavage. Autre question : Comment un traducteur ose t-il accepter un tel tarif ? Ces agences m'assurent que leurs bases de données sont peuplées de traducteurs low cost. On se demande alors pourquoi elles recrutent. Parce que les autres ont mal fait leur travail ? Cela ne m'étonnerait guère. On ne me fera jamais croire qu'un traducteur à 0.04 euro produit du travail de qualité.
Par ambition, j'entendais "élargir mes horizons" et travailler sur de nouveaux types de projets...

[Edited at 2011-01-11 20:21 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 02:08
Member (2007)
German to French
+ ...
Tout compris Jan 11, 2011

nicole miguel wrote:

Ces agences m'assurent que leurs base de données est pleine de traducteurs low cost. On se demande alors pourquoi ils recrutent. Parce que les autres ont mal fait leur travail ? Cela ne m'étonnerait guère.
Ben voilà, t'as tout compris. Deuxième option : la base de données n'est pas si pleine que ça. Ca ne leur coûte rien de l'affirmer ! Vive le bluff, mais toi aussi tu peux bluffer. Parler des "prix standard du marché" est aussi de la poudre aux yeux, une telle chose n'existe pas. D'ailleurs, rien que ce genre d'affirmation devrait déjà amener à se méfier de l'interlocuteur.
Généralement, plus les procédures sont lourdes, plus les exigences sont élevées, et plus les prix sont bas.
Quand j'ai commencé, j'ai rempli de bon coeur tous les formulaires qu'on m'a demandé de remplir. Il y a un bon moment que j'en ai eu marre. Maintenant, pas de test et même pas non plus de formulaire tant que les prix n'ont pas été fixés. Ca évite bien du temps perdu. Parfois, les agences louvoient (c'est déjà en soi mauvais signe), mais j'insiste jusqu'à arriver à mes fins. Un argument efficace est de leur expliquer qu'eux-même vont perdre du temps et de l'argent s'il leur faut corriger un test alors qu'on ne travaillera de toute façon pas ensemble pour cause de prix. Pour le formulaire, c'est autre chose, car là ils n'ont pas ou peu de temps à perdre dans l'affaire. Mais à vrai dire, quand j'y repense, la plupart des agences sérieuses ne demandent même pas de remplir de formulaire : elles prennent le CV qu'on leur a gentiment envoyé et elles recopient elles-mêmes. En somme, elles font leur boulot.


Direct link Reply with quote
 
guest1234  Identity Verified
Mauritius
Local time: 05:08
French to English
+ ...
merci Jan 12, 2011

Je n'ai pas encore de clients, mais je ne détruirai jamais le marché pour en avoir. Je traduis seulement pour 0.12 USD = 0.09 Euros par mot source.

Ou plus

Un jour... mon client... viendra


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 02:08
French to German
+ ...
La crise ? Quelle crise ? Jan 12, 2011

Manuela R wrote:
(.../...) Mais c'est la crise ma bonne dame et la concurrence s'y plie ! Evidemment, et bien la concurrence, elle fait ce qu'elle veut.
Manuela


Quelle crise?
Les agences qui postent des offres sur Internet sont toujours entre deux crises, voire trois. Il faudrait cesser de croire au Père Fouettard - nous sommes quand même entrés dans le troisième millénaire il y a quelques années...


Direct link Reply with quote
 

Giulia TAPPI  Identity Verified
France
Local time: 02:08
French to Italian
+ ...
Je viens d'être contactée Jan 12, 2011

Par une agence basée au UK, qui a accepté mon tarif minimum (à partir de) 0,12.
Donc...


Direct link Reply with quote
 
Nicole Miguel
Portugal
Local time: 01:08
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
La logique de la crise Jan 12, 2011

Laurent KRAULAND wrote:

Quelle crise?
Les agences qui postent des offres sur Internet sont toujours entre deux crises, voire trois. Il faudrait cesser de croire au Père Fouettard - nous sommes quand même entrés dans le troisième millénaire il y a quelques années...


Entièrement d'accord avec vous Laurent.
De plus, il faut quand même avouer une chose : un traducteur qui démarre et un traducteur qui exerce depuis 10 ans n'auront pas la même perspective et la même idée sur les tarifs : quand on se lance et qu'on manque d'expérience, il est normal de commencer par le bas et on fait plus facilement des concessions. On ne peut pas demander à un spécialiste de la composition et de domaines aussi pointus que les technologies médicales ou l'ingénierie nucléaire de se vendre à 0.04/mot. A-t-on jamais vu un chirurgien ou un avocat spécialisé en droit pénal travailler au même tarif horaire qu'un généraliste ou un conseiller juridique de la poste ? C'est une question de bon sens. Pourquoi les agences ne le comprennent-elles pas ?

Je suis consciente que de plus en plus, les agences vont en Chine ou en Inde pour aller chercher de la main d'oeuvre bon marché et qu'elles en trouvent. Mais les agences ont une responsabilité vis-à-vis de leurs clients : celle de la qualité. Or qualité ne rime pas avec bon marché. Heureusement qu'il y a encore des sociétés qui le comprennent et qui ne se plient pas à cette logique nauséabonde.

Et puis, il faut arrêter de dramatiser sur la crise. Dans le secteur de la traduction, du travail, il y en a et à profusion. Qui n'a jamais reçu un manuel de 200 pages à traduire pour le lendemain ? Les HP, Microsoft, Compaq, GE, Philips, Adobe et autres ont toujours besoin de traducteurs. Que je sache, ces sociétés font toujours du chiffre. Les agences qui travaillent pour elles se font payer leurs services à prix d'or. Rien qu'en services de trad, le prix facturé au client dépasse 0.18 euro/mot. La manne...

La faute à qui ? Aux agences qui extorquent les ressources ou aux ressources qui se bradent ?

[Edited at 2011-01-12 11:08 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Nicole Miguel
Portugal
Local time: 01:08
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Une généralité ? Jan 12, 2011

Giulia TAPPI wrote:

Par une agence basée au UK, qui a accepté mon tarif minimum (à partir de) 0,12.
Donc...


Mais je vous crois et heureusement qu'il existe encore des sociétés qui agissent avec professionnalisme. Je me référais surtout aux agences publiant des annonces sur ce site, pourtant censé être un pont entre les traducteurs et les employeurs.

D'un point de vue statistique, aucune des agences à la recherche de traducteurs depuis le 15 décembre pour une collaboration à long terme dans la combinaison EN-FR n'est disposée à offrir plus de 0.06 USD. Il y a un hic...

[Edited at 2011-01-12 10:52 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 02:08
French to German
+ ...
Un exemple récent et une question Jan 12, 2011

Un exemple récent : j'ai envoyé ma présentation à une agence qui cherchait de nouvelles ressources par le biais de ProZ.com. Spécialités assez pointues, en l'espèce : droit, marketing, etc. (non, tout le monde ne peut pas ou ne veut pas traduire ce type de documents !).

Comme réponse, j'ai eu droit à l'inévitable question quant aux tarifs, ce qui m'a donné l'occasion de faire une petite explication de texte à propos des miens.

À défaut d'autre chose, j'ai reçu un courriel poli en retour. Certaines agences commencent peut-être à se rendre compte que l'argument « C'est trop cher ! » perd du poids et de la crédibilité.

Je n'ai pas vérifié l'information, mais voici quelques prix payés par les clients finaux, mis en regard des tarifs consentis aux traducteurs, abstraction faite d'éventuels « tarifs trados ».

a) agence américaine :
- à partir de 0,40 USD le mot
- traducteurs payés en grande majorité à 0,04 USD
- marge brute : 900 %

b) agence allemande :
- à partir de 0,80 EUR le mot
- traducteurs payés en grande majorité à 0,06 EUR
- marge brute : 1 233 %

Sans commentaire, mais avec une question : quelle peut bien être la marge nette de telles agences ?


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 02:08
Member (2007)
German to French
+ ...
De fausses vérités Jan 12, 2011

nicole miguel wrote:

Les HP, Microsoft, Compaq, GE, Philips, Adobe et autres ont toujours besoin de traducteurs. Que je sache, ces sociétés font toujours du chiffre. Les agences qui travaillent pour elles se font payer très chers leurs services. Rien qu'en services de trad, le tarif facturé au client dépasse le 0.18 euro/mot.



Pour travailler en direct pour certaines des entreprises citées, je me porte en faux sur l'idée qu'elles ont toujours et encore besoin de traducteurs. C'est de moins en moins vrai et cela se voit. La base de connaissances de MS est pratiquement automatisée (ils ne s'en cachent d'ailleurs pas) et devient une poubelle d'incompréhension si l'on a un problème (ce à quoi elle devrait pourtant répondre).

Cependant, tout comme l'industrie "relocalise" après avoir délocalisé et fait des milliers de chomdu, certains (je n'en vois pas dans la liste proposée, mais non moins "mondiaux") rejouent la qualité (suis très content pour les skis à moustaches de chez moi) et 0.18, c'est de la gnognotte.

Quand on ne vend plus de voitures, on passe par la case Prime à la casse. Il y a encore des gens qui jugent utile de localiser leurs logiciels, leurs sites Web, leurs manuels, leurs aides en ligne, etc. tout simplement parce que c'est leur gagne pain : si tu vends pas, casse-toi comme dirait l'autre. Et si tu ne vends pas c'est que tout le monde ne comprend pas le koréglish.



La faute à qui ? Aux agences qui extorquent les ressources ou aux ressources qui se bradent ?



Les deux Mon Général, comme vu, dans l'immédiat, mais de mistouffle en mistouffle, ceux qui voudront sortir la tête de l'eau ne vont pas trop tarder à comprendre que les humains ont besoin de "respirer".

Meilleurs voeux pour 2012. 2011, on peut zapper.


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 02:08
Member (2007)
German to French
+ ...
Manne Jan 12, 2011

nicole miguel wrote:

Les agences qui travaillent pour elles se font payer leurs services à prix d'or. Rien qu'en services de trad, le prix facturé au client dépasse 0.18 euro/mot. La manne...
Je n'appelle pas ça une manne et encore moins un prix d'or, pour un travail correct c'est même plutôt pas cher. Si tu prends un traducteur à 0.10 et un relecteur à 0.05, il ne reste tout juste à l'agence de quoi couvrir ses frais.
Laurent, ton calcul ne tient pas compte de la relecture (même si on sait bien que tout le monde ne la pratique pas, mais chuuuut !)

Le problème, ça n'est pas qu'une agence fasse de la marge. Elle est là pour ça. Le problème, c'est que le prestataire soit rémunéré dignement. Malheureusement, le système commence à marcher à l'envers : normalement, on devrait calculer ce que coûtent les prestataires, ajouter sa marge, ce qui donne le prix à facturer au client. Mais un certain nombre d'agences actuellement commencent par vendre le projet (le moins cher possible bien évidemment pour décrocher les contrats !), ensuite on déduit la marge (qui est très généreuse) et avec ce qui reste, on fait ce qu'on peut pour payer des prestataires. D'où les prix ridicules proposés.


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 02:08
Member (2003)
English to French
+ ...
n'importe quel prix... Jan 12, 2011

Je viens de recevoir une proposition d'une société américaine. Une société bien cotée apparemment, qui a un bon blueboard. Le mail me décrivait le job et me donnait le prix 400 $. J'ouvre donc le fichier mis en annexe, du médical (pas trop pointu), 23.000 mots environ. Je réponds donc en faisant l'idiote que j'ai du mal comprendre, que je suppose qu'ils se sont trompés de fichier ou que je dois ne traduire qu'une infime partie de ce fichier.

J'ai eu une réponse en me disant qu'ils m'accordaient 500 $ relecture comprise et que je pouvais commencer le travail ?????

Je n'ai bien entendu pas insisté...


Direct link Reply with quote
 
Laurent KRAULAND  Identity Verified
France
Local time: 02:08
French to German
+ ...
Marge brute Jan 12, 2011

Sophie Dzhygir wrote:
Laurent, ton calcul ne tient pas compte de la relecture (même si on sait bien que tout le monde ne la pratique pas, mais chuuuut !)

On est bien d'accord qu'il s'agit d'une marge brute. Après il y a les frais de relecture (quand on la fait faire, effectivement !), de PAO et autres...

D'accord pour le reste de ton message, on marche bien sur la tête à l'heure actuelle : d'abord faire une offre même complètement déraisonnable - vers le bas, s'entend ! - pour accrocher le client, et ensuite seulement partir pêcher les traducteurs sur ProZ.com ou autres.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

tarifs pratiqués par les agences

Advanced search






WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search