Pages in topic:   [1 2 3] >
Off topic: Halte à la macdonalisation de la traduction !
Thread poster: remyrosf
remyrosf
Local time: 05:11
English to French
Aug 30, 2004

Bonjour à tous,

Le sujet des missions "au rabais" postées sur le site a déjà été maintes fois abordé. Mais suite à une offre récente à 0.04 / mot source dans la combinaison anglais - français, il me semble devoir remettre le couvert. Faudrait-il rappeler à ces donneurs d'ordre qu'une fois les charges payées il reste en France environ 60% des factures encaissées ?
Bref calcul :
- moins les charges, 0.04 E / mot-source = environ 0.025 E / mot-source.
Avec une production moyenne de 2000 mots pas jour, le traducteur encaisserait donc 50 E / jour pour 8 heures de travail. Ce qui équivaut à un tarif royal de 6,25 de l'heure. Ce qui est moins que le SMIC !
- si le traducteur a la chance de traduire 20 jours par mois 2000 mots par jour (ce qui n'est pas toujours le cas quand on commence...), il gagnerait donc environ... 1000 euros par mois !
Certes, personne n'est obligé de répondre à de telles offres, mais je les trouve extrêmement dévalorisantes pour notre profession...qui ne consiste pas seulement (et ces mêmes agences se font un plaisir de leur rappeler à leurs clients) à traduire des mots, mais aussi et surtout à traduire du sens, à adapter le texte au public récepteur. Tout cela prend beaucoup de temps, les recherches terminologiques peuvent être fastidieuses pour peu que l'on soit un tant soit peu perfectionniste (ce qui est le cas de la majorité des traducteurs me semble-t-il).

Bref : halte à la macdonaldisation de la traduction !

Amicalement,

Rémy
P.S.(1) L'offre était d'ailleurs réservée au membres "Platinum" jusqu'au 30. Ca laisse rêveur.
P.S.(2) Je serais curieux de savoir si ces mêmes agences proposent des tarifs dégressifs pour les "fuzzy matches"... Du 0.01 E le mot ? ? ? ?


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 05:11
Member (2001)
English to French
+ ...
Vive la mondialisation ! Aug 30, 2004

De quoi te plains-tu ?

En Espagne on trouve courament des agences qui proposent royalement 0.03 voir 0.02 euros.

Je connais même une agence française qui m'a rayée de ses listes de traducteurs pour avoir refusé un job à 0.05 € en prétendant qu'habitant en Espagne, je me devais d'accepter le tarif habituel des agences espagnoles...(qui est dans 90 % des cas 0.05 € mêne pour une livraison sous 24 heures).


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 20:11
English to French
+ ...
Cibler son marché Aug 30, 2004

Bonjour Rémy !
Ton titre a déjà la réponse.
C'est à nous de cibler notre marché, par nos tarifs, notre
qualité de travail, notre spécialisation, etc.
Les agences et autres clients, pareil. Les taux qu'ils
proposent ciblent une certaine catégorie de traducteurs, et les
tarifs "compétitifs" que ces agences proposent à leurs clients
finaux correspondent à une certaine qualité (si on peut
appeler ça de la qualité).
Le jeu consiste donc à choisir son segment de marché, avec les
taux, la qualité etc. qui vont avec.
Ta métaphore le dit très bien d'ailleurs : si tu veux manger un
bon repas avec des ingrédients de bonne qualité, tu ne vas
pas dans une chaîne de fast-food que je ne nommerai pas (la
publicité est interdite sur prozed), tu vas dans un vrai
restaurant, tu y mets le prix, et tu leur laisses le temps de
préparer ton frichti.
Alors ne t'énerve pas et savoure la bonne cuisine française.
Sarah
:-):-)


Direct link Reply with quote
 
remyrosf
Local time: 05:11
English to French
TOPIC STARTER
Tout à fait d'accord Aug 30, 2004

Bonjour Sarah,

Je te dois encore une réponse à un e-mail hors forum. Merci en tout cas de ta réponse.

Je suis tout à fait d'accord avec toi : il faut impérativement cibler son marché et adapter ses tarifs. Les amateurs de qualité sont là, que ce soit au niveau des agences comme des clients directs... Il ne me viendrait simplement jamais à l'idée d'accepter du 0.04 E car pour que ce soit rentable, il faudrait traduire du 4000 mots par jour. Je suis assez perfectionniste et j'ai du mal à imaginer comment "produire" un tel volume sans que le résultat ne soit catastrophique. Déjà 2000 mots, ça peut prendre du temps.

Ce qui me sidére c'est que cela montre bien que certaines agences semblent considérer que leurs traducteurs comme de véritables galériens (au sens propre)... Et oublient un peu trop facilement qu'une bonne traduction (qui ferait un travail léché pour 0.04 ?)apporterait une véritable valeur ajoutée aux services qu'ils proposent.

Peut-être que c'est seulement l'amoureux des mots et de l'écriture qui parle ici. Mais il me semble que qualité et rentabilité, en traduction ou ailleurs, ne sont pas forcément antonymes.

Bonne journée et bon début de semaine.

Cordialement,

Rémy



sarahl wrote:

Bonjour Rémy !
Ton titre a déjà la réponse.
C'est à nous de cibler notre marché, par nos tarifs, notre
qualité de travail, notre spécialisation, etc.
Les agences et autres clients, pareil. Les taux qu'ils
proposent ciblent une certaine catégorie de traducteurs, et les
tarifs "compétitifs" que ces agences proposent à leurs clients
finaux correspondent à une certaine qualité (si on peut
appeler ça de la qualité).
Le jeu consiste donc à choisir son segment de marché, avec les
taux, la qualité etc. qui vont avec.
Ta métaphore le dit très bien d'ailleurs : si tu veux manger un
bon repas avec des ingrédients de bonne qualité, tu ne vas
pas dans une chaîne de fast-food que je ne nommerai pas (la
publicité est interdite sur prozed), tu vas dans un vrai
restaurant, tu y mets le prix, et tu leur laisses le temps de
préparer ton frichti.
Alors ne t'énerve pas et savoure la bonne cuisine française.
Sarah
:-):-)


Direct link Reply with quote
 

Timothy Barton
Local time: 05:11
French to English
+ ...
Je suis obligé d'accepter ces tarifs. Aug 30, 2004

Déjà, il y a peu d'offres qui ne demandent pas "au moins X ans d'expérience". Ici en Catalogne on a même du mal à arriver au 0.04 cts le mot. Peut-être quand j'aurai un peu plus d'expérience, je pourrai demander plus, mais pour le moment je me sens obligé d'accepter des tarifs bas. Sinon, je ne trouverais pas du boulot, et devrais aller bosser chez un certaine chaine de fast-food (réstauration rapide, si vous préférez!) pendant tout l'été (deux semaines étaient bien assez dans celui de Châtelet les Halles quand j'étudiais à Paris). Cela m'énerve d'accepter de tels tarifs, car je ne crois pas que mes traductions soient de plus mauvaise qualité que des traducteurs avec plus d'expérience - je passe plus de temps dans mes recherches pour compenser ma manque d'expérience - mais si c'est tout ce que l'on me propose, et j'ai besoin de payer mon loyer, mes factures etc..., je n'ai pas trop le choix.

Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 00:11
English to French
+ ...
D'accord sur le principe.... Aug 31, 2004

mais rien ne permet d'affirmer qu'à 0,04 cents d'euro le mot, la « traduction est mal léchée ».

S'il en était ainsi, la majorité des traductions faites en Espagne, en Italie, en Inde, au Brésil, en Argentine, voire en France et ailleurs, seraient de mauvaise qualité et à ce jour, personne n'en a apporté la preuve.

Cordialement
Bruno Magne

P.S.: si la bouffe de McDo est aussi mauvaise qu'on le dit, pourquoi est-ce toujours plein ?



Direct link Reply with quote
 

Narasimhan Raghavan  Identity Verified
Local time: 08:41
English to Tamil
+ ...
Un point de vue indien Aug 31, 2004

sarahl a écrit:
"Si tu veux manger un bon repas avec des ingrédients de bonne qualité, tu ne vas pas dans une chaîne de fast-food que je ne nommerai pas (la publicité est interdite sur prozed), tu vas dans un vrai restaurant, tu y mets le prix, et tu leur laisses le temps de préparer ton frichti."

Il y a également des restaurants aux prix raisonnables, dont la qualité est acceptable. Ici on n'a pas besoin de payer les prix cinq étoiles. Je m'explique. Ici en Inde le coût de la vie n'est pas élevé. 4 euro centimes par mot est un prix très acceptable chez nous. Ce prix équivaut 10 ou 12 euro centimes en Europe. Il y a des traducteurs indiens de très bonne qualité pour les traductions en anglais. Quant aux traductions de l'anglais vers disons français ou allemand, on demande 5 ou 6 euro centimes par mot et les clients indiens nous préfèrent aux traducteurs français ou allemands à cause de prix. Moi personnellement pour cette direction je n'accepte que les textes techniques, où les nuances de la langue ne jouent pas grand rôle. Je n'oserais jamais traduire Harry Potter en allemand ou en français.

Bruno a écrit:
"D'accord sur le principe mais rien ne permet d'affirmer qu'à 0,04 cents d'euro le mot, la « traduction est mal léchée ».
S'il en était ainsi, la majorité des traductions faites en Espagne, en Italie, en Inde, au Brésil, en Argentine, voire en France et ailleurs, seraient de mauvaise qualité et à ce jour, personne n'en a apporté la preuve.
P.S.: si la bouffe de McDo est aussi mauvaise qu'on le dit, pourquoi est-ce toujours plein ?"

D'accord 100 %.

Salutations,
N.Raghavan


[Edited at 2004-08-31 13:32]


Direct link Reply with quote
 
remyrosf
Local time: 05:11
English to French
TOPIC STARTER
Je ne voulais pas attaquer les traducteurs brésiliens, argentins, indiens, etc, mais... Aug 31, 2004

...en France la vie a beaucoup augmentée depuis l'euro et les charges sont élevées. Il serait impossible de vivre à ce tarif, à moins de produire du 4000 mots par jour. Et il ne me semble pas que 4000 mots / jour peuvent être de qualité (ou alors suis-je vraiment vraiment lent ? c'est possible après tout).

Bon courage pour la suite,

Rémy


Bruno Magne wrote:

mais rien ne permet d'affirmer qu'à 0,04 cents d'euro le mot, la « traduction est mal léchée ».

S'il en était ainsi, la majorité des traductions faites en Espagne, en Italie, en Inde, au Brésil, en Argentine, voire en France et ailleurs, seraient de mauvaise qualité et à ce jour, personne n'en a apporté la preuve.

Cordialement
Bruno Magne

P.S.: si la bouffe de McDo est aussi mauvaise qu'on le dit, pourquoi est-ce toujours plein ?



Direct link Reply with quote
 
xxxSaifa
Local time: 05:11
German to French
+ ...
Essaie autre chose, Timothy Aug 31, 2004

[quote]Timothy Barton wrote:

Ici en Catalogne on a même du mal à arriver au 0.04 cts le mot. [\quote]

Loin de moi l'idée de te jeter la pierre! Mais...

[quote] Peut-être quand j'aurai un peu plus d'expérience, je pourrai demander plus, mais pour le moment je me sens obligé d'accepter des tarifs bas. [\quote]

...peut-être pourrais-tu envisager (c'est ce que j'ai fait) de travailler quelques années, à temps plein ou à mi-temps, dans une institution, agence ou entreprise quelconque? Je sais que la plupart d'entre elles n'engagent pas de traducteurs (du moins ici), j'étais donc payée comme secrétaire alors que je faisais des traductions et m'occupait d'informatique. Mais c'était malgré tout moins mal payé que si j'avais été vendre des hamburgers. Et j'ai acquis une expérience certaine, noué des contacts, connu des maisons d'éditions parce que mes anciens patrons écrivaient des articles etc..

Je te conseillerais peut-être de montrer parfois les dents, poliment. J'ai moi même 3 clients espagnols. L'un deux, la première fois qu'il s'est adressé à moi, voulait aussi me faire bosser à 0,04/mot à l'époque. Je lui ai expliqué qu'en tant que personne honnête payant ses impôts (élevés en Allemagne), il ne me resterait finalement la moitié au bout du compte et qu'alors je pourrais aussi bien aller nettoyer ou vendre dans un magasin parce que je n'ai ni riche mari ni héritage et que dans ce cas, j'aurais même mon argent plus vite.
Je lui ai donc dit (poliment!)de ne plus penser à moi. Surprise: une demi-heure plus tard, re-courriel, pour m'offrir un tarif de 0,065/mot. Pas mirobolant non plus, mais le texte était facile, le délai raisonnable, j'ai accepté. Cela devait être une situation où ils avaient vraiment besoin du texte et par hasard personne d'autre que moi.

@Bruno: Pourquoi c'est toujours plein alors que c'est pas bon? Parce que les gens courent, courent, courent. Faut que tout soit prêt avant que tu commences à cuisiner, ils n'ont "pas le temps" de cuisiner (mais bien de rester collé devant la télé), et puis on se salit les mains, il faut faire la vaisselle.
(Tentative d'explication d'une végétarienne depuis plus de 20 ans qui cuisine tous les soirs même si cela prend des heures).


Direct link Reply with quote
 

Ángel Espinosa
Spain
Member (2005)
French to Spanish
+ ...
L'Internet Aug 31, 2004

Timothy Barton wrote:

Déjà, il y a peu d'offres qui ne demandent pas "au moins X ans d'expérience". Ici en Catalogne on a même du mal à arriver au 0.04 cts le mot.



Ici en Catalogne... Qu'est-ce qui t'empêche de démarcher des clientes ailleurs qu'en Catalogne?


Direct link Reply with quote
 
remyrosf
Local time: 05:11
English to French
TOPIC STARTER
D'accord avec toi Aug 31, 2004

Il y a d'ailleurs sur un site concurrent (où on peut aller boire un café de temps à autre)une très intéressante liste des tarifs par pays, pour mieux "cibler"...

Cordialement,

Remy

Ángel Espinosa wrote:

Timothy Barton wrote:

Déjà, il y a peu d'offres qui ne demandent pas "au moins X ans d'expérience". Ici en Catalogne on a même du mal à arriver au 0.04 cts le mot.



Ici en Catalogne... Qu'est-ce qui t'empêche de démarcher des clientes ailleurs qu'en Catalogne?


Direct link Reply with quote
 

Williamson  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 04:11
Flemish to English
+ ...
Etre traducteur: métier avec valeur ajoutée? Aug 31, 2004

Dans des pays avec des impôts et sécurité sociale élevés qu'on doit parfois payer d'avance et de façon rétroactive, être traducteur signifie qu'à la fin de l'histoire on doit constater après un calcul des frais qu'on travaille pour moins que les indiens, c-à-d pour rien.
N'oubliez surtout pas les réductions sur ce tarif parce que vous utilisez Trados!!! (Give me your best rates).
---
A tous ceux qui sont jeunes et qui commencent dans le métier je dirai :
"Faites autre chose" (au moins que vous travaillez pour une institution internationale).
Si on est "traducteur" on est et on reste "traducteur".
Les demandes du métier sont telles qu'il est très difficile de suivre des cours du soir (de niveau universitaire), parce qu la traduction doit être finie pour avant hier. On peut donc oublier de progresser étape par étape dans sa vie. Dix ans d'expérience dans le monde de la traduction ne valent rien dans le monde des affaires. Chez MAC DO, au moins on peut toujours devenir manager ou cadre.
Que la traduction gagne mieux qu'un boulot normal: Je ne vais pas dire "oui" ou "non", mais tout simplement calculez les heures pour faire une traduction et comparez ce calcul avec les même heures prestées pendant un boulot normal comme salarié.
Bref, la traduction n'est pas un métier avec une grande valeur ajoutée et n'est pas fort estimé. Personne s'étonne quand un(e) avocat(e) avec dix d'expérience demande un honoraire élevé, mais essayez de faire la même chose en tant que traducteur.
Curieux de savoir si vous allez obtenir votre traduction.


Direct link Reply with quote
 
remyrosf
Local time: 05:11
English to French
TOPIC STARTER
Terrifiant ton post... Aug 31, 2004

Tu n'es pas d'un grand optimisme.
Entre certains qui assurent très bien gagner leur vie et d'autres qui pleurent misère, la traduction semble bien être un métier à deux vitesses...

Quant à moi, j'aime traduire et ne me voit certainement pas manager à MacDo !

Amicalement,

Rémy

Williamson wrote:

Dans des pays avec des impôts et sécurité sociale élevés qu'on doit parfois payer d'avance et de façon rétroactive, être traducteur signifie qu'à la fin de l'histoire on doit constater après un calcul des frais qu'on travaille pour moins que les indiens, c-à-d pour rien.
N'oubliez surtout pas les réductions sur ce tarif parce que vous utilisez Trados!!! (Give me your best rates).
---
A tous ceux qui sont jeunes et qui commencent dans le métier je dirai :
"Faites autre chose" (au moins que vous travaillez pour une institution internationale).
Si on est "traducteur" on est et on reste "traducteur".
Les demandes du métier sont telles qu'il est très difficile de suivre des cours du soir (de niveau universitaire), parce qu la traduction doit être finie pour avant hier. On peut donc oublier de progresser étape par étape dans sa vie. Dix ans d'expérience dans le monde de la traduction ne valent rien dans le monde des affaires. Chez MAC DO, au moins on peut toujours devenir manager ou cadre.
Que la traduction gagne mieux qu'un boulot normal: Je ne vais pas dire "oui" ou "non", mais tout simplement calculez les heures pour faire une traduction et comparez ce calcul avec les même heures prestées pendant un boulot normal comme salarié.
Bref, la traduction n'est pas un métier avec une grande valeur ajoutée et n'est pas fort estimé. Personne s'étonne quand un(e) avocat(e) avec dix d'expérience demande un honoraire élevé, mais essayez de faire la même chose en tant que traducteur.
Curieux de savoir si vous allez obtenir votre traduction.



Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 05:11
English to French
+ ...
La faute a qui ?: Aug 31, 2004

Williamson wrote:

Personne s\'étonne quand un(e) avocat(e) avec dix d\'expérience demande un honoraire élevé, mais essayez de faire la même chose en tant que traducteur.
Curieux de savoir si vous allez obtenir votre traduction.



Ce ne serait pas celle des traducteurs qui sautent a toutes les demandes des agences ? On le constate aisement dans les questions techniques : toujours plus haut, pour le meme prix. Et quelque fois moins ! Voir trados et les \"fuzzy matches\".

Maintenant les agences sont convaincus que tous les traducteurs sont aussi des as en DTP. Qui dit toujours oui ?

Oui bien sur, je peux le faire, de PDF en Powerpoint ? pas de problemes ! et de se precipiter sur les listes pour demander comment on fait. Et puisque l'un l'a fait, tout le monde se precipite, au lieu de dire : je suis desolee, pour ce genre de travail il faut voir un autre specialiste.

Tout est dans l\'approche. Si tu te consideres comme une profession liberale, comme un avocat, agis comme tel. Je ne demanderais pas a un avocat de me defendre, d\'aller aux commissions ou de faire la vaisselle.


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 20:11
English to French
+ ...
Pas plus que le fast-food! Aug 31, 2004

chademu wrote:
@Bruno: Pourquoi c'est toujours plein alors que c'est pas bon? Parce que les gens courent, courent, courent. Faut que tout soit prêt avant que tu commences à cuisiner, ils n'ont "pas le temps" de cuisiner (mais bien de rester collé devant la télé), et puis on se salit les mains, il faut faire la vaisselle.
(Tentative d'explication d'une végétarienne depuis plus de 20 ans qui cuisine tous les soirs même si cela prend des heures).

Chademu, je cuisine aussi tous les soirs, et ça ne me prend
pas plus de temps que si j'allais manger n'importe quoi en
ville, et on a sûrement plus d'énergie si on se nourrit sainement.Et puis on est quand même plus à l'aise chez soi.
Je crois qu'on en revient toujours au même principe : les
choix qu'on fait. On choisit un certain segment de marché (ou
un certain type d'alimentation) et on obtient les résultats qui vont avec.
Bon appétit, messieurs !
Sarah
:-):-)


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Halte à la macdonalisation de la traduction !

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search