Y a-t-il des auto-entrepreneurs traducteurs parmi vous ?
Thread poster: Adrien87

Adrien87
France
Aug 8, 2014

Bonjour à tous,

Je cherche à en savoir plus sur le travail de traducteur en auto-entrepreneur, en particulier sur le chiffre d'affaires. Je suis fraîchement diplômé d'un master spécialisé en traduction et j'aimerais savoir à quel chiffre d'affaires on peut s'attendre lorsqu'on débute en tant que traducteur indépendant en auto-entrepreneur.

Cet article apporte quelques éclairages, mais il me faudrait des conseils plus concrets pour me faire une idée sur le statut d'auto-entrepreneur
https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/traducteur/

Merci par avance


 

MurielG
France
Local time: 16:22
English to French
Tout dépend ! Aug 8, 2014

Bonjour,

Bienvenue dans le monde de la traduction alorsicon_smile.gif
Je suis auto-entrepreneuse depuis deux ans, j'avais commencé alors que j'étais encore étudiante. Je suis pour l'instant sous le régime fiscal micro-entreprise, ce qui limite mon chiffre d'affaire à 20 000€, je crois.
Pour la question à quel chiffre d'affaire s'attendre, c'est très difficile de répondre... As-tu déjà des contacts, des clients potentiels ? Car je ne vais pas te mentir, se créer une clientèle c'est la croix et la bannière. Quelles sont tes spécialités, si tu en as ?
En tout cas, pour se renseigner sur le statut, tu peux aller à la Chambre du Commerce de ta région, ils ont les renseignements qu'il te faut et organisent souvent des mini-formations à ce statut.
Sache aussi que même indépendant, ça ne t'empêchera pas de travailler pour des agences, qui finalement travaillent surtout avec des indépendants. Je pense que la grande majorité des traducteurs sont en fait des indépendants, c'est le métier qui veut ça.
En tout cas, bon courage !


 

Loise
France
Local time: 16:22
French to Chinese
+ ...
On peut s'attendre à un CA annuel de 20 000-30 000 euros Aug 8, 2014

Bonjour Adrien,

Je pense qu'une fois s’installer entant que traducteur indépendant, on peut avoir un CA annuel entre 20 000 euros et un peu plus de 30 000 euros, avec la première année un peu (ou beaucoup) moins. Et puis quelques années plus tard, quand on a des clients très réguliers, il n'est pas difficile d'avoir un CA annuel au-delà de 30 000 euros. Et à partir de ce moment-là, il sera temps de passer au régime réel.


 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 16:22
Member (2010)
English to French
auto-entrepreneur Aug 8, 2014

bonjour Adrien

de nombreux posts dans ces forums de traducteurs débutants comme vous montrent qu'il faut 3 à 5 ans pour pouvoir vivre à peu près correctement du métier (peut-être un peu moins pour ceux qui vivent encore chez papa-maman). Ceci est indépendant du statut.

Auto-entrepreneur

on ne déclare que les factures encaissées.

si on n'a pas de factures encaissées pour un trimestre donné, on déclare 0.

attention: la documentation sur l'AE pourrait vous laisser croire que vous payez les impôts dans le prélèvement trimestriel de l'URSSAF; c'est tout à fait faux, ces sommes gagnées en tant qu'AE seront également prises en compte pour votre imposition sur le revenu du foyer.

Pour élargir votre clientèle, vous remarquerez que les méthodes marketing des traducteurs qui ont le français pour langue source, qui ont la plupart de leurs clients en France, tout à côté d'eux vont travailler avec les chambres de commerce en France, faire de la pub dans les pages jaunes etc; ceci ne s'adapte pas aux traducteurs qui traduisent vers le Français et dont les clients sont souvent dispersés dans le monde entier.

Bonne chance

Madeleine

PS: peut-être regarder le forum "getting established"
http://www.proz.com/forum/getting_established-15.html






[Edited at 2014-08-08 10:06 GMT]

[Edited at 2014-08-08 15:44 GMT]

[Edited at 2014-08-08 15:56 GMT]


 

Alexandre Chetrite
France
Local time: 16:22
English to French
Impositon sur revenus du foyer Aug 8, 2014

Madeleine,

Pouvez-vous en dire plus sur :

"attention: la documentation sur l'AE pourrait vous laisser croire que vous payez les impôts dans le prélèvement trimestriel de l'URSSAF; c'est tout à fait faux, ces sommes gagnées en tant qu'AE seront également prises en compte pour votre imposition sur le revenu du foyer." ?

Cela est intéressant.



Des AE peuvent-ils commenter sur leurs expériences avec le paiement de la CFE (Cotisation Foncière de l'Entreprise) également?




[Edited at 2014-08-08 15:32 GMT]


 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 16:22
Member (2014)
French to German
+ ...
Première année: 10 000 à 15 000 € Aug 8, 2014

J'en connais pas mal qui la première année se sont fait entre 10 000 et 15 000 € et à partir de la 4e année entre 30 000 et 35 000 €...

Par contre tout dépend bien sûr de ton réseau, de tes spécialités... On ne peut donc certainement pas généraliser...


 

M-G  Identity Verified
France
Local time: 16:22
Member (2009)
German to French
+ ...
Paire(s) de langues Aug 8, 2014

La facilité ou non à se constituer une clientèle stable dépend aussi de la ou des langues sources.
L'anglais comme langue source est certes très demandé, mais c'est aussi dans cette combinaison qu'il y a le plus de concurrence.

Personnellement, je ne travaille que de l'allemand vers le français et il m'a fallu environ un an et demi pour atteindre en quelque sorte ma vitesse de croisière (au-delà du plafond pour l'AE). Aujourd'hui, il m'arrive même de devoir refuser des demandes !

[Bearbeitet am 2014-08-09 20:41 GMT]


 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 16:22
Member (2010)
English to French
AE.. @alexandre Aug 10, 2014

bonjour,

oui, notre cotisation AE à l'URSSAF est ventilée sur retraite, sécu, impôts, formation.

remarque: il n'y a pas de cotisation pour le chômage. Celui qui arrête se retrouve sans rien.

Comme les impôts ci-dessus ne sont pas précisés, de nombreux futurs AE peuvent croire qu'ils n'auront pas de supplément dans leur impôt sur le revenu de leur foyer fiscal lié aux revenus AE. Et bien c'est faux, ils seront taxés au centime près sur la base de leurs déclarations URSSAF.

Pour la taxe foncière des entreprises je ne sais pas. Je travaille dans un petit bureau dans mon appartement.

Il est peut-être préférable de lancer une nouvelle discussion sur ce sujet car différent, mais toujours commencer par s'enquérir des éventuelles discussions précédentes sur ce forum.

De toute façon il est conseillé de lire des infos non gouvernementales* en plus du site officiel lautoentrepreneur car le statut AE bouge sans arrêt. *Je pensais au site de la FEDAE, www.fedae.fr.

Bonne soirée! Madeleine


 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 16:22
English to French
+ ...
impôts et cotisation sociales Aug 11, 2014

Il ne faut pas confondre les cotisations sociales ("URSSAF" , en fait maladie, vieillesse, allocations familiales) et les impôts.

Dans le cas d'un emploi salarié, c'est l'employeur qui déclare et prélève les cotisations sociales dites "patronales" et "salariales" pour le compte de l'employé. Il y a en plus une cotisation d'assurance chômage.
Dans le cas d'un entrepreneur, autoE ou pas, c'est l'entrepreneur lui-même qui déclare et paie ses propres cotisations sociales intégralement. Il n'y a pas d’assurance-vie chômage.

Dans tous les cas, l'entrepreneur individuel ne paie pas d'impôt sur les sociétés . Le revenu de la personne - salaire net de l'employé / CA de l'AE / bénéfice de l'entrepreneur en BNC classique - est ajouté aux revenus du foyer fiscal pour calculer l'impôt sur le revenu, en tenant compte des déductions et autres cas spécifiques à chaque situation.

Dans le cas particulier de l'AE il est possible - sous certaines conditions de faibles revenus du foyer - de déclarer et payer l'impôt directement en même temps que le reste, c'est le principe du prélèvement libératoire de l'impôt. Ca n'a d'intérêt que si le foyer fiscal est effectivement imposable : dans le cas contraire, mieux vaut ne rien payer à ce stade et faire sa déclaration de revenu annuelle uniquement.

C'est pourquoi il est impossible de répondre à la question "combien un AE paie-t-il d'impôt" car cela dépend de sa situation personnelle: marié/pas marié, conjoint ayant des revenus importants ou pas, nombre d'enfants etc.

La taxe foncière des entreprises (CFE, ancienne taxe professionnelle) est une taxe locale qui varie en fonction de la commune d'exercice. L'AE est exonéré en début d'exercice (3 ans je crois, à vérifier sur le portail officiel). Le calcul se fait sur la surface occupée et le CA au-dessus d'un certain seuil rarement atteint par un indépendant ; dans la pratique un AE paie le minimum prévu, de même qu'un EI en BNC.

Concernant l'information : le portail http://www.lautoentrepreneur.fr/ et le site de l'APCE http://www.apce.com/ sont des sites officiels sûrs et à jour. Les chambres de commerce sont plus ou moins à jour et méconnaissent les professions libérales. Les sites d'indépendants, les blogs, les forums sont de qualité très variables, de même que les portails des associations. Le statut ne change pas tant que ça, même si des rumeurs de suppression ou d'exigences légales nouvelles agitent régulièrement la presse et les associations.

[Edited at 2014-08-11 08:02 GMT]


 

Alexandre Chetrite
France
Local time: 16:22
English to French
Please contact me Madeleine Aug 11, 2014

Hi Madeleine,

I wish to contact you but I cannot since I am not a fully registered Proz.com member. I only have a free account.

Could you please contact me using Proz e-mail ?

I would like to meet with you in Paris around a drink to discuss several topics related to the translator activity if you are available.

I was thinking about end of August or early September.

Regards,


 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 16:22
German to French
. Aug 16, 2014

Alexandre Chetrite wrote:

Madeleine,

Pouvez-vous en dire plus sur :

"attention: la documentation sur l'AE pourrait vous laisser croire que vous payez les impôts dans le prélèvement trimestriel de l'URSSAF; c'est tout à fait faux, ces sommes gagnées en tant qu'AE seront également prises en compte pour votre imposition sur le revenu du foyer." ?

Cela est intéressant.


[Edited at 2014-08-08 15:32 GMT]



Plus précisément :

niveau côtés impôts sur le revenu, on peut choisir ce qu'ils appellent le "prélèvement libératoire" : on paye une somme tous les mois ou les trois mois, en fonction de notre chiffre d'affaire du mois ou des trois mois. Ce paiement vient EN PLUS de ce que l'urssaf prélève (et répartit ensuite entre les différents organismes).

On a parfois l'impression que le prélèvement libératoire est une obligation, mais en fait, il faut mieux voir en fonction de sa situation personnelle ce qui est le plus intéressant entre le prélèvement libératoire et le calcul de l'impôt sur le revenu normal en fin d'années. Il me semble (à vérifier) que l'on ne récupère pas les sommes versés. Donc, par exemple, pour moi, seule avec deux enfants, qui ne payait donc que très peu d'impôts ou pas du tout, le prélèvement libératoire n'avait aucun intérêt lorsque j'étais en AE.


 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 16:22
German to French
voir en fonction de sa situation Aug 16, 2014

Adrien87 wrote:

Bonjour à tous,

Je cherche à en savoir plus sur le travail de traducteur en auto-entrepreneur, en particulier sur le chiffre d'affaires. Je suis fraîchement diplômé d'un master spécialisé en traduction et j'aimerais savoir à quel chiffre d'affaires on peut s'attendre lorsqu'on débute en tant que traducteur indépendant en auto-entrepreneur.

Cet article apporte quelques éclairages, mais il me faudrait des conseils plus concrets pour me faire une idée sur le statut d'auto-entrepreneur
https://www.portail-autoentrepreneur.fr/actualites/traducteur/

Merci par avance


Que tu sois en AE ou pas ne change pas grand-chose à ton chiffre d'affaires futur (un peu, car l'AE peut donner une image un peu plus amateur ou débutant, donc repousser un peu certains clients directs au début, mais pas tous, loin s'en faut).
Tu dois choisir un statut juridique (entreprise individuelle ou société), social (micro-entreprise ou pas, etc.) et fiscal (TVA ou franchise). Tous les statuts ne sont pas compatibles entre eux, et tous n'ont pas les mêmes avantages et inconvénients. Tu peux aussi faire du portage salarial, certains traducteurs y trouvent un avantage (voir les discussions du forum sur le sujet (pour ma part, le moins d'intermédiaires il y a entre le client et moi, le mieux je me porte, donc ce n'est pas pour moi, mais parmi les avantages, il y a qu'on ne change pas de caisse de sécurité sociale)) .

Le portail que tu indiques n'est pas le bon portail. Le bon portail est lautoentrepreneur.fr. Cest le portail officiel. On cherche un peu et on tombe sur la documentation et le FAQ.

Pour moi, le choix était simplissime :
- autoentrepreneur : si je fais zéro chiffre d'affaires, je paye zéro charges urssaf, sécu et autres similaires.
- autre statut : si je fais zéro chiffre d'affaires, je paye, de mémoire, quelques chose comme 3000€ annuelles minimales de des charges.

J'ai directement pris AE.

Par contre, si j'avais eu un peu plus de temps et un peu plus d'habitude comptable, j'aurais éventuellement pris d'autres critères en compte :
- si je fais des investissements (ordi, logiciel, etc.) et que je fais zéro chiffre (ou presque), en AE, on me compte quand même un revenu : on compte que les charges de fonctionnement sont toujours de 34% de ce que j'ai encaissé. (Cela dit, au final, même la première année, j'ai fait le calcul et j'étais bien autour de 34% de charges de fonctionnement, dans mon cas, c'était 36%. Pas de quoi changer de statut, donc).
- si je suis en négatif à cause de mes investissements (ou de mes charges urssaf), comment cela est-il pris en compte ? Au niveau des impôts ? Aux autres niveaux ?
- j'arrivais à un équivalent des 34% sans avoir de mutuelle, d'assurance pro, de protection en cas d'invalidité, etc.
- si l'on soustraite beaucoup, en AE, on ne peut pas le retirer du chiffre d'affaires. L'Etat continue de considérer qu'on a touché pour nous-même tout ce qu'on a facturé, moins les charges forfaitaires de 34%, évidemment.

Pour ma part, étant donné que je ne savais pas du tout si j'allais avoir des clients ou non, que j'avais deux enfants à charge, que je sortais de congé parental et entrais dans le RSA, j'ai choisi AE et ai calé mes charges sur mes revenus : j'ai commencé petit, sur un netbook à 50€ et une version d'essai de memoQ et, avec mes petits bras et l'aide de plusieurs ici, j'ai petit à petit, deux ans et demi plus tard, un bon ordi, un bureau toujours pas terrible, un revenu à peu près correct (mais deux mois autour des élections complètement creux), un déménagement et un passage au réel pour pouvoir sous-traiter et déclarer une partie de mon loyer en loyer pro, etc.

Et je crois qu'on peut sortir du régime AE en cours d'année. A vérifier.

Donc il faut plutôt que tu réfléchisses à la façon dont tu vas trouver les clients, à la façon dont tu sais pouvoir travailler, à ce qu'il te faudra investir (matériel, cotisations, etc.), sur combien d'années, etc. et aux autres éléments de ta situation personnelle.


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Y a-t-il des auto-entrepreneurs traducteurs parmi vous ?

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
Déjà Vu X3
Try it, Love it

Find out why Déjà Vu is today the most flexible, customizable and user-friendly tool on the market. See the brand new features in action: *Completely redesigned user interface *Live Preview *Inline spell checking *Inline

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search