Les "perles" des clients potentiels
Thread poster: Carla Guerreiro

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
Aug 3, 2013

Chers collègues,

J'ai créé ce fil de discussion afin que nous puissions partager les "perles" de nos clients potentiels, histoire de rire un peu (pour ne pas pleurer).

Voici donc l'extrait d'un dialogue entre un client potentiel et moi:

Client (après avoir reçu mon tarif pour une traduction): Merci de votre réponse.

Néanmoins, ce n'est pas la première fois que je demande une traduction d'application. Les offres les plus onéreuses tournent autour de xxx euros pour cette appli.

De plus, le portugais n'est pas langue qui facture le plus cher. Je vous laisse une "seconde chance" pour une offre plus attractive.

...................................................................................

Comme vous pouvez imaginé, j'ai particulièrement "adoré la dernière phrase.icon_wink.gif

Allez, mes amis, à vos plumes!


 

Kay Denney  Identity Verified
France
Local time: 22:43
Member (Apr 2018)
French to English
passé composé = present perfect Aug 3, 2013

"Dans mon texte j'avais écrit "nous avons créé cette entreprise en 1998", or dans votre traduction vous avez oublié le mot "have". Je l'ai rajouté, inutile de corriger vous-même."

 

Łukasz Gos-Furmankiewicz  Identity Verified
Poland
Local time: 22:43
English to Polish
+ ...
Poor Carla, how rude of him Aug 3, 2013

J'ai eu quelques situations de cette variété. Je n'ai pas l'intention d'ignorer la grossièreté de ces clients potentiels, donc je leur donne toujours des commentaires sur leurs mœurs particulières. Poliment, parfois de façon un peu circulaire, mais habituellement d'une manière détaillée, refusant de jouer le jeu de faux-semblants.

Pour rire un peu. Il ya quelque temps une agence américaine m'a demandé de traduire un texte latin de toute urgence. C'était au début du moyen âge, l'histoire, la géographie, la généalogie, la politique, la diplomatie et ainsi de suite. Il y avait 15 heures pour la fin de la deadline (minuit le même jour) et ils étaient à la recherche et à la négociation. Je leur ai proposé un tarif de base et mentionné le tarif d'urgence d'au moins 100%, qui aurait aussi besoin d'être payé. «Le maximum que nous pouvons vous offrir», néanmoins, était 20% du tarif de base (sans urgence). C'était en fait $0.06 par mot.

Je leur ai dit que leur contre-offre était de 20% de ce que j'avais proposé au départ, et je leur ai demandé ce qui leur a fait penser que je pouvais accepter dans une telle lumière. Pas de réponse.

Ou, plus récemment, une agence polonaise. Dans leur questionnaire, ils ont humblement demandé aux taux minimaux que nous pourrions accepter. Ils ont dit que le marché était mauvais, que les taux avaient baissé de 50%, qu'ils n'aimaient pas ça etc. Mais leurs tarifs publiés étaient comme 200% de ce que les agences polonaises exigent normalement. J'ai retiré mon offre de compassion (1/7 de moins que la normale). Le propriétaire a dit qu'il était inacceptable pour un sous-traitant de baser ses tarifs sur la richesse de l'agence. Et que leur richesse était leur propre travail et mérite.

Je lui ai dit qu'il n'a pas tardé à changer de revendiquer le privilège du pauvre à parler comme un grand seigneur. Et que c'était une pratique commerciale malhonnête. Je lui épargna pas de mots, seulement par souci de concision peut-être. J'ai parlé longuement que sa fortune n'était pas vraiment mon affaire - mais pas quand il fit semblant de ne pas l'avoir.

Mon refus était définitif, mais il fit semblant de ne pas comprendre, et il m'a demandé de prendre une décision quant à savoir si je voulais travailler avec l'agence. J'attends quelques jours pour remettre en question sa compréhension de la lecture maintenant.

(Et désolé pour toutes les erreurs dans mon français).


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Edifiant! Aug 3, 2013

Łukasz Gos-Furmankiewicz wrote:

J'ai eu quelques situations de cette variété. Je n'ai pas l'intention d'ignorer la grossièreté de ces clients potentiels, donc je leur donne toujours des commentaires sur leurs mœurs particulières. Poliment, parfois de façon un peu circulaire, mais habituellement d'une manière détaillée, refusant de jouer le jeu de faux-semblants.

Pour rire un peu. Il ya quelque temps une agence américaine m'a demandé de traduire un texte latin de toute urgence. C'était au début du moyen âge, l'histoire, la géographie, la généalogie, la politique, la diplomatie et ainsi de suite. Il y avait 15 heures pour la fin de la deadline (minuit le même jour) et ils étaient à la recherche et à la négociation. Je leur ai proposé un tarif de base et mentionné le tarif d'urgence d'au moins 100%, qui aurait aussi besoin d'être payé. «Le maximum que nous pouvons vous offrir», néanmoins, était 20% du tarif de base (sans urgence). C'était en fait $0.06 par mot.

Je leur ai dit que leur contre-offre était de 20% de ce que j'avais proposé au départ, et je leur ai demandé ce qui leur a fait penser que je pouvais accepter dans une telle lumière. Pas de réponse.

Ou, plus récemment, une agence polonaise. Dans leur questionnaire, ils ont humblement demandé aux taux minimaux que nous pourrions accepter. Ils ont dit que le marché était mauvais, que les taux avaient baissé de 50%, qu'ils n'aimaient pas ça etc. Mais leurs tarifs publiés étaient comme 200% de ce que les agences polonaises exigent normalement. J'ai retiré mon offre de compassion (1/7 de moins que la normale). Le propriétaire a dit qu'il était inacceptable pour un sous-traitant de baser ses tarifs sur la richesse de l'agence. Et que leur richesse était leur propre travail et mérite.

Je lui ai dit qu'il n'a pas tardé à changer de revendiquer le privilège du pauvre à parler comme un grand seigneur. Et que c'était une pratique commerciale malhonnête. Je lui épargna pas de mots, seulement par souci de concision peut-être. J'ai parlé longuement que sa fortune n'était pas vraiment mon affaire - mais pas quand il fit semblant de ne pas l'avoir.

Mon refus était définitif, mais il fit semblant de ne pas comprendre, et il m'a demandé de prendre une décision quant à savoir si je voulais travailler avec l'agence. J'attends quelques jours pour remettre en question sa compréhension de la lecture maintenant.

(Et désolé pour toutes les erreurs dans mon français).


Bonjour Lukasz,

Vos histoires sont vraiment édifiantes!
Pour ce qui est de votre français, ne vous inquiétez pas, votre niveau est très bon (si je savais parler le polonais comme ça...).


 

Teresa Borges
Portugal
Local time: 21:43
Member (2007)
English to Portuguese
+ ...
Pas de "perles"! Aug 3, 2013

Je dois avouer que je suis beaucoup plus chanceuse que vous quand même sur ce coup. Je n’ai jamais eu à me plaindre d’un quelconque manque de respect de la part d’un client, fût-il potentiel, en plus de 30 années d’activité. Évidemment, de temps à autre, j’estime que je ne peux pas accepter les conditions proposées : tarifs, délais, décompte des mots, etc. Les avis divergent mais on reste toujours correct…

 

Faustine Roux  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 21:43
English to French
Les "CV" qui ne servent à rien Aug 3, 2013

Pour moi, pas de perles concernant les tarifs pour le moment, mais une jolie démonstration que le client ne regarde même pas le CV qu'il nous demande de lui envoyer.

Mi-juin:

Sur le site du client potentiel : "Nous recherchons activement des sous-titreurs spécialisés dans le sous-titrage pour malentendants, français > francais. Envoyez-nous votre CV."

Moi : Bonjour, voici mon CV, j'ai énormément d'expérience dans le sous-titrage pour malentendants, français > français."

Fin juillet :

Le client :
"Bonjour, êtes-vous disponible pour de la traduction ?"

Moi : Oui, ça dépend du sujet etc. Parlez-moi plus en détails de votre projet.

Client : "Voici le script à rendre pour le tant. C'est pour du voice-over" (avec tutoiement en prime).


Voilà, à quoi ça sert de demander un CV si on le regarde même pas ? Ai-je indiqué que j'ai de l'expérience dans la traduction pour voice-over ? Non. Alors ?? Et le tutoiement sans se connaître du tout, après un seul échange de mails... Moyen...


 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 22:43
English to French
+ ...
Don de double-vue Aug 3, 2013

Cliente potentielle au téléphone : bonjour, je suis l'assistante de monsieur XX, directeur de [grosse entreprise de ma région]. J'ai besoin de faire traduire une présentation powerpoint. Pouvez-vous me faire un devis ?

La traductrice, impressionnée (un client direct ?? près de chez moi ??) : pas de problème, envoyez-moi le fichier et je vous réponds rapidement.

Assistante (voix angoissée) : impossible, les documents de monsieur le directeur sont absolument confidentiels. Commet vais-je faire ? Vous êtes la troisième personne que j'appelle ...

Fin de l'histoire : après (longue) discussion pour connaître le nombre de slides, le nombre de mots, le nombre de tableaux, de schémas, d'animations ... j'ai envoyé un devis "sous réserve" en prévoyant large au cas où.

Le devis a été accepté sans problème par monsieur le directeur, j'ai reçu le fichier - une présentation assez banale écrite par un coach en management, sans chiffres ni éléments se rapportant à l'entreprise. Et cette entreprise est devenue l'un de mes meilleurs clientsicon_wink.gif)

Moralité : le plus important ici n'était pas le prix, mais d'apporter une aide efficace à cette assistante stressée.


 

nrichy (X)
France
Local time: 22:43
French to Dutch
+ ...
Devis à faire Aug 4, 2013

nordiste wrote:

Assistante (voix angoissée) : impossible, les documents de monsieur le directeur sont absolument confidentiels. Commet vais-je faire ? Vous êtes la troisième personne que j'appelle ...

Fin de l'histoire : après (longue) discussion pour connaître le nombre de slides, le nombre de mots, le nombre de tableaux, de schémas, d'animations ... j'ai envoyé un devis "sous réserve" en prévoyant large au cas où.


J'adore. Ce qui suit m'est arrivé plusieurs fois, sous des formes différentes.

Client : j'ai un document à faire traduire (pour une réunion/c'est assez urgent/blabla habituel, clients souvents stressés). (puis, inquiet) Pouvez-vous me faire un devis ?

Moi : oui bien sûr, combien de mots ou pages y a-til ? Envoyez-moi le document, je regarderai si c'est dans mes cordes et je vous ferai un devis.

Client : impossible, ce n'est pas encore écrit.


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Sympa... Aug 4, 2013

Texte Style wrote:

"Dans mon texte j'avais écrit "nous avons créé cette entreprise en 1998", or dans votre traduction vous avez oublié le mot "have". Je l'ai rajouté, inutile de corriger vous-même."



Sympa, le client...


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Et oui... Aug 4, 2013

Teresa Borges wrote:

Je dois avouer que je suis beaucoup plus chanceuse que vous quand même sur ce coup. Je n’ai jamais eu à me plaindre d’un quelconque manque de respect de la part d’un client, fût-il potentiel, en plus de 30 années d’activité. Évidemment, de temps à autre, j’estime que je ne peux pas accepter les conditions proposées : tarifs, délais, décompte des mots, etc. Les avis divergent mais on reste toujours correct…


... les conditions que les clients veulent nous imposer... c'est dur!


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
En effet... Aug 4, 2013

Faustine Roux wrote:

Pour moi, pas de perles concernant les tarifs pour le moment, mais une jolie démonstration que le client ne regarde même pas le CV qu'il nous demande de lui envoyer.

Mi-juin:

Sur le site du client potentiel : "Nous recherchons activement des sous-titreurs spécialisés dans le sous-titrage pour malentendants, français > francais. Envoyez-nous votre CV."

Moi : Bonjour, voici mon CV, j'ai énormément d'expérience dans le sous-titrage pour malentendants, français > français."

Fin juillet :

Le client :
"Bonjour, êtes-vous disponible pour de la traduction ?"

Moi : Oui, ça dépend du sujet etc. Parlez-moi plus en détails de votre projet.

Client : "Voici le script à rendre pour le tant. C'est pour du voice-over" (avec tutoiement en prime).


Voilà, à quoi ça sert de demander un CV si on le regarde même pas ? Ai-je indiqué que j'ai de l'expérience dans la traduction pour voice-over ? Non. Alors ?? Et le tutoiement sans se connaître du tout, après un seul échange de mails... Moyen...


... cela devient du n'importe quoi... c'est à se demander quelle est leur politique de ressources humaines et de soustraitance...


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Nouvelle compétence Aug 4, 2013

nordiste wrote:

Cliente potentielle au téléphone : bonjour, je suis l'assistante de monsieur XX, directeur de [grosse entreprise de ma région]. J'ai besoin de faire traduire une présentation powerpoint. Pouvez-vous me faire un devis ?

La traductrice, impressionnée (un client direct ?? près de chez moi ??) : pas de problème, envoyez-moi le fichier et je vous réponds rapidement.

Assistante (voix angoissée) : impossible, les documents de monsieur le directeur sont absolument confidentiels. Commet vais-je faire ? Vous êtes la troisième personne que j'appelle ...

Fin de l'histoire : après (longue) discussion pour connaître le nombre de slides, le nombre de mots, le nombre de tableaux, de schémas, d'animations ... j'ai envoyé un devis "sous réserve" en prévoyant large au cas où.

Le devis a été accepté sans problème par monsieur le directeur, j'ai reçu le fichier - une présentation assez banale écrite par un coach en management, sans chiffres ni éléments se rapportant à l'entreprise. Et cette entreprise est devenue l'un de mes meilleurs clientsicon_wink.gif)

Moralité : le plus important ici n'était pas le prix, mais d'apporter une aide efficace à cette assistante stressée.


Décidément, en plus de nos compétences, il faut ajouter une autre: faire le devin.


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 22:43
French to Portuguese
+ ...
TOPIC STARTER
Alors là... Aug 4, 2013

nrichy wrote:

nordiste wrote:

Assistante (voix angoissée) : impossible, les documents de monsieur le directeur sont absolument confidentiels. Commet vais-je faire ? Vous êtes la troisième personne que j'appelle ...

Fin de l'histoire : après (longue) discussion pour connaître le nombre de slides, le nombre de mots, le nombre de tableaux, de schémas, d'animations ... j'ai envoyé un devis "sous réserve" en prévoyant large au cas où.


J'adore. Ce qui suit m'est arrivé plusieurs fois, sous des formes différentes.

Client : j'ai un document à faire traduire (pour une réunion/c'est assez urgent/blabla habituel, clients souvents stressés). (puis, inquiet) Pouvez-vous me faire un devis ?

Moi : oui bien sûr, combien de mots ou pages y a-til ? Envoyez-moi le document, je regarderai si c'est dans mes cordes et je vous ferai un devis.

Client : impossible, ce n'est pas encore écrit.



... c'est encore mieux que les "Guignols de l'Info" et les "Monty Python" réunis!!icon_biggrin.gif


 

Sandrine Zérouali  Identity Verified
Algeria
Local time: 21:43
Member (2008)
Spanish to French
+ ...
Trop fort!!! Aug 4, 2013

J'aime beaucoup l'anecdote de nrichy!!!!

Il faudrait répondre au client : attendez, alors, je vais regarder dans ma boule de cristal pour voir combien de mots aura votre document!!!!!


 

Faustine Roux  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 21:43
English to French
2e perle Aug 4, 2013

Client potentiel (annonce proz) : On cherche des sous-titreurs qualifiés pour traduire une vidéo d'entreprise. 5 ans d'expérience minimum dans la traduction, 3 ans d'expérience dans le sous-titrage (preuve requise), diplôme de traduction, références, CV, etc...

Moi : Je suis sous-titreuse, tout çaaaa, selon le sujet de la vidéo, je pourrai peut-être vous être utile.

Client (par mail) : Quand serez-vous disponible ?

Moi : Tout dépend du sujet de la vidéo.

Client (trois jours plus tard) : Le projet est changé. Veuillez évaluer cette traduction refusée par le client en utilisant ce questionnaire excell plus alambiqué tu meurs, puis intégrer la nouvelle traduction fournie par le client dans le fichier de sous-titres créé par Traductrice X (consoeur qui avait également eu la mauvaise idée d'offrir ses services pour ce "projet"). Le projet est maintenant extrêmement urgent, et en plus, je ne suis pas au bureau aujourd'hui donc débrouillez-vous sans moi.


Bien... Le travail s'est révélé être l'évaluation d'une traduction faite par un "non-native", pour un client travaillant dans l'industrie des OGM et de l'élevage en batterie, industries pour lesquelles je refuserai toujours de travailler. La création et l'envoi du fichier de sous-titres a été imposé à ma consoeur, et j'ai aussi eu l'impression qu'on m'imposait ce projet (je n'avais jamais accepté quoi que ce soit, je demandais simplement des informations supplémentaires).

Bref, un projet urgent, sur une traduction nullissime, sans PM et sur un sujet que je boycotte totalement.... Tous les traducteurs impliqués dans ce projet ont fini par se désister (haha !).

Comble du comble : le même PM de la même société a posté exactement la même annonce trois jours après, mot pour mot ! Alors qu'il nous avait bien dit que le projet avait changé, que ce n'était plus de la traduction mais de l'intégration de sous-titres... J'ai pas tout compris...


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Les "perles" des clients potentiels

Advanced search






Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »
WordFinder Unlimited
For clarity and excellence

WordFinder is the leading dictionary service that gives you the words you want anywhere, anytime. Access 260+ dictionaries from the world's leading dictionary publishers in virtually any device. Find the right word anywhere, anytime - online or offline.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search