pensez-vous qu'un traducteur a une marge de négociation avec les agences ?
Thread poster: Marie Hélène AFONSO

Marie Hélène AFONSO  Identity Verified
France
Local time: 17:51
English to French
+ ...
Mar 12, 2013

exemple : je propose un tarif à une agence qui me semblait déjà correct (0.08 € par mot source) et l'agence me dit que c'est un peu élevé et me demande si j'accepte de baisser mon tarif.

d'après votre expérience, ne pas accepter les tarifs que l'agence essaie de vous imposer, revient-il automatiquement à perdre ce client ?


 

Eloïse Notet  Identity Verified
France
Local time: 17:51
Member (2005)
German to French
+ ...
Avis Mar 12, 2013

Bonjour Marie-Hélène,

Votre question me semble sans issue, sans vouloir vous offenser.
Le principe de la négociation, c'est qu'elle fonctionne avec certains clients, mais pas avec d'autres, quel que soit le prix de départ. Vous seule pouvez juger et décider de négocier un prix avec un client. C'est vous qui courez en effet le risque de ne pas travailler avec l'agence en question. Par expérience, certaines agences ont des budgets qu'elles ne dépassent sous aucun prétexte, d'autres sont très conciliantes. C'est presque la loterie...

Pour les couples de langues dans lesquels vous travaillez, et qui sont identiques aux miens, je peux en tout cas vous dire que le tarif de € 0,08 que vous indiquez est déjà trop bas. Un client qui vous propose de le revoir à la baisse devrait être immédiatement rayé de votre liste de contact, à mon humble avis.

Bon courage et bonne journée
Eloïse


 

Khwansuree DEROLLEPOT  Identity Verified
France
Local time: 17:51
Member (2012)
English to Thai
+ ...
Vous allez certainement perdre ce client, mais vous allez en retrouver d'autres plus sérieux. Mar 12, 2013

Vous allez certainement perdre ce client, mais vous allez en retrouver d'autres plus sérieux.

Comme vous avez dit 0.08€ par mot c'est déjà un tarif assez bas pour vos paires de langues, des agences qui demandent encore que vous baissiez le prix devraient être considérés comme des gens "pas sérieux" et donc qui ne valent pas le coup de travailler avec. Maintenez le prix que vous-vous êtes fixée par rapport à vos qualifications et à la qualité de votre travail.


 

Teresa Borges
Portugal
Local time: 16:51
Member (2007)
English to Portuguese
+ ...
Ça dépend, des fois oui des fois non... Mar 12, 2013

Je ne veux pas du tout verser dans l'amalgame, car je déteste les généralisations. Certaines agences restent plus flexibles que d’autres, mais on dispose toujours d’une marge de négociation. Cependant, plusieurs facteurs entrent en jeu: pair de langues, sujet, délai, modalités de paiement, entre autres…

 

KISELEV
France
Local time: 17:51
Member (2009)
French to Bulgarian
+ ...
Pas forcément Mar 12, 2013

Je tiens bien à mon tarif proposé. Dans la très grande majorité des cas, les agences, après avoir tenté la baisse, l'acceptent.
Pour la petite histoire : une agence s'est même excusée, car voulant dénigrer les efforts que le traducteur fournisse....
Rien n’est impossible.

P.-S. Mais il est aussi vrai que je travaille avec des langues plutôt rares.


 

Anton Konashenok  Identity Verified
Czech Republic
Local time: 17:51
English to Russian
+ ...
Deux options Mar 12, 2013

Il y a deux options possible:

1. Oublier ce client. Vous bien trouverez d'autres.
2. Expliquer en détail pourquoi vous valez ce que vous demandez.

Choisissez comme vous préferez.

[Edited at 2013-03-12 12:45 GMT]


 

Schtroumpf
Local time: 17:51
German to French
+ ...
Entrepreneur libéral Mar 12, 2013

Chère consœur, vous êtes une femme d'affaires en même temps que traductrice freelance. Ce que vous décrivez là, c'est le quotidien du traducteur dans toute sa banalité !

Vous débutez peut-être juste. Les contacts via Proz vont pleuvoir et vous allez vous demander si c'est vous qui marchez sur la tête ou les agences. Rassurez-vous : les clients radins sont sans arrêt en train de racoler pour trouver de la main d'œuvre exploitable. Les bons clients, ça se cherche à la loupe pour la bonne raison que ça se garde ensuite très longtemps. Et qu'ils ne vous couriront pas forcément après sur la foi d'un encart sur ce site. C'est beaucoup plus sélectif. Mais fort heureusement ça existe !!


 

Abel-trans  Identity Verified
Germany
Local time: 17:51
Member
German to French
Pas de marge de négociation Mar 12, 2013

Bonjour,

en proposant un tarif si bas, vous n'avez aucune marge de négociation.
Prenez en exemple les marchands de voiture, ils commencent toujours
par un prix exhorbitant pour arriver ensuite au prix qu'ils veulent. You see ?


 

Arnaud HERVE  Identity Verified
France
Local time: 17:51
English to French
+ ...
Non Mar 12, 2013

Si le client peut trouver ailleurs pour moins cher il n'y a pas possibilité de négocier.

Le marché n'est ni cruel ni gentil, il est mathématique. De la même manière, quand vous achetez le même produit dans un supermarché plutôt qu'un autre, vous n'êtes ni gentil ni cruel avec les producteurs du produit. Vous achetez la même chose moins cher.

Les principes psychologisants de "s'affirmer" ou "céder" ne sont pertinents que marginalement. S'affirmer ou "avoir confiance en soi" c'est quelque chose que vous pouvez faire quand au préalable le marché vous le permet.

Pour échapper au moins-disant, il faut que le client ait absolument besoin de vous, c'est-à-dire qu'il n'y ait personne qui fasse la même chose pour moins cher.

N'oublions pas non plus que l'agence elle-même peut se trouver dans une situation de moins-disant par rapport à d'autres agences. C'est-à-dire que même si elle le voulait elle ne pourrait absolument pas négocier.

D'une manière générale, je pense que pour les traductions généralistes et les paires de langues fréquentes, il n'y a pas d'avenir à long terme pour une personne en Europe de l'Ouest ou Amérique du Nord. Même s'il reste en effet quelques années.

Mais il reste les paires de langues rares et les spécialités de niche.


 

Schtroumpf
Local time: 17:51
German to French
+ ...
@ Arnaud HERVE Mar 13, 2013

Je n'irais pas jusqu'à dire qu'on ne peut plus vivre de la trad anglais-français. Même les "généralistes" peuvent être bons, par ex. en traduisant avec élégance du marketing (qui n'est que du bla-bla la plupart du temps, d'où une certaine facilité). Et lorsqu'on est bon et suffisamment rapide, on peut tout à fait creuser son trou.

Après tout, on peut encore changer d'agence tout simplement si elle n'accepte pas un tarif déjà trop bas. Il faut savoir que les volumes de traduction traités entre ces deux langues sont assez astronomiques.

Gagner et garder un client, cela suppose néanmoins qu'on soit un bon professionnel sur tous les plans, y compris des critères comme la ponctualité, la réactivité et la méthode de travail. Je serais prudente de ce fait avant de m'afficher ici avec trop de questions de néophyte.


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

pensez-vous qu'un traducteur a une marge de négociation avec les agences ?

Advanced search






Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search