Marché indien du français canadien
Thread poster: xxx00000000
xxx00000000
English to French
+ ...
Jul 13, 2004

Intéressant, n'est-ce pas, de savoir qu'il y a une demande pour le FR-CA en Inde? C'est du moins ce qu'on voit dans l'offre suivante: http://www.proz.com/job/58452

... à moins que... attendez.... se pourrait-il que ce soit destiné au Canada mais qu'on veuille payer les traducteurs canadiens au taux indien?

S'ils pouvaient se nourrir et se loger au prix indien, ça me semblerait équitable.


Direct link Reply with quote
 

NancyLynn
Canada
Local time: 00:11
Member (2002)
French to English
+ ...

MODERATOR
Logé-nourri-chauffé-éclairé Jul 13, 2004

Esther ! Crois-tu que le bonhomme en Inde se rend compte que nous avons des dépenses qu'il ne connait point ?

N.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 06:11
English to French
+ ...
Globalrious Jul 13, 2004

En quelque sorte, une délocalisation de traducteurs canadiens francophones aux taux chtones... (verry best prrrice) est attendue...

Il fallait s'y attendre... Comme pour les banques...

JL


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 06:11
German to French
+ ...
Se renseigner avant... Jul 13, 2004

Je me souviens qu'une traductrice française avait mentionnĂ© qu'elle avait travaillĂ© Ă  des prix "corrects" pour une agence indienne, corrects c'est-Ă -dire supĂ©rieurs Ă  des tarifs italiens ou espagnols, soit 0,06 € / mot.
D'accord pour vous autres Américains et Canadiens, ce n'est pas grand-chose et comparé aux tarifs français, c'est bas.
Mais juste pour ĂȘtre juste, aucun tarif n'est mentionnĂ©.
D'accord, une adresse Yahoo, cela ne fait pas trÚs sérieux.

Si on pouvait cesser de prendre l'Inde Ă  chaque fois comme exemple, je crois que ce serait pas si mal. Varions. Merci



http://www.proz.com/topic/11233



[Edited at 2004-07-13 20:31]


Direct link Reply with quote
 
xxx00000000
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
L'Inde Jul 13, 2004

HĂ©lĂšne Cheminal wrote:

Si on pouvait cesser de prendre l'Inde Ă  chaque fois comme exemple, je crois que ce serait pas si mal. Varions. Merci


Primo, mon intention n'était certainement pas de m'en prendre à l'Inde ou aux Indiens. Je n'ai fait que réagir à une annonce, et cette annonce parlait du marché indien.

Deuxio, le phĂ©nomĂšne de l'indification des services qui a cours aux É.-U. me tape sĂ©rieusement sur les nerfs. Je ne peux plus communiquer avec mon fournisseur Internet, par exemple, parce que je suis dĂ©routĂ©e sur l'Inde (hĂ©! c'est pas moi qui choisis!) et que les personnes en Inde sont programmĂ©es pour rĂ©pondre uniquement Ă  certaines questions, pas Ă  mes problĂšmes d'instabilitĂ© de la connexion.

Le jour oĂč les offres de travail pour des pinottes viendront de ShangaĂŻ ou Tombouctou, je varierai le pays au centre de mes commentaires. OK lĂ !?

Bye!
Esther


[Edited at 2004-07-13 20:42]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 06:11
English to French
+ ...
Contraste Jul 13, 2004

En fait, l'idĂ©al c'est d'ĂȘtre une boĂźte canadienne ou amĂ©ricaine avec pignon sur rue Ă  NY ou Toronto pour dĂ©marcher les clients, avec des services administratifs et techniques dĂ©localisĂ©s en Inde - ou ailleurs dans un pays du tiers monde de langue anglophone, hispanophone ou francophone - pour dĂ©goter des traducteurs qui comprendraient mal de travailler Ă  5 cents pour une boĂźte de NY ou Paris, mais qui trouvent cela fort raisonnable venant de New-Delhi ou Mombay.

Pourquoi trouve-t-on raisonnable de travailler Ă  5 cents du mot, en Europe, mĂȘme si le projet est gros. A 6 cents du mot cela fait 18 dollars pour une page de 300 mots qui peut prendre 2 heures de boulot. Convertissez en euro - sans "s" de l'heure.

Je me suis renseigné à Nice pour faire réparer un magnétoscope - pour un truc de rien du tout : 40 euros/heure pour la main d'oeuvre et "compter 2 heures" il m'a dit, le chichois.

Hors question que je sois payé moins de 35/40 euros pour la relecture maintenant. Je ne vaux pas plus qu'un manuel ou un technicien, mais pas moins.
Et si on veut que la traduction au tarif horaire rapporte décemment, il faudrait à 6 cents/mot traduire entre 500 et 600 mots/heure. Bonjour !

Personne ne prend l'Inde pour exemple, bon ou mauvais - c'est l'Inde qui permet des exemples de contraste de niveaux de vie.



[Edited at 2004-07-14 01:43]


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 06:11
English to French
+ ...
L'ideal, non la realite Jul 14, 2004

JLDSF wrote:

En fait, l'idĂ©al c'est d'ĂȘtre une boĂźte canadienne ou amĂ©ricaine avec pignon sur rue Ă  NY ou Toronto pour dĂ©marcher les clients, avec des services administratifs et techniques dĂ©localisĂ©s en Inde -


Mais c'est ce qu'ils font ! Je ne peux pas donner de noms, je ne m'en souviens pas, mais toutes les grosses boites ici envoie leur trucs en Inde (et jette du personnel a tour de bras)pour tous les programmes a saisir et verifier, c'est standard maintenant.

L'Inde est en train doucement de devenir le nr 1 mondial de l'IT. Remarque c'est bien pour l'Inde. J'ai appris aussi qu'ils font la meme chose pour les callcenters de toutes sortes.

Ca va devenir pareil que pour l'industrie textile.


Direct link Reply with quote
 
xxxCMJ_Trans
Local time: 06:11
French to English
+ ...
trop tard, c'est déjà fait! Jul 14, 2004

lien wrote:

Ca va devenir pareil que pour l'industrie textile.


Ma chÚre, c'est déjà fait. Et tout cela est pire que vous ne pensiez tous. Par exemple, dans le domaine de l'informatique, de grands fabricants s'étaient installés en Irlande grùce à des subventions de l'UE (donc du contribuable européen, dont beaucoup d'entre nous). Maintenant le coût de la vie en Irlande ayant rejoint le niveau "européen", ils se barrent tous en Asie, et ainsi de suite. Pour le textile, cela fait des lustres que l'Inde a repris le flambeau à des pays comme l'Angleterre (certains de ma famille avaient dû s'expatrier en Inde dans les années 30 pour continuer de travailler dans la branche). Actuellement, en Europe, pour le textile ce sont les pays comme la Roumanie et la Bulgarie qui attirent les clients, pour des raisons évidentes (pour la petite histoire, beaucoup de grandes marques de chaussures ont leurs fournisseurs dans ces pays aussi).
L'essentiel de mon travil et dans le secteur des transports et ne serait-ce que via les déplacements des flux de marchandises, on suit bien le phénomÚne.
La derniÚre fois que j'ai voulu "dépenser" mes air miles, la personne à l'autre bout du fil était en Afrique de Sud....


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 06:11
German to French
+ ...
Du calme Jul 14, 2004

JLDSF wrote:



Pourquoi trouve-t-on raisonnable de travailler Ă  5 cents du mot, en Europe, mĂȘme si le projet est gros. A 6 cents du mot cela fait 18 dollars pour une page de 300 mots qui peut prendre 2 heures de boulot. Convertissez en euro - sans "s" de l'heure.

Je me suis renseigné à Nice pour faire réparer un magnétoscope - pour un truc de rien du tout : 40 euros/heure pour la main d'oeuvre et "compter 2 heures" il m'a dit, le chichois.

Hors question que je sois payé moins de 35/40 euros pour la relecture maintenant. Je ne vaux pas plus qu'un manuel ou un technicien, mais pas moins.
Et si on veut que la traduction au tarif horaire rapporte décemment, il faudrait à 6 cents/mot traduire entre 500 et 600 mots/heure. Bonjour !

Personne ne prend l'Inde pour exemple, bon ou mauvais - c'est l'Inde qui permet des exemples de contraste de niveaux de vie.



[Edited at 2004-07-14 01:43]


J'avais bien compris, JL...

Simplement, allez voir dans le sud de l'Italie et vous verrez combien sont payĂ©s les traducteurs. J'ai moi mĂȘme commencĂ© Ă  0,38 € / mot dans le centre de l'Italie parce qu'il fallait faire bouillir la marmite et parce que je ... dĂ©butais, donc par manque d'infos aussi.
Donc l'Inde n'est pas le seul pays oĂč l'on pratique ces prix, c'Ă©tait lĂ  simplement mon propos.
La délocalisation, elle vient de chez nous.

Votre point de vue est américain, les tarifs en Europe sont plus bas. Et depuis que l'Allemagne connaßt des problÚmes économiques, leurs prix se sont plus ou moins alignés aux prix français (corrigez moi si je me trompe les germanistes). Je parle ici de prix d'agence.

Quant Ă  ton vendeur de magnĂ©toscope, JL, c'est comme les plombiers, ils ont toujours pris des tarifs exhorbitants (et, comme exemple français, Nice est un extrĂȘme). Je ne dis pas que c'est bien, je dis que c'est la rĂ©alitĂ©.

Allez, Esther, je cherchais juste Ă  ne pas trop focaliser le problĂšme sur l'Inde, car c'est loin d'ĂȘtre le seul pays oĂč l'on dĂ©localise, c'est simplement l'un des plus gros avec la Chine.
Et comme dit notre chĂšre Liane, c'est bien pour eux (enfin, lĂ  encore, il y aurait beaucoup Ă  dire et Ă  nuancer).

Je vous envoie un p'tit bout de feu d'artifice (mon message n'était pas un pétard).

HĂ©lĂšne.



Angel : je cherchais justement Ă  ne pas gĂ©nĂ©raliser !! Pour l'Espagne, mes renseignements ne sont peut-ĂȘtre pas Ă  jour, mais pour l'Italie, si. Et ce n'est pas un problĂšme de traducteurs au rabais...
Pour la France, je suis sĂ»re que tu as raison, j'ai dĂ©jĂ  eu affaire des "essayeurs-de-baisser-les tarifs" et comme j'ai refusĂ©, ils sont allĂ©s voir ailleurs, sans que cela me gĂȘne plus que ça d'ailleurs.




[Edited at 2004-07-14 17:39]

[Edited at 2004-07-14 17:39]


Direct link Reply with quote
 

Ángel Espinosa
Spain
Member (2005)
French to Spanish
+ ...
Les tarifs en Espagne et ailleurs Jul 14, 2004



...corrects c'est-Ă -dire supĂ©rieurs Ă  des tarifs italiens ou espagnols, soit 0,06 € / mot.



Pourquoi gĂ©nĂ©raliser? Il y a certes un marchĂ© "pas cher" et des traducteurs qui se proposent Ă  cinq, quatre... centimes (et pas qu’en Espagne Ă  en croire les CVs "hexagonaux" que je reçois!). Toutefois, aussi surprenant que cela puisse vous paraĂźtre, ce n’est qu’une part du gĂąteau. Il n’y a pas que Proz. Qui plus est, il n’y a pas qu’Internet. Il y a une tonne de traducteurs au rabais, bien sĂ»r... tout comme un groupe trĂšs considĂ©rable de professionnels qui pratiquent, autant que faire se peut, des tarifs dignes voire trĂšs valorisants.


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 21:11
English to French
+ ...
Esther ne fait que décrire la triste réalité Jul 14, 2004

HĂ©lĂšne Cheminal wrote:

Allez, Esther, je cherchais juste Ă  ne pas trop focaliser le problĂšme sur l'Inde


Malheureusement, Esther ne fait que décrire ce qui se fait actuellement, ni plus ni moins. Corrige-moi si je me trompe, mais les agences chinoises ne se bousculent pas vraiment au portillon pour les langues européennes...
On ressent beaucoup plus le phĂ©nomĂšne de dĂ©localisation vers l'Inde aux US qu'en France parce qu'on reçoit des appels de tĂ©lĂ©marketteurs Ă  longueur de journĂ©e, et ils ont souvent un accent Ă  couper au couteau, mĂȘme s'ils appellent pour la compagnie de tĂ©lĂ©phone de la boucle locale ou la compagnie du cĂąble. D'ailleurs on est souvent coupĂ©s en cours de communication, ce qui est quand mĂȘme un comble pour une compagnie de tĂ©lĂ©com !
MĂȘme chose pour les numĂ©ros verts amĂ©ricains : les opĂ©rateurs sont tous en Inde, et comme ils ont embauchĂ© Ă  tour de bras, ils ne sont pas tous intelligibles, alors il faut raccrocher et rappeler jusqu'Ă  ce qu'on tombe sur quelqu'un qu'on comprend et qui nous comprend aussi, tant qu'Ă  faire.
La France aussi suit le mouvement, mais plus timidement. Pour l'instant, les numéros verts sont surtout délocalisés vers le Maroc, m'a-t-on dit, et les interlocuteurs sont encore compéhensibles. Ce qui changera sûrement quand le mouvement prendra de l'ampleur...
Comme quoi trop d'impĂŽt tue l'impĂŽt. Les entreprises ne seraient peut-ĂȘtre pas obligĂ©es de dĂ©localiser si les charges sur salaire Ă©taient moins exorbitantes. En France, tout du moins.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Marché indien du français canadien

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search