adhésion à des associations de traduction, quels avantages ?
Thread poster: Celine Reau

Celine Reau  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Member (2009)
English to French
+ ...
Nov 8, 2012

Bonjour à tous,

voilà tout juste 3 ans que j'ai commencé mon activité de freelance. Pour l'instant j'ai de plus en plus de travail et des clients très fidèles. Donc tout va bien mais j'ai constaté de plus en plus d'irrégularités. Parfois il y a énormément de travail et de temps en temps les commandes tardent à arriver. Je me demandais comment palier à cette irrégularité et comment développer mon activité de manière pérenne. J'ai pensé adhérer à une association de traduction. Hormis le coût annuel, je me demandais si ça valait vraiment le coup. Je suis allée sur plusieurs sites d'association de traducteur et par exemple la SFT ne m'a pas donné l'impression d'être une association super dynamique. L'intérêt serait aussi de se développer des réseaux de traducteurs, de rencontrer d'autres traducteurs, de partager ses expériences. Mais finalement les PowWows de Proz fonctionnent bien dans ce sens, n'est ce pas ?
J'apprécierais beaucoup d'avoir votre avis là dessus !


 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Member (2010)
English to French
à propos de la SFT Nov 8, 2012

Bonjour,

je suis membre de la SFT depuis un an.

Effectivement le site (surtout quand on n'est pas adhérent) ne laisse pas transparaître toutes les activités.

Il y a beaucoup d'activités informelles organisées par régions et ouvertes aux "sympathisants", ce qui permet de rencontrer ses pairs, de monter des mini-conférences, d'échanger pas mal d'informations (se renseigner auprès du secrétariat pour chaque région). En île de France le groupe se réunit une fois par mois dans un café (public international).

Par ailleurs la SFT est très active au niveau des formations dont beaucoup sont à distance.
http://www.sft.fr/fo/public/evenement/accueil/index. Mais il y a aussi des séminaires en présentiel par exemple spécialisés par domaine.
SFT-Formation a une convention de formation, ce qui permet de faire prendre en charge les formations par FIF-PL à concurrence de 600€ par an je crois.

La SFT apporte des conseils pour mettre en place nos conditions générales de vente.

Elle propose également une assurance RCP à prix réduit, une formule d'aide juridique etc.

La SFT a publié à plusieurs reprises une enquête très approfondie sur la traduction / les traducteurs en France.

Enfin (sans prétendre être exhaustive), une affiliation à PL-avantages est proposée (remise pour les achats en ligne à l'intention des professions libérales)

Une Assemblée Générale de la SFT est prévue le 7 Décembre à Paris.

Voilà quelques pistes; à un de ces jours peut-être.

Madeleineicon_smile.gif


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Member (2007)
German to French
+ ...
SFT Nov 8, 2012

Ca peut dépendre de ta délégation régionale, mais dans l'ensemble, si, je trouve que la SFT bouge pas mal. Après, tout dépend des personnes qui s'impliquent. Tu as raison de dire que les powwows remplissent aussi la fonction sociale, mais que ce soit à la SFT ou dans les powwows, il faut qu'il y ait des gens (bénévoles !) pour organiser les rencontres, sinon rien ne se passe...

Pour ce qui est de la clientèle, personnellement l'adhésion à la SFT a eu zéro impact. Mais je pense qu'il ne faut pas se limiter à un aspect de la chose. Il y a des avantages technico-financiers (assistance juridique, assurance négociée, remises sur achats et sur formations, etc.), il y a l'aspect syndical (défense et promotion de la profession => qui était en ce qui me concerne la première motivation) et l'aspect social (rencontres mais aussi listes de diffusion).

Je reviens aux contacts entre traducteurs : je pratique en powwow et à la SFT avec plaisir, mais on ne peut quand même pas dire que ce soit exactement la même chose. Force est de constater que les personnes qui adhèrent à la SFT exercent avec un minimum de sérieux, ce qui est loin d'être le cas de toutes les personnes qu'on croise aux powwows.


 

Schtroumpf
Local time: 05:31
German to French
+ ...
Merci Sophie :-) Nov 8, 2012

Ce serait indécent que je vante la SFT, dont je suis membre depuis 25 ans, sur ce site : même si je n'y exerce pas de mandat élu, on pourrait me reprocher une certaine partialité
icon_wink.gif

Disons pour rester simple que la vocation de la SFT est très différente de celle de Proz : d'un côté, une association professionnelle soucieuse de promouvoir le respect d'une profession libérale, qui contrôle chaque année la régularité de l'exercice de ses membres (sus au travail au noir), qui va porter notre voix dans les instances politiques et ministères au besoin. Bref, une certaine représentativité de la profession à travers des membres cotisants et des responsables élus.

La SFT a oeuvré pour que les traducteurs obtiennent leur propre code NAF. Ce qui nous sort du secrétariat à domicile, merciicon_smile.gif En partenariat avec d'autres associations plus spécialisées (régionales ou regroupant des catégories particulières), elle milite pour élever le niveau de la profession, contre le travail au noir, pour que les experts au pénal soient mieux rémunérés. Elle alerte les pouvoirs publics en cas de problème, voire fait entendre les souhaits de la profession en phase de préparation de nouvelles lois.

De l'autre, Proz... disons qu'il y existe une bourse de jobs souvent tellement mal payés qu'aucun professionnel inscrit à l'URSSAF ne songerait à les accepter, et que les cotisations financent une structure à l'étranger à vocation en principe commerciale. Non pas que je leur en fasse le reproche, sinon je ne viendrais pas ici. Le grand mérite de Proz, c'est la convivialité de cette plateforme en ligne.

Il m'arrive effectivement parfois d'être contactée pour du travail via mon profil SFT. Le type de donneur d'ordre n'est pas tout à fait le même, et en principe ils appellent le travail à me confier non pas des jobs mais des commandes. Tout est dit...

Pourquoi pas envisager de participer à Proz ET à la vie de la SFT ? Plus nous serons nombreux et plus nous serons forts dans le syndicat.

[Bearbeitet am 2012-11-08 18:32 GMT]


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Pour la petite histoire Nov 8, 2012

Schtroumpf wrote:

La SFT a oeuvré pour que les traducteurs obtiennent leur propre code NAF. Ce qui nous sort du secrétariat à domicile, merciicon_smile.gif


J'ai oeuvré à cette fin. Il y en a qui me l'ont reproché ensuite, sous prétexte que ça leur retirait des possibilités de se faire financer des formations sur les fonds que les secrétaires ne dépensaient pas...

Cela n'apporte pas qu'une satisfaction de vanité (il y a d'ailleurs des entreprises très prospères dans le secrétariat). Ce n'en était pas le but. La création d'un code NAF pour le secteur permet de faire des statistiques économiques pertinentes secteur par secteur.

A ce sujet, je déplore que l'INSEE, à qui j'avais demandé la création de ce code NAF distinct, ne fournisse toujours pas plus aisément des chiffres sur l'activité du secteur.

[Modifié le 2012-11-09 09:23 GMT]


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Tout dépend du domaine dans lequel on place le dynamisme... Nov 8, 2012

Celine Reau wrote:

(...) Je me demandais comment palier à cette irrégularité et comment développer mon activité de manière pérenne. J'ai pensé adhérer à une association de traduction. Hormis le coût annuel, je me demandais si ça valait vraiment le coup. Je suis allée sur plusieurs sites d'association de traducteur et par exemple la SFT ne m'a pas donné l'impression d'être une association super dynamique. (...) J'apprécierais beaucoup d'avoir votre avis là dessus !


La SFT s'est rarement positionnée comme une association à finalité commerciale, elle a même tendance à s'y refuser, alors que nombre de syndicats professionnels se développent dans ce sens.

Les pratiques individuelles des adhérents peuvent être diverses à ce sujet. Cela peut parfois donner l'impression que, derrière une façade d'hostilité officielle à toute dimension commerciale, certains recherchent à travers des relations de pouvoir une visibilité à effet commercial.

Il y a d'ailleurs des associations de traducteurs de la SFT qui exercent leur activité en partenariat avec la SFT.

[Modifié le 2012-11-09 12:33 GMT]


 

alili (X)
France
Local time: 05:31
English to French
+ ...
+1 Nov 9, 2012

Mais je pense qu'il ne faut pas se limiter à un aspect de la chose. Il y a des avantages technico-financiers (assistance juridique, assurance négociée, remises sur achats et sur formations, etc.), il y a l'aspect syndical (défense et promotion de la profession => qui était en ce qui me concerne la première motivation) et l'aspect social (rencontres mais aussi listes de diffusion).


Complètement d'accord avec Sophie. S'investir dans une association de traducteurs (l'Ataa, pour ma part) apporte beaucoup de choses, surtout si on est prêt à y mettre un peu du sien aussi. Et la SFT fait vraiment beaucoup de choses, c'est un bon choix.

Un billet de blog sur le sujet :
http://lespilesintermediaires.blogspot.be/2012/04/assumez-votre-individualisme-jouez.html


 

Celine Reau  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Member (2009)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
merci ! Nov 9, 2012

Merci beaucoup de vos commentaires. Je vais continuer d'y réfléchir à la question et de me renseigner.

 

Nelia Fahloun (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
English to French
+ ...
D'accord avec les avis précédents Nov 9, 2012

Bonjour Céline,

Je rejoins tout à fait les avis déjà exprimés par mes confrères et consœurs.
Effectivement, le site de la SFT ne semble pas forcément hyper dynamique, mais une fois qu'on y est, on voit vraiment tout l'intérêt des échanges entre traducteurs, des conseils, etc.
Je suis adhérente depuis à peine 1 an et on m'a déjà confié la co-organisation de rencontres informelles de traducteurs dans ma ville.

Le prix de l'adhésion est presque intégralement rentabilisé si l'on suit au moins 2 jours de formation par an (généralement 90 à 100 euros de réduction par jour de formation pour les adhérents).

Une discussion quasi similaire a eu lieu sur LinkedIn récemment, voici le lien si cela vous intéresse : http://www.linkedin.com/groupAnswers?viewQuestionAndAnswers=&discussionID=173652912&gid=2118721

N'hésitez pas à vous rapprocher de votre délégation régionale.
Cordialement,

Nelia


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Une nuance Nov 9, 2012

Nelia Fahloun wrote:

(...) Effectivement, le site de la SFT ne semble pas forcément hyper dynamique, mais une fois qu'on y est, on voit vraiment tout l'intérêt des échanges entre traducteurs, des conseils, etc.
(...)
Nelia


J'ai eu la même impression que vous dans la région où j'étais initialement. Ensuite, j'ai été moins satisfait, comme d'autres.

Au début, on a tout à découvrir, et la SFT m'a paru globalement très satisfaisante dans cette situation.

Par la suite, c'est moins évident. D'abord, on a moins de choses à découvrir. Ensuite, comme dans tous les groupes, des phénomènes de pouvoir interviennent qui peuvent être gênants.


 

Schtroumpf
Local time: 05:31
German to French
+ ...
Oui (quoique...) Nov 9, 2012

Dans ma région je n'ai rien à reprocher ni aux "responsables" (c'est-à-dire ceux qui se consacrent le plus bénévolement aux affaires syndicales) ni à qui que ce soit d'autre au sein de la SFT.

Les bémols, ça se prend avec une certaine philosophie. Dites-moi, Paul, connaissez-vous un seul modèle associant au moins deux humains où les histoires d'ego ne mettent pas le bazar ?? icon_wink.gif

C'est pour cela que le syndicat obéit à des règles, que les responsables sont élus et non pas autoproclamés, etc. S'il y a dérive, il faut la régler (en interne). Pour la prévention, il existe de plus en plus d'engagements déontologiques à signer avant d'entrer dans le cénacle des comités et commissions. Et une fois qu'une personne a tout donné aux autres, n'oublions pas l'amertume qu'elle ressentira si elle se voit attaquée et critiquée par certains plutôt que félicitée et remerciée par d'autres.

Donc, être membre ça va - alors que s'engager jusqu'au bout relève souvent de l'abnégation.


 

Nelia Fahloun (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
English to French
+ ...
C'est vrai Nov 9, 2012

Oui, Paul, vous avez raison. Il y a deux choses qui entrent en jeu : le "dynamisme" peut être variable selon les régions (j'ai sans doute de la chance d'être en Grand Ouest) et ce phénomène de pouvoir est classique lorsqu'on évolue dans le milieu associatif ou syndical.
Cela dit, je pense que même si on n'a pas trop envie de participer au côté social de la chose, on peut quand même profiter des réductions sur le prix des formations et de la RCP, ainsi que des échanges sur les listes.
Même comme ça, l'investissement me semble rentable.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 05:31
Member (2007)
German to French
+ ...
Pouvoir Nov 9, 2012

Paul VALET wrote:

Par la suite, c'est moins évident. D'abord, on a moins de choses à découvrir. Ensuite, comme dans tous les groupes, des phénomènes de pouvoir interviennent qui peuvent être gênants.

C'est sans doute vrai, mais je vois deux nuances :

1/ pour l'instant, à la SFT, je vois un fort renouvellement. Certes, il y a un noyau dur de personnes très impliquées, mais depuis que j'adhère en tout cas, je constate que la présidence change tous les ans (et qu'elle est confiée à des jeunes, donc pas besoin d'avoir intrigué pendant 30 ans pour accéder aux responsabilités), dans les régions ça bouge aussi régulièrement.

2/ après tout, si au bout d'un moment on a l'impression de tourner en rond à la SFT, on peut bien changer d'asso, il y en a d'autres. alili cite l'ATAA, il y a aussi l'ATLF, on m'a dit du bien d'Aprotrad, et ne pas oublier toutes les associations de nos pays de langue source.


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 05:31
C'est également vrai Nov 18, 2012

Nelia Fahloun wrote:

Oui, Paul, vous avez raison. Il y a deux choses qui entrent en jeu : le "dynamisme" peut être variable selon les régions (j'ai sans doute de la chance d'être en Grand Ouest) et ce phénomène de pouvoir est classique lorsqu'on évolue dans le milieu associatif ou syndical.
Cela dit, je pense que même si on n'a pas trop envie de participer au côté social de la chose, on peut quand même profiter des réductions sur le prix des formations et de la RCP, ainsi que des échanges sur les listes.
Même comme ça, l'investissement me semble rentable.


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

adhésion à des associations de traduction, quels avantages ?

Advanced search






Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search