Pages in topic:   [1 2 3] >
Demande d'avis / conseils : traducteur voudrait contacter un client commun dans le cadre d'un projet
Thread poster: jfmc1974

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
May 17, 2015

Bonjour,

Je gère des projets de traduction et actuellement l une des traductrices avec lesquelles je collabore semble décidée à s'adresser directement à l'un de nos clients communs.

Je souhaite bien entendu tout faire pour régler les choses à l amiable, rapidement, et bien entendu sans déranger le client.

Je me tourne donc vers la communauté pour recevoir des avis

En vous remerciant par avance


 

Carola BAYLE  Identity Verified
France
Local time: 19:38
Member (2005)
German to French
+ ...
Collaboration ou sous-traitance May 19, 2015

S'agit-il d'agir simplement de gérer des projets et de sous-traiter le travail à des traducteur, ou est-ce vraiment une collaboration ?
Y a-t-il un accord entre toi et les traducteurs stipulant justement qu'ils doivent s'abstenir de contacter les clients directement ?


 

CTradCorsica
France
Sous traitance May 21, 2015

Bonjour Carola,
Pour répondre à vos deux questions
1. Iil s agit ici d une sous-traitance. Un travaille pour une agence et je lui ai confié la traduction, la relecture sera assurée par un second linguiste.
2. L accord avec les traducteurs , stipulant les conditions d’une collaboration, figure sur le site de l’agence. Je pense toutefois que la charte Proz est suffisamment explicite au sujet des contacts directs sans accord préalable (http://www.proz.com/professional-guidelines ).


 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 19:38
English to French
+ ...
engagement contractuel ? May 21, 2015

jfmc1974 wrote:
Bonjour,

Je gère des projets de traduction et actuellement l une des traductrices avec lesquelles je collabore semble décidée à s'adresser directement à l'un de nos clients communs.
...


La traductrice a-t-elle signé un engagement contractuel d'exclusivité ?

Je ne vois pas ce que vient faire la charte Proz dans cette histoire.


 

Adrien Esparron
Local time: 19:38
Member (2007)
German to French
+ ...
Je ne comprends rien... May 21, 2015

... à votre histoire. Qui fait quoi, qui est qui entre Marseille et Ramat Raziel ?

Comme souligné par nordiste, que viennent faire les guidelines de ProZ.com dans cette affaire ?

Si vous bossez avec quelqu'un, qui, selon vous ne respecte pas un accord, même tacite, faites-le lui savoir et indiquez au client commun qu'une prise de contact directe se fait sans votre consentement. Cela reste dans un cas comme dans l'autre de l'amiable, me semble-t-il.

Maintenant, comme je ne vois pas du tout quel est votre problème, je n'ai guère de conseil à donner, ce qui précède n'étant que du bon sens et non un avis.


 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Des réponses May 21, 2015

Adrien :
Je suis moi-même un indépendant Franco-israélien et il m'arrive de gérer des projets pour le compte d agences (ce qui est ici le cas).

Dans le cadre du Guideline de Proz je fais simplement référence à :
"do not directly contact end clients, or subcontractors, without permission"

Nordiste:
Dans la mesure où il s’agit d’une traductrice indépendante il n’y a bien entendu aucun contrat d’exclusivité. En revanche l'agence a des conditions Générales qui s’appliquent pour toute commande passée auprès d’un sous-contractant.

Ceux–ci définissent le cadre de la collaboration et stipulent notamment que :

-« Le traducteur / sous-traitant s'engage à ne pas chercher à entrer en contact, directement ou indirectement, avec le Client de l’agence pour le compte duquel il aura effectué des travaux de traduction en sous-traitance sauf pour la bonne exécution de ces travaux expressément accepté par écrit. »

- « Tout traducteur travaillant avec L’Agence devra livrer des fichiers prêts à l'emploi sans que son nom apparaisse (notamment dans MS Word, "dernier enregistrement" ou auteur). » (ce point n a pas été respecté)

« Conformément à la législation française en cours, le traducteur cède tout droit d’auteur, d’adaptation, de reproduction, de diffusion ou d’édition (quel qu’en soit le forme ou le support, y compris numérique), sur le ou les contenus qui lui ont été confiés par l’agence. » (il s’agit ici d’une règle qui, parfois expresse, a toujours été respectée par les traducteurs avec lesquels j’ai travaillé) "

"Le traducteur / relecteur utilisera tous les outils informatiques indispensables afin de livrer un travail fini et prêt à l'emploi, dénué de fautes d'orthographe ni de fautes de frappe, y compris dans les noms propres.
Pour chaque tranche de 3000 mots traduits ou 500 mots relus, les fichiers livrés par le traducteur / relecteur devront contenir moins de : une faute d'orthographe, deux erreurs de syntaxe, deux erreurs de ponctuation, trois fautes de frappe."
(là encore il y a eu un problème puisque lors d'une relecture la traductrice a ajouté deux typos (sur deux pages… Mais c’est une autre histoireicon_wink.gif)

Enfin, et pour répondre à la dernière interrogation d Adrien : Le risque de perte que pourrait subir l’agence est suffisamment important, et il s’agit bien pour le moment de rechercher une solution à l’amiable – c’est pourquoi je me tourne tout d’abord vers des collègues.


 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 19:38
Member (2014)
French to German
+ ...
Raisons? May 21, 2015

Je me demande pourquoi votre traductrice a l'intention de contacter le client final. Quel est le problème? Pourquoi une telle mésentente?

 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Raisons May 21, 2015

Je vous avoue que je pense pour le moment qu il s'agit tout simplement d'une raison financière...

Il s'agit en effet du second livre d'une série que nous avons entamé avec la traductrice, et c'est probable qu'elle serait intéressée par une collaboration directe avec l'éditeur.


 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 19:38
Member (2014)
French to German
+ ...
Mon opinion May 21, 2015

Moralement, ce n'est sans doute pas correct. Par contre, dans la majorité des cas, un traducteur correctement payé aura sans doute la loyalité nécessaire même sans clause d'exclusivité...

 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Au sujet de la rémunération May 21, 2015

Au risque d en décevoir certains je précise que j’agis, comme beaucoup d’agences, dans le respect de règles éthiquesicon_wink.gif, et le montant de la rémunération qui a été offerte pour ce second livre est plus élevé que le tarif que la traductrice nous a proposé pour le premier.
Et ce, tout simplement dans la mesure où je m’y étais engagé.

[Modifié le 2015-05-21 20:32 GMT]

[Modifié le 2015-05-21 20:33 GMT]

[Modifié le 2015-05-21 21:37 GMT]

[Modifié le 2015-05-21 22:16 GMT]


 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Au sujet de la rémunération May 21, 2015

Message non encore approuvé

Au risque d en décevoir certains je précise que j’agis, comme beaucoup d’agences, dans le respect de règles éthiques, et le montant de la rémunération qui a été offerte pour ce second livre est plus élevé que le tarif que la traductrice nous a proposé pour le premier.
Et ce, tout simplement dans la mesure où je m’y étais engagé.

[Modifié le 2015-05-21 22:16 GMT]


 

Andrea Halbritter  Identity Verified
France
Local time: 19:38
Member (2014)
French to German
+ ...
Parler... May 22, 2015

Ce que je vous conseillerais c'est de parler directement de tout ca avec votre traductrice en direct, en la rencontrant personnellement (si c'est possible sinon en l'appelant ou en discutant sur Skype pour connaître ses motivations et en lui expliquant gentiment que ce sont des choses qui ne se font pas...) Je pense par contre que dans votre cas concret si elle décide vraiment de contacter le client final, vous ne pourrez pas faire grand chose.

 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Je compte en effet lui parler - mais je May 22, 2015

Je compte en effet lui parler au cours de la semaine prochaine - mais je crains qu’elle ne se braque rapidement. C est pourquoi il est possible qu'il faille un intermédiaire, notamment dans la mesure où la traductrice a déjà dérogé à plusieurs Conditions Générales, et si je ne parviens pas à trouver un accord à l’amiable il y a des chances que l’agence se tourne vers la justice pour demander des réparations. Ce qu il vaut mieux éviter pour tout le monde.

La traductrice a commencé par "oublier" son nom dans des documents (ce qui n avait pas été fait lors de la première traduction), puis demandé de manière plus explicite d'être créditée dans le livre.

C'est également la raison pour laquelle je me tourne vers des confrères avec lesquels je n'ai jamais collaboré: je souhaite avoir un regard impartial sur le problème qui se pose - et essayer de trouver des solutions.

Quelqu un s'est déjà trouvé dans ce type de cas?



[Modifié le 2015-05-22 09:30 GMT]

[Modifié le 2015-05-22 11:03 GMT]


 

jfmc1974
Israel
Local time: 20:38
English to French
TOPIC STARTER
Je compte en effet lui parler - mais je May 22, 2015

Je compte en effet lui parler au cours de la semaine prochaine - mais je crains qu’elle ne se braque rapidement. C est pourquoi il est possible qu'il faille un intermédiaire, notamment dans la mesure où la traductrice a déjà dérogé à plusieurs Conditions Générales, et si je ne parviens pas à trouver un accord à l’amiable il y a des chances que l’agence se tourne vers la justice pour demander des réparations. Ce qu il vaut mieux éviter pour tout le monde

 

Adrien Esparron
Local time: 19:38
Member (2007)
German to French
+ ...
Récapitualtif et suggestions May 22, 2015

Je commence par répondre à votre dernière question consistant à savoir si quelqu'un a été confronté au même type de problème.

Oui, et même sans doute avec des contrats autrement plus sophistiqués et complexes si vous regardez avec qui j'ai pu être amené à signer des contrats d'édition relatifs à des traductions.

Si les choses se passent habituellement de manière parfaitement correcte entre gens de bonne composition (les contrats ne servent qu'aux gens de mauvaise foi de manière générale), il m'est arrivé deux trois petits soucis pouvant ressembler aux vôtres.

Je comprends que dans le cas précis vous traitez avec un traducteur pour le compte d'une agence (vous n'êtes pas vous-même le traducteur et avez délégué à quelqu'un d'autre (peu importe ici la dénomination) la traduction.

Nous sommes ainsi en présence de poupées russes : un éditeur confie à une agence une traduction, l'agence vous confie le bébé (peu importe la manière, mais c'est vous qui traitez), que vous passez à votre tour à votre traducteur.

J'ai tout bon ou pas ?

Ce serait trop compliqué de passer en revue les différents types et niveaux de dysfonctionnements, mais vous, vous êtes dans la mauvaise posture parce que vous n'êtes pas vraiment le bon interlocuteur, qui serait normalement uniquement l'agence dans une relation éditeur-agent-traducteur.

Vous devez cependant régler la question sur deux fronts : celui de votre traducteur et celui de l'agence auprès de laquelle vous êtes le seul responsable.

Votre traducteur est défaillant à un plus d'un titre. Vous avez toutes les raisons si vous l'estimez judicieux de vous en débarrasser, le non respect de certaines clauses contractuelles valant sans sourciller rupture de contrat. C'est demeurer amiable que de ne pas aller en justice alors que de toute évidence vous le pourriez.

Mais la défaillance ou l'indélicatesse de votre traducteur devient votre incompétence vis-à-vis de l'agence, qui, si vous ne réparez pas les dégâts, aura les mêmes raisons de ne pas être content de vous. Vous me suivez ? Elle pourrait envisager les mêmes considérations à votre égard que vous à celui de votre traducteur.

Si l'agence (par votre truchement) fournit du bon travail final à l'éditeur, ce dernier ne devrait en effet pas à avoir de mal à poursuivre la collection avec elle, vous. Mais vous auriez donc tout intérêt à trouver quelqu'un d'autre pour aller au charbon.

Si votre actuel traducteur approche l'éditeur pour shunter l'agence, il est clair que pour cette dernière il y aura un évident manque à gagner et en ricochet pour vous aussi. Il s'agirait d'un autre type de violation de vos clauses contractuelles (que je trouve par ailleurs parfaitement laxistes en matière de relecture et de validation ortho-typo, mais bon, ce n'est pas mon affaire), qui, elle pourrait conduire au tribunal.

Avertir l'éditeur que le traducteur s'est engagé à ne pas le faire n'a aucun intérêt dans la mesure où l'éditeur n'a pas à s'intéresser à votre contrat de traducteur. Il aurait même avantage à traiter directement dans la mesure où cela lui reviendrait certainement beaucoup oins cher (on se demande d'ailleurs vraiment comment et pourquoi un éditeur passe par une agence et ne traite pas directement avec ses auteurs : si, bien sûr, pour ne pas avoir tous les ennuis que l'agence, elle, a avec de mauvais partenaires...).

Vous pourriez précisément arguer de cette dernière problématique pour lui faire savoir qu'il ne ferait pas le bon choix... ce que vous reconnaîtriez in petto avoir vous-même fait.

Au point où nous en sommes, vous n'avez à mon avis qu'à manger votre chapeau sur ce petit désastre et fournir un produit bien ficelé à votre éditeur, changer de traducteur pour poursuivre la collection, ne plus sous-traiter mais traiter désormais.

Ne nous méprenons pas : la sous-traitance n'est pas à rejeter d'emblée, mais elle est toujours problématique, du moins est très souvent source de problèmes totalement superflus et agaçants.

En ce qui concerne la mention du nom du traducteur dans un ouvrage publié, elle est réputée obligatoire... si c'est le traducteur qui signe le contrat de traduction (il est alors aussi l'auteur à part entière), mais si c'est un agent qui signe avec l'éditeur, cela semble pas mal changer la donne. Mais bon, je ne suis pas un spécialiste du code. Ayant toujours travaillé sans agent pour l'édition, il m'est arrivé deux fois je crois de ne pas être dans le copyright, peu importe pourquoi. Je n'ai pas été content, mais de là à aller en justice, faire pilonner et rééditer il y a un monde d'absurdités que je n'ai jamais fréquenté.

Ma contribution, qui ne vaut que ce qu'elle vaut et espère ne pas être trop à côté de la réalité.


 
Pages in topic:   [1 2 3] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Demande d'avis / conseils : traducteur voudrait contacter un client commun dans le cadre d'un projet

Advanced search






SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search