Hop, une TB en passant
Thread poster: Claire Dodé

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 09:55
German to French
Apr 27, 2015

Bonjour à toutes et tous,

Je traduis un manuel technique sur memoQ avec memoQ-Server.
Autrement dit, l'agence prépare le fichier bilingue que je traduis et récupère ainsi une TM en plus de ma traduction.

Je suis déjà à moitié satisfaite de cette opération qui voit mes recherches préliminaires passer à peu de frais de mon ordinateur sur celui de l'agence, d'où une petite augmentation de tarif de ma part (les recherches préliminaires en question concernant principalement la directive machines sur d'autres projets, recherches poussées bien au-delà du budget initial).

Mais je reçois le bon de commande avec cette mention : "Die Terminologiedatenbank soll während der Übersetzung aktualisiert werden.", autrement dit : "la base terminologique doit être actualisée durant la traduction", et le tout avec un fichier d'explications sur la façon dont je peux actualiser ladite base.

Dans un premier temps, j'ai l'intention d'ignorer cette mention (attitude probablement peu recommandée car les problèmes surgiront ultérieurement ?).

Je trouve qu'elle est extrêmement gonflée ! Que la création de base terminologiques se paye et que je crée la mienne, pour chacun de leur client final, avec doublon dans ma base terminologique générale, et que si je dois, en plus de leur fournir implicitement la TM sans que la hausse de prix soit en réelle relation avec le gain qu'ils peuvent en retirer, remplir une base terminologique, je trouve que c'est trop.

Êtes-vous du même avis ?

Merci

Claire


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 09:55
English to French
+ ...
A malin, malin et demi Apr 28, 2015

Pour la question de la TM, dans la mesure où elle ne concerne que cette traduction, personnellement je n'y attacherait pas trop d'importance. Cette TM ne fait que reprendre les deux documents DE et FR, un simple alignement après réception de ta traduction leur redonnerait dans tous les cas le même résultat. Çà ne représente pas du travail en plus pour le traducteur.

Pour la TB en revanche c'est autre chose.
Je serais d'ailleurs curieuse de savoir sur quoi l'agence se base pour dire qu'il faut entrer un terme dans la TB ? Un expert d'un domaine a un vocabulaire très riche et n'a pas forcément besoin d’alimenter une TB pour des termes qui poseraient problème à un traducteur non spécialisé

Je vois deux solutions :
- soit un refus de principe de faire gratuitement la mise à jour - mais il aurait fallu l'exprimer dès le début pour l'enlever des consignes contractuelles. Sinon il y aura vraisemblablement des problèmes au moment de te faire payer, et l'énergie perdue à cette occasion risque de dépasser le temps qui aurait servi à mettre à jour la fameuse TB
- soit tu fais juste quelques mises à jour sur quelques termes bien spectaculaires et si l'agence proteste devant ce maigre volume tu leur dis que tu n'a mis à jour que tes recherches nouvelles parce que le reste tu connaissais déjà. Si l'affaire devait s'envenimer je ne vois pas sur quelle base l'agence pourrait exiger quoi que ce soit.

Tiens-nous au courant !


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 09:55
German to French
TOPIC STARTER
solution intermédiaire trouvée Apr 30, 2015

nordiste wrote:

Pour la question de la TM, dans la mesure où elle ne concerne que cette traduction, personnellement je n'y attacherait pas trop d'importance. Cette TM ne fait que reprendre les deux documents DE et FR, un simple alignement après réception de ta traduction leur redonnerait dans tous les cas le même résultat. Çà ne représente pas du travail en plus pour le traducteur.


Mais ça représente du travail en moins pour l'agence (ce n'est pas parce que c'est facile pour nous que cela ne vaut rien pour les autres). C'est l'affaire tout au plus de quelques heures de travail pour eux, mais c'est quand même un bout de pouvoir transféré (et accessoirement, travailler avec des TM clients faites par d'autres me prive souvent de la partie la plus plaisante du métier : la recherche : comprendre comment la machine marche, pourquoi, etc. S'il faut juste traduire des phrases à partir d'une liste terminologique existante, je trouve cela ennuyeux.).


Pour la TB en revanche c'est autre chose.
Je serais d'ailleurs curieuse de savoir sur quoi l'agence se base pour dire qu'il faut entrer un terme dans la TB ? Un expert d'un domaine a un vocabulaire très riche et n'a pas forcément besoin d’alimenter une TB pour des termes qui poseraient problème à un traducteur non spécialisé


Eh bien, ils ont préparé à l'avance une liste terminologique vide contenant tous les termes qu'ils aimeraient bien que je remplisse au fur et à mesure de la traduction.

Et la liste est looonnnnggguuuueeee !

Et je suis supposée la remplir comme ça, en passant, pendant la traduction. D'où le titre de cette discussion.


Je vois deux solutions :
- soit un refus de principe de faire gratuitement la mise à jour - mais il aurait fallu l'exprimer dès le début pour l'enlever des consignes contractuelles. Sinon il y aura vraisemblablement des problèmes au moment de te faire payer, et l'énergie perdue à cette occasion risque de dépasser le temps qui aurait servi à mettre à jour la fameuse TB
- soit tu fais juste quelques mises à jour sur quelques termes bien spectaculaires et si l'agence proteste devant ce maigre volume tu leur dis que tu n'a mis à jour que tes recherches nouvelles parce que le reste tu connaissais déjà. Si l'affaire devait s'envenimer je ne vois pas sur quelle base l'agence pourrait exiger quoi que ce soit.

Tiens-nous au courant !


Solution intermédiaire proposée et trouvée : mise à jour d'une partie des termes. Avec pour explications : je traduis, je regarde les deux colonnes de gauche, j'utilise ma TB, je ne peux pas passer mon temps à regarder si les entrées TB et TM que l'on voit dans la colonne tout à droite sont les miennes ou celles de votre TB. Si l'entrée est déjà dans ma TB, la rentrer dans la votre me ralentit. Et si je connais le terme par coeur, je ne regarde même pas la colonne TB.
Le client avait pour contre-argument que l'entrée TB serait utile pour le travail ultérieur (hé, je le sais bien, je fais au moins une TB par client, ce n'est pas pour rien.... la question sous-jacente est celle du degré de confiance, et, comme d'habitude, de l'adéquation entre le travail fait et le tarif payé et de la TB perso considérée ou non comme un investissement du traducteur pour sa propre activité (je devrais peut-être leur proposer un contrat par lequel ils s'engagent à toujours m'employer moi pour ce client (avec mise en relation directe, peut-être), et alors, là, je m'engage à leur faire une très belle TB super documentée (ce contrat n'est pas à l'ordre du jour, c'est juste un plan sur la comète)).

Bref, au final, le résultat sera que je vais rentrer une partie de termes, a priori sans mettre autant de références et documentation que dans ma TB client personnelle.

Cela va me faire un peu plus de boulot que prévu, mais cela restera raisonnable.
Et l'agence est un client correct, qui paye dans les délais et ne demande pas la lune pour 3€ (ce matin, une autre agence m'a proposé une relecture à 1€53....).


Direct link Reply with quote
 

Philippe Etienne  Identity Verified
Spain
Local time: 09:55
Member
English to French
Si seulement le ridicule tuait encore... May 3, 2015

Claire Dodé wrote:
...ce matin, une autre agence m'a proposé une relecture à 1€53....).

...toutes ces agences parasites auraient cessé d'exister. Encore faudrait-il que les traducteurs connaissent la valeur de ce qu'ils vendent.

Quel autre secteur peut proposer sans vergogne une petite pièce ou un petit billet à un prestataire pour qu'il fournisse un service?

Heureusement qu'il y a aussi des agences de traduction qui font du très bon travail et méritent notre attention. Ce sont celles-là qu'il faut soutenir. Elles proposent toujours de payer justement le travail fourni, car elles connaissent la valeur de ce qu'elles achètent.

Philippe


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 09:55
German to French
TOPIC STARTER
eh oui... May 3, 2015

Philippe Etienne wrote:

Quel autre secteur peut proposer sans vergogne une petite pièce ou un petit billet à un prestataire pour qu'il fournisse un service?


Ah part les boulangeries pour un ou deux pains au chocolat, je ne vois pas.


Direct link Reply with quote
 

Catherine De Crignis  Identity Verified
France
Local time: 09:55
Member (2012)
English to French
+ ...
Mon grain de sel May 6, 2015

Pour l'un de les clients il m'arrive de travailler directement sur le serveur. Cela ne me gêne pas trop car je connais plutôt bien le domaine concerné (peu de recherche à faire) et le client met à disposition une TB digne de ce nom (en cas de doute, je vérifie systématiquement sa validité et il ne m'arrive qu'assez rarement de préférer un autre terme).

Une fois, pour un domaine alors beaucoup moins familier, j'ai refusé absolument le "coup du serveur". Cela n'a pas empêché cet autre client de me confier à la longue env. 250 000 mots. Maintenant que j'ai fait le plus gros du boulot, ce client préfère aller voir ailleurs, c'est vrai (qqn de moins cher, de disponible tout de suite et qui bidouille les mises à jour de docs d'après "ma" TM ?). Tant pis. Renouveler la clientèle n'a pas que des inconvénients !

Concernant la mise à jour ou l'élaboration des TB, pour moi c'est un travail à part, qui doit être facturé à part (à la tâche ou au temps, mais plus cher que la traduction). Pour un client qui trouverait à redire sur le prix, je proposerais une TB non documentée (juste une liste bilingue de termes). Je ne dois pas être la seule ici à tenir à mes TB comme à la prunelle de mes yeux ? Alors que les TM, en dehors du contexte précis (client final + type de doc), elles, sont peu réutilisables.

Bonne journée à tous,
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Manuela Ribecai  Identity Verified
Italy
Local time: 09:55
Member (2010)
English to French
+ ...
Une question toute bête May 11, 2015

Bonjour Claire,

Cela va peut-être vous sembler simpliste, mais mes BT consistent en 3 informations : terme source, terme cible et parfois explication ou définition, en français (exceptionnellement une image, pour les éclaircissements techniques).

J'aimerais savoir ce que vous entendez par "une très belle BT super documentée" et quelles références et documentations vous insérez dans vos BT personnelles.

Claire Dodé a écrit :


Le client avait pour contre-argument que l'entrée TB serait utile pour le travail ultérieur (hé, je le sais bien, je fais au moins une TB par client, ce n'est pas pour rien.... la question sous-jacente est celle du degré de confiance, et, comme d'habitude, de l'adéquation entre le travail fait et le tarif payé et de la TB perso considérée ou non comme un investissement du traducteur pour sa propre activité (je devrais peut-être leur proposer un contrat par lequel ils s'engagent à toujours m'employer moi pour ce client (avec mise en relation directe, peut-être), et alors, là, je m'engage à leur faire une très belle TB super documentée (ce contrat n'est pas à l'ordre du jour, c'est juste un plan sur la comète)).

Bref, au final, le résultat sera que je vais rentrer une partie de termes, a priori sans mettre autant de références et documentation que dans ma TB client personnelle.



De même, Catherine, si je comprends sans problème la notion de BT non documentée, quelles informations capitales peut bien contenir une BT documentée ?


Catherine De Crignis a écrit :


Concernant la mise à jour ou l'élaboration des TB, pour moi c'est un travail à part, qui doit être facturé à part (à la tâche ou au temps, mais plus cher que la traduction). Pour un client qui trouverait à redire sur le prix, je proposerais une TB non documentée (juste une liste bilingue de termes). Je ne dois pas être la seule ici à tenir à mes TB comme à la prunelle de mes yeux ?



Personnellement, j'ai constitué plusieurs BT au fil du temps. Elles me sont très utiles mais je me demande comment les améliorer.


Merci d'avance, je trouve ce sujet très intéressant.

Manuela



[Modifié le 2015-05-11 16:48 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 09:55
German to French
TOPIC STARTER
explication "TB bien documentée" May 11, 2015

Bonjour Manuela,

Eh bien, moi, je suppose qu'on l'aura remarqué, je n'ai pas de diplôme de linguiste, j'écris correctement français (enfin, je crois, j'espère, et à la rigueur, peu m'importe, je vis bien comme cela), mais je sais que les linguistes professionnels repèrent des tas d'erreurs dans mes écrits ou de maladresses de formulation.

Par contre, côté technique et précision, c'est là que je suis bonne.

Donc, un TB documentée, pour moi, c'est le terme FR, le terme DE, une explication technique, les références de l'endroit où j'ai trouvé le terme, le contexte, le client final, l'agence intermédiaire, etc., les références au cas où on vient me casser les pieds après (cf. le client qui a enfin embauché une française qui lui dit que ses affirmations ne tiennent pas la route et commence à réclamer sur la qualité de la terminologie, eh ben, hop, je peux répondre "ah, enfin, quelqu'un d'accord avec moi ! Je lui ai déjà dit par email du tant et du tant, et il n'a rien voulu entendre" (enfin, en un peu plus poli, évidemment) (il n'y a pas que ce cas de figure, il y a aussi tout simplement le client qui demande des explications sur un terme).

J'ai regardé vite fait dans l'une de mes TB (parce qu'en plus, j'en ai une globale et une par client (pour que chacun ait ses petites particularités et pour ne pas transférer sur d'autres clients les énormités parfois exigées par les clients même si on leur a bien expliqué que c'est une énormité).

Avec des taux de certitude selon moi, des commentaires sur les choses à approfondir sur le terme, des impressions sur l'évolution des usages, etc.

Voilà des exemples ce qu'on trouve dans la partie "note" :
- C'est le client qui a dit qu'il voulait cela. Le 24 avril 2014, le matin, email de S..
- Trouvé sur tel site : Desmodur und Desmophen. DD steht für Desmodur und Desmophen. Desmodur ist der sogenannte Stammlack und Desmophen der dazugehörige Härter. Der Begriff DD-Lack ist deshalb eigentlich ein geschützter Begriff der Fa. Bayer, jedoch im Volksmund so gängig wie ein Tempo Taschentuch und überall das Synonym für 2K Lacke, also Lack Systeme die aus 2 Komponenten - Lack und Härter - bestehen.
- Terme français est mélange nom commercial et nom scientifique. source http://de.wikipedia.org/wiki/IUPAC et http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_codes_des_polymères. Source wikipedia : International Union of Pure and Applied Chemistry - IUPAC. catégorie : caoutchouc spécial


Enfin, ça, ce sont les plus courts.
Les plus longs, ce sont ceux des classes de protection incendie par exemple (vu que les normes allemandes, européennes et françaises ne coïncident pas, dans les traductions, je mets des trucs comme "classé blablabla (selon norme allemande (note de bas de page : tel et tel critère, classe semi-équivalente à telle et telle classe française, sauf blablabla))".

Et pour les choses vraiment trop longues, je renvoie à la doc technique que j'ai mise de côté dans un dossier classé par thème (genre "cf. page machin du document patati, rangé dans tel dossier à tel endroit, date bidule").

Voilà.

Je suppose que ça répond à ta question ?

Bonne soirée,

Claire


Direct link Reply with quote
 

Manuela Ribecai  Identity Verified
Italy
Local time: 09:55
Member (2010)
English to French
+ ...
En effet, c'est documenté May 12, 2015

Merci beaucoup, Claire, pour ces éclaircissements.

Waw, que d'infos !

Je me suis souvent dit qu'indiquer la référence (j'entends par là l'URL, le dictionnaire ou autre source) serait intéressant mais j'avais peur d'alourdir inutilement ma BT. Au départ, j'avais aussi indiqué un "degré de confiance", mais j'ai rapidement laissé tomber. il n'est pas forcément facile de faire le tri dans ce qui est utile et ce qui encombre.

J'utilise MemoQ et l'ajout de termes dans la BT est hyper simple.

Je vais me pencher plus avant sur la récupération des BT et leurs modifications. Il est vrai que ce sont des sources d'informations à soigner.

Merci encore.

Manuela


Direct link Reply with quote
 

Catherine De Crignis  Identity Verified
France
Local time: 09:55
Member (2012)
English to French
+ ...
Base termino et valeur ajoutée May 12, 2015

Manuela Ribecai wrote:

Personnellement, j'ai constitué plusieurs BT au fil du temps. Elles me sont très utiles mais je me demande comment les améliorer.



Bonjour Manuela,

Comme l'a écrit Claire, longue est la liste de ce que peut contenir une BT. Chez moi j'ai un peu de tout, des fiches (ou entrées) longues et des courtes voire squelettiques, réduites à leur minimum ou avec mes initiales comme simple réf. L'important étant de s'y retrouver soi-même.
Les BT des clients eux-mêmes (faites par ex. par des terminologues) varient grandement (d'après celles que j'ai pu voir). Question de temps, d'argent, de compétence en interne, etc. J'en ai vues des documentées et d'autres plutôt maigrichonnes.

Pour en revenir au fond du sujet :
Là où je voulais en venir avec "je proposerais une simple liste bilingue", c'est qu'une telle liste n'a pas grand intérêt, c'est un peu comme un pain au chocolat sans chocolat, pour garder l'image des viennoiseries. L'idée est de montrer pourquoi c'est "cher", en proposant malgré tout une alternative au client.
Je rejoins ici exactement la question de la valeur soulevée plus haut par Philippe. Contrairement à ce que voudraient croire ou faire croire certains donneurs d'ordre, tout n'a pas le même prix, car tout n'a pas la même valeur. Autre exemple : à moins cher, proposer une qualité révisable. A l'inverse si l'on s'engage à livrer du révisé, s'y tenir bien sûr, mais aussi appliquer le prix correspondant, ou s'abstenir, car ce serait dévaluer notre propre savoir-faire.
En effet comment espérer conserver le moindre pouvoir de négociation si l'on ne sait pas apprécier et expliquer nous-même la valeur qu'on ajoute par notre travail ?

Bonne journée,
Catherine


Direct link Reply with quote
 

Manuela Ribecai  Identity Verified
Italy
Local time: 09:55
Member (2010)
English to French
+ ...
Matière à réflexion May 13, 2015

Merci Catherine pour cette réponse.

Je suis totalement d'accord avec vous : c'est à nous qu'il revient de faire valoir notre travail. En effet, s'il s'agit de fournir une BT à un client, une BT documentée (avec images à l'appui, etc.) permettra de justifier un tarif correct alors que deux colonnes de mots lui sembleront (à tort) le résultat d'un travail simpliste et donc de moindre valeur (ce qui, par contre, est exact)

Mais dans le cadre de nos BT de travail, je reste perplexe quant la nécessité de les documenter à outrance. Une petite explication ou définition, pour les termes particulièrement pointus me semble suffisante. À la limite, la source ou référence peut aussi se révéler utile que ce soit en cas de désaccord avec le client, pour vérification ultérieure ou comme source potentielle pour d'autres termes.

En tout cas, merci pour vos réponses, elle incitent à la réflexion.

Manuela


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 09:55
German to French
TOPIC STARTER
tout est relatif May 13, 2015

Manuela Ribecai wrote:...
Mais dans le cadre de nos BT de travail, je reste perplexe quant la nécessité de les documenter à outrance. Une petite explication ou définition, pour les termes particulièrement pointus me semble suffisante. ...



Je crois que cela dépend de ce que l'on vend.
Nous sommes tous "traducteurs", mais je pense que nous ne vendons tous pas la même chose.

Comme un maçon et un autre, l'un spécialisé dans disons des frises de plafond et l'autre dans le verre intégré aux murs, les maisons passives, la pierre ou les gratte-ciels (et c'est là que l'on voit où est mon domaine car je ne sais jamais où mettre les "s" à ces noms composés bien qu'on me l'ait déjà expliqué ou que j'ai déjà cherché une bonne dizaine de fois).

À chacun soit de faire comme cela lui convient - tant qu'on en vit et que cela nous fait plaisir, c'est bien - ou de changer de méthode si elle n'est pas assez payante ou pas assez gratifiante (ou tout autre critère personnel portant sur le "bon" métier).

L'un de mes plaisirs dans ce boulot est de pouvoir acheter ce que j'aurais de toute façon acheté et le passer en frais pros (abonnements scientifiques, cotisation wikipédia et similaires, etc. (rien à voir, mais vous aviez vu la vidéo de la gagnante de "ma thèse en 180 secondes" ?).

Bonne soirée,

Claire


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Hop, une TB en passant

Advanced search






PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »
WordFinder
The words you want Anywhere, Anytime

WordFinder is the market's fastest and easiest way of finding the right word, term, translation or synonym in one or more dictionaries. In our assortment you can choose among more than 120 dictionaries in 15 languages from leading publishers.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search