conseils pour devenir traducteur
Thread poster: EMBO74
EMBO74
France
Jan 6, 2015

Bonjour à tous,

Je suis en pleine remise en question, et je souhaite opérer une reconversion professionnelle que j'entamerai cette année.
J'ai donc besoin de vos précieux et avisés conseils concernant ce beau métier qu'est la profession de traducteur.

Je suis française et juriste de formation. J'ai obtenu en 2005 un Master 2 professionnel en droit, et j'exerce depuis maintenant 05 ans la profession de juriste en France. Je souhaite me réorienter aujourd'hui, car le travail que j'effectue au quotidien ne me passionne pas vraiment et la vie est me semble-t-il trop courte pour se forcer à faire un métier qui ne nous fait pas vibrer...
Je reviens donc vers mes premières amours, soit les langues, et plus particulièrement la langue anglaise...
Je souhaitais étant plus jeune choisir la voie de la traduction mais la vie fait que l'on ne s'écoute pas toujours, et que l'on se dirige sur des chemins ne nous correspondant pas vraiment...d'où les études de droit.

Je veux donc me reconvertir dans la traduction de l'anglais vers le français, et plus spécifiquement essayer de combiner mon parcours juridique et la traduction.
Je me pose plein de questions pour mettre en place et réussir mon projet.

Je me permets donc de les poser ici, dans l'espoir que des traducteurs avertis puissent me guider.

J'ai déjà pris quelques renseignements.
J'ai bien compris que les postes salariés étaient rares, et qu'il faudra forcément passer par la case free lance. J'ai bien compris aussi qu'il n'est pas forcément demandé d'avoir un diplôme de traducteur.
Cependant, et bien qu'ayant un bon niveau en anglais, je n'ai pas fait d'études de langues, je n'utilise pas l'anglais dans mon poste actuel, et je n'ai bien sûr aucune formation en traduction.
J'envisage donc de me mettre à niveau concernant les connaissances linguistiques, et surtout je cherche une formation pour l'apprentissage des techniques de traduction. Tout ça à distance, puisque je suis salariée et maman.
En faisant mes recherches, j'ai découvert l'organisme CI3M, mais vu le coût de la formation, je m'interroge sur son utilité, sa pertinence, et sa plus-value sur un CV.
Que me conseillez-vous ? Est-ce que quelqu'un connaît cet organisme ? Et surtout que faut-il pour être un bon traducteur ?
Enfin, y-a-t-il du travail pour tout le monde concernant la traduction de l'anglais vers le français ?

En vous remerciant par avance,

Emilie


Direct link Reply with quote
 

socratisv
Greece
French to Greek
+ ...
Valoriser diplômes et expérience et mettre l'accent sur les langues de départ Jan 6, 2015

J'ai suivi un cursus en droit (Maîtrise, DEA, DES), effectué mon stage d'avocat et en même temps je me suis plongé dans la traduction sans avoir suivi un cursus dédié au métier du traducteur. Mes bagages sont la maîtrise des systémes juridiques (anglosaxon, grec, français, belge), mon expérience en recherche et en terminologie, mes capacités rédaxtionnelles, la réponse aux besoins de mon client et ma "fibre" linguistique (le cinquième élement:-)).
Mes langues de départ sont l'anglais (autodidacte) et le français (bac+5 en droit) et ma langue cible le grec (langue maternelle). Bilingue (faux, quasi), ou en tout cas ayant une maîtrise du français plus que parfaite, je traduis vers cette langue dans des cas très rares et à titre expectionel: je fais partie d'une équipe de traduction en>fr où on traduit des textes pour une ONG et j'y ai participé dans deux ou trois projets au cours de 5 ou 6 dernières années; je traduis également des textes surtoût juridiques du grec vers le français uniquement si le projet en question me passionne ou me rapporte un plus à mes compétences et pour des clients distingués. Dans tous les cas, j'assure une rélecture de mes traductions avant livraison et je reste sélectif, étant donné que ça me prend plus de temps pour assurer un travail de qualité.

De temps en temps je suis des formations à court terme en ligne qui présentent un intérêt pour ma profession: initiation à certains outils TAO (Trados, que j'utilise rarement, OmegaT), des séminaires spécialisés offers par des organismes divers (p. ex. organiser son temps, son bureau, traduction financière, etc) des cours de droit dispensés via Coursera (Common Law, EU Law) et en cette période je pense sérieusement préparer la certification d'anglais juridique de l'université de Cambridge à l'aide des cours en ligne.

Avant votre reconversion professionnelle il faut s'interroger sur le statut fiscal applicable en France, les charges, si votre employeur ou un autre organisme pourrait prendre en charge une formation qui vous serait utilie dans votre projet. Ceci serait le cas si par exemple dans le cadre de votre travail vous gérez des contrats en anglais.
Il faut également voir si vous pouvez travaiiler comme traductrice à temps partiel afin de commencer à constituer votre clientelle.
Également, s'interroger sur les textes à traduire: dans certains cas, les outils TAO sont inutiles (format papier, textes non répétitifs, etc) et se limitent à la constitution des glossaires.
Se préparer pour se vendre et mettre en valeur votre savoir-faire: préparer votre grille de tarifs (à revoir et à négocier réguliérement), votre marketing vis-àvis de votre clientelle cible, y ompris les pays-clients à exclure, votre plan de communication externe, votre plan de gestion de projet, vos conditions de prestation de service.

Il faut également savoir demander de l'aide et savoir dire non: demander de l'aide à des professionnels plus expérimentés pour résoudre vos questions via une forme de tutorat et dire non losqu'un projet dépasse vos capacités et vous ne pouvez pas gérer toute seule, sans l'aide d'un collègue.
Enfin, savoir qu'une partie de votre temps sera consacrée à des tâches annexes: facturation, recherche de clients (agences ou clients directs), formation continue, consitution des glossaires, organisation de votre bureau, etc.

Avant de vous lancer à temps partiel ou en plein temps, pensez au coût de votre investissement(en argent et en temps: achat d'ordinateur et de logiciels, frais annexes, formation(s), fiscalité, création de site web, y compris le contenu, afin de définir votre grille de tarifs par rapport au coût de vie.

J'espère que ces pensées en vrac vous aiderons à réaliser vorte projet ou vous donnerons des pistes de reflexion.


[Modifié le 2015-01-06 15:52 GMT]


Direct link Reply with quote
 
EMBO74
France
TOPIC STARTER
merci pour ces précieuses pistes de réflexion Jan 7, 2015

Merci d'avoir pris le temps de me répondre et surtout d'avoir soulevé des points auxquels je n'avais pas pensé !

J'ai encore pas mal de travail avant de pouvoir mettre en route ce projet, mais la motivation est là et vos précieux conseils me sont très utiles.

Je me posais également la question de préparer et passer l'ILEC. Je pense d'ailleurs que ce sera un de mes objectifs pour cette année. Savez-vous quelle plus-value cet examen peut réellement apporter ?
Je me dis qu'au vu de mon profil, détenir cette certification rassurerait mes futurs clients potentiels.

Exercez-vous en France ? Je m'interrogeais également sur l'assermentation par les Cours d'appel, pour devenir expert auprès des tribunaux. Avez-vous des infos sur ce sujet ?
Merci à vous et bonne continuation.


Direct link Reply with quote
 

Marjorie Gouzée
Belgium
Local time: 10:53
Member (2014)
English to French
+ ...
quelques articles adressés aux traducteurs débutants Jan 9, 2015

Bonjour !

Je vois que vous pensez vous lancer comme traductrice indépendante, je trouve ça super. Pour répondre à l'une de vos questions, je pense qu'il peut en effet être bon de se remettre à niveau en anglais si vous ne vous sentez pas tout à fait à l'aise, mais n'oubliez pas que ce qui compte le plus en traduction, c'est le niveau de la langue cible - dans votre cas, le français. Ensuite, je pense qu'il y a quand même pas mal de demande en traduction juridique, et le fait que vous ayez de l'expérience dans ce domaine vous aidera beaucoup.

Je me permets de partager avec vous quelques articles écrits par une jeune débutante (moi-même, indépendante depuis un peu plus d'un an) pour les débutants, j'espère qu'ils pourront vous aider et répondre à quelques unes de vos questions.

Voici le lien : https://www.facebook.com/pages/Mockingbirds-Translation/700332269993400?sk=notes

(Articles disponibles pour l'instant :

"Râler, c'est bon pour la santé."

"Traducteur indépendant, ou les joies de la compta"

"Aperçu du métier de traducteur indépendant : entre mythes et réalité"

"Jeunes traducteurs - comment trouver des clients ?"

"Devenir traducteur indépendant, bonne ou mauvaise idée ?")


Bon week-end !


Direct link Reply with quote
 
EMBO74
France
TOPIC STARTER
ouvrages à conseiller et parcours Jan 13, 2015

Merci Mockingbirds pour toutes ces informations ! Et surtout pour vos liens concernant les articles regorgeant de précieux conseils.

Je pense me lancer cette année, à temps partiel pour commencer, avez-vous des ouvrages sur l'art de la traduction à me conseiller ?
Et vous concernant, quel est votre parcours ? Votre activité semble être bien lancée maintenant !

Merci pour votre réponse, et n'hésitez pas si vous avez d'autres conseils à me transmettre !

Bonne semaine à vous


Direct link Reply with quote
 

Marjorie Gouzée
Belgium
Local time: 10:53
Member (2014)
English to French
+ ...
Parcours Mar 4, 2015

Pardon pour la réponse très tardive, je n'ai pas eu de notification et je ne savais donc pas que quelqu'un avait répondu, j'espère ne pas répondre trop tard...
Mon parcours : j'ai fait un bachelier et master de traduction à l'ISTI (Bruxelles), spécialisation littéraire. A partir de la 3e bac, j'ai commencé à faire de petites traductions sur le côté (il y avait quelques offres à notre école, des gens qui cherchaient des traducteurs pour de petits boulots) histoire d'avoir un petit CV et un peu d'expérience "professionnelle". Puis en octobre 2013 je me suis lancée pour de bon comme indépendante, avec les hauts (liberté, chouette boulot) et les bas (solitude, période de vide professionnel) que je décris dans mes articles
Pour les ouvrages, je n'en ai pas particulièrement à conseiller... Plutôt visiter les blogs des traducteurs d'aujourd'hui, peut-être de toute façon, je pense qu'on apprend plus avec la pratique qu'avec la théorie, en général (même si certaines théories sont très utiles en traduction, bien sûr).

Bonne chance!


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

conseils pour devenir traducteur

Advanced search






LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search