Revenu net avant impôts : quel pourcentage du CA ?
Thread poster: Helene Diu

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 23:04
Member (2004)
English to French
Oct 11, 2004

Bonjour à tous,

Cette question s'adresse aux traducteurs installés en France et qui ont suffisamment d'années d'expérience pour avoir une bonne idée de la question :

Tous comptes faits, après quelques années d'activités, avez-vous une idée plus ou moins précise du pourcentage des montants facturés qui tombe dans votre escarcelle après déduction des charges diverses (mais hors impôts sur le revenu, c'est trop variable) ?

Etes-vous proche de 60 % (youpi !), 50 % (mouais) ou 40 % (arrrgh je change de métier) ?

Merci d'avance, je démarre et j'ai du mal à avoir une idée précise de la question.


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 23:04
French to English
Plutôt 60 (youpi!), mais difficile à dire Oct 12, 2004

Je suis à mon compte depuis janvier 2003. Voila ce que j'ai calculé:

URSSAF:
CPAF - 5.4%
CSG - 7.5%
CRDS - 0.5%

RETRAITE:
CIPAV - 8.6% jusqu'à 25 255 euro de revenus, puis 1.6% pour la deuxième tranche
plus 720 euro retraite complémentaire de base obligatoire
plus 76 euro invalidité/décès obligatoire

MALADIE:
0.6% jusqu'à 29 712 euro de revenu puis 5.9% pour la deuxiéme tranche

Donc, au pire, le pourcentage de charges s'élève à environ 30 plus les forfaits retraite complémentaire et invalidité/décès obligatoire.

Je prends un "salaire" qui correspond à 50% de mes recettes HT, ce qui normalement devrait laisser assez pour les charges, taxe professionnelle, frais, et impôts, au moins en principe. En faisant cela depuis deux ans, j'ai accumulé pas mal de trésorerie, probablement plus que le montant des régularisations des charges qui vont arriver très bientôt.

Tout cela dépend du niveau de revenus, du type de retraite complémentaire et invalidité/décès obligatoires choisi, etc. donc difficile d'arriver à un pourcentage qui s'applique à tout le monde.

Bon courage!

Sara



[Edited at 2004-10-12 08:07]


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 23:04
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
Calculette Oct 12, 2004

Merci Sara !

Habituée trop longtemps aux fiches de paye, je me perds un peu dans les chiffres et j'ai du mal à évaluer la rentabilité de l'activité, surtout avec les exonérations au démarrage qui faussent encore la donne.
Bref, je comprends de toute façon que plus qu'ailleurs il s'agit d'être vigilant et prévoyant, et de rester prêt à dégainer la calculette en toutes occasions

Hélène


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 23:04
English to French
+ ...
de la prévoyance, surtout ! Oct 14, 2004

Helene Diu wrote:
Habituée trop longtemps aux fiches de paye, je me perds un peu dans les chiffres et j'ai du mal à évaluer la rentabilité de l'activité, surtout avec les exonérations au démarrage qui faussent encore la donne.
Bref, je comprends de toute façon que plus qu'ailleurs il s'agit d'être vigilant et prévoyant, et de rester prêt à dégainer la calculette en toutes occasions
Hélène


Effectivement, il vaut mieux être prévoyant.
Je suis à mon compte depuis 7 ans et mon revenu imposable a connu des hauts et des bas...
Personnellement, j'essaie de mettre de côté environ 50% de mes recettes TTC pour la TVA et les charges sociales et je me "partage" le reste du gâteau entre les dépenses professionnelles et le "salaire". C'est assez large mais je préfère les bonnes surprises de fin d'année, quitte à me verser une petite prime de Noël si je vois que j'ai provisionné suffisamment pour les charges de l'année suivante...
Il faut savoir que les charges sociales facultatives (retraite complémentaire hors régime de base ou prévoyance) sont réintégrées dans le calcul des charges sociales.
Encore plus fort, les charges sociales obligatoires (cf. liste de Sara) sont réintégrées dans le calcul de la CSG/CRDS ! Bref, on paye des cotisations sur des charges...
Du coup, même si les recettes baissent une année, comme les charges payées sont calculées sur les revenus de l'année précédente, elles restent assez élevées, et dont l'année suivante on réintègre un montant non négligeable dans le calcul. Est-ce que je suis compréhensible à cette heure avancée ?

Bref, il vaut mieux profiter des deux premières années à charges réduites pour se constituer un petit matelas de sécurité !

Bonne continuation
Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 23:04
English to French
+ ...
Merci Oct 14, 2004

Une question fort intéressante, Hélène.
Un grand merci à Sara, puis à Marie-Céline pour avoir partagé leurs expériences et "stratégies". C'est bien généreux.
La fiscalité des professions libérales et indépendants en France est vraiment à revoir... quand ce n'est pas la double imposition, comme payer des impôts sur des charges etc.

Vu les tarifs de certains "au mot", il y a vraiment de quoi se poser des questions... Cela encourage vraiment les gens à aller s'installer à l'étranger ou à y rester. Mais bon, les "60 - youpi" de Sara sont encourageants.

Quand je travaillais en France, je connaissais une dentiste qui m'avait dit qu'elle en avait marre et que le système était tel qu'elle n'était même pas contente de voir sa clientèle grossir car le surplus de travail s'accompagnait d'une perte de revenus nets, sa part d'impôt augmentant...

JL

[Edited at 2004-10-15 05:27]


Direct link Reply with quote
 
xxxsarahl
Local time: 14:04
English to French
+ ...
Je te laisse le découvrir ! Oct 14, 2004

Je préfère éviter les pronostics, alors je t'encourage à faire tes comptes tous les ans.
Personnellement, j'ai quitté la France après 7 ans d'activité libérale (interprète de conférence, pas traductrice) et je n'y retournerai pas. Les impôts et charges ne sont pas la seule raison de mon départ, mais je dois dire que je respire.
Alors rendez-vous dans un an, tu nous diras ton verdict.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 23:04
Member (2003)
German to French
Petit bilan des 2 ans Oct 15, 2004

Je rejoins tout à fait les propos de Sara et de Marie-Céline pour préconiser la prudence et la prévoyance.
Personnellement, voilà deux ans et deux mois que j'ai démarré, après avoir bénéficié de l'ACCRE (exonération des charges sociales pendant un an).
Autant dire que pendant ces deux ans, j'ai "margé" à environ 70 %, ce qui est énorme. Puisque la première année je n'ai quasiment rien eu à payer et que la deuxième année est sur une base forfaitaire assez réduite. Je viens donc de m'alléger de 7000 euros d'impôts sur le revenu et commence à recevoir les rattrapages de charges, qui vont évidemment être très salés. 2000 euros pour la maladie en septembre, j'attends l'URSSAF pour le 15 novembre et le premier rattrapage pour la retraite arrive en février (c'est le plus important d'après tout ce que j'ai pu lire). La troisième année (mon comptable me l'avait bien dit) s'avère cruciale pour la plupart des entreprises (pas seulement dans notre secteur), dont beaucoup mettent la clé sous la porte et revendent leurs voitures flambant neuves et leurs appartements sur la côte pour pouvoir rembourser URSSAF et compagnie, ayant confondu chiffre d'affaires et bénéfice.
Personnellement, je pense que le minimum est de raisonner impérativement en recettes HT pour ne pas se laisser piéger : on encaisse plus que ce qui nous appartient, il faut penser à garder au moins le montant de la TVA encaissée sur son compte (ou sur un compte rémunéré comme je le fais depuis deux ans). On peut tout à fait se "priver" un peu pendant deux ans (et encore, sans trop serrer la ceinture).
Je me suis donc constitué un petit "matelas" (comme le dit justement Marie-Céline) d'environ 40000 euros qui devrait pouvoir suffire en cas de coup dur (une baisse du volume de travail et les rattrapages de charges de l'année précédente à payer, ou autres bonnes surprises).
Pour information, le fisc considère que nous margeons à près de 70 % (c'est à peu près le pourcentage pris en compte pour ceux qui sont en micro, je crois qu'il a été révisé à la légère baisse il y a peu). Je pense que c'est carrément exagéré. Les statistiques de mon AGA indiquent en moyenne un bénéfice d'environ 55 % pour les traducteurs qui y sont affiliés. Reste à savoir si c'est représentatif.
J'attends donc avec impatience moi aussi

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

Helene Diu  Identity Verified
France
Local time: 23:04
Member (2004)
English to French
TOPIC STARTER
Ne pas oublier de faire ses provisions... Oct 15, 2004

...C'est ce que je retiens de toutes vos contributions ! Ce qui me rassure c'est que je fais un peu comme vous tous en considérant depuis le début environ 50 % du CA comme revenu net avant impôts, mais les chiffres de régularisation de la troisième année donnés par Sylvain font très peur !

Encore merci à tous de briser le tabou des chiffres et d'indiquer toutes ces données vraiment instructives. Je suis écoeurée par le paiement d'impôts sur les charges qui m'ôte soudainement l'envie de chanter la marseillaise (ce n'est pas que ça me prenne tous les matins non plus) et d'entonner plutôt le "rap des Raptous".

Habitant à 25 km de la frontières espagnole la tentation est forte de passer les Pyrénées, je ferai peut-être le saut l'année de la régularisation ! Ce qui me laisse deux ans pour rafraîchir mon espagnol sérieusement défraîchi (mais il paraît que ça revient très vite après un petit verre de Rioja).

Bonne journée à tous
LND


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 23:04
French to English
Ce qui est encore + chouette... Oct 18, 2004

...avec le petit forfait de début d'activité est qu'on finit avec un bénéfice net et donc un revenu imposable énorme la 1ere année...basé sur des fonds qui, en principe, ne nous appartiennent pas car ils représentent les charges qu'on va payer plus tard au moment de la régularisation...le résultat pour mon ménage était une note assez salée pour l'impôt sur le revenu car ce montant nous a mis dans une tranche bcp plus élevée, ce qui ne se rattrape même pas car logiquement le CA augmente les 2eme et 3eme années quand on paye les régularisations de cotisations...

Snif!


Direct link Reply with quote
 

Sara Freitas
France
Local time: 23:04
French to English
Oui, mais il n'y a qu'en France où on a les 35 heures et 5 semaines de congés par an... Oct 18, 2004

sarahl wrote:

j'ai quitté la France après 7 ans d'activité libérale (interprète de conférence, pas traductrice) et je n'y retournerai pas. Les impôts et charges ne sont pas la seule raison de mon départ, mais je dois dire que je respire.


C'est vrai que au bout d'un moment les charges sont difficile à supporter...

Mais du bon côté, j'aligne mon planning avec celui de mon mari, qui est salarié, ce qui veut dire 5 semaines de congés plus 21 RTT par an...cela fait 15 ans que je travaille (aux Etats-Unis, puis en Turquie) et je dois dire que je n'ai jamais travaillé si peu depuis que je vis en France

J'essaie de profiter de tout ce temps libre et au moment des charges j'essaie de penser aux prestations qu'on recoit "en echange"...exemple...un récent séjour de 4 nuits à la clinique qui m'a coûté que 46 euros (pour le cable et le téléphone dans la chambre)...

Il faut faire le maximum pour rester optimiste dans un contexte parfois difficile...On ne sait jamais, peut-être que d'ici quelques années je ferai mes valises à mon tour...

Sara


Direct link Reply with quote
 
Man Cunian
Local time: 22:04
English to French
+ ...
eclaicir les frais d'exploitation Nov 4, 2004

Je lis ce fil avec consternation, qu'est-ce que c'est que ttes ces charges en France (je vis en GB) ? Y'a combien de mentions ds la categories 'charges' ou 'ponctions' (whatever) sur vos fiches de paie de 'self-employed' ? Je connais tres peu le systeme francais pour ceux a leur compte, c'est vraiment si contraignant ou cela l'est mais juste au depart qd on debute ?
Comment est-ce ailleurs ? (USA, Espagne, etc.) Merci d'eclairer ma lanterne


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 23:04
English to French
+ ...
Les charges sociales en France Nov 8, 2004

Man Cunian wrote:

Je lis ce fil avec consternation, qu'est-ce que c'est que ttes ces charges en France (je vis en GB) ? Y'a combien de mentions ds la categories 'charges' ou 'ponctions' (whatever) sur vos fiches de paie de 'self-employed' ? Merci d'eclairer ma lanterne


Bonjour !
Grosso modo, voici comment ça se passe en France :
- pour commencer, il y a la TVA, mais là je pense pas de problème de compréhension. Quand on est assujetti, on facture 19,6% de TVA qu'on reverse à l'état après avoir déduit la TVA qu'on a soi-même payé sur ses dépenses.
- il y a les "charges sociales obligatoires" qui sont collectées par trois caisses, dans le désordre et à peu près :
1) l'assurance maladie - cotisation de 6,5% du revenu imposable
Ca donne droit au remboursement des frais médicaux, comme pour les salariés, mais il n'y a pas d'indemnités d'arrêt de travail (sauf pour le congé maternité).

2) les allocations familiales et la CSG-CRDS - environ 15% des revenus. Le calcul est compliqué, il y a une partie déductible des revenus et une autre non, calculées sur un pourcentage des revenus imposables... enfin bref c'est le bazar Ca donne droit... à quoi, au fait? Au droit de travailler peut-être... Plus sérieusement, aux allocations familiales et autres versées par la C.A.F., je pense !

3) la retraite - le régime vient de changer, avant c'était un forfait (assez élevé) + un petit pourcentage des revenus, maintenant c'est intégralement au pourcentage, soit 9%. Il y a en plus un régime complémentaire obligatoire, avec un montant fixe en fonction de la tranche de revenus. Tout ça donne le droit d'espérer toucher une retraite le jour où on s'arrêtera de travailler !

Ca c'est la base, ça fait environ 30% des revenus imposables.
Après, il y a des charges facultatives mais qui peuvent être intéressantes :
- prévoyance : cotisation pour avoir des indemnités en cas d'arrêt de travail
- retraite complémentaire : pour augmenter un peu le régime obligatoire
- assurance-vie...

Ces dépenses sont déductibles des recettes pour le calcul des revenus imposables, mais sont réintégrées pour le calcul des charges sociales obligatoires !!!

- et après, il y a les taxes diverses et variées dont notre pays semble avoir le secret : taxe professionnelle, taxe d'habitation, taxe foncière pour les locaux... Bref, le rap des rapetous dans toute sa splendeur !

Voilà, j'espère que ce résumé est assez clair !
Cela dit, moi aussi, je serais curieuse de savoir comment ça fonctionne dans les autres pays...
Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Revenu net avant impôts : quel pourcentage du CA ?

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search