Traduction d'un livre à titre privé?
Thread poster: Julie Martineau

Julie Martineau  Identity Verified
France
Local time: 02:43
English to French
Apr 16, 2016

Bonjour,

J'aimerais connaître votre avis concernant une situation de traduction particulière.

Une connaissance me demande si je peux traduire deux livres, le premier de 275 pages et le deuxième de 441 pages. Il veut les faire traduire pour avoir accès au contenu de façon personnelle.

Cependant, je me demande si une chose pareille peut se faire sans porter atteinte à un droit de propriété intellectuelle, même si les livres traduits ne seront pas commercialisés.

Je pense qu'il serait plus raisonnable de communiquer avec l'auteur et de discuter avec lui de la possibilité de publier ses livres (en fait, je ne sais pas encore si les deux livres sont du même auteur).

Merci de m'éclairer à ce sujet si vous le pouvez!


Direct link Reply with quote
 

Juan Jacob  Identity Verified
Mexico
Local time: 19:43
French to Spanish
+ ...
Délicat... Apr 17, 2016

...qui nous dit que votre connaissance n'en fera pas mauvais usage ?
D'autre part, ça va lui coûter un max, son envie de lire.
Même si c'est "à titre privé", vous n'avez aucunement l'obligation de "lui faire un prix".
Bref, qu'il aprenne la langue ou faites-lui la traduction plus ou moins simultanée par Skype... ou un petit résumé.
Bonne chance.


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 02:43
English to French
+ ...
titre privé pour qui ? Apr 17, 2016

Traduire une oeuvre en se faisant payer, même pour un particulier, c'est une forme d'exploitation de l'oeuvre et il faut l'autorisation du détenteur des droits d'exploitation, c'est-à-dire l'éditeur dans la langue source ou l'auteur si le livre est auto-publié / pas encore publié.

Ce serait vraiment à titre privé si c'était le lecteur qui traduisait lui-même pour son propre compte.


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 01:43
Member (2007)
English
+ ...
De votre côté c'est à titre pro Apr 17, 2016

Je suis d'accord avec les autres - méfiez-vous de cet opportunité. Sauf si cette personne tient les droits à ces livres.

Je crois que quelqu'un a posé une question pratiquement identique il y a quelques semaines (en anglais, peut-être). Et cela me rend très méfieuse. Il y a un site web, un individu ou une entreprise qui est en train d'arnaquer les auteurs et/ou les traducteurs ? Ce n'est pas très probable, mais possible.

Vous avez donné une idée de prix à cet individu ? J'ai fait la relecture monolingue du texte cible d'un roman de 200 et quelques pages l'année dernière (autour de 80 000 mots). Mon client, l'auteur, m'a payé mille euros. Alors, if faut multiplier le compte par plusieurs (10?) pour une traduction. Cet homme veut dépenser des milliers d'euros pour "avoir accès au contenu de façon personnelle" ? Franchement, j'ai mes doutes à cet égard


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 02:43
Member (2007)
German to French
+ ...
Grosses embrouilles en perspective... Apr 17, 2016

En dehors de ce qui a déjà été dit, as-tu vraiment réfléchi à la masse de travail que cela représente ?

Tu ne dis cependant pas si ces livres sont déjà publiés (et comment), ce qui détermine en grande partie la conduite à tenir, si jamais tu te décidais à traduire, sous réserve que cela respecte certains principes.

À titre personnel, je me méfie considérablement de ce type de prestation à l'aspect douteux.

Bonne continuation quoiqu'il advienne.


Direct link Reply with quote
 

Susana E. Cano Méndez  Identity Verified
Spain
Local time: 02:43
Member
French to Spanish
+ ...
Un de mes clients Apr 17, 2016

Bonjour, Julie.

Je travaille en Espagne.

Un de mes clients veut des traductions de livres très spécialisés pour son usage particulier. Il s'agit de livres qui ne sont plus publiés et qui n'ont jamais été traduits (d'après mes recherches), étant donné leur thème principal et leur date (XIXème siècle-premières années du XXème siècle).

Mis à part l'accord de l'auteur (forment-ils déjà partie du domaine public ou non?) Vous pouvez lui faire déclarer ou signer un contrat par lequel il s'engage à ne pas publier la traduction OU de vous faire percevoir des droits le cas échéant.

Je vous rappelle qu'un e-mail a une valeur judiciaire.

J'espère que ça aidera!


Direct link Reply with quote
 

Julie Martineau  Identity Verified
France
Local time: 02:43
English to French
TOPIC STARTER
Vous confirmez mes doutes Apr 17, 2016

Bonjour,

Merci pour vos réponses nombreuses... qui confirment mon intuition.

Oui, ces livres ont été publiés et ils ont une certaine notoriété (du moins le titre que je connais), mais ils ne sont pas traduits en français.

Je connais assez bien cette personne pour ne pas douter de son honnêteté. Cependant, elle ne connaît rien aux domaines de la traduction et de l'édition... et pour ma part je suis encore novice en matière de droits d'auteur et compagnie.

Oui, ce serait beaucoup de travail et je doute que même en réduisant mon tarif il ait le budget pour ce projet... C'est pourquoi je veux plutôt lui proposer de faire les démarches nécessaires pour que ces livres soient traduits ET publiés, en suivant la voie correcte.

Quelqu'un a-t-il un lien, une référence à partager ici qui me permettra d'appuyer mes dires lors de mes échanges avec cette personne?

Merci et bonne journée!

[Modifié le 2016-04-17 11:25 GMT]


Direct link Reply with quote
 

CG Demaret  Identity Verified
France
Member (2010)
Macedonian to French
+ ...
Quelques chiffres, c'est toujours plus parlant Apr 17, 2016

Pour revenir de manière concrète sur ce sur quoi Sheila et Adrien ont mis le doigt :
on vous propose de traduire 275 et 441 pages, soit 716 pages au total.

Si vous traduisez 10 pages par jour (faites un test sur une journée ordinaire pour voir ce que vous êtes capable de traduire, si vous n'en faites que 5, doublez les données suivantes...), ce qui est déjà une contrainte très lourde, il vous faudra 71 jours, soit 3 bons mois à plein temps (moins si vous tenez le rythme y compris le WE, mais ça nécessite une discipline de fer).
Notez que pendant ce temps là, vous ne travaillerez à priori pas par ailleurs, ou alors vous allez très peu dormir et vous user la santé.
Réfléchissez à ce que valent pour vous 3/6 mois à plein temps.

sachant que les tarifs varient EN GROS pour donner un ordre d'idée (pour de la traduction technique, je ne sais pas quel est le contenu desdits livres) entre 10 EUR (en délocalisant dans un pays "lointain" à vil prix) et 40 EUR pour un traducteur spécialisé, on serait sur un budget de 7 000 à 30 000 EUR. n'oubliez pas qu'il va falloir retirer les taxes de ce montant, environ 25 % en autoentreneur par exemple.
NB : si vous travaillez pour un éditeur, le calcul devient tout à fait différent, il se fait par à valoir sur droits d'auteur, ma démonstration est pour une traduction "sans publication".
Votre connaissance a-t-elle envisagé un tel montant ? c'est beaucoup pour juste disposer d'une traduction... Je n'y crois pas un seul instant... Et si vous voulez lui faire un prix, n'oubliez pas que le projet vous occupera à plein temps pendant plusieurs mois...

Sinon, le plus logique serait en effet de contacter l'éditeur de la version originale et de voir avec lui pour une traduction en français, mais rien ne dit qu'il sera intéressé...


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 02:43
Member (2007)
German to French
+ ...
Des références Apr 17, 2016

Une bonne idée serait de consulter en particulier le site de l'ATLF (même si le bouquin n'est pas stricto sensu "littéraire", peu importe)

http://www.atlf.org/

et certaines de ses recommandations comme celle-ci :

http://www.atlf.org/wp-content/uploads/2014/04/Guide-de-la-traduction.pdf

Tout n'y est pas dit, bien entendu, mais au-delà du simple bon sens ("bon usage"), il est toujours des choses à apprendre et retenir.

Le point incontournable, si le livre a déjà été publié par un vrai éditeur, est que c'est cet éditeur qui possède certains droits sur la publication, et notamment celui de son éventuelle traduction.

Approcher cet éditeur pour connaître ses éventuelles intentions peut se faire de différentes manières : l'auteur, le potentiel traducteur intéressé, l'éditeur éventuel en français (il n'est pas nécessairment français ou établi en France) peuvent le faire chacun à sa façon.

Si le livre a été publié autrement, disons autoédition pour simplifier, je conseille vivement de laisser tomber sans état d'âme. Nombreuses en sont les raisons, mais il ne convient guère de lever le voile ici.

Tu dis que ces livres "ont une certaine notoriété" et il n'est curiusement venu à personne l'idée de les traduire dans une langue majeure, sauf à l'une de tes connaissances "pour avoir accès au contenu de façon personnelle" ?


Direct link Reply with quote
 

Susana E. Cano Méndez  Identity Verified
Spain
Local time: 02:43
Member
French to Spanish
+ ...
Problème Apr 18, 2016

CG Demaret wrote:

Pour revenir de manière concrète sur ce sur quoi Sheila et Adrien ont mis le doigt :
on vous propose de traduire 275 et 441 pages, soit 716 pages au total.

Si vous traduisez 10 pages par jour (faites un test sur une journée ordinaire pour voir ce que vous êtes capable de traduire, si vous n'en faites que 5, doublez les données suivantes...), ce qui est déjà une contrainte très lourde, il vous faudra 71 jours, soit 3 bons mois à plein temps (moins si vous tenez le rythme y compris le WE, mais ça nécessite une discipline de fer).



Je ne vois pas de problème. Mon client accepte mes conditions sur ce point: je ne travaille qu'une demi-journée sur son livre et la traduction prend quelques mois, selon le nombre de pages. En effet, c'est cher pour lui, mais il a l'argent (j'ai traduit pour ce client déjà cinq livres et encaissé sans problèmes). Je ne peux qu'encourager Julie. Faites lui parvenir votre prix: il acceptera ou pas, comme d'autres clients.


Direct link Reply with quote
 

CG Demaret  Identity Verified
France
Member (2010)
Macedonian to French
+ ...
Aucun problème Apr 18, 2016

Susana E. Cano Méndez wrote:

CG Demaret wrote:

Pour revenir de manière concrète sur ce sur quoi Sheila et Adrien ont mis le doigt :
on vous propose de traduire 275 et 441 pages, soit 716 pages au total.

Si vous traduisez 10 pages par jour (faites un test sur une journée ordinaire pour voir ce que vous êtes capable de traduire, si vous n'en faites que 5, doublez les données suivantes...), ce qui est déjà une contrainte très lourde, il vous faudra 71 jours, soit 3 bons mois à plein temps (moins si vous tenez le rythme y compris le WE, mais ça nécessite une discipline de fer).



Je ne vois pas de problème. Mon client accepte mes conditions sur ce point: je ne travaille qu'une demi-journée sur son livre et la traduction prend quelques mois, selon le nombre de pages. En effet, c'est cher pour lui, mais il a l'argent (j'ai traduit pour ce client déjà cinq livres et encaissé sans problèmes). Je ne peux qu'encourager Julie. Faites lui parvenir votre prix: il acceptera ou pas, comme d'autres clients.


Il n'y a pas de problème. Je ne fais qu'attirer l'attention, comme les collègues, sur le volume de travail et les montants en jeu. Julie propose son prix et le client accepte ou non. S'il a l'argent pour un tel projet, pourquoi pas, mais il n'a peut-être pas mesuré le montant.
Commencer à parler du prix avec le client (en soulignant qu'une autre option est de contacter un éditeur) simplifiera peut-être alors le problème. Si le client n'avait pas envisagé un tel montant, l'éditeur restera donc l'unique option.

Et comme le souligne Adrien, si les livres ont déjà une certaine notoriété, l'éditeur sera probablement intéressé de pouvoir les publier en français... ou sont peut-être déjà en cours de traduction !


Direct link Reply with quote
 

Julie Martineau  Identity Verified
France
Local time: 02:43
English to French
TOPIC STARTER
En attente de réponses Apr 19, 2016

Bonjour,

C'est la réponse de "nordiste" qui est la plus significative et m'est la plus utile jusqu'ici : je ne peux pas simplement considérer cette traduction comme n'importe quelle traduction pro, avant même de parler de tarif ou de quantité de travail.

Maintenant, c'est plutôt de l'information sur le caractère légal de ce type de traduction qui m'intéresse.

Ce sont bien des livres publiés par la voie traditionnelle.

J'ai communiqué avec le détenteur probable des droits d'auteur pour savoir s'il y a un projet de traduction en cours. Pour l'instant j'attends la réponse.

Merci beaucoup pour vos lumières!

Julie


Direct link Reply with quote
 

MK2010  Identity Verified
United States
Local time: 18:43
Member (2017)
French to English
+ ...
Juste pour info... Apr 19, 2016

...de manière générale, ce n'est pas l'éditeur du bouquin en langue originale qui finance une traduction. Cet éditeur vend les droits à, disons, une maison d'édition aux USA par exemple, et c'est ensuite la maison d'édition américaine qui se charge d'embaucher un traducteur FR > ENG pour le marché américain.

Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Traduction d'un livre à titre privé?

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search