Foot -- presque fini
Thread poster: Martine Etienne

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 16:18
Member (2003)
English to French
+ ...
Jun 27, 2004

Et s'ils nous footaient la paix, pour changer ?, écrit par Wesoly, journaliste au Ligueur



Certes, ce n'est là qu'un bagatelle mais chiche que vous n'êtes pas cap', en une phrase, de vous faire des milliards d'ennemis? Moi, si.



Le problème, lorsque, comme moi, on déteste tout le monde, ce sont les priorités. Sur qui éructer cette semaine ? Quelle partie de l'humanité se mettre à dos cette fois ? Eh bien, foin d'avarice, allons-y pour 37 milliards d'ennemis1! Et ceci avec une remarquable économie de moyens: quatre mots, dont un grossier, suffiront: LE FOOTBALL M'EMMERDE.

Et réciproquement. Déjà, j'aime pas les sports collectifs, qui ne sont rien que des métaphores hypocrytes de la guerre, vu que les combattants n'y meurent même pas à la fin, juste des civils, et encore, pas beaucoup.



Puis, j'aime pas les commentateurs sportifs, leur robinet à stupidités, leurs remarques débilo-racistes entrecoupées de beuglements épileptiques. Sauf Luc Varenne. Mais il est mort.



Puis, j'aime pas les footballeurs, Surtout quand ils jouent comme des pieds. Oui, je sais, c'est ça l'idée, mais ce n'est pas une excuse.



Puis, j'aime pas leur manie de se sauter dessus quand ils ont tiré leur coup, que tu croirais le bataillon sacré de Thèbes 2 en pleine action. Y a des hôtels, tout de même.



Puis, y sont bêtes: t'as déjà entendu un footballeur commenter une défaite? Plus niaiseux, plus bafouilleur que ça, je vois que les coureurs du Tour de France: « Ouais, bon, j'veux dire, c'est vrai qu'on a perdu, n'empêche, si on avait mis des buts, on aurait gagné ».



Puis, y sont dopés. Enfin, les gagne-petit. Les vrais pros, genre Maradona, c'est carrément à la cocaïne qu'ils marquent leur buts.

Après quoi, on les cite en exemple à notre belle jeunesse...



Puis, ce sont des vendus, habillés de publicité des pieds à la tête, que si t'en déculottais un, tu verrais marqué « espace réservé » sur leur cerveau.



Puis, quand ils vendent pas, ils achètent: l'arbitre, les juges de touche, les joueurs d'en face et quand, déjà, il y en a un qui est honnête, tout le monde se demande d'où sort ce branquignol...



Puis, je supporte pas les supporters, qui sont au courant de tout ça et ne veulent pas le savoir, vu qu'ils n'auraient plus de prétexte pour retourner en cour de récréation, jouer à cow-boys/indiens avec l'école d'en face, gueuler comme des putois, jeter des pétards et, de temps en temps, s'écrabouiller pour de vrai.



Puis, j'aime pas les spectateurs qui sont devant la télé, à boire de la bière, à s'engueuler s'il est hors-jeu ou pas, à réquisitionner bobonne pour qu'elle apporte les bretzels, bordel, et à défoncer le divan en trépignant d'enthousiasme. Trente-sept milliards de paires de fesses montant et retombant ensemble à chaque but! Devant une telle vision d'apocalypse, tu regrettes Hiroshima, non?



Puis, j'aime pas le fric qu'il y a dedans, dessous et autour du football et qui, comme partout où il se glisse, à tout pourri et transformé un délassement débile mais inoffensif en une super-pompe à finances, comme aurait dit le Père Ubu, lequel n'aurait jamais imaginer à combien s'éleverait le budget global de cette Coupe du Monde. Entre les sponsors, les droits de retransmission télé, les publicités, les tickets achetés par les 2,5 millions de futés qui vont casquer pour entrevoir dans la réalité ce qu'ils verraient bien mieu – et en ralenti – devant leur écran, etc.: 14 milliards de nos belges picaillons! La crise? Quelle crise ?



Et encore, on ne prend pas en compte le chiffre d'affaires espéré par Sony, une sympathique PME japonaise, qui a acquis les droits de merchandising de la chose: 48 milliards de francs belges qui vont être raclés en vendant 350 produits différents siglé « Mondial », depuis le pyjama pour bébé à la laisse pour chien en passant par le papier peint pour la chambre à coucher. Il paraît qu'ils avaient pensé à des préservatifs blasonnés « Footix », la mascotte de la Coupe, avant d'y renoncer: personne personne allait avoir la tête – sans parler de l'énergie – à ça pour un bon moment. Avis aux dragueurs: dans six mois, il va y avoir une vrai créneau, là, les mecs...



Moyennant tout cela, t'entends des fonctionnaires du ministère de la Jeunesse et des Sports français qui viennent, la bouche en coeur, parler « de la dimension culturelle » de la Coupe du Monde et de « message d'humanisme à faire passer ». C'est beau comme du Tchékov , qui écrivait: « Plus la foule est sotte, plus elle croit qu'elle comprend tout »...



Désolée pour le fanas de ce sport, moi j'aime pô comme disent mes filles.....


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 16:18
English to French
+ ...
Et alors ? Jun 28, 2004

C'est du beau gaspillage de papier cet article. Moi j'aime pas le tennis et plein d'autres choses. Je zappe, j'emmerde pas les autres en les traitants de debiles, s'ils aiment le football, ils sont libres et le fait que ce soit un tel evenement prouve qu'il y a des millions de personnes interessees.

Direct link Reply with quote
 
IsaPro  Identity Verified
France
Local time: 16:18
English to French
+ ...
Je trouve ça dommage Jun 28, 2004

Tu dois être sacrément malheureuse pour n'aimer personne..
Et puis, quel gâchis d'énergie à éructer sans cesse sur tout ce qui passe à ta portée...
J'espère seulement que c'est du deuxième, voire du troisième degré, sinon, je te plains de tout coeur !


Direct link Reply with quote
 

Jean-François Pineau  Identity Verified
Local time: 16:18
German to French
+ ...
Une terrine de poncifs bien chaude pour la deux ! Jun 28, 2004

Monsieur Wesoly (ou Madame ?) n'aime pas le foot et conchie le monde entier. Et alors ?
Ça le rend qualifié pour écrire sur la chose ? Môssieur n'aime rien ni personne. Il se serait sauvé d'affaire en commençant par se détester lui-même, mais ça semble hors de sa portée.

Taper sur le foot est la chose la plus commode et la plus confortable intellectuellement. Il suffit de mettre ses bésicles de faux-cultureux, d'enfiler ses chaussons molletonnés de conformisme chico-branchouille, et en avant la musique, t'as vu ça, coco-la-jactance, ce qu'il t'a pondu dans le baveux, ouah la diatribe à toto, passe-moi le miroir que j'me reluque en Émile Zola des terrains de foot… Le tapis d'insanités sur le monde glauque du foot, l'ai-je bien brossé ? En plus, t'as vu j'ai écrit un gros mot en lettres capitales…
Sauf en art, tout ce qui est exagéré est insignifiant.
En plus, c'est écrit à la jean-foutre, plein de coquilles, de fautes de français et, pire que tout, ça transpire par-ci par-là de relents nauséeux…

Oh et puis zut, ça vaut pas le coup de s'enflammer, y a tellement de belles choses à aimer…

Les paroles s'envolent, les aigris restent (au niveau du fumier)
JF


Direct link Reply with quote
 

sabroso  Identity Verified
Local time: 16:18
Spanish to French
+ ...
eh ben... Jun 28, 2004

le moins que l'on puisse dire c'est que ça ne laisse pas indifférent !!

Direct link Reply with quote
 

eirinn  Identity Verified
France
Local time: 16:18
English to French
+ ...
tant de négativité Jun 28, 2004

ne peut pas laisser indifférent.
Même si c'est "inventé" pour le "plaisir" d'écrire, ca fait beaucoup de malcontentement pour une seule personne.


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 16:18
Member (2003)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
On se calme Jun 28, 2004

Oh là là. C'est fou comme les admirateurs de ce sport sont chatouilleux. Je suis pas du tout malheureuse Isapro, cet article n'est pas de moi.Le bonheur ne se trouve pas dans un stade de foot, que je sache. Ni sur un écran de télé.. En fait, je trouvais ça amusant de voir comme quelqu'un peut arriver à écrire un long texte tout en étant aussi négatif. Je ne pensais pas que des Proziens généralement aussi larges d'idée se mettraient dans tous leurs états pour cet article.

En fait, vous pouvez remplacer le foot par tout ce que vous voulez, et faire identiquement le même article avec très peu de transposition, c'est ce qui m'amuse.
Et puis il y a quant même quelques belles vérités. De là à me plaindre d'être malheureuse parce que je n'aime pas ce sport, je n'ai pas vu un seul match depuis le début et je me porte très bien. Alors si vous n'aimez pas cet article, faites ce que vous me conseillez, zappez, stressez pas, c'est que des mots sur une feuille, y a pire regardez autour de vous, regardez les bagarres pour des Kudoz....regardez la misère dans le monde, les guerres alors cette grande démonstration de fraternité sportive a bien peu de valeur...




Oh là là là

[Edited at 2004-06-28 19:38]


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 07:18
English to French
+ ...
Facile ! Jun 29, 2004

Que de clichés ! N'en jetez plus, la cour est pleine.
Personnellement, j'aime beaucoup le foot de haut niveau.
Et je n'embête personne avec mes goûts.
Ce qui m'embête plus c'est ce genre de journaliste qui se
gargarise de clichés aussi usés et confortables que ses
charentaises.
Il y en a pour tous les goûts à la télé, et heureusement.
Chacun son truc !


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 16:18
English to French
+ ...
Le foot, une religion pour certains ; serait-ce donc un opium du peuple ? Non, mais...:-) Jun 30, 2004

Eh ben... Martine a posté un article provocant et provocateur, elle a été servie, la "malheureuseuse".

Dans ses extrêmes et ses excès ou ses limites, l'article n'était pas inintéressant et prêtait à réflexion, que l'on partage l'avis du journaleux ou pas, et bien que le style soit assez poussif. Mais même si elle n'avait pas mis les guillemets, on pouvait quand même comprendre que c'était écrit par "ce pas très drôle de Wasoly" et pas par Martine. Poster un tel article ne faisait pas d'elle une misanthrope ni une maniaco-dépressive.

J'aime le foot - j'y ai joué pas mal de temps - mais je n'ai jamais été un fanatique. Le sport - tout sport - c'est bien sauf quand c'est récupéré et pourri par le fric ou la soif de succès à tout prix (dopage, etc.). Toutefois je dois dire que j'ai plus été dérangé par les commentaires sur le "post" que par l'article en question.

La seule équipe française qui m'ait fait "vibrer", c'est l'équipe des Verts de Saint-Etienne, même si officiellement mon équipe c'était l'OM. Mes matchs préférés : ceux de l'Ajax d'Amsterdam de Johan Cruyff. Tout cela remonte à 30 ans. Après j'ai eu d'autre préoccupations. C'était aussi l'époque où l'on pouvait associer les joueurs à leur club, à une ville ; en général ils y restaient assez longtemps pour cela, la loyauté c'est réciproque. C'était aussi avant les clubs de supporters néo-nazis et les hooligans...

C'était l'âge où parlait plus des joueurs pour leurs exploits que pour leurs transferts incessants et les millions dépensés par les clubs... Mais il ne faut pas se leurrer, l'argent est une grosse préoccupation pour le moindre club sportif, quelle que soit sa taille, ne serait-ce que pour se payer un autocar pour aller jouer contre une équipe à 100 km.

Le foot fait partie de mon enfance, de mon adolescence, de ma culture. Cela m'a permis de partager de très bons moments avec des amis et des parents... Le foot c'est aussi une école où l'on apprend gamin et garçon (de plus en plus pour des filles aussi - surtout aux USA) à jouer avec les autres et se mesurer à d'autres, une leçon d'humilité parfois et une source de fierté aussi. Cela apprend aux jeunes à respecter des règles, à accepter la défaite. C'est aussi le seul sport où dans certaines sociétés, pauvres et riches se retrouvent quasiment à égalité sur un terrain de terre battue, seul le prix des chaussures ou le port de chaussures peut les distinguer. Le foot est souvent une source d'espoir, de rêve de réussite sociale.

Regarder un bon match de foot reste agréable, si on aime ça - et on peut même fermer les yeux sur les coulisses, le temps d'un match sans être un beauf ni complice...
Mais il faut rester lucide....

JL

"La vision du foot comme "nouvel opium du peuple" est sans doute dépassée, ou au moins réductrice. Le foot n’est pas une simple opération de propagande auprès de masses aveugles abreuvées de bière et de nationalisme. C’est avant tout une industrie capitaliste hyperpuissante (plus puissante même que certains Etats) érigée sur le socle d’un sport populaire et planétaire."

Ceci est un extrait d'un article interessant - même si "vieux" de 2 ans.

http://www.lcr-rouge.org/debat/debat472.html

[Edited at 2004-06-30 05:39]


Direct link Reply with quote
 

Jean-François Pineau  Identity Verified
Local time: 16:18
German to French
+ ...
Entre deux emportements, je choisis pas celui-là Jun 30, 2004

JLDSF wrote:

Dans ses extrêmes et ses excès ou ses limites, l'article n'était pas inintéressant et prêtait à réflexion, que l'on partage l'avis du journaleux ou pas, et bien que le style soit assez poussif.


C'eut été fait avec talent et avec humour qu'il n'y aurait rien eu à redire. Seulement voilà, Wezoly cherche un défouloir évident à sa détestation de tout et à ce tarif-là il se disqualifie d'emblée.
Bien sûr qu'il y a matière à débattre sur les dérives du foot, mais ce que cherche ce W., c'est pas à débattre, c'est à faire glisser sur les eaux savonneuses de son intello-poujadisme. Et hop, que je te balance une petite phrase sur ces olibrius qui méritent Hiroshima, et vas-y que je te file au passage une pichenette sur les pédés, ça coûte rien. Ça procède aussi de cette posture du dénigrement systématique qu'on trouve partout aujourd'hui et qui commence à lasser.
C'est bien le propre (ou le sale) de ce genre de textes d'empêcher toute discussion intéressante parce qu'il focalise non pas sur le sujet mais sur l'intervenant et qu'il range chacun dans un camp : pour ou contre. Lucide sur les excès du foot ou facho beuglant dans un stade. Esprit éclairé avide de plaisirs raffinés ou vide-bières abruti devant la télé.
On peut parler longtemps (et on n'a pas attendu W. pour le faire) du star-système, de la machine à fric qui grangrène le foot, de la place volée aux autres sports dans les médias, de la violence, etc., mais de grâce, pas sur ce mode-là ! Enfin quoi, on peut voler un tout petit peu plus au-dessus des pâquerettes !

On peut rire de tout, mais pas avec n'importe qui, disait Desprogres. Eh bien, je crois qu'on peut tout critiquer (et en l'occurrence, question foot, y a matière !), mais pas avec n'importe qui et surtout pas en accompagnant le chant bêlant des plumitifs de cet accabit. Y a tellement de gens qui parlent intelligemment du sport dans les médias que ce serait leur faire un mauvais sort de ne pas les écouter (pour finir sur une note positive)

JF
(d'aucune religion et même pas de la religion du foot : je n'ai jamais posé mes fesses sur aucun siège de stade de foot)


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Foot -- presque fini

Advanced search






Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search