Debuter dans la traduction juridique
Thread poster: Gregory DeKeyzer
Gregory DeKeyzer
United States
Jul 31, 2015

Bonjour à tous et à toutes,

Je suis avocat, âgé de 61 ans. J’ai une formation en droit civil. Ma langue maternalle est l’anglais mais je lis et écris le français couramment. Je le parle également, mais avec moins de facilité que dans l’écrite. (À nos jours le français est presque disparu en Louisiane, hélas…)

Ma retraite est en vue et bien que j’ai le désir de m’éloigner du stress de mon job actuel je n’ai pas le désir de rester sans boulot quelconque.

J’aime les mots et j’ai toujours aimé rédiger des textes. En plus, ma formation en droit civil et mes experiences dans une jurisdiction mixte fait de moi un pont naturel entre ces deux traditions juridiques.

Donc, je m’interesse dans la traduction juridique – français – anglais.
Comment débuter ? Certifications ? Le marketing ? Conseils ?

Y-a-t-il parmi vous ceux qui se sont formés chez CI3M ? Vaut-il le coup? Commentaire ?

Mes remerciements à l’avance,

Gregory D


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 06:08
Member (2007)
English
+ ...
Beaucoup d'informations sur le site Jul 31, 2015

Gregory DeKeyzer wrote:
Je m’interesse dans la traduction juridique – français – anglais.
Comment débuter ? Certifications ? Le marketing ? Conseils ?

Y-a-t-il parmi vous ceux qui se sont formés chez CI3M ? Vaut-il le coup? Commentaire ?

Il me semble tout à fait possible, Gregory. Beaucoup de vos questions trouveront plus facilement leurs réponses dans les forums en anglais. Le marketing est l'incontournable, bien sûr. Le Site Guidance Centre ici vous donnera quelques astuces.

Je ne connais pas la formation CI3M mais des recherches dans ce forum vous apporteront quelques résultats. Je n'ai fait qu'un certificat assez minimal mais cela m'a bien servi.

Bonne chance !


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 07:08
Member (2007)
German to French
+ ...
Débuter mais pas débutant Aug 1, 2015

Bonjour Gregory,

A priori, les formation de CI3M semblent sérieuses (même si sur ces forums on a plus de questions à leur sujet que de réponses). Mais elles sont coûteuses et honnêtement, je ne pense pas qu'à votre âge on devrait investir autant dans une formation destinée à des jeunes qui débutent. Vous avez une expérience énorme, elle devrait être suffisante. C'est plutôt côté marketing qu'il vous faut creuser, pour pouvoir vendre cette expérience. De plus, une partie de votre clientèle naturelle serait les avocats : en tant qu'ancien avocat, vous avez certainement là un réseau à activer pour faire vos premiers pas ?
Je pense que dans votre cas, la seule difficulté est de décrocher vos premières commandes pour gagner en confiance et vous faire connaître.


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 07:08
German to French
outils logiciels ou autres Aug 1, 2015

Sophie Dzhygir wrote:

Bonjour Gregory,

A priori, les formation de CI3M semblent sérieuses (même si sur ces forums on a plus de questions à leur sujet que de réponses). Mais elles sont coûteuses et honnêtement, je ne pense pas qu'à votre âge on devrait investir autant dans une formation destinée à des jeunes qui débutent. Vous avez une expérience énorme, elle devrait être suffisante. C'est plutôt côté marketing qu'il vous faut creuser, pour pouvoir vendre cette expérience. De plus, une partie de votre clientèle naturelle serait les avocats : en tant qu'ancien avocat, vous avez certainement là un réseau à activer pour faire vos premiers pas ?
Je pense que dans votre cas, la seule difficulté est de décrocher vos premières commandes pour gagner en confiance et vous faire connaître.


Bonjour Gregory,

J'ai les mêmes remarques que Sophie.

J'en rajoute juste une : le point sur lequel il se pourrait que vous ayez besoin de formation concerne les outils logiciels d'aide à la traduction.

La plupart des traducteurs que je connais utilisent des outils d'aide à la traduction qui permettent de reconnaître les phrases déjà traduites à l'identique ou presque, ce qui risque fort d'être le cas dans le domaine juridique.

Il faut donc que vous voyez si l'utilisation de tels outils vous correspond et correspond aux travaux que vous souhaitez réaliser, et si oui, combien de temps il vous faudra pour être à l'aise avec eux (plus le temps de choisir celui qui vous convient en utilisant les logiciels d'essai et en discutant sur les forums).

Cela dépendra bien évidemment de votre degré de maîtrise des outils informatiques en général.

À part cette difficulté potentielle, je pense comme Sophie que la seule difficulté sera de décrocher vos premières commandes et de vous faire connaître.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 07:08
Member (2007)
German to French
+ ...
Coller à la réalité locale Aug 2, 2015

Bonjour Gregory,

Les remarques des collègues sont utiles et je rejoins Claire sur l'importance de l'informatique dans la vie du traducteur d'aujourd'hui.

Avec votre expérience et l'âge aidant, je vois mal ce qu'une formation "de traducteur" pourrait vous apporter, si tant est que cela apporte quoique ce soit à des plus jeunes...

Et ce, surtout si l'on se réfère à un organisme de formation (je ne porte aucun jugement) se situant en France alors que de toute évidence vous résidez aux États-Unis où je doute que quiconque s'intéresse à une qualification de ce type.

Dans la mesure où vous avez une excellente maîtrise du français et où vous résidez dans un État où le français se pratique encore un peu, je ne doute pas que votre expérience d'avocat vous fasse très vite trouver à qui et comment vous adresser pour offrir des services de traduction spécialisée. Je suppose que votre carnet d'adresses regorge de contacts susceptibles d'être intéressés par vos compétences linguistiques, ce dont vous ne vous étiez pas soucié jusqu'à présent.

Vous auriez peut-être tout intérêt à consulter un réseau comme celui des Alliance Française et de voir du côté du Consulat Général de France. Non nécessairement pour y trouver des contrats, mais pour mieux cerner certaines tendances.

Pour revenir à une formation, il existe peut-être des choses intéressantes chez vous, mais là, nous sommes loin de la Bretagne... et vous êtes le seul à même d'apprécier.

Quoiqu'il en soit, je vous adresse mes meilleurs souhaits de réussite dans une "nouvelle" vie.


Direct link Reply with quote
 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 07:08
Member (2010)
English to French
Bonjour Gregory, bonjour à tous et à toutes Aug 2, 2015

j'approuve bien sûr les conseils donnés par mes collègues (ci-dessus)

* je suis moi aussi (ex-) jeune retraitée
Je me félicite de m'être mise à la traduction anglais-français en 2010, après une carrière comme ingénieur IT et chef de produit (marketing), dans une entreprise où l'anglais était la langue de travail.

Bénéfices: je travaille chez moi, à mon rythme, je n'ai plus à faire 3 h de trajet par jour;
je reste en contact avec mes anciens collègues par le biais de réunions amicales, et j'utilise mes anciennes connaissances IT et Marketing; les traductions me permettent aussi d'entretenir mes neurones!

Formation: au départ à SDL Trados Studio via des wébinaires SDL, qui ne laissaient aucun document de référence.
J'ai été surprise de ne trouver nulle part de description fonctionnelle des CAT tool, il n'y a que des "cliquer ici ou cliquer là". Je crois qu'il faut se faire expliquer bien clairement dès le départ le rôle fonctionnel des Translation Memories et Termbases.
Au bout d'un certain temps, j'ai eu recours avec une amie à quelques séances de "cours particuliers" de Trados Studio avec des exercices pratiques et feuilles de manip. très efficace.

Ultérieurement j'ai acheté MemoQ, tout est alors devenu beaucoup plus simple, c'est aussi parce que c'était mon deuxième CAT tool.

Il faut aussi se munir d'un bon correcteur orthographique.

___________

* aspect traduction juridique: ce n'est pas vraiment ma tasse de thé (:


Vous pourriez éventuellement contacter Suzanne Deliscar qui semble être une très bonne
référence en matière de droit et de traduction. http://www.proz.com/translator/790651

Suzanne est avocate et linguiste, elle donne des conférences et aussi des webinars spécialisés sur Proz. Elle organise périodiquement des Lawyer-Linguist virtual event.
Elle est Canadienne et bilingue anglais-français (+ d'autres langues).
Elle a certainement beaucoup de relations aux Etats-Unis.

En vous souhaitant bonne chance

Madeleine


Direct link Reply with quote
 
Gregory DeKeyzer
United States
TOPIC STARTER
Débuter dans la traduction juridique Aug 3, 2015

Je remercie vous tous qui ont eu la gentillesse de répondre. Je prendrai vos conseils au cœur, surtout ceux qui concernent des logiciels.

La traduction représente pour moi une possibilité intéressante pour l’avenir. (Je ne veux pas dire pour la retraite car je suis encore trop jeune pour y penser… LOL)

Lorsque je fais le premier pas je vous ferai signe !

Gregory


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 07:08
German to French
pour les "petites" formations logicielles Aug 4, 2015

Bonsoir,

Quelques remarques encore :

- pour ce qui est des formations logicielles, n'importe lequel d'entre nous (*) ayant un peu de fibre pédagogique peut prendre une heure ou deux pour vous faire un court sur le b-a-ba du fonctionnement d'un logiciel d'aide à la traduction

- de même, n'importe lequel d'entre nous qui maîtrise à peu près son logiciel et un peu de pédagogie, peut prendre une heure ou deux pour vous expliquer comment son logiciel fonctionne (en gros, il y en a trois ou quatre les plus couramment utilisés, une vingtaine de plus "petits", et plein d'autres "tous petits").

- pour ce qui est des formations plus poussées, là, il faudra chercher (enfin, moi, j'ai dû chercher (parce que j'avais aussi comme critère "pris en charge par le fonds interprofessionnel des indépendants")).

- si vous avez des critères de prise en charge par un organisme, cela réduit le nombre de personnes pouvant intervenir (p.ex. dans mon cas, aux personnes reconnues comme formateur en France, je pense). Mais pour une heure ou deux pour commencer, ça n'est probablement pas la peine de réduire la palette des intervenants possibles aussi drastiquement (je dis ça parce que je suppose que vous pourrez payer deux heures de traducteur-formateur sans souci. Si vous étiez jeune qui fait ses comptes au sou près pour savoir quel statut choisir tout en maintenant ses allocations (questionnement fréquent sur ce forum), j'aurais un autre avis, bien sûr). Donc cette question de formation logicielle sera assez vite résolue.

- pour ma part, et bien que je n'ai que quelques années d'expérience en traduction, bien plus que les formations de traducteurs (très courtes, dans mon cas), ce sont les formations de spécialisation technique qui me sont utiles : "risques d'incendie, essai de comportement au feu de tels ou tels matériaux" par exemple, ou "essai de comportement au feu, comparaison des règlements allemands et français" (celle qui me permet de dire à mes clients "attention, ininflammable en allemand et en français ne recouvrent pas la même chose"). Pour vous, n'étant pas juriste, j'imagine que ce pourrait être par exemple "législation comparée entre tel et tel pays ou région administrative pour la commercialisation de telle ou telle denrée". Et après, pour ce qui relève des "traducteurs purs", eh bien, ils savent de nombreuses choses mieux que moi, comme s'il faut mettre des majuscules à tous les mots d'un nom d'organisation ou non ("Centre technique du Bâtiment" ou "Centre Technique du Bâtiment" ou "Centre technique du bâtiment" ou "Centre Technique Du Bâtiment", etc.), si on met un espace insécable devant les deux points en français, etc. etc. Évidemment, le "mieux" serait de tout savoir, mais à chacun d'entre nous aussi de savoir quelle prestation il propose et d'en avertir ses clients pour trouver ceux à qui ses services conviennent.

- avoir un vernis de formation de traducteur m'a quand même permis de mieux discuter avec les clients lorsque les clients sont des agences. (mais c'est à une conférence en marge du congrès annuel de la sft française que j'ai glané ce qui m'a été utile, et qui ne m'est utile que pour discuter plus vite avec les agences car mes deux clients directs ne connaissent pas les termes employés).

Bonne soirée,

(*) sous réserve d'environnement de travail permettant d'utiliser Skype ou équivalent, bien sûr


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 06:08
Member (2007)
English
+ ...
Beaucoup dépend de l'âge Aug 5, 2015

Claire Dodé wrote:
- pour ce qui est des formations logicielles, n'importe lequel d'entre nous (*) ayant un peu de fibre pédagogique peut prendre une heure ou deux pour vous faire un court sur le b-a-ba du fonctionnement d'un logiciel d'aide à la traduction

Je trouve les logiciels très difficile à vraiment maîtriser. Je peux regarder une présentation d'une heure et tout va bien - je comprends en gros. Mais au moment où il faut l'utiliser, toute seule, je bloque. Personnellement, j'ai assisté à une formation pour débutants de Wordfast Classic à Nice, donc en face à face, de deux jours. C'était donné par John de Rico, formateur chevronné de Wordfast. Sept années plus tard, je suis toujours utilisateur des bases de Wordfast Classic, pas plus. Je l'adore, je n'en passerais pas, mais je le comprends très peu.

Peut-être suis-je un cas extrême mais j'ai débuté ma vie professionnelle en tant de programmeuse/analyste aux jours où il n'y avait pas de PC, écran, Internet, "temps réel"..., pendant les années soixante-dix.


Direct link Reply with quote
 

Catherine De Crignis  Identity Verified
France
Local time: 07:08
Member (2012)
English to French
+ ...
Question hors sujet Aug 6, 2015

Adrien Esparron wrote:

je vois mal ce qu'une formation "de traducteur" pourrait vous apporter, si tant est que cela apporte quoique ce soit à des plus jeunes...




J'admets volontiers que Gregory constitue un cas particulier, mais pourquoi dénigrer l'apprentissage en général ?
A mon sens les autodidactes géniaux sont très peu nombreux. Et les poncifs de type "c'est en forgeant qu'on devient forgeron" ont leurs limites.
Si les formations ne se valent pas toutes, je trouve les jugements selon quoi les formations en traduction ne serviraient à rien d'autant plus dommageables que notre métier a un besoin vital de professionnalisation.


NB : perso c'est Gouadec que j'ai choisi (plus que CI3M) et je ne l'ai jamais regretté un seul instant.


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Debuter dans la traduction juridique

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search