Nouvelle orthographe - Alors qu'est-ce qu'on fait ?
Thread poster: Jean-Luc Dumont

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 04:51
English to French
+ ...
Jan 14, 2005

Un sujet déjà abordé mais auquel nous sommes régulièrement confrontés...

Appliquez-vous les "rectifications de l’orthographe" proposées par le Conseil supérieur de la langue française (France) en 1990, (put... 15 ans déjà !) qui sont censées aller dans le sens de la "simplification", aux dépens parfois de la logique ?

Il semblerait que peu de gens les appliquent, sauf peut-etre pour les traits d'union et évènement/événement, ce qui fait que nous avons désormais deux (2) graphies possibles pour de nombreux mots... Bonjour la relecture !

Règles d'application des recommandations orthographiques
« Aucune des deux graphies [ni l'ancienne ni la nouvelle] ne peut être tenue pour fautive. »
Déclaration précédant les listes du Dictionnaire de l'Académie française (9e édition en cours de publication) dans les fascicules du Journal officiel de la République française depuis le 22 mai 199

http://www.renouvo.org/regles.php3


http://www.fltr.ucl.ac.be/FLTR/ROM/ess.html#regle4

http://w3.oqlf.gouv.qc.ca/BDL/gabarit_bdl.asp?th=2&id=3195

Bon week-end

JL

[Edited at 2005-01-15 05:41]


Direct link Reply with quote
 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 04:51
Italian to French
+ ...
Bonne question Jan 15, 2005

Je me la suis posée justement il y a quelques jours, à propos de l'orthographie d'un mot composé.

Quant à l'application de la nouvelle orthographe, je ne suis pas certaine de l'appliquer systématiquement. Je suis toutefois de l'avis que ceux qui "savent" devraient le faire.

Comme tu l'écris, 15 ans déjà! Et encore les rectifications de l'orthographe ne sont pas appliquées. Cela démontre que dans certains domaines, les changements se font avec une lenteur incroyable, surtout dans celui de la "pensée". It kills me, comme l'écrirait Salinger. Si tu penses que dans le domaine de la mode tout change dans le monde occidental à une rapidité énorme. Un commerçant en articles sportifs me dit un jour que quand il a terminé le rangement de la nouvelle collection de chaussures de "tennis" dans les rayons, elle n'est déjà plus à la mode! L'une des contradictions de notre époque qui m'étonne de plus est voir dans la rue des humains qui raisonnent comme un néandertalien taper sur un téléphone portable pour envoyer des sms!

Bonne fin de semaine.


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 04:51
Member
Italian to French
+ ...
Orthographe/Orthographie Jan 15, 2005

Monique Laville wrote:

Je me la suis posée justement il y a quelques jours, à propos de l'orthographie d'un mot composé.



http://www.aerostudi.it/message_831.asp

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 04:51
Member (2007)
German to French
+ ...
Je savais pas Jan 15, 2005

Je ne savais pas qu'il y avait une nouvelle orthographe et une ancienne ... en dehors de l'Allemagne que même Krosoft il l'a prévu dans Word ... comme quoi il y a des gens qu'on prend au sérieux. Chez nous c'est resté du français de France, de le Canada, de la Belgique, de Titan et autres galaxies insondables. Mais pas de français nouvelle ou ancienne orthographe. Je pose réclamation. Bon on fait une pause et ne m'en voulez pas pour ma ProZ.

Mais entre le chinois et le chinois simplifié, l'orthographe est celle du prince.

L'écriture est le sceau du pouvoir même chez les nalphabètes (j'ai l'impression qu'il y a un a qui a sauté, va savoir Charlie ...).

Il est de ce fait conseillé d'édicter des règles incompréhensibles de manière à asseoir céans ses prérogatives, qui comme chez le Pape de toutes les chrétientés, sont bene pendentes.

Le roi ne sait pas lire, le fou, si, et les conseillers se gaussent le long de la courbe.

Staupe.

Adrien


Direct link Reply with quote
 

lien
Netherlands
Local time: 04:51
English to French
+ ...
Difficile Jan 15, 2005

Il y a des mots qui me chiffonnent dans leur nouvelle orthographe, commme par exemple l'accent grave a la place des deux L ou des deux T dans les verbes, les traits d'union partout dans les chiffres, les mots nouvellement accoles et d'autres qui me semblent plus naturels a lire comme le trema sur aigue, la simplification des pluriels des mots composes, l'unification des pluriels des mots etrangers.

Je ne me ferai jamais a l'absence des accents circonflexes et tous les feminins en ole qui remplacent olle.

Je crois que la langue suivra l'usage, celui que les journaux, livres et magazines adopteront avec le temps. Pour l'instant, je m'en tiendrai a l'ancienne orthographe, celle que j'ai apprise. Il y a le meme probleme ici avec le neerlandais et j'ai lu que la nouvelle orthographe allemande a fait un beau flop.

Il y a pire : l'auteure, la cheffe et autres du meme genre qui m'herissent les cheveux.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 04:51
Member (2007)
German to French
+ ...
Je ne fais rien Jan 15, 2005

JLDSF wrote:

Appliquez-vous les "rectifications de l’orthographe" proposées par le Conseil supérieur de la langue française (France) en 1990, (put... 15 ans déjà !) qui sont censées aller dans le sens de la "simplification", aux dépens parfois de la logique ?



Je m'aperçois ne pas avoir répondu sur cet aspect insondable de ta question :

Je m'en balance un max :

1 - Parce que je ne suis pas au courant

2 - Parce que dans la vallée de la Vézère, ils savaient mieux écrire que les scribes de ces jours

3 - Parce que je me demandais pourquoi Word en French de la France me balançait des fautes inconnues jusqu'à présent et que j'ai décidé de les ignorer pour ne plus en être agacé

4 - Parce que les pro qui relisent les traducteurs ne sont pas des traducteurs, même pas des scribouilleurs, mais des manchots qui font au minimum quarante fautes de français (je ne dis pas que d'ortho) dans une copie de licence de lettres modernes. Ils passent quand au 35 ? Lettres classiques ? Attends ! Le latin, le grec, mais il n'y a pas d'orthographe. En serbo-croate (croato-serbe) non plus (le sujet de ma thèse de linguistique en 1973) et que maintenant tu as la langue croate, la langue serbe, la langue bosniaque, louque les fora de chez non-english et que c'est du vrai délire.

- Parce que le slovène, c'est pas la même chose. Le polonais non plus.

- Parce qu'il faut savoir se faire dire que l'on ne sait pas écrire par des BAC plusse dos (si au moins ils maîtrisaient).

Foutaises : j'écris encore et toujours comme je le souhaite.

Biz,

Hadrian ! Multusmesc et cu placere, oublais-je !


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 04:51
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Pourquoi ? Jan 15, 2005

http://w3.oqlf.gouv.qc.ca/BDL/gabarit_bdl.asp?th=2&id=3275#RPourquoi

Lien dit :

Je ne me ferai jamais a l'absence des accents circonflexes et tous les feminins en ole qui remplacent olle.


Oui ! Connaît ou naît sans î, cela fait étrange.


Je crois que la langue suivra l'usage, celui que les journaux, livres et magazines adopteront avec le temps.


Vraisemblablement parce que maintenant c'est le flou complet pour de nombreux mots.


Pour l'instant, je m'en tiendrai a l'ancienne orthographe, celle que j'ai apprise.


Je crois que nous en sommes là pour la plupart…


Il y a le meme probleme ici avec le neerlandais et j'ai lu que la nouvelle orthographe allemande a fait un beau flop

En effet, j’ai un peu suivi les problèmes de la réforme de l’allemand


Je ne croyais pas la question insondable. Mais entre insondable et "profond", un juste milieu serait bien :

Adrien AVENAZ wrote:

Je m'aperçois ne pas avoir répondu sur cet aspect insondable de ta question :

Je m'en balance un max :

1 - Parce que je ne suis pas au courant

2 - Parce que dans la vallée de la Vézère, ils savaient mieux écrire que les scribes de ces jours

3 - Parce que je me demandais pourquoi Word en French de la France me balançait des fautes inconnues jusqu'à présent et que j'ai décidé de les ignorer pour ne plus en être agacé

4 - Parce que les pro qui relisent les traducteurs ne sont pas des traducteurs, même pas des scribouilleurs, mais des manchots qui font au minimum quarante fautes de français (je ne dis pas que d'ortho) dans une copie de licence de lettres modernes. Ils passent quand au 35 ? Lettres classiques ? Attends ! Le latin, le grec, mais il n'y a pas d'orthographe. En serbo-croate (croato-serbe) non plus (le sujet de ma thèse de linguistique en 1973) et que maintenant tu as la langue croate, la langue serbe, la langue bosniaque, louque les fora de chez non-english et que c'est du vrai délire.

- Parce que le slovène, c'est pas la même chose. Le polonais non plus.

- Parce qu'il faut savoir se faire dire que l'on ne sait pas écrire par des BAC plusse dos (si au moins ils maîtrisaient).

Foutaises : j'écris encore et toujours comme je le souhaite.

Biz,

Hadrian ! Multusmesc et cu placere, oublais-je !


Multumesc... en roumain, m^eme si cela se pronounce Multsumesc ou Mooltzoomesc, pour l'English...
http://www.geocities.com/discoverbucharest/multumesc.wav

JL

[Edited at 2005-01-15 23:42]


Direct link Reply with quote
 

Jeff Allen  Identity Verified
France
Local time: 04:51
Multiplelanguages
+ ...
plusieurs langues: réforme d'orthographe Jan 15, 2005

Adrien AVENAZ wrote:
Je ne savais pas qu'il y avait une nouvelle orthographe et une ancienne ... en dehors de l'Allemagne que même Krosoft il l'a prévu dans Word ... comme quoi il y a des gens qu'on prend au sérieux.


De nombreuses langues passent par des reformes orthographique depuis un siecle. J'ai decrit certaines consequences dans l'article ci-dessous:

http://www.geocities.com/jeffallenpubs/puboutlets.htm
voir rubrique "International Journal for Language and Documentation"
et ensuite l'entree suivante qui contient un lien vers le document:
ALLEN, Jeff. 2000. The Risks of Spelling Variation and Reform. Regular column article in International Journal for Language and Documentation (IJLD), Number 4, April 2000, pp. 40-41.

Le creole haitien bat peut-etre tous les records avec 11 orthographes reconnues depuis 150 ans, sans compter les hybrides:

http://www.geocities.com/creolelangs/

les entrees suivantes:

MASON, Marilyn and Jeff ALLEN. 2001. Standardized Spelling as a Localization Issue. In Multilingual Computing and Technology magazine. Number 41, Vol. 12, Issue 5. July/August 2001. Pp. 37-40.
http://www.multilingual.com/allenMason41.htm

et

MASON, Marilyn & Jeff ALLEN. 2002. "Intra-textual Inconsistency: Risks of Implementing Orthographies for Less-Prevalent Languages". In Localization Industry Standards Association (LISA) Newsletter: Globalization Insider, Volume XI, No. 1.3, February 15, 2002, pp 1-5.


Jeff


[Edited at 2005-02-05 23:49]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 04:51
Member (2007)
German to French
+ ...
Merci Jeff pour les références ! Jan 16, 2005

Je suis très impressionné par ces nombreuses références et contributions diverses. Je vais regarder tout cela d'un peu plus près pour mieux comprendre certaines choses.


Encore merci,

Adrien


Direct link Reply with quote
 

Vladimir Dragnev  Identity Verified
Bulgaria
Local time: 05:51
Member (2006)
French to Bulgarian
+ ...
Changements et générations Jan 16, 2005

JLDSF wrote:

Appliquez-vous les "rectifications de l’orthographe" proposées par le Conseil supérieur de la langue française (France) en 1990, (put... 15 ans déjà !) qui sont censées aller dans le sens de la "simplification", aux dépens parfois de la logique ?

Il semblerait que peu de gens les appliquent, sauf peut-etre pour les traits d'union et évènement/événement, ce qui fait que nous avons désormais deux (2) graphies possibles pour de nombreux mots... Bonjour la relecture !


Je connais les grandes lignes de cette réforme, mais je ne l'applique pas et je ne vois pas pourquoi je le ferais. Les deux orthographes sont correctes et personne ne nous oblige de suivre les nouvelles règles. Les gens impliqués dans cette réforme étaient parfaitement conscients qu'un adulte qui écrit depuis des années piqûre ou ruisselle rechignera à écrire du jour au lendemain piqure et ruissèle. La preuve c'est que j'ai du mal à trouver, sur le clavier, les bonnes touches pour écrire ruissèle. C'est probablement une questions de générations. Comme la réforme est faite dans le sens de la simplification de l'orthographe, les jeunes adopteront sans doute assez rapidement les rectifications.

Monique Laville wrote:

Je me la suis posée justement il y a quelques jours, à propos de l'orthographie d'un mot composé.

Quant à l'application de la nouvelle orthographe, je ne suis pas certaine de l'appliquer systématiquement. Je suis toutefois de l'avis que ceux qui "savent" devraient le faire.

Comme tu l'écris, 15 ans déjà! Et encore les rectifications de l'orthographe ne sont pas appliquées. Cela démontre que dans certains domaines, les changements se font avec une lenteur incroyable, surtout dans celui de la "pensée". It kills me, comme l'écrirait Salinger. Si tu penses que dans le domaine de la mode tout change dans le monde occidental à une rapidité énorme. Un commerçant en articles sportifs me dit un jour que quand il a terminé le rangement de la nouvelle collection de chaussures de "tennis" dans les rayons, elle n'est déjà plus à la mode! L'une des contradictions de notre époque qui m'étonne de plus est voir dans la rue des humains qui raisonnent comme un néandertalien taper sur un téléphone portable pour envoyer des sms!


L'orthogrphe française est très conservatrice. C'est la raison de son complexité. La graphie d'un bon nombre de mots rend compte de leur prononciation au moyen âge. La graphie de plusieurs sons n'évolue plus après le onzième, douzième siècle, alors que les sons eux-mêmes subissent plusieurs changements. Cela explique beaucoup d'"anomalies" du français moderne. Ainsi les voyelles nasales se sont ouvertes après leur nasalisation, mais la graphie n'a pas suivi : graphie "en" pour un [ã], graphie "in" pour un [ẽ]... Il y a certainement en français un souci de conserver par la graphie l'histoire phonétique des mots, leur étymologie. Avec l'adoption des rectifications une partie de cette histoire disparaîtra, mais je ne crois pas que cela chagrinera beaucoup de monde.


Direct link Reply with quote
 

Jeff Allen  Identity Verified
France
Local time: 04:51
Multiplelanguages
+ ...
la variation phonologique et la langue écrite Jan 16, 2005

JLDSF wrote:
Il semblerait que peu de gens les appliquent, sauf peut-etre pour les traits d'union et évènement/événement, ce qui fait que nous avons désormais deux (2) graphies possibles pour de nombreux mots... Bonjour la relecture !


Exactement,

La correspondance multi-referentielle entre la graphie et les elements phonologiques est en fait problematique non seulement pour la scolarisation, et pour la memoire humaine, mais egalement pour tout ce qui concerne un traitement linguistique par des outils. Et alors pour le travail et la relecture des documents pour les redacteurs, traducteurs, et reviseurs.....

Plusieurs exemples sont fournis dans l'article suivant sur ma page de technologies de la parole:
http://www.geocities.com/jeffallenpubs/speechtech.htm
ALLEN, Jeffrey. 2004. Issues in Multilingual Speech Technologies: the differences between written and spoken language must be taken into account when developing a speech system. In Multilingual Computing and Technology magazine, Number 63, Vol 15, Issue 3, April/May 2004.

et

http://www.geocities.com/jeffallenpubs/amta98-allen-final.htm
ALLEN, Jeffrey. 1998. Lexical variation in Haitian Creole and orthographic issues for Machine Translation (MT) and Optical Character Recognition (OCR) applications. Paper presented at the First Workshop on Embedded Machine Translation systems of the Association for Machine Translation in the Americas (AMTA) conference, Philadelphia, 28 October 1998.

Ce dernier comporte plusieurs explications en note en bas de page sur l'impact psycho-sociolinguistique concernant la scolarisation/alphabetisation des locuteurs natifs dans un contexte d'orthographe multi-referentielle.


Vladimir Dragnev wrote:
Je connais les grandes lignes de cette réforme, mais je ne l'applique pas et je ne vois pas pourquoi je le ferais. Les deux orthographes sont correctes et personne ne nous oblige de suivre les nouvelles règles. Les gens impliqués dans cette réforme étaient parfaitement conscients qu'un adulte qui écrit depuis des années piqûre ou ruisselle rechignera à écrire du jour au lendemain piqure et ruissèle. La preuve c'est que j'ai du mal à trouver, sur le clavier, les bonnes touches pour écrire ruissèle. C'est probablement une questions de générations. Comme la réforme est faite dans le sens de la simplification de l'orthographe, les jeunes adopteront sans doute assez rapidement les rectifications.


Les jeunes mettent en pratique la simplification linguistique plus avec les SMS/textos que par les travaux pratiques a l'ecole.
C'est: 1) plus interessant et a la mode, 2) plus oriente technologique/informatique, et 3) encourage par un souci economique d'eviter de payer 15 cents d'euro de plus chaque fois qu'on depasse les 160 caracteres pour un seul texto.

Vladimir Dragnev wrote:
L'orthogrphe française est très conservatrice. C'est la raison de son complexité. La graphie d'un bon nombre de mots rend compte de leur prononciation au moyen âge. La graphie de plusieurs sons n'évolue plus après le onzième, douzième siècle, alors que les sons eux-mêmes subissent plusieurs changements. Cela explique beaucoup d'"anomalies" du français moderne. Ainsi les voyelles nasales se sont ouvertes après leur nasalisation, mais la graphie n'a pas suivi : graphie "en" pour un [ã], graphie "in" pour un [ẽ]...



Une premiere vague de perturbations phonologiques dans la langue "francaise" ont eu lieu lors des invasions germaniques des 5e au 8e siecles. Le premier document ecrit etant les Serments de Strasbourg de l'an 832, on peut suivre la variation linguistique dans l'ecrit a partir de ce moment-la, a travers les epoques des Troubadours du 12e, les premiers dictionnaires sur le francais a partir de la meme epoque, le decret de Francois 1er au 16e, la mise en place de l'Academie Francaise, etc.

Le probleme tout bete est simple est que toute langue vivante comporte de la variation. Et les langues mortes avait de la variation jusqu'a leur disparition, mais elles sont en principe figees depuis, a moins que l'on considere qu'on ne sait vraiment pas comment prononcer aujourd'hui les sons du bas latin du moyen age, donc la variation phonologique du bas latin aujourd'hui chez les professeurs de langues classiques est plus importante qu'a l'epoque de leur usage au quotidien par des locuteurs natifs.

Les articles suivant presentent une etude statistique sur la distribution de variation phonetique dans les enregistrements de plus de 200 locuteurs:

HOGAN, Christopher and Jeffrey ALLEN. 1999. Phonemic and Orthographic realizations of 'r' and 'w' in Haitian Creole. Paper presented at the International Conference of the Phonetic Sciences (ICPhS 99), San Francisco, 1-7 August 1999.

et

ALLEN, Jeffrey and Christopher HOGAN. 1999. Le 'r' et le 'w' en créole haïtien: 1, 2 ou 3 phonemes? Paper presented at the 9è Colloque du Comite International des Etudes Créoles. Held at the Université de Provence, Aix-en-Provence, France, 24 - 29 June 1999.

Si je me rappelle bien, on a fait des etudes comparatives sur la classification et la frequence de variation orthographique pour 2 ou 3 langues dans les articles suivants:

http://www.geocities.com/creolelangs/

MASON, Marilyn and Jeffrey ALLEN. 2001. Standardized Spelling as a Localization Issue. In Multilingual Computing and Technology magazine. Number 41, Vol. 12, Issue 5. July/August 2001. Pp. 37-40.
http://www.multilingual.com/allenMason41.htm


ESKENAZI, Maxine, Christopher HOGAN, Jeffrey ALLEN, and Robert FREDERKING. 1997. Issues in database creation : recording new populations, faster and better labelling. In Proceedings of Eurospeech97. Vol. 4: 1699-1702. Conference held in Rhodes, Greece, 22-25 September 1997.

ESKENAZI, Maxine, Christopher HOGAN, Jeffrey ALLEN, and Robert FREDERKING. 1998. Issues in database design: recording and processing speech from new populations. In Proceedings of the First International Conference on Language Resources and Evaluation (LREC98), 28-30 May 1998, Granada, Spain. Vol. 2, pp. 1289-1293.

Vladimir Dragnev wrote:
Il y a certainement en français un souci de conserver par la graphie l'histoire phonétique des mots, leur étymologie. Avec l'adoption des rectifications une partie de cette histoire disparaîtra, mais je ne crois pas que cela chagrinera beaucoup de monde.


Le maintien de l'etymologie est certainement l'un des facteurs qui y contribuent. Il s'agit de l'identite linguistique, ce qui est un element extremement fort.
Les Francais, et ceux faisant partie de la Francophonie, semblent etre fortement attaches a la langue et au langage. Combien de fois entendez-vous dans une annee un francophone constate les suivants: "ah, qu'il emploi un beau langage dans son discours" ou "ah oui, c'est la vraie langue francaise dans ce film, non pas la langue de la rue" ou quelque chose de pareil.

C'est quelque chose qui touche a l'identite, la psychologie de la culture, et la sociologie....

Les anglo-saxons cependant ne s'y adherent autant.

Et je crois que ces grandes axes de vision differentes de la langue sont a la racine de nombreux malentendus entre ces deux groupes concernant l'usage linguistique. Il y a certainement des exemples similaires pour d'autres groupes linguistiques.

Pour une etude serieuse (et tres interessante d'ailleurs) concernant l'impact de l'anglais sur le francais dans le domaines mediatique et marketing, voir:

Picone, Michael D. 1996. Anglicisms, Neologisms and Dynamic French. (Lingvisticae Investigationes: Supplementa Vol. 18.) Amsterdam: John Benjamins. 462 + xii pp. ISSN: 0165 7569 ISBN (USA) 1 55619 258 4

Reviewed by Jeff ALLEN in: Journal of French Language Studies, Volume 11, Issue 02, September 2001, pp. 292-293,
http://www.ling.ed.ac.uk/linguist/issues/12/12-2317.html

avec un exemplaire gratuit du compte-rendu au site suivant:
http://journals.cambridge.org/bin/bladerunner?30REQEVENT=&REQAUTH=0&500005REQSUB=&REQSTR1=JournalofFrenchLanguageStudies/Vol11No02

Ce livre est la revision et publication en anglais d'une these de doctorat en francais que Mike PICONE avait termine quelques annees auparavant dans une faculte parisienne (Paris III je crois). Je devrais avoir la microfiche de sa these quelque part dans mes archives non-informatisees.

Desole de ne pas avoir mis les accents dans le texte plus haut. J'ecris pas mal de texte en anglais aujourd'hui. Il est alors plus facile de garder les habitudes claviotiques dans une longue seance que de faire subir le cerveau et les mains a devoir basculer constamment entre les 2 systemes de claviers physiques et/ou logiques dans un seul apres-midi.

Jeff
http://www.geocities.com/jeffallenpubs/

[Edited at 2005-02-05 23:51]

[Edited at 2005-11-23 21:15]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Luc Dumont  Identity Verified
France
Local time: 04:51
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Céfran chébran Jan 17, 2005

Merci pour tes commentaires "éclairés", Jeff, et pour la leçon de "marketing"

Ta créativité "claviotique", m'inspire la création d'un fil.
Je constate que m^eme si le mot n'existe pas, tu respectes, inconsciemment ou pas, les recommandations de la nouvelle orthographe : "Les verbes en -oter/-otter gardent deux t s’il existe un nom de la même famille en -otte: botte > botter; calotte > calotter. On préfère la graphie simple lorsque ce n’est pas le cas: danser > dansoter, manger > mangeoter, cracher > crachoter, neiger > neigeoter, etc."

Cette règle fonctionne sur l'analogie entre base nominale et dérivé verbal, elle ne crée pas d'exceptions mais elle n'est pas non plus prise en compte par les dictionnaires Robert et Larousse

Donc nous écrirons clavioter (et ses dérivés), avec un seul t et non pas claviotter (autre verbe : clavarder).

Il y a eu plusieurs réformes et tentatives de réformes dans l'histoire de l’orthographe française, certaines ayant connu plus de succès que d'autres. Par exemple, en 1542, L. Meigret a proposé de rapprocher l'orthographe de la prononciation. En 1620, J. Godard a suggéré, notamment, de supprimer des lettres étymologiques et de remplacer des s muets par des accents circonflexes (for. En 1740, une importante réforme, celle de l’abbé d’Olivet, a touché environ 5000 mots, modifications que l’on a consignées dans la troisième édition du dictionnaire de l’Académie française. En 1906, la Fédération internationale des instituteurs a demandé une réforme orthographique, à laquelle seule la France ne s'est pas engagée. L'Académie française, quant à elle, a simplifié l'orthographe de certains mots dans les différentes éditions de son dictionnaire. Les rectifications orthographiques de 1990 ne sont donc pas les premières modifications proposées à l'orthographe française… et elles ne sont sans doute pas les dernières.

Un commentaire intéressant avec des exemples comiques illustrant l’opposition à la réforme : nénufar, du sèche-cheveu (y a qu’un ch’veu sur…), du compte-goutte et du tire-fesse (une seule ? Pas de cul)

http://www.sdv.fr/orthonet/pages/informations_p2.html

Une approche pleine de bon sens et avec ouverture d’esprit en prime :

L'enseignement de la nouvelle orthographe

Faut-il enseigner la nouvelle orthographe ? La question est d'importance.
Personnellement, je crois qu'il faut l'enseigner comme une variante possible étant donné que l'ancienne continuera à vivre un certain temps et que notre environnement livresque est constitué, la plupart du temps, de livres écrits en orthographe traditionnelle.
Mais les choses changent. Des manuels de grammaire et d'orthographe commencent à paraitre en l'utilisant. Les ouvrages de référence comme Le bon usage de Grevisse-Goosse et le Nouveau dictionnaire des difficultés du français moderne de Hanse-Blampain la signalent et lui donnent une place importante.
L'idéal, et c'est ce qui se fait dans certaines écoles, c'est de ne plus enseigner que la nouvelle orthographe aux enfants qui débutent dans l'apprentissage de la langue.
À mon sens, il faut rester serein et montrer, démontrer, chaque fois que cela est possible, ses avantages sur l'orthographe traditionnelle. Ainsi, petit à petit, elle entrera dans les moeurs

http://www.synec-doc.be/francite/rev26/landroit.html#Heading4


Historique détaillé de l’évolution de la langue française et ses réformes.
http://www.languefrancaise.net/dossiers/cat.php?idcat=53

Explications :
http://www.academie-francaise.fr/langue/orthographe/recommandations.html


[Edited at 2005-01-17 17:29]


Direct link Reply with quote
 

Nathalie Bouyssès  Identity Verified
France
Local time: 04:51
Italian to French
La réforme de l'orthographe selon Perret Mar 9, 2005

Pour rester dans l'ambiance, j'ai retrouvé cette chanson de Pierre Perret


Tous les cent ans les néographes
Font une réforme de l'orthographe
En rognant les tentacules
Des gardiens de nos virgules
On voit alors nos gens de lettres
Chacun proteste à sa fenêtre
Mes consonnes au nom du ciel
Touche pas à mes voyelles

{Refrain:}
La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Quand je tombais dans le panneau
De charrette et de chariot

Le Roi pourtant fut bien le Roué
Le François devint le Français
Et Molière mit aussi
Un y à mercy
Le véritable sacrilège
Serait de suivre ce cortège
De vieilles lune alambiquées
Eprises de compliqué

{Refrain:}
La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Quand du tréfonds de ma détresse
J'oubliais toujours l's
Croquemonsieur et tirebouchon
N'ont plus besoin d'un trait d'union
Croquemadame et tapecul
N'en auront plus non plus
Contremaîtresse et contrefoutre
Eux-même ne pourront passer outre
Entrecuisse et entrechat
N'ont pas non plus le choix

{Refrain:}
La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
C'est les cuisseaux et les levrauts
Qui me rendent marteau
Faudra aussi laisser quimper
Dans nos chères onomatopées
Ce trait unissant froufrou
Yoyo pingpong troutrou
On pourra souder nos bluejeans
Nos ossobucos nos pipelines
Vademecum exvoto
Feront partie du lot

{Refrain:}
La réforme de l'orthographe
M'eût pourtant évité des baffes
Mettre un t au bout de l'appât
Que n'avais-je fait là
Et quand malgré nos vieux réflexes
On posera plus nos circonflexes
Sur maîtresse et enchaîné
On fera un drôle de nez
Mais les générations prochaines
Qui mettront plus d'accent à chaînes
Jugeront que leurs aînés
Les ont longtemps traînées

{Refrain:}
La réforme de l'orthographe
Contrarie les paléographes
Depuis qu'un l vient d'être ôté
A imbécillité


Direct link Reply with quote
 

co.libri
France
Local time: 04:51
German to French
+ ...
Merci Nathalie Mar 9, 2005

Elle est très chouette, cette chanson de Perret !

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Nouvelle orthographe - Alors qu'est-ce qu'on fait ?

Advanced search






Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search