Pages in topic:   [1 2] >
L'union fait la force
Thread poster: Afidi Towo
Afidi Towo
Local time: 14:40
English to French
Feb 8, 2005

Bonjour à tous,

J'aimerais avoir vos avis/expériences. Je fais de la localisation informatique et l'un de mes gros clients a commencé à contacter la plupart de ses sous-traitants (dont moi) pour leur demander de baisser leurs tarifs, sous prétexte que ses clients à lui imposent des baisses de tarifs. Il me semble que si tous les sous-traitants s'entendaient pour refuser cette baisse, nous serions tous gagnants. Existe-t-il des précédents de traducteurs qui se sont unis pour résister aux exigences d'un client commun ?

Vos conseils sont les bienvenus,
AT


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 09:40
French to Spanish
+ ...
C'est pas vrai, que je sache. Feb 8, 2005

En tant que Belge, il est bien vrai que l'union fait la force, mais pas dans ce cas ci, que je sache. Jamais entendu parler de traducteurs isolés faisant face, unis, aux clients. Bonne chance à nous tous, Inch Ala.

Direct link Reply with quote
 

Harry Bornemann  Identity Verified
Mexico
English to German
+ ...
Les traducteurs forment leur marché Feb 8, 2005

Si un client demande un prix plus bas, je suppose qu'il va si mal, que bientôt, il aura disparu du marché de toute façon.

C'est une raison de plus pour travailler plutôt pour les autres clients.



Direct link Reply with quote
 

Beatrice Hercend  Identity Verified
Local time: 10:40
Member (2010)
English to French
+ ...
Pas d'union sacrée Feb 8, 2005

Bonsoir,

Sans dire que ce soit fréquent, ce cas de figure m'est déjà arrivé plusieurs fois, j'en ai déduit que la tendance était sérieuse... Et mérite réflexion, on a beau se vouloir "intransigeant sur les prix", lorsque c'est un gros client, régulier, bon payeur qui te demande ça, tu hésites à l'envoyer balader. Ce qui m'agace particulièrement c'est que lui ne prend pas grand risque en se retournant vers nous pour supporter l'effort financier qu'il a consenti, sans doute trop facilement, à son client.

En tout cas à ma connaissance, pas d'union sacrée chez les traducteurs, c'est chacun pour sa peau ! (Il y a quand même des irréductibles qui tiennent bon... pour le moment).

Courage !


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 16:40
Member (2001)
English to French
+ ...
"L'Union fait la force" Feb 8, 2005

Juan a dit :



En tant que Belge, il est bien vrai que l'union fait la force, mais pas dans ce cas ci, que je sache.



Tu devrais préciser que "L'union fait la force" est la devise de la Belgique,car beaucoup de gens l'ignorent.

En ce qui concerne la question d'Afidi Towo, elle reflete parfaitement les tendances actuelles des marchés des pays sous-développés (et vraiment pas en voie de développement)qui sont prestataires de services de traductions : à savoir :

- L'Afrique en Général
- L'Espagne
- L'italie
- Le Portugal
- L'Europe centrale en Général

... Et je ne parle pas des pays d'Amérique du Sud.

Depuis deux mois, je n'ai plus de clients parceque j'ai refusé à plusieurs agences de baisser mon tarif de 0.07 euros (tarif plancher pour traductions cool/8 pages/jour) jusqu'à 0,05 euros.

Alors, en ce qui concerne l'idée de s'unir pour avoir plus de force, je n'y crois guère...

Les agences trouveront toujours preneurs à 0.05 euros et, de plus, en "urgent".
Et ne venez pas me dire que les traducteurs seront des traducteurs "de deuxième zone" ou autre, parceque c'est faux. Il s'agit souvent d'excellents traducteurs.


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 09:40
French to Spanish
+ ...
Ohhh ! Feb 9, 2005

L'Espagne, sous-développée ! Bon, à discuter.

L'union fait la force, oui, la devise de la Belgique, une fois !

Cependant, je lis souvent des "fils" sur les fâcheuses tendances, à la baisse, bien sûr, poussées par les agences indiennes. Attendez voir que les Chinois s'y mettent... des traductions à 0,1 euros, c'est pour bientôt, les enfants !

Je ne sais que dire: une union des traducteurs est impossible. Nous travaillons à la maison, en pantoufles, à Buenos Aires ou à Oulan Bator, pour une agence à Moscou ou à Bratislava... rien à faire.
Et je ne parle pas en connaissance de cause, excusez-moi: cependant, il me semble de plus en plus clair que les agences sont ce qu'elles sont... des intermédiaires et ça, c'est pas bon du tout.
Juan.


Direct link Reply with quote
 

Harry Bornemann  Identity Verified
Mexico
English to German
+ ...
Varietas delectat Feb 9, 2005

Afidi Towo Mpacko wrote:
...Existe-t-il des précédents de traducteurs qui se sont unis pour résister aux exigences d'un client commun ?

Cela ne va pas pour les traducteurs mais il ne va pas non plus pour les agences et les clients finales.

Il y a toujours tous les prix et toutes les qualités et toutes les relations entre le prix et la qualité.
Et c'est bon ainsi parce que comme ça il y a une offre optimale pour chaque besoin et parce que le prix moyen n'est pas raisonnable/convenable pour chaque traduction.

Thierry LOTTE wrote:
...à savoir : ... - L'italie ...

J'ai cru cela un moment, parce que plusieurs collègues me l'ont dit. Mais curieusement, l'un de mes meilleurs clients pour 0,10 EUR par mot se trouve en Italie..

Je m'explique cela ainsi que dans les pays pauvres les agences peuvent travailler à bas prix et donc peuvent payer plus aux traducteurs parce que la valeur d'une traduction dépend du pays cible.


Direct link Reply with quote
 
Afidi Towo
Local time: 14:40
English to French
TOPIC STARTER
Quel développement ? Feb 9, 2005

[/Quote]

>Tu devrais préciser que "L'union fait la force" est la devise >de la Belgique,car beaucoup de gens l'ignorent.

Merci pour la précision, effectivement je n'avais pas compris...

>En ce qui concerne la question d'Afidi Towo, elle reflete >parfaitement les tendances actuelles des marchés des pays sous->développés (et vraiment pas en voie de développement)qui sont >prestataires de services de traductions : à savoir :

Je n'aime pas du tout ce terme de sous-développé, je préfère dire sous-équipé, parce que sur un certain nombre de plans je pense que les pays dits "développés" ont des leçons à prendre. Si le développement signifie entre autres détruire la planète à un rythme accéléré, alors je refuse ce développement. Mais c'est un autre débat.

>Alors, en ce qui concerne l'idée de s'unir pour avoir plus de >force, je n'y crois guère...

Je suis certainement utopiste, mais si personne n'essaie c'est sûr que ça ne peut pas marcher. Ce n'est pas parce que les traducteurs africains, asiatiques, sud-américains et j'en passe sont "sous-développés" qu'un dialogue n'est pas possible avec eux.



[/quote]


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 16:40
English to French
+ ...
Vision contraire Feb 9, 2005

Bonjour à tous, je voudrais vous donner la vision contraire.
J'ai bossé pendant deux ans dans une agence de loc comme chef de projet, et du coup, c'était moi qui appelait les traducteurs pour leur demander de baisser leurs tarifs
Eh bien, il m'arrivait d'être sacrément dans la M. quand mon patron avait négocié des contrats énormes très bas, parce que personne ne voulait bosser dessus. Alors la solution était d'agrandir le panel de traducteurs, passer des annonces pour trouver le pauvre traducteur qui n'avait pas eu de boulot depuis longtemps...
En revanche, sur certains projets spéciaux, mon patron refusait toute réduction au client, parce qu'il savait qu'un seul traducteur était capable de le faire correctement.
Conclusion, il est possible de faire pression quand on sait qu'on a un petit quelque chose de plus, sinon, dur dur...
Mais je dois dire que personnellement en tant que chef de projet, je n'aimais pas du tout que les tarifs baissent parce que dans ces cas-là, je me retrouvais quand même souvent avec des traductions pitoyables à relire.

Ce qui serait malin, en revanche, ce serait de créer un groupe de traducteurs pour aller démarcher les gros projets de loc que seules les agences peuvent prendre.






[Edited at 2005-02-09 08:39]

[Edited at 2005-04-28 13:13]


Direct link Reply with quote
 

Francesca moletta
Italy
Local time: 16:40
English to Italian
+ ...
pays sous-développés ??? Feb 9, 2005

Thierry LOTTE wrote:




Tu devrais préciser que "L'union fait la force" est la devise de la Belgique,car beaucoup de gens l'ignorent.

En ce qui concerne la question d'Afidi Towo, elle reflete parfaitement les tendances actuelles des marchés des pays sous-développés (et vraiment pas en voie de développement)qui sont prestataires de services de traductions : à savoir :

- L'Afrique en Général
- L'Espagne
- L'italie
- Le Portugal
- L'Europe centrale en Général



[/quote]

Cher Thierry

je ne crois pas que tu te rends compte de ce tu as écrit ...

- L'Espagne
- L'italie
- Le Portugal
- L'Europe centrale en Général (je me trompe ou l'Allemagne est en Europe centrale aussi à en croire aux cartes géographiques?)

Si tu veux dire que l'Espagne, l'Italie et le Portugal font des tarifs de traductions genre pays sous-développé, je suis d'accord avec toi ... mais de là à dire qu'ils le sont ...

Tu crois pas?


Direct link Reply with quote
 
Afidi Towo
Local time: 14:40
English to French
TOPIC STARTER
L'union fait la force Feb 9, 2005

Bonjour Céline,

Tu as raison sur les 2 plans : il faut s'arranger pour avoir un petit quelque chose en plus et s'organiser en groupe pour pouvoir traiter de gros volumes dans les délais de plus en plus serrés demandés par les clients dans le secteur de la loc. Pas toujours évident mais la survie est à ce prix. Si tu as des clients pour les utilitaires EN-FR je suis preneuse.




[Edited at 2005-02-09 08:39][/quote]


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 16:40
French to Dutch
+ ...
C'est tout à fait ça Feb 9, 2005

Céline Odo wrote:
J'ai bossé pendant deux ans dans une agence de loc comme chef de projet, et du coup, c'était moi qui appelait les traducteurs pour leur demander de baisser leurs tarifs
Eh bien, il m'arrivait d'être sacrément dans la M. quand mon patron avait négocié des contrats énormes très bas, parce que personne ne voulait bosser dessus. Alors la solution était d'agrandir le panel de traducteurs, passer des annonces pour trouver le pauvre traducteur qui n'avait pas eu de boulot depuis longtemps...

C'est tout à fait ça. J'ai aussi travaillé dans une agence (il y a quelque temps, c'est vrai). Une stagiaire était spécialement affectée à cette tâche ingrâte. Ce qui est relativement nouveau c'est les histoires d'appels d'offres avec prix fixes pour deux ou trois ans, sans possibilité de révision. Là pour une agence il y a vraiment une raison d'être dans la M. De mon côté, en tant que traductrice, je n'aime pas travailler pour des agences qui obtiennent d'abord des traductions et cherchent ensuite frénétiquement des traducteurs. Cela fait mal organisé.

En revanche, sur certains projets spéciaux, mon patron refusait toute réduction au client, parce qu'il savait qu'un seul traducteur était capable de le faire correctement.

C'était le cas pour les traductions jurées par exemple, que l'agence était obligée de payer au prix fort, les juristes ne travaillant pas au rabais.

Conclusion, il est possible de faire pression quand on sait qu'on a un petit quelque chose de plus, sinon, dur dur...

La solution pour un traducteur est donc de devenir spécialisé. En attendant, si on veut résoudre cela avec souplesse, c'est de proposer au client (si on tient à lui), de faire un devis pour le prochain travail, au lieu de baisser bêtement son tarif. Un devis étudié et réfléchi, à des prix normaux, ou éventuellement en consentant une remise si c'est extrêmement facile, au cas par cas. Au client ensuite de voir les pours et les contres.


Direct link Reply with quote
 

Dan Marasescu  Identity Verified
Romania
Local time: 16:40
Member (2003)
English to Romanian
+ ...
Question Feb 9, 2005

Croyez-vous que cette tendance de baisser les prix se manifeste en toute l'Europe, ou seulement dans certains pays?

Merci,
Dan


Direct link Reply with quote
 

Céline Odo  Identity Verified
France
Local time: 16:40
English to French
+ ...
En ce qui concerne l'union que j'ai proposée Feb 9, 2005

Que toutes les personnes intéressées par l'union proposée plus haut me le fassent savoir par mail privé.
Et j'espère que d'autres unions sauront également se former


[Edited at 2005-02-09 16:39]


Direct link Reply with quote
 

Monique Laville  Identity Verified
Italy
Local time: 16:40
Italian to French
+ ...
Sous-développés! Feb 9, 2005

Thierry c'est certainement un mot mal choisi. L'Italie ne fait pas partie que je sache des pays en voie de développement. La situation économique actuelle y est à mon avis dramatique, mais c'est une autre histoire. Quant aux pays que l'on appelle en voie de développement, j'ai l'impression que certains ont une vitalité que l'Europe bientot leur enviera, mais il est vrai que je vois cela de loin et à travers les quelques informations qui nous parviennent.

Quant à la question d'Afidi je la trouve intéressante, mais malheureusement pas applicable en Italie où comme l'écrit si bien Béatrice "pas d'union sacrée chez les traducteurs, c'est chacun pour sa peau".

En Décembre, après deux mois pratiquement sans travail, un client italien me contacte pour la traduction d'un manuel. Comme d'habitude, je donne un bon coup d'oeil au document et j'envoie un devis pour un tarif que je considère correct, et même plutot bas pour le genre de travail fourni (traduction en français d'un document technique en respectant la présentation du document, de telle sorte qu'au reçu, le client n'a plus qu'à l'imprimer). Or, le client me rappelle quelques jours après en insistant pour avoir une réduction car la traductrice anglaise et le traducteur allemand ont présenté chacun un devis moins élevé! Je n'avais pas le choix, c'était ou refuser et perdre un client pour lequel je travaille depuis 4 ans et pour lequel j'effectue des traductions qui m'intéressent, et qui de plus paie régulièrement, ou accepter.

"Et ne venez pas me dire que les traducteurs seront des traducteurs "de deuxième zone" ou autre, parceque c'est faux. Il s'agit souvent d'excellents traducteurs."
Je ne sais pas si ceux que je connais autour de moi sont excellents, mais en tous les cas c'est la jungle dans les tarifs, qui vont de 0,04 euros à 0,10 euros et plus pour des documents similaires. Nombreux sont ceux qui ne savent pas utiliser l'ordinateur et consignent des documents qui sont à retaper. J'en connais même un, français, qui consigne des documents écrits à la main pour ... 30 euros la page de 15 lignes! Et c'est quelqu'un qui ne manque jamais de travail. J'ai aussi entendu une traductrice italienne d'une trentaine d'années dire qu'elle traduit en quatre langues (italien, anglais, français et allemand), indifféremment d'une langue à l'autre! Je ne trouve pas son italien très correct, son français encore moins, mais les clients sont nombreux et contents apparemment.

En effet, on proteste souvent pour les tarifs trop bas, mais personne ne signale ceux qui sont trop élevés. Pas plus tard que la semaine dernière, un ami architecte m'a parlé d'une traductrice qui lui a demandé 800 euros pour la traduction de l'allemand d'un texte de 10 pages de difficulté moyenne. Il a refusé bien sur, et s'est débrouillé avec l'aide d'un copain.

Ce serait l'idéal de pouvoir s'unir pour résister aux exigences d'un client commun, s'unir aussi pour proposer tous dans un meme pays des tarifs plus ou moins équivalents, mais en période de crise chacun tire la couverture à soi. De plus, nous exerçons une profession où les contacts entre collègues sont difficiles, ce qui limite beaucoup la possibilité d'arriver à une entente et par conséquent d'engager une action commune.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

L'union fait la force

Advanced search






BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search