Pages in topic:   [1 2] >
Tarif de traduction pour un livre (fr - en)
Thread poster: priscillamalrau
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
Jan 5, 2015

Bonjour,

On me propose de traduire un livre (autobiographie + biographie) qui a été publié en 2012 (Ed. La Bruyère). Il fait 53000 mots ou 313 910 signes espaces compris. Je ne sais pas combien demander. Il me semble avoir compris que le tarif au mot ne s'applique pas pour les traductions littéraires. J'ai lu qu'il fallait déterminer le nombre de feuillets 25 x 60 ou bien si on utilise le comptage informatique par tranches de 1500 signes, qu'il fallait ajouter 15% à 30% (site de l'ATLF). Ils donnent, d'ailleurs, un tarif moyen brut 2014 du français vers une autre langue de 34 euros par tranche informatique de 1500 signes). Serait-ce à majorer de 15 à 30% comme ils ont dit ? Qu'en pensez-vous ?

J'explique que j'ai fait des traductions tout au long de ma vie en ayant une activité professionnelle autre. Je n'ai jamais vécu de traductions, mais j'aime en avoir de temps en temps.

Aussi, c'est l'auteur qui fait la demande, une dame assez âgée qui a écrit sur sa vie avec un noble étranger. Elle m'a demandée aussi si je ne pouvais pas l'aider à trouver un éditeur pour cette traduction (je n'en connais pas vraiment, étant installée en France depuis 1976).

Bon bref, je me casse la tête à essayer de faire un devis correct. Je ne sais pas quels sont ses moyens financiers. Aussi, le texte en français est assez mal écrit, avec des répétitions de vocabulaire, des sauts entre le passé simple, le passé composé et le présent, entre le récit à la première personne et à la troisième. L'impression est qu'il s'agit une vielle dame qui raconte sa vie tout simplement, d'une manière assez familière (ce qui peut être sympathique, par ailleurs).

Toute aide serait super bienvenue !


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 23:58
English to French
+ ...
Editeur d'abord Jan 5, 2015

Puisque ce livre a été publié en France il est vraisemblable que ce soit l'éditeur qui dispose des droits de traduction. En tout cas c'est à clarifier avant de commencer.

Avant de songer au tarif il faudrait assurer le montage du projet : normalement ce n'est pas l'auteur qui paye un traducteur, sauf dans le cas d'auto-édition. Il faut donc trouver d'abord un éditeur étranger intéressé (peut-être par l'intermédiaire de l'éditeur français ?) , pour cela vous pouvez envisager de traduire quelques pages, voire un chapitre, et de préparer un résumé, ceci aux frais de l'auteur. Mais ensuite ce sera plutôt l'éditeur qui signera un contrat de traduction.
Les tarifs publiés sur le site de l'ATLF sont issus d'une enquête réalisée auprès de traducteurs professionnels en France, ils ne sont qu'indicatifs et ne reflètent pas nécessairement ce qui se pratique en Grande-Bretagne ou aux États-Unis.


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
tarifs mentionnés réalistes ? Jan 5, 2015

Merci pour votre réponse.

Vous avez soulevé des questions auxquelles je n'avais pas pensé, comme les droits de traduction appartenant peut-être à l'éditeur français.
Il faudrait clarifier ça, c'est sûr.

J'habite Paris depuis 43 ans, et dans le cas où c'est l'auteur qui ferait l'auto-édition, ce sont les tarifs en France qui compteraient. Si un éditeur anglais ou américain est trouvé, c'est une autre paire de manches : il voudra peut-être son propre traducteur. Mais je pourrais comme vous avez suggéré, traduire quelques pages ou un chapitre etc... aux frais de l'auteur.

Cela dit, pensez-vous que les tarifs que j'ai mentionnés sont réalistes, au cas où l'auteur voudrait absolument traduire tout le livre par moi ?


Direct link Reply with quote
 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 23:58
French to German
+ ...
Plusieurs possibilités Jan 5, 2015

Il arrive aussi que ce sont les auteurs qui paient les traducteurs - surtout quand leurs maisons d'édition sont petites et ne veulent pas prendre de risque. J'en connais personnellement.

Il est vrai que quant à la traduction littéraire on pratique plutôt des prix par page, mais vous pouvez faire comme bon vous semble. Je me suis amusée l'année dernière à calculer un prix par pages (en m'étant renseigné des prix moyens) et ensuite de recalculer avec ce que j'aurais demandé par mot. En fait la différence était négligeable.

Pour un style pas trop difficile j'ai tendance à opter pour 0,08 € HT/mot source pour des livres.

Après vous pouvez bien sûr aussi proposer un forfait. C'est ce que je fais de plus en plus - aussi pour des projets autres.

Pourquoi cette dame a besoin d'une traduction? Souhaite-t-elle vendre ce livre? A-t-elle déjà un éditeur qui est prêt à l'imprimer aussi en une deuxième langue ou s'agira-t-il d'une auto-édition? Certaines personnes en font faire seulement pour faire plaisir aux amis ou à la famille par ex. Qui dispose des droits? Une simple traduction va-t-elle être suffisante?

En présumant que vous arrivez à traduire 2500 mots par jour vous allez être occupée pendant tout un mois à un temps complet pour la traduction seule. Après faudra calculer un certain temps pour la relecture. Il faudra donc que vous vous demandiez combien d'argent vous voulez gagner pour un projet qui va prendre 4 à 5 semaines.

Si jamais cette traduction se fait je n'oublierai pas non plus de demander un acompte de 30 % minimum. Parfois on a des surprises sinon - surtout avec des particuliers et de tout régler par écrit.



[Modifié le 2015-01-05 23:57 GMT]

[Modifié le 2015-01-05 23:59 GMT]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 23:58
English to French
+ ...
tarifs .... Jan 6, 2015

Les tarifs mentionnés par l'ATLF sont de "bons" tarifs, pour des traducteurs professionnels reconnus sur le marché, qui traduisent plutôt pour de grands éditeurs.
Ils ne concernent pas seulement les livres mais aussi la presse.

Il ne faut rien ajouter du tout au tarif par tranche informatique de 1500 signes.
Par contre il faut savoir qu'une page papier (25 lignes de 60 caractères) contient moins de mots en moyenne qu'une tranche informatique de 1500 signes : dans la première il y a forcément des lignes incomplètes (titre, fin de paragraphe, dialogues) et des lignes blanches. Sur un livre complet d'une vingtaine de chapitres ça peut représenter 15 à 30% du volume écrit suivant le style du livre. Alors que la tranche informatique de 1500 signes ne compte que les caractères frappés au clavier : les mots, la ponctuation et les espaces entre les mots, mais sans les lignes blanches.

Traditionnellement les éditeurs rémunéraient sur la base des pages papier. Avec la généralisation de l'informatique les traducteurs reçoivent les fichiers à traduire sous format électronique , mais il faut évidemment adopter la méthode de tarification à cette nouvelle situation.

Dans tous les cas rédigez un contrat (voir modèle sur le site de l'ATLF) et demandez une avance à la commande de l'ordre de 30%.


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
style - réécriture ? Jan 6, 2015

Andrea Halbritter wrote:
Il arrive aussi que ce sont les auteurs qui paient les traducteurs - surtout quand leurs maisons d'édition sont petites et ne veulent pas prendre de risque. J'en connais personnellement.

Il est vrai que quant à la traduction littéraire on pratique plutôt des prix par page, mais vous pouvez faire comme bon vous semble. Je me suis amusée l'année dernière à calculer un prix par pages (en m'étant renseigné des prix moyens) et ensuite de recalculer avec ce que j'aurais demandé par mot. En fait la différence était négligeable.

Pour un style pas trop difficile j'ai tendance à opter pour 0,08 € HT/mot source pour des livres.

Pour un style pas trop difficile j'ai tendance à opter pour 0,08 € HT/mot source pour des livres.

Après vous pouvez bien sûr aussi proposer un forfait. C'est ce que je fais de plus en plus - aussi pour des projets autres.

Pourquoi cette dame a besoin d'une traduction? Souhaite-t-elle vendre ce livre? A-t-elle déjà un éditeur qui est prêt à l'imprimer aussi en une deuxième langue ou s'agira-t-il d'une auto-édition? Certaines personnes en font faire seulement pour faire plaisir aux amis ou à la famille par ex. Qui dispose des droits? Une simple traduction va-t-elle être suffisante?

En présumant que vous arrivez à traduire 2500 mots par jour vous allez être occupée pendant tout un mois à un temps complet pour la traduction seule. Après faudra calculer un certain temps pour la relecture. Il faudra donc que vous vous demandiez combien d'argent vous voulez gagner pour un projet qui va prendre 4 à 5 semaines.

Si jamais cette traduction se fait je n'oublierai pas non plus de demander un acompte de 30 % minimum. Parfois on a des surprises sinon - surtout avec des particuliers et de tout régler par écrit.



[Modifié le 2015-01-05 23:57 GMT]

[Modifié le 2015-01-05 23:59 GMT]

Concernant le style, il pose le problème de réécriture pour homogénéiser le texte comme j'ai indiqué dans mon premier message au 3è paragraphe.

Je pense que cette dame a envie de toucher un public anglo-saxon. Mais elle n'a pas d'éditeur pour l'anglais. Je vais lui poser la question de savoir si elle envisage de faire une auto-édition (mais je ne crois pas).

Et merci pour le conseil des 30% d'acompte.


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
exonération de la tva pour moi ? et montant du TVA pour traductions ? Jan 6, 2015

Andrea Halbritter wrote:

Il arrive aussi que ce sont les auteurs qui paient les traducteurs - surtout quand leurs maisons d'édition sont petites et ne veulent pas prendre de risque. J'en connais personnellement.

Il est vrai que quant à la traduction littéraire on pratique plutôt des prix par page, mais vous pouvez faire comme bon vous semble. Je me suis amusée l'année dernière à calculer un prix par pages (en m'étant renseigné des prix moyens) et ensuite de recalculer avec ce que j'aurais demandé par mot. En fait la différence était négligeable.

Pour un style pas trop difficile j'ai tendance à opter pour 0,08 € HT/mot source pour des livres.

Après vous pouvez bien sûr aussi proposer un forfait. C'est ce que je fais de plus en plus - aussi pour des projets autres.

Pourquoi cette dame a besoin d'une traduction? Souhaite-t-elle vendre ce livre? A-t-elle déjà un éditeur qui est prêt à l'imprimer aussi en une deuxième langue ou s'agira-t-il d'une auto-édition? Certaines personnes en font faire seulement pour faire plaisir aux amis ou à la famille par ex. Qui dispose des droits? Une simple traduction va-t-elle être suffisante?

En présumant que vous arrivez à traduire 2500 mots par jour vous allez être occupée pendant tout un mois à un temps complet pour la traduction seule. Après faudra calculer un certain temps pour la relecture. Il faudra donc que vous vous demandiez combien d'argent vous voulez gagner pour un projet qui va prendre 4 à 5 semaines.

Si jamais cette traduction se fait je n'oublierai pas non plus de demander un acompte de 30 % minimum. Parfois on a des surprises sinon - surtout avec des particuliers et de tout régler par écrit.



[Modifié le 2015-01-05 23:57 GMT]

[Modifié le 2015-01-05 23:59 GMT]

Je pense être exonérée du TVA puisque mon CA ne dépassera pas 32 900. Concernant votre tarif à 0,08 € HT/mot source, quel TVA est applicable pour vous : 20%.


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
tarifs par tranche de 1500 signes ? Jan 6, 2015

nordiste wrote:

Les tarifs mentionnés par l'ATLF sont de "bons" tarifs, pour des traducteurs professionnels reconnus sur le marché, qui traduisent plutôt pour de grands éditeurs.
Ils ne concernent pas seulement les livres mais aussi la presse.

Il ne faut rien ajouter du tout au tarif par tranche informatique de 1500 signes.
Par contre il faut savoir qu'une page papier (25 lignes de 60 caractères) contient moins de mots en moyenne qu'une tranche informatique de 1500 signes : dans la première il y a forcément des lignes incomplètes (titre, fin de paragraphe, dialogues) et des lignes blanches. Sur un livre complet d'une vingtaine de chapitres ça peut représenter 15 à 30% du volume écrit suivant le style du livre. Alors que la tranche informatique de 1500 signes ne compte que les caractères frappés au clavier : les mots, la ponctuation et les espaces entre les mots, mais sans les lignes blanches.

Traditionnellement les éditeurs rémunéraient sur la base des pages papier. Avec la généralisation de l'informatique les traducteurs reçoivent les fichiers à traduire sous format électronique , mais il faut évidemment adopter la méthode de tarification à cette nouvelle situation.

Dans tous les cas rédigez un contrat (voir modèle sur le site de l'ATLF) et demandez une avance à la commande de l'ordre de 30%.

Voici ce que dit l'ATLF sur leur page "Rémunération des traducteurs littéraires 2014" :

"Tarifs moyens bruts observés pour le feuillet traditionnel traduit, de 25 lignes x 60 signes, espaces et blancs compris (sauf mention contraire).
En cas de rémunération basée sur un comptage informatique par tranche de 1500 signes, il convient, pour conserver un tarif équivalent au feuillet traditionnel, de majorer le nombre total de signes de 15 % à 30 % selon la nature des textes."

C'est pour ça que j'ai mentionné cette majoration. Vous avez l'air de dire que non et je vous comprends mais suis perplexe.
Ensuite le sondage AFLF donne différents tarifs selon les langues, dont :

"Français vers autre langue 34€ la tranche informatique de 1500 signes"


Direct link Reply with quote
 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 23:58
French to German
+ ...
20 % Jan 6, 2015

Moi je facture 20 % de TVA à des particuliers ainsi qu'à des sociétés en France, oui.

Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 23:58
English to French
+ ...
tarifs (bis) Jan 6, 2015

L'ATLF annonce : le tarif observé FR > langue étrangère est de 34 € par tranche informatique de 1500 signes.

Sous quelle forme allez-vous recevoir le texte ? Fichier électronique ?
Si vous connaissez déjà le nombre de signes vous pouvez appliquer ce tarif directement, il n'y a rien à corriger.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 23:58
Member (2007)
German to French
+ ...
Maison d'édition ??? Jan 6, 2015

N'oubliez pas que les Éditions La Bruyère (et Sémaphore) sont une maison qui publie à compte d'auteur.

Je regarderais de très près le contrat que votre aimable autobiographe a signé avec cet "éditeur" avant d'aller plus loin, afin d'éviter toute surprise ultérieure et avant de perdre éventuellement votre temps.

Très cordialement, avec tous mes vœux de réussite !



[Modifié le 2015-01-06 16:28 GMT]


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
Confirmation du tarif ? Jan 6, 2015

nordiste wrote:

L'ATLF annonce : le tarif observé FR > langue étrangère est de 34 € par tranche informatique de 1500 signes.

Sous quelle forme allez-vous recevoir le texte ? Fichier électronique ?
Si vous connaissez déjà le nombre de signes vous pouvez appliquer ce tarif directement, il n'y a rien à corriger.



Oui, j'ai déjà reçu le texte sous forme électronique. Je vais aussi avoir le livre.

Donc, vous pensez que ce tarif est correct ?


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
Bonne idée Jan 6, 2015

Adrien Esparron wrote:

N'oubliez pas que les Éditions La Bruyère (et Sémaphore) sont une maison qui publie à compte d'auteur.

Je regarderais de très près le contrat que votre aimable autobiographe a signé avec cet "éditeur" avant d'aller plus loin, afin d'éviter toute surprise ultérieure et avant de perdre éventuellement votre temps.

Très cordialement, avec tous mes vœux de réussite !



[Modifié le 2015-01-06 16:28 GMT]


Je ne connais que de nom cette maison d'édition. Je vais absolument poser la question, sinon demander de voir le contrat, sinon appeler La Bruyère pour être fixée. Vous avez raison qu'il ne faut pas m'avancer avant d'avoir une réponse à cette question.


Direct link Reply with quote
 
priscillamalrau
France
Local time: 23:58
TOPIC STARTER
je suis traductrice occasionnelle Jan 6, 2015

Andrea Halbritter wrote:

Moi je facture 20 % de TVA à des particuliers ainsi qu'à des sociétés en France, oui.


Je comprends, et c'est logique. Mais je ne suis que traductrice occasionnelle, et travaille en autoentrepreneur. Il me semble qu'il n'y a pas de TVA dans ce cas, mais je ne suis pas du tout sûre.


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 23:58
English to French
+ ...
Différence entre honoraires et droits d'auteur Jan 8, 2015

Bonjour Priscilla,
Attention, dans votre projet, il faut bien faire la différence entre honoraires et droits d'auteur.
Si vous traduisez directement pour l'auteur du livre, c'est un particulier et votre paiement sera constitués d'honoraires - ça rentre dans le champ de votre statut d'autoentrepreneur, le tarif sera donc HT puisque vous n'êtes pas assujettie à la TVA, mais vous aurez à payer les cotisations sociales habituelles sur des honoraires.

Si vous avez un contrat avec un éditeur, celui-ci vous paie en droits d'auteur. Cela ne rentre pas dans le champ de l'AE (voir le site agessa.org), les charges sociales ne sont pas les mêmes.
Avec un éditeur français, celui-ci doit s'occuper de régler les charges sociales dues sur le montant brut des DA et de vous payer le net.
Si c'est un éditeur étranger, il faudra déclarer à l'AGESSA le montant des DA perçus et payer les charges sociales correspondantes. Si vous n'avez jamais eu affaire à l'AGESSA, le plus simple est peut-être de facturer en honoraires, ce n'est pas interdit, l'essentiel étant pour l'État de récupérer ses charges sociales.

Pour ce qui est de la différence entre les tarifs au feuillet papier et à la tranche de signes informatiques, il existe un site très bien fait pour jongler entre les modes de rémunération, les tarif source vs cible etc. : http://www.les-outils-du-traducteur.net/convertisseur/index.php5

L'avertissement sur le site de l'ATLF est historique : lorsque les éditeurs ont commencé à utiliser le comptage informatique au lieu du nombre de feuillets, certains ont "oublié" de tenir compte de la différence entre les deux liée aux blancs (feuillets incomplets) et ont simplement appliqué le même tarif à la tranche de 1500 signes Word qu'au feuillet papier. L'invitation à majorer le nombre de signes (c'est pareil que d'augmenter les tarifs, mais ça donne probablement l'impression d'être moins douloureux pour les éditeurs...) concerne surtout les traducteurs qui avaient l'habitude de facturer au feuillet papier, pour éviter qu'ils se retrouvent sans s'en rendre compte à accepter une baisse de 15 ou 20% de leur rémunération.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Tarif de traduction pour un livre (fr - en)

Advanced search






SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search