Pages in topic:   [1 2] >
Je me lance... ou pas ?
Thread poster: *Marionnette*

*Marionnette*
Canada
Local time: 21:02
English to French
+ ...
Jun 11, 2014

Bonjour

Je suis traductrice de formation (diplôme obtenu en 2003) et salariée de la profession depuis 2007, d'abord dans les jeux vidéo et maintenant dans la vente en ligne et je pense de plus en plus à me lancer comme freelance histoire de pouvoir mieux gérer mon temps avec désormais 2 enfantsicon_wink.gif

Evidemment le statut d'auto-entrepreneur est tentant pour commencer mais il me semble avoir ses limites avec les 32 000 euro et quelques de CA par an... non ? Etes-vous nombreux à être sous ce régime ici par exemple ou est-ce peu finalement (façon de parler car ça doit revenir à quelque chose comme 2000 euro net par mois si j'ai bien compris)

J'ai pas trop mal cerné ce statut mais les autres par contre, c'est encore un peu le flou... avez-vous des infos, des liens sur les autres statuts que l'on peut adopter comme freelance ? J'ai lu des histories d'EIRL mais à part ça...

Je me demande aussi, si on passe à un statut permettant de faire un CA de plus de 32 000 euro, combien il faut garder sous le coude pour les diverses charges et impôts ? (tout compris), genre 50% ?

Merciicon_smile.gif


 

Kay Denney  Identity Verified
France
Local time: 03:02
Member (Apr 2018)
French to English
lancez-vous! Jun 12, 2014

Le statut auto-entrepreneur est parfait pour débuter, après quand on atteint le seuil, on passe à un autre régime, avec l'Urssaf, portage salarial ou autre.

Il faut un certains temps pour y arriver, en attendant de constituer un clientèle.


 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 02:02
Member (2007)
English
+ ...
Vous êtes en France ? Jun 12, 2014

*Marionnette* wrote:
Evidemment le statut d'auto-entrepreneur est tentant pour commencer

Selon votre profil vous habitez Luxembourg. Si c'est le cas, inutile de parler de statuts et régimes français. Il vous faut monter une affaire luxembourgeoise.

[Edited at 2014-06-12 10:28 GMT]


 

Manuela Ribecai  Identity Verified
Italy
Local time: 03:02
English to French
+ ...
Se lancer, oui, mais... Jun 12, 2014

Pas dans n'importe quelles conditions.

Puisque tu as un travail, il me semble judicieux de le conserver le temps de te constituer une clientèle. Se lancer prend du temps et c'est important de pouvoir continuer à compter sur un revenu fixe.

Il existe des statuts d'indépendant après journée. Je pense que ce serait vraiment une solution à creuser.

Très cordialement,

Manuela


 

*Marionnette*
Canada
Local time: 21:02
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Je prévois d'aller en France Jun 12, 2014

D'où ma question en faiticon_wink.gif

Et en fait j'aurais la possibilité de continuer en freelance pour mon employeur actuel donc je me dis que ça serait justement un bon tremplin pour se lancer !


 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 02:02
Member (2007)
English
+ ...
Merci pour la précision Jun 13, 2014

Alors, l'AE est vraiment conçu pour monter une affaire, avec peu de revenus les premiers mois voire les premières années. C'est hyper-simple, et vous payez un pourcentage fixe et connu, et immédiat, en contributions et impôts. Rien ne vous empêche de choisir un autre statut plus tard (en fait c'est obligatoire si vous gagner trop - quel inconvénienticon_wink.gif). Il faut demander et garder toute documentation de vos achats pendant l'année: inutile si vous restez en AE mais d'un valeur réel si vous changez.

Ne comptez pas travailler presque plein temps pour votre ancien employeur. C'est illégal en France car vu comme un abus; probablement sans suite si "l'employeur" est à l'étranger, mais pas un bon début pour vos relations avec URSSAF.

Il faut trouver un clientèle solide, au moins 4-5 clients réguliers plus bon nombre d'occasionnels, et cela prend du temps. Vous devriez passer un bon tiers de chaque journée dans le marketing au début, d'où un CA assez bas.


 

*Marionnette*
Canada
Local time: 21:02
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci pour ces réponses Jun 13, 2014

En effet mon premier contact serait à l'étranger mais clairement pas suffisant pour gagner à peu près correctement ma vie donc il faudrait au moins que j'en ai un 2e rapidement mais bon disons que ça permet de moins stresser au démarrage je pense !

 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 03:02
German to French
ACCRE etc. Jun 14, 2014

Ne pas oublier de demander les réductions de charges de la première ou des trois premières années selon le cas.
C'est à demander en même temps que la déclaration de création d'entreprise, ou dans un délai assez court après.


 

*Marionnette*
Canada
Local time: 21:02
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Mais du coup... Jun 15, 2014

Sheila Wilson wrote:

Alors, l'AE est vraiment conçu pour monter une affaire, avec peu de revenus les premiers mois voire les premières années. C'est hyper-simple, et vous payez un pourcentage fixe et connu, et immédiat, en contributions et impôts. Rien ne vous empêche de choisir un autre statut plus tard (en fait c'est obligatoire si vous gagner trop - quel inconvénienticon_wink.gif). Il faut demander et garder toute documentation de vos achats pendant l'année: inutile si vous restez en AE mais d'un valeur réel si vous changez.


Justement le "gagner trop" m'interpelle car en effet on change de statut mais du coup il y a beaucoup plus de prélèvements etc. donc il faut gagner vraiment beaucoup plus pour dégager un revenu mensuel plus confortable qu'en AE non ? Mettons 60 000 euro de CA annuel non ??


 

Jean-Christophe Vieillard
Local time: 03:02
German to French
attention aux réductions de charge ! Jun 15, 2014

Ne pas cotiser à la caisse de retraite n'est pas forcément un avantage : vous ne cotisez pas, vous n'avez pas de points de retraite !

 

laurgi  Identity Verified
Local time: 03:02
German to French
prélèvement libératoire Jun 15, 2014

Pas forcément un avantage, tout dépend des revenus globaux de votre foyer fiscal (revenu imposable, nombre de parts - entre autres selon nombre d'enfants - réductions/crédits d'impôts éventuels...) etc. + impossibilité de déduire le moindre frais professionnel en régime AE.

 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 02:02
Member (2007)
English
+ ...
Il n'y a pas beaucoup de différence Jun 15, 2014

*Marionnette* wrote:

Sheila Wilson wrote:

Alors, l'AE est vraiment conçu pour monter une affaire, avec peu de revenus les premiers mois voire les premières années. C'est hyper-simple, et vous payez un pourcentage fixe et connu, et immédiat, en contributions et impôts. Rien ne vous empêche de choisir un autre statut plus tard (en fait c'est obligatoire si vous gagner trop - quel inconvénienticon_wink.gif). Il faut demander et garder toute documentation de vos achats pendant l'année: inutile si vous restez en AE mais d'un valeur réel si vous changez.


Justement le "gagner trop" m'interpelle car en effet on change de statut mais du coup il y a beaucoup plus de prélèvements etc. donc il faut gagner vraiment beaucoup plus pour dégager un revenu mensuel plus confortable qu'en AE non ? Mettons 60 000 euro de CA annuel non ??


Je ne connais pas les SARL, EIRL etc. Si vous êtes en profession libérale "normale" (donc TVA, imposition sur revenu moins dépenses, sans limite) dont le nom je ne rappelle plus, vous ne payerez pas beaucoup plus. Le 18.?% de contributions est sur chaque centime gagné, payé dans les 3 mois qui suivent. Les contributions si vous n'est pas en AE sont plus haut comme pourcentage, mais ce n'est pas sur toutes vos revenus, c'est sur le revenu net (donc vous pouvez déduire toutes vos dépenses avant de cotiser. Et vous ne payez rien que beaucoup plus tard (qui pourrait être un convénient ou un inconvénient selon la situation).

Il y a un site web avec un tableau de comparaison quelque part. Désolée mais j'ai tout supprimé de mon ordi quand j'ai quitté la France.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 03:02
Member (2007)
German to French
+ ...
AE/réel Jun 15, 2014

*Marionnette* wrote:

Justement le "gagner trop" m'interpelle car en effet on change de statut mais du coup il y a beaucoup plus de prélèvements etc.
Non. Proportionnellement, le régime AE coûte plus cher, surtout qu'on ne peut déduire aucune charge. Mais il offre l'avantage d'être plus simple et de ne pas fonctionner sur provision/régularisation, mais sur le CA réel. C'est pour ça qu'il est bien adapté pour débuter.

*Marionnette* wrote:

donc il faut gagner vraiment beaucoup plus pour dégager un revenu mensuel plus confortable qu'en AE non ? Mettons 60 000 euro de CA annuel non ??
Si c'était le cas, personne ne serait au réel, ma chère. Or, la plupart d'entre nous y sommes tout de même ! Et il y a même des gens qui ont un CA inférieur à 32000 euros et qui restent au réel par intérêt financier, donc à méditer.

De nos jours, à moins d'être sûr à 200% d'avoir d'emblée un CA très supérieur à 32000 euros et/ou d'avoir de très grosses charges et investissements à faire au démarrage (rare dans notre métier, mais ça peut arriver), il est clair que l'AE est le statut adapté pour démarrer son activité. Après, en sortir est toujours une bonne nouvelle. La seule chose que je peux te conseiller, c'est, lorsque tu vois que la hausse de ton CA va te pousser à en sortir, d'AN-TI-CI-PER. Si possible un an à l'avance, ou au moins six mois. Car attendre d'être au pied du mur pour s'en soucier peut entraîner des complications comptables, notamment au niveau de l'adhésion à une AGA et de la TVA.


 

*Marionnette*
Canada
Local time: 21:02
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Héhé oui ! Jun 15, 2014

Sophie Dzhygir wrote:

*Marionnette* wrote:

Justement le "gagner trop" m'interpelle car en effet on change de statut mais du coup il y a beaucoup plus de prélèvements etc.
Non. Proportionnellement, le régime AE coûte plus cher, surtout qu'on ne peut déduire aucune charge. Mais il offre l'avantage d'être plus simple et de ne pas fonctionner sur provision/régularisation, mais sur le CA réel. C'est pour ça qu'il est bien adapté pour débuter.

*Marionnette* wrote:

donc il faut gagner vraiment beaucoup plus pour dégager un revenu mensuel plus confortable qu'en AE non ? Mettons 60 000 euro de CA annuel non ??
Si c'était le cas, personne ne serait au réel, ma chère. Or, la plupart d'entre nous y sommes tout de même ! Et il y a même des gens qui ont un CA inférieur à 32000 euros et qui restent au réel par intérêt financier, donc à méditer.

De nos jours, à moins d'être sûr à 200% d'avoir d'emblée un CA très supérieur à 32000 euros et/ou d'avoir de très grosses charges et investissements à faire au démarrage (rare dans notre métier, mais ça peut arriver), il est clair que l'AE est le statut adapté pour démarrer son activité. Après, en sortir est toujours une bonne nouvelle. La seule chose que je peux te conseiller, c'est, lorsque tu vois que la hausse de ton CA va te pousser à en sortir, d'AN-TI-CI-PER. Si possible un an à l'avance, ou au moins six mois. Car attendre d'être au pied du mur pour s'en soucier peut entraîner des complications comptables, notamment au niveau de l'adhésion à une AGA et de la TVA.

Merci pour ces précisions très utiles ! Vraiment pas évident de démêler tout ça quand on se pose la question de se lancer sans y perdre trop de plumes !


 

Nenna
Local time: 03:02
German to French
+ ...
Simulation? Jun 18, 2014

Je suis AE et je me pose aussi la question de savoir si c'est rentable de passer au régime réel: certains d'entre-vous connaîtraient-ils un ou des outils de simlulation (et éventuellement de comparaison des différents statuts), en tenant compte du CA, mais aussi des charges déductibles telles que celles liées au logement/bureau, assurance, matériel, expert comptable, adhésion AGA, (j'en oublie?)...?
J'avais trouvé celui-là, mais il me semble qu'il manque des éléments dans certains statuts: http://www.experts-comptables.fr/csoec/Focus-bases-documentaires/Auto-Entrepreneur/Simulateur-Auto-Entrepreneur-version-entreprise
Merci d'avance!

[Bearbeitet am 2014-06-18 17:20 GMT]


 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Je me lance... ou pas ?

Advanced search






BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »
memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search