Pages in topic:   [1 2] >
Auto-entrepreneur, portage... Votre choix et pourquoi?
Thread poster: Nicolas Chaffaut

Nicolas Chaffaut  Identity Verified
France
Local time: 18:46
Member (2011)
English to French
+ ...
Jan 25, 2012

Bonjour,

Après de nombreuses hésitations, j'ai décidé il y a 5 ans de quitter mon job et la sécurité du salaire fixe pour travailler en Freelance. J'ai pour ma part opté pour le portage et jusqu'à maintenant j'en suis très satisfait.

Si vous comptez vous lancer, quelle solution pensez-vous adopter et pourquoi? Je souhaite ainsi avoir une vue plus large des pour et des contre à vos yeux...

Merci de partager!


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 18:46
Member (2003)
German to French
Et entre les deux... Jan 25, 2012

Entre le portage et l'auto-entreprise, je rappelle tout de même aux participants de ce forum qu'il existe un statut qui devrait être majoritaire (du moins je le crois) parmi les traducteurs. Celui d'entrepreneur "normal" en entreprise individuelle et au régime fiscal dit réel.

Depuis quelques années, j'ai en effet l'impression à lire ce forum que nous sommes en voie de disparition et que la traduction est devenue une activité complémentaire ou secondaire...


Direct link Reply with quote
 

Nicolas Chaffaut  Identity Verified
France
Local time: 18:46
Member (2011)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Réputations des statuts cités Jan 25, 2012

Je précise tout d'abord que les statuts cités dans le sujet se veulent bien sûr non exhaustifs. Je souhaite juste savoir pour quoi vous avez opté et pour quelles raisons.

Par contre, j'ai l'impression à lire la réponse de Sylvain Leray que l'auto-entreprise et le portage souffrent d'un déficit d'image... Pourquoi en serait-il ainsi? J'ai choisi le portage et la traduction m'occupe à temps (bien) plein...

[Modifié le 2012-01-25 14:59 GMT]

[Modifié le 2012-01-25 15:15 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 18:46
Member (2003)
German to French
Rapidement Jan 25, 2012

Très vite parce que je suis en retard.

Pas forcément un déficit d'image, mais ce sont là des situations qui devraient être marginales (je parle du portage et de l'AE).

- Pour le portage : je n'en vois pas l'intérêt pour moi, et comme évoqué ici plusieurs fois, c'est une solution un peu floue. Déjà, je ne me vois pas facturer des clients au nom d'une autre société et de plus, notre travail demande une gestion vraiment minimale au quotidien pour que je laisse une autre entreprise s'en charger ; je tiens donc ma compta moi-même et je confie à un comptable le soin de s'occuper de mes comptes de résultat et diverses déclarations fiscales.

- Pour l'AE c'est beaucoup plus simple : je ne remplis pas les conditions d'exercice en AE puisque je dépasse le plafond de CA autorisé. Et je trouve que l'usage de l'AE s'est généralisé bien au-delà de ce pour quoi il a été prévu au départ - mais je n'en blâme personne, j'en aurais certainement profité aussi si j'étais rentré dans ce cadre. Je suis juste assez étonné de constater le grand nombre de collègues ayant opté pour ce régime, qui sous-entend pour moi une activité assez réduite...

Reste que le statut "normal" d'un traducteur indépendant devrait être celui d'une EI au réel et que les deux statuts évoqués là devraient être marginaux, ce qui ne me semble pas être le cas.



[Modifié le 2012-01-25 15:12 GMT]


Direct link Reply with quote
 
xxxeng>fr
Local time: 18:46
English to French
Ni l'un, ni l'autre. Jan 25, 2012

Ni en portage salarial (pourquoi payer une autre entreprise à faire ce que l'on peut faire soi-même en peu de temps et avec un minimum d'organisation ?), ni en autoentrepreneur, car on atteint vite le plafond (32 000 €, de mémoire).

[Edited at 2012-01-25 15:15 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Nicolas Chaffaut  Identity Verified
France
Local time: 18:46
Member (2011)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Entrepreneur Jan 25, 2012

Merci, ça me donne un aperçu des autres options (du moins celle d'entrepreneur "normal" comme dit Sylvain).
Je me fais l'avocat du diable:
Si le temps consacré à la compta est minimum, ne serait-il pas malgré tout mieux de le passer à autre chose (travail ou loisir)? Qu'y a-t-il de différent entre payer une société de portage pour le côté "compta" et soumettre ses comptes à un comptable?

J'admets que j'ai mis du temps à faire mon choix et que certaines sociétés de portage proposaient des fonctionnement lourds voire alambiqués. Mon expérience m'a montré qu'il n'y a rien de flou là-dedans.

Translaskills, tout-à-fait d'accord quant au plafond vite atteint!


Direct link Reply with quote
 
cranium
French to English
+ ...
Charges déductibles Jan 25, 2012

Nicolas Chaffaut wrote:
Qu'y a-t-il de différent entre payer une société de portage pour le côté "compta" et soumettre ses comptes à un comptable?


Les honoraires du comptable sont déductibles.

Un lien intéressant par rapport au statut de profession libérale : http://www.apce.com/pid598/profession-liberale.htmlC=173


[Edited at 2012-01-25 15:41 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 18:46
Member (2007)
German to French
+ ...
Constat bien établi Jan 25, 2012

Sylvain Leray wrote:

Entre le portage et l'auto-entreprise, je rappelle tout de même aux participants de ce forum qu'il existe un statut qui devrait être majoritaire (du moins je le crois) parmi les traducteurs. Celui d'entrepreneur "normal" en entreprise individuelle et au régime fiscal dit réel.

Depuis quelques années, j'ai en effet l'impression à lire ce forum que nous sommes en voie de disparition et que la traduction est devenue une activité complémentaire ou secondaire...



Oui, c'est bien vu et dit. Je ne peux avoir que la même certitude, car ce n'est pas une simple impression.

J'ai longtemps tempêté ici sur le portage, une véritable escroquerie et une sérieuse illégalité, l'autoentrepenariat est en plein cafouillage et ne m'a jamais intéressé même si j'ai suivi par curiosité son lançage et les témoignages de ceux qui sont devenus AE ne sont pas nécessairement très édifiants.

Désolé pour les amis qui sont AE et en sont satisfaits.

Je suis entrepreneur et le reste, pour parodier le Rital.

Oui, Sylvain, aux brêves de comptoir les traducs, les vrais, sont devenus des guignols, raison sans doute pourquoi beaucoup se permettent de nous traiter comme des pitres de chez Molière.

Je ne roule pas dans cette voie.

Bien fidèlement,

Olivier


Direct link Reply with quote
 

Christophe Lefrancois  Identity Verified
Local time: 18:46
French
+ ...
AE Jan 25, 2012

Je suis auto-entrepreneur et je travaille à temps plein. Je crois d'ailleurs que beaucoup de collègues ont opté pour ce régime et que la traduction est leur activité principale.

Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 18:46
Member (2007)
German to French
+ ...
La compta a bon dos ! Jan 25, 2012

Nicolas Chaffaut wrote:

Si le temps consacré à la compta est minimum, ne serait-il pas malgré tout mieux de le passer à autre chose (travail ou loisir)? Qu'y a-t-il de différent entre payer une société de portage pour le côté "compta" et soumettre ses comptes à un comptable?



Pas crédible une seconde. La société de portage vous pique grosso modo la moitié de vos revenus. Si vous avez l'envie de vous faire tondre en pleine illégalité, up to you !



Translaskills, tout-à-fait d'accord quant au plafond vite atteint!



Allons, allons ! Intox totale : vu le nombre de traducteurs en portage ou en AE, c'est clair que peu atteignent ce plafond. On arrête de plaisanter, merci.

Bien cordialement,

OM


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 18:46
English to French
+ ...
comme Sylvain : entrepreneur individuel, régime réel, TVA Jan 25, 2012

Très rapidement aussi, en plus des arguments de Sylvain :

- le portage introduirait une couche "écran" supplémentaire entre moi et mes clients directs, il faut à chaque justifier pourquoi la facture est établie à un nom différent

- l'AE ne permet pas de déduire ses dépenses professionnelles : déplacements chez clients, déplacements pour formation, salons professionnels mais aussi investissements en matériel et logiciels
Et donne malgré tout une image de "petit" CA , pas de TVA ... bref pour travailler avec de grosses entreprises c'est pas terrible


Direct link Reply with quote
 

Christine C.
Italy
Local time: 18:46
Member (2004)
Italian to French
D'accord avec François et Adrien pour le statut d'AE Jan 25, 2012

Bonsoir à toutes et à tous,

je précise que je suis traductrice en Italie, et non pas en France (l'AE existe bien en Italie, mais est réservée depuis peu aux moins de 35 ans, et qui en a bénéficié jusqu'ici en ayant plus que cette limite d'âge ne peut en jouir que pendant 4-5 ans maxi, après vous êtes obligés de passer au régime réel avec TVA; le plafond annuel brut de l'équivalent de l'AE est de 30.000 euros).

Je pense qu'il n'est pas très "productif" d'opposer les régimes fiscaux existant d'un pays à l'autre, car on sent bien, par moments, qu'il y a de la jalousie dans l'air : je me réfère, dans ce cas, bien sûr, au montant des différentes cotisations et taxes, et non pas au CA.
Je pense que beaucoup trop de mes collègues tendent à mépriser ceux qui sont en AE et sont convaincus qu'un traducteur en AE ne peut pas travailler à plein temps, or c'est faux, car le CA de chacun de nous est forcément lié aux tarifs pratiqués. Il est certain que si un traducteur travaille à 0,06-0,08 euro/mot source (plus personne ne veut du mot cible) et un autre, sans problème, à 0,12-0,15 euro/mot source, le CA final sera forcément différent à égalité d'heures travaillées. Enfin, au cas où certains l'auraient oublié, la crise est passée par là, mais aussi la mondialisation, avec ses avantages et ses dégâts.
Pourquoi, selon vous, l'AE a-t-elle été inventée (je parle pour la France)? Tout simplement à cause de la précarité en général (personnes actives et retraités en manque d'argent) et pour les débutants.
Selon moi, excusez-moi, mieux vaut que des personnes travaillent en AE plutôt que d'être sans boulot ou au RSA et se sentent ainsi insérées dans la société plutôt qu'au bord de la route et heureuses de travailler, même avec un CA bas. Enfin, tout le monde n'aspire pas forcément à un gros salaire. Certains se contentent de peu et s'en accomodent. Alors pourquoi changer de régime pour un même chiffre, si après c'est pour vous retrouver avec moins au bout du compte en étant au réel?
Pour ceux qui sont au régime réel, il faudrait peut-être revoir, par exemple, certaines injustices comme le fait de devoir s'acquitter de la TVA par anticipation, même si le client ne vous paie pas au final (je ne parle pas que des prestataires de services comme les traducteurs). Ce sont des choses de ce genre qui rendent amers et font, malheureusement, que les uns entrent en conflit avec les autres. C'est plutôt à nos gouvernements qu'il faut s'en prendre, car ce sont eux qui décident et font les lois, trop souvent injustes.

Je rejoins aussi Adrien par rapport au CA de ceux qui sont en AE : c'est vrai, nombre d'entre eux ne peuvent pas travailler à plein temps, "soyons sérieux", mais pourquoi? La précarité n'épargne aucune profession, et surtout lorsqu'il y a, comme dans notre activité, beaucoup de monde au "portillon des demandes de travail" pour bien moins d'offres de travail, et aussi l'embarras du choix des prestataires de services "ayant besoin de manger" tous les jours, des proies faciles pour les exploiteurs de tout poil. La mondialisation des échanges avec Internet n'a malheureusement pas que des avantages pour nous.
Personnellement, je ne réponds plus aux offres d'agences européennes implantées en Inde, en Amérique du Sud ou je ne sais où et qui ne cherchent qu'une chose : le maximum de bénéfices, mais aussi la qualité, et qui arrivent à tout obtenir ou presque... Comment pouvons-nous lutter, nous Européens avec nos taxes et impôts divers face à d'autres traducteurs indépendants européens ou non expatriés dans ces mêmes pays "à bas coût", où la vie est bien moins chère, et où l'Etat providence n'existe pas?
Je n'ai pas de réponse à cette question.
Christine


Direct link Reply with quote
 

jeromeb
France
Local time: 18:46
German to French
+ ...
A Christophe Jan 27, 2012

Christophe Lefrancois wrote:

Je suis auto-entrepreneur et je travaille à temps plein. Je crois d'ailleurs que beaucoup de collègues ont opté pour ce régime et que la traduction est leur activité principale.


Comment faites vous pour travailler à temps plein sans dépasser le plafond de 32000 Euros?
A moins de prendre 15 semaines de congés par an ou de travailler à 5 centimes du mot, ça me parait difficile...
Jerome


Direct link Reply with quote
 

Christophe Lefrancois  Identity Verified
Local time: 18:46
French
+ ...
à Jérome Apr 4, 2012

Je ne prend ni 15 semaines de congé par an ni travaille à 5 centimes d'euro au mot et je ne dépasse pas le plafond des 32 000 euros. Lorsque je dis "à temps plein" cela veut dire que la traduction est mon activité principale. Comme le dit Adrien, il faut arrêter de plaisanter car la majorité des traducteurs en AE ne dépasse pas ce plafond.

Christophe


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 18:46
Member (2007)
German to French
+ ...
Et pourtant Apr 4, 2012

Admettons "seulement" 5 semaines de vacances par an. Admettons "seulement" 5 jours travaillés par semaine (un temps plein normal, quoi) et admettons un prix de "seulement" 0,08 EUR le mot.

Ca nous fait 45 semaines x 10000 mots x 0,08 EUR = 36 000 euros de CA annuel, soit plafond dépassé.

C'est donc bien que pour être en dessous, il faut soit pratiquer des prix bas, soit ne pas travailler à temps plein, soit prendre beaucoup de vacances.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Auto-entrepreneur, portage... Votre choix et pourquoi?

Advanced search






LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search