Smartphone et pratiques des clients
Thread poster: Audrey Favre

Audrey Favre  Identity Verified
Canada
Local time: 11:15
English to French
+ ...
Apr 28, 2012

Bonsoir à tous,

je suis curieuse de savoir si vous avez remarqué un changement des pratiques de vos clients depuis la généralisation des smartphones.

Depuis quelques mois, je constate que de plus en plus d'agences m'envoient des projets à des horaires improbables le soir, voire le week-end, et ont déjà attribué le projet à un confrère lorsque je réponds le lendemain/lundi matin. J'y vois un lien avec l'apparition des smartphones qui permettent de consulter ses emails jour et nuit. Je refuse d'être enchaînée à un smartphone, suis-je vouée à disparaître comme un traducteur du siècle dernier qui aurait refusé de passer à Internet ? Ou peut-on présumer que les clients qui agissent ainsi sont de toute façon à éviter ? Quelle est votre propre attitude vis-à-vis des smartphones ?

Je ne sais pas où peut mener cette discussion, mais j'avais besoin de pousser un petit coup de gueule !


Direct link Reply with quote
 
xxxchristela
C'est très net Apr 28, 2012

Il y a deux autres phénomènes : d'une part les clients qui, même dans la journée, ont déjà attribué le projet à quelqu'un d'autre quand on rappelle ou réagit une demi-heure ou une heure après, et qui s'attendent donc à ce que le traducteur ait lui aussi un smartphone et saute sur l'occasion, et d'autre part le manque de soin dans les réponses : devis qui attendent, pièces attachées qui n'arrivent pas ou qu'on ne regarde pas, mails perso qu'on envoie à cinq personnes, oublis et pas de réponses du tout. ça m'agaaaace

Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 16:15
English to French
+ ...
Les smartphones peuvent être aussi un avantage pour nous... Apr 28, 2012

Si les smartphones permettent aux agences de nous envoyer des projets de n'importe où, ils nous permettent aussi de les recevoir de n'importe où, sans rester vissés derrière un ordinateur...
Je me déplace comme bon me semble même aux "heures de bureau", en prenant soin de prendre mon smartphone et de le consulter de temps en temps. Je peux ouvrir les pièces jointes et répondre rapidement. Pour moi, c'est tout le contraire d'être "enchaînée" !
Les communications ne sont pas à sens unique, et il peut m'être utile de joindre un chef de projet en dehors des heures normales, le week-end par exemple, pour résoudre un problème. Je sais plus ou moins qui a un smartphone ou non, et je n'ai aucun scrupule à déranger le week-end ceux qui me donnent des jobs le vendredi pour le lundi. ;-]
Je n'ai encore vu aucune agence qui exige que ses traducteurs freelance possèdent un smartphone, donc c'est à vous de choisir... Et les quelques jobs transmis à la cantonnade et attribués au plus rapide à appuyer sur le bouton "Envoi" ne sont peut-être pas une grande perte ! Les agences sérieuses sont plus respectueuses de leurs traducteurs, et envoient des emails personnels (et non collectifs) à des heures décentes.


Direct link Reply with quote
 

Germaine  Identity Verified
Canada
Local time: 10:15
Member (2005)
English to French
+ ...
Désespérant... Apr 28, 2012

Mes clients - et de parfaits inconnus qui trouvent mon numéro dans les Pages jaunes -continuent de m'appeler à des heures matutinales ou tardives et je continue à répondre quand ça me convient. Vive mon répondeur! J'ai été longtemps à répondre à tout, tous les jours et à toute heure, mais l'expérience démontre que plus vous en donnez, moins ça s'arrête, au point qu'il est impossible d'avoir autre chose qu'une vie professionnelle. Alors, non, merci! Il y a des limites à ne pas franchir.

Ce qui m'ennuie, pas contre, des communications par iPhone (ou iPad), ce sont les innombrables aller-retour de courriels sur la pièce jointe (50 Mo) qui aurait dû être là, mais "ne rentre pas" alors que l'autre (4 ko) a été reçue; sur cette pièce que "Pierre" attend toujours (pour vous l'envoyer), mais que vous demandez justement à "Paul" de supprimer; ou sur ce document qui était pourtant "parfait" tantôt, mais qui s'affiche maintenant en mandarin...

Et ce qui m'exaspère, c'est l'impossibilité d'avoir une conversation de plus de 30 secondes avec quelqu'un sans que son iPhone sonne, gronde, siffle, klaxonne, hulule ou vous serve le Requiem de Mozart, qui pour un appel, un courriel, un "twit", un texto ou une alarme n'oublie-pas-de-ramener-du-lait! Et déjà qu'il faut hausser le ton pour se faire entendre des jeunes et moins jeunes qui ont les écouteurs d'un iPod soudés aux oreilles, nous voilà à tourner en bourrique de répondre à des gens qui nous adressent la parole (droit dans les yeux) alors qu'en fait, ils parlent au... téléphone! Décidément, je ne m'habitue pas. Et non plus de voir tant de gens partager tout haut à qui veut et ne veut pas les entendre, des conversations qui mériteraient pourtant de rester confidentielles.


Direct link Reply with quote
 

Audrey Favre  Identity Verified
Canada
Local time: 11:15
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Un outil à double tranchant Apr 29, 2012

Bohy, tu parles de communications dans les deux sens mais pour ma part, les agences qui m'envoient des projets le vendredi pour le lundi ne me donnent jamais de numéro où les joindre en cas d'urgence ! Et c'est pour ça que j'accepte de moins en moins ce type de travail. Je suis vraiment mitigée sur le fait d'acquérir un smarphone pour le travail, je vois ça comme une liberté à double tranchant : oui, je pourrai aller chez le médecin ou à la Poste sans m'inquiéter de voir un projet me filer sous le nez, mais j'ai bien peur de ne plus jamais déconnecter, à tous les sens du terme. Mais chacun réagit différemment sans doute...

Les clients n'exigent pas encore de nous qu'on aient des smartphones... en tout cas ils ne le disent pas comme ça ! Mais quand on envoie un mail à 22 h et qu'on attend une réponse dans la demi-heure, j'interprète cela comme un tri parmi les traducteurs : ceux qui ont un smartphone peuvent répondre, tant pis pour les autres. J'en viens à faire un tri de mon côté : les agences qui ne respectent pas ma vie privée peuvent faire sans moi. Comme le dit Germaine, je ne veux pas donner la main et qu'on me prenne le bras. Un dépannage de temps en temps le soir, oui, en faire une habitude, non merci, ma vie privée compte aussi. ça semble peut-être une évidence, mais jusqu'à six mois en arrière, je n'avais pas été confrontée à la question de l'intrusion des clients dans la vie privée.


Direct link Reply with quote
 
wotswot  Identity Verified
France
Local time: 16:15
Member (2011)
French to English
Smartphone ou phone tout simplement? Apr 29, 2012

Je partage en partie le sentiment de ceux et celles qui se sentent "esclaves" de leur courriel, mais (cela doit être une question de génération) je n'ai pas sauté le pas pour ce qui concerne les smartphones. Je dis simplement à mes agences de longue date (la plupart étant en France) que je préfère être contacté par téléphone, surtout pour les urgences, et je fais le renvoi systématique de ma ligne fixe vers mon mobile "pas smart" (un choix de vie, je ne veux pas la connectivité web permanente quand je sors du bureau, je ne veux pas être "prisonnier" d'un smartphone, je ne veux pas être géolocalisé, etc.). Ce renvoi d'appel est un tout petit prix à payer (1 euro par mois en France, de mémoire) pour entendre une voix humaine et dialoguer "normalement" à distance, comme on le fait depuis un siècle.

En effet, comme le montre certains commentaires ici (oublis, manque de correction et de courtoisie élémentaire, innombrables allers retours de mails), le bon vieux téléphone (surtout mobile) est bien souvent plus efficace, surtout pour les demandes de faisabilité et de disponibilité. Mais, poussées par les clients de plus en plus exigeants, les agences même sérieuses se comportent de plus en plus comme des agences "boîte aux lettres", balançant des projets, en toute hâte et sans discernement, s'empressant de placer leurs projets coûte que coûte...

Je mène sans doute un combat d'arrière-garde. Mais je ne sens vraiment pas le besoin d'avoir un smartphone. Comme le dit bohy ci-dessus, les agences sérieuses non seulement "sont plus respectueuses de leurs traducteurs, et envoient des emails personnels..." mais surtout nous connaissent - donc un rapide coup de fil simplement pour demander nos disponibilités est bien plus efficace, et autrement plus sympa, qu'un envoi lourd et collectif de pièces jointes.


Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 16:15
English to French
+ ...
Précision... Apr 29, 2012

Mon smartphone me sert à plein de choses : messagerie électronique, navigation Internet, GPS, appareil photo, lampe de poche, réveil, boussole... mais je ne m'en sers pratiquement pas comme téléphone ! J'ai un forfait 1h que je ne consomme pas, et aucune agence n'a mon n° de portable ! Jamais je n'appelle une agence au téléphone, j'envoie un e-mail bien sûr ! Je n'aime pas trop le téléphone, je trouve ça un peu dépassé (un SMS suffit très souvent, et on est sûr de ne pas déranger)

Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 16:15
Member (2007)
German to French
+ ...
Question de point de vue Apr 30, 2012

bohy wrote:

Je me déplace comme bon me semble même aux "heures de bureau", en prenant soin de prendre mon smartphone et de le consulter de temps en temps.
Personnellement, je me déplace comme bon me semble même aux heures de bureau sans prendre quoi que ce soit, et ça marche bien aussi ! Si l'absence est de plus d'une heure, je mets un message d'absence du bureau, c'est tout.
Je précise que je n'ai ni smartphone, ni portable tout court.

bohy wrote:

Les communications ne sont pas à sens unique, et il peut m'être utile de joindre un chef de projet en dehors des heures normales, le week-end par exemple, pour résoudre un problème. Je sais plus ou moins qui a un smartphone ou non, et je n'ai aucun scrupule à déranger le week-end ceux qui me donnent des jobs le vendredi pour le lundi. ;-]
Au contraire, j'en aurais totalement. Autant libre à chaque travailleur indépendant de travailler quand il veut, le week-end, la nuit, etc., autant je ne vois pas au nom de quoi imposer à des salariés (de surcroît nos clients) notre rythme de travail. Sachant que ces salariés travaillent souvent eux-mêmes dans des conditions peu enviables (salaires bas, pression, etc.)
Surtout que tout cela est de mon point de vue parfaitement inutile : si je rencontre un problème pour un travail du vendredi soir au lundi matin, je pose ma question par e-mail pendant le week-end, la réponse arrivera quand elle arrivera le lundi et la livraison sera repoussée d'autant. Les délais sont rarement aussi inflexibles qu'on veut bien nous le faire croire, et de toute façon une agence bien organisée a toujours une marge de temps pour risques divers.

Audrey wrote:

Les clients n'exigent pas encore de nous qu'on aient des smartphones... en tout cas ils ne le disent pas comme ça ! Mais quand on envoie un mail à 22 h et qu'on attend une réponse dans la demi-heure, j'interprète cela comme un tri parmi les traducteurs
Par contre, ça ne m'est jamais arrivé Audrey ! Ou alors peut-être les clients inconnus qui envoient des mass mails, mais ceux-là vont de toute façon directement à la poubelle.
Déjà il est rare que mes clients m'envoient un mail à 22h, et quand c'est le cas, ils n'attendent évidemment pas de réponse avant le lendemain (de même que je n'en attends pas non plus de leur part quand je leur envoie un mails le dimanche ou à 22h !)


Direct link Reply with quote
 

Audrey Favre  Identity Verified
Canada
Local time: 11:15
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Pas plus tard que vendredi... Apr 30, 2012

"Déjà il est rare que mes clients m'envoient un mail à 22h, et quand c'est le cas, ils n'attendent évidemment pas de réponse avant le lendemain (de même que je n'en attends pas non plus de leur part quand je leur envoie un mails le dimanche ou à 22h !) "

Il me semblait que ne pas attendre de réponse avant le lendemain allait de soi, mais cela m'est arrivé plusieurs fois ce mois-ci, des emails "personnels" envoyés tard le soir par des clients réguliers, auxquels je réponds le lendemain matin, et le projet a déjà été attribué (j'avoue que la réponse dans la demi-heure était peut-être exagérée. Mais une réponse dans la soirée ? Même combat).

D'où mon étonnement, agacement, création d'un fil sur Proz, réaction en chaîne... On en revient toujours à la même chose : les clients qui ne nous respectent pas en valent-ils la peine ?


Direct link Reply with quote
 

Géraldine Chantegrel  Identity Verified
France
Local time: 16:15
Member (2007)
German to French
+ ...
Pas nouveau Apr 30, 2012

Les demandes à 22h ou le week-end ne datent pas d'hier, je n'ai pas l'impression que la généralisation des smartphones ait changé grand-chose. Sauf cas exceptionnel, "mes" clients me contactent aux heures normales, pour des projets normaux et sont capables d'attendre 1 heure si je ne suis pas disponible. Et lorsqu'exception il y a, elle est fondée et ça ne pose aucun problème d'aider ponctuellement dans ce cas.

Les clients qui ne nous respectent pas en valent-ils la peine ? La réponse est dans ta question

Comme dit plus haut, les vraies urgences sont assez rares si on prend la peine de poser la question au client. Beaucoup de clients ont du mal à évaluer le temps que prend une traduction et fixent des délais un peu au pif. Les vrais professionnels creusent et expliquent.

Comme par hasard, ce sont souvent les mêmes agences qui se jettent sur les projets "urgents" et indiquent quelques lignes plus bas que "le budget est serré". Poubelle, et ça ne m'énerve même plus. Si ça devient lourd et répétitif, je leur demande de me retirer de leur base ou d'arrêter de m'écrire.

Il y a suffisamment de bons clients sur le marché, avec qui on peut nouer des relations de confiance et de qualité. Alors aucune raison de culpabiliser et de se jeter sur son smartphone, sauf pour ceux qui en valent la peine !








[Modifié le 2012-04-30 08:22 GMT]


Direct link Reply with quote
 

bohy  Identity Verified
France
Local time: 16:15
English to French
+ ...
Je ne téléphone pas Apr 30, 2012

Sophie Dzhygir wrote:
Autant libre à chaque travailleur indépendant de travailler quand il veut, le week-end, la nuit, etc., autant je ne vois pas au nom de quoi imposer à des salariés (de surcroît nos clients) notre rythme de travail. Sachant que ces salariés travaillent souvent eux-mêmes dans des conditions peu enviables (salaires bas, pression, etc.)
Surtout que tout cela est de mon point de vue parfaitement inutile : si je rencontre un problème pour un travail du vendredi soir au lundi matin, je pose ma question par e-mail pendant le week-end, la réponse arrivera quand elle arrivera le lundi et la livraison sera repoussée d'autant. Les délais sont rarement aussi inflexibles qu'on veut bien nous le faire croire, et de toute façon une agence bien organisée a toujours une marge de temps pour risques divers.


Je ne comprends pas cette réaction alors que je venais d'apporter la veille la précision que je ne téléphonais JAMAIS à un chef de projet ! J'envoie des e-mails uniquement, et je réponds uniquement par e-mail. Où est le problème ?

Concernant les "pauvres salariés aux conditions peu enviables" : ceci ne justifie ni n'explique tout. Dans certaines agences, je suis en contact avec plusieurs chefs de projet dont les méthodes diffèrent fondamentalement. Les règles venues d'en haut sont les mêmes pour tout le monde, non ? J'en déduis surtout qu'il y a une certaine forme d'intéressement dans leur rémunération, et que certains font passer le "débit" avant tout... Ce sont ceux-là qui m'infligent des délais courts du vendredi au lundi, alors que d'autres dans la même agence négocient des délais + larges.
Je ne vois pas pourquoi j'aurais des scrupules à vérifier (par e-mail, je le redis) si ceux qui m'imposent le travail de week-end s'imposent une astreinte durant cette période (ce n'est pas la mode en France, mais pas du tout choquant aux U.S. où sont mes clients)... Effectivement, il y en a qui ne répondent pas... mais dans ce cas c'est le sacro-saint délai qui en pâtit, et moi j'en profite pour noter que les délais très serrés de cette personne ne l'étaient pas tant que ça. Nul doute qu'au prochain projet je n'hésiterai pas à négocier un délai plus raisonnable !


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Smartphone et pratiques des clients

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search