Pigiste sur le marché français
Thread poster: Williamson

Williamson  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 15:29
Flemish to English
+ ...
Mar 12, 2004

J'évite de travailler pour le marché italien, le marche espagnole et le marché français. La plupart des italiens ont la tradition de payer après 100 jours et plus...
Les tarifs du marché espagnol ne sont pas brillants.
Si je hésite de travailler pour les français, c'est parce que ils paient fin du mois plus 60 jours et parce que ils demandent toujours l'équivalent d'un numéro URSSAF, ainsi que le numéro de TVA comme condition de paiement.
Néanmoins en Angleterre on est exempt d'avoir un numéro de TVA si on gagne moins que 80000 euro (£60.000) par an et on a uniquement un numéro d'indépendant (self-employed number). Je crains que ce là où le bat va blesser quand une société/agence française doit payer.
Est ce que je ne rate pas des belles opportunités si je ne travaille pas pour ce marché?


[Edited at 2004-03-12 13:50]


Direct link Reply with quote
 

sylver  Identity Verified
Local time: 22:29
English to French
Impose tes règles Mar 12, 2004

Williamson wrote:

J'évite de travailler pour le marché italien, le marche espagnole et le marché français. La plupart des italiens ont la tradition de payer après 100 jours et plus...
Les tarifs du marché espagnol ne sont pas brillants.
Si je hésite de travailler pour les français, c'est parce que ils paient fin du mois plus 60 jours et parce que ils demandent toujours l'équivalent d'un numéro URSSAF, ainsi que le numéro de TVA comme condition de paiement.
Néanmoins en Angleterre on est exempt d'avoir un numéro de TVA si on gagne moins que 80000 euro (£60.000) par an et on a uniquement un numéro d'indépendant (self-employed number). Je crains que ce là où le bat va blesser quand une société/agence française doit payer.
Est ce que je ne rate pas des belles opportunités si je ne travaille pas pour ce marché?


[Edited at 2004-03-12 13:50]


IMO, ne te casses pas la tête à savoir d'où vient le client. Les généralisations sont inutiles.

Demande un payment à 30 jours, à ton tarif et c'est tout. Et fait le de façon claire. Peu importe que le client soit français ou italien ou ... Soit il accepte tes conditions et vous travaillez ensemble, soit il les refuse et vous ne travaillez pas ensemble.

De cette façon tu évites de perdre des clients potentiels sans pour autant travailler au rabais.


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 16:29
French to Dutch
+ ...
Tout ce qu'ils demandent Mar 12, 2004

c'est que tu produises un papier comme quoi tu es bien conforme aux règlements de ton pays en matière de charges sociales. C'est ça le fameux "équivalent de l'URSSAF". Tout papier prouvant que tu es affilié à la sécurité sociale anglaise fait l'affaire. C'est vrai qu'il y a des pays où les traducteurs n'ont pas besoin d'un statut particulier et où tout le monde peut s'appeler "free-lance", et les agences le savent. Pour le reste je suis d'accord avec Sylver.

[Edited at 2004-03-12 14:51]


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 16:29
Member (2003)
English to French
+ ...
Marché français Mar 12, 2004

Tes craintes concernant le marché français reposent-elles sur des expériences que tu as connues?
Je n'ai personnellement pas plus d'expérience avec les agences françaises qu'avec les agences britanniques ou américaines. Il faut d'abord t'entendre avec l'agence pour connaître leurs conditions de paiement et négocier ou laisser tomber.

Je ne connais pas trop le marché italien mais j'ai travaillé pour une agence espagnole qui avait un taux correct et payait à temps.

Evite de généraliser, consulte le Blueboard, recherche le site Web de l'agence. Parfois, rien que le site témoigne du manque de sérieux... Ensuite, il y a toujours le facteur chance. Tous les traducteurs connaissent des pertes, mais des initiatives comme de Blueboard et similaires sur d'autres sites permettent de pénaliser les agences irrégulières.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 16:29
English to French
+ ...
Excuse ma française Mar 13, 2004

...

Bien d'accord avec Sylvain

JL
[Edited at 2004-03-13 08:12]

[Edited at 2004-03-13 15:49]


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 16:29
Member (2003)
German to French
Tu ne rates que les opportunités que tu veux bien rater Mar 13, 2004

En décidant de ne pas vouloir travailler pour un marché précis, je ne vois pas pourquoi tu te demandes si tu rates des occasions. Soit tu tentes, soit tu laisses tomber, ça dépend de toi et non du marché en question.
Si tu te définis dès le départ comme pigiste, tu pars déjà sur une base plutôt défavorable.
De toute façon, je ne comprends pas ton problème. Ce n'est pas une question que tu as posée, c'est une constatation presque sans appel.


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 16:29
French to Dutch
+ ...
Free-lance Mar 13, 2004

Sylvain Leray wrote:
Si tu te définis dès le départ comme pigiste, tu pars déjà sur une base plutôt défavorable.

Je pense que Williamson veut dire travailleur indépendant, ou profession libérale.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 16:29
English to French
+ ...
Piger. Nous, pigeons ? Mar 13, 2004

Nicolette

Je pense que Sylvain avait compris. Il est vrai que dans certains glossaires ou recherches pig-googliennes (roucoulements), "pigiste" se retrouve associé à "salarié", mais ici je pense que le contexte suffisait pour lever toute ambiguité. Mais je dois dire que j'ai rarement vu le terme pigiste dans le contexte de la traduction en France, au Canada oui. Serait-ce pour moi une opportunité de combler une lacune ?

Je pense aussi que c'est plutôt l'approche qui est trouble ici.

JL

"Les dictionnaires, même les plus récents, ne font pas état de l'utilisation de ces termes hors du journalisme. Pourtant on les retrouve fréquemment dans le domaine des communications, tant en Europe qu'en Amérique.Cette extension s'explique peut-être par ce que le terme pigiste a rencontré sur sa route le terme anglais free-lance (qui s'écrit aussi freelance). Ce dernier mot est d'abord apparu dans le vocabulaire militaire du Moyen-Âge pour désigner une sorte de mercenaire. Il a été repris par le journalisme avant de s'appliquer à toutes les carrières de l'écriture liées à l'édition et à la communication.

C'est à ce carrefour que se croisent pigiste et free-lance. L'un et l'autre sont rémunérés à la tâche. On oublie alors la ligne, la page ou l'article de la pige originale pour se centrer sur la tâche. À l'instar de free-lance, pigiste étend son champ d'utilisation à tous les professionnels de la communication dont le travail peut être rémunéré par voie de contrat ponctuel. Il faut reconnaître que l'équivalence pigiste/free-lance ou free-lancer est fort utile, surtout à notre époque où les travailleurs autonomes (voir «Travail précaire», Terminologie comptable, vol. 3, no 15 (février 2003)) se multiplient dans le domaine omniprésent des communications. On aurait tort de refuser à la famille de pige ce petit coup de pouce sémantique".

http://ocaq.qc.ca/terminologie/affichage_bulletin.asp?ID=227



[Edited at 2004-03-13 16:32]


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 16:29
Member (2003)
German to French
Merci Jean-Luc Mar 14, 2004

pour cet article intéressant.
J'avais en effet compris que le terme pigiste était employé dans le sens de freelance, mais ce qui me génait, c'est qu'à mon sens, ce terme a en français une connotation plutôt péjorative. Quand on me parle de pigiste, je ressens dans ce mot une certaine forme de mépris de la part de celui qui l'emploie envers le pseudo-journaleux de bas étage qui rédige tous les mois une rubrique des chiens écrasés pour le journal local, et j'aurais moi-même du mal à me qualifier de pigiste pour démarcher auprès de clients potentiels.
Effectivement une question d'approche, comme le dit Jean-Luc.


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 16:29
English to French
Pigé ? Mar 14, 2004

Sylvain Leray wrote:

Quand on me parle de pigiste, je ressens dans ce mot une certaine forme de mépris de la part de celui qui l'emploie envers le pseudo-journaleux de bas étage qui rédige tous les mois une rubrique des chiens écrasés pour le journal local.


Petite erreur d'interprétation, Sylvain, on peut aussi être pigiste pour un grand quotidien, c'est à dire fournir un article occasionnel sur un sujet que l'on connait bien ; ç'a a été le cas d'un de mes cousins dont le métier n'a, par ailleurs, rien à voir avec le journalisme. Le Monde... cherche la rubrique des chiens écrasés.

c:)w;)

[Edited at 2004-03-14 17:25]


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Pigiste sur le marché français

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search