Pages in topic:   [1 2] >
Français : 80 pléonasmes...
Thread poster: MultiPro

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
Dec 22, 2016

Je partage ci-dessous le message tel que reçu. Malheureusement, les expressions pléonastiques surlignées n'apparaissent pas comme telles ici. Il me faudra un petit temps pour faire des captures d'écran pour les reproduire dans leur apparence initiale. Je suis très prise maintenant : je n'ai pas eu le temps de les mettre en caractères gras.
Savourez-les quand même.

_________________________________________________

Nous inaugurons les billets invités du blog avec un article de Nicolas Koch, de la Plume Numérique ! (http://www.laplumenumerique.fr/)
Nicolas est un correcteur-relecteur professionnel partageant son savoir et ses compétences avec pédagogie.
Aujourd’hui, il nous parle des pléonasmes les plus courants à éviter si vous souhaitez améliorer votre manuscrit.

Le pléonasme est une figure de style bien souvent involontaire et que je traque régulièrement dans les manuscrits.
Pour juste vous donner un exemple, on n’écrira jamais « monter en haut », car dans le verbe « monter », il y a déjà la notion d’aller en hauteur.
D’où l’inutilité du complément qui ne fait qu’alourdir le texte. Vous allez me dire, les pléonasmes, ils sont assez évidents, donc c’est facile de les éviter !
Oui, pour certains bien sûr, comme l’exemple que je viens de donner.
Mais d’autres sont peut-être plus subtils et apparaissent sous nos plumes par des petits tics d’écriture ou des habitudes à l’oral.
Voici donc une petite liste, non exhaustive bien sûr, des pléonasmes récurrents que j’ai pu repérer au fil de mes relectures et corrections.
• Au jour d’aujourd’hui : un grand classique de l’oral. Pour insister sur le fait qu’un événement se déroule effectivement ce jour.
• Mais « hui » signifiant ce jour, et aujourd’hui étant ainsi lui-même un pléonasme, « au jour d’aujourd’hui », ça fait un peu beaucoup, non ?
• Reporter à une date ultérieure : si on reporte, c’est pour plus tard.
• Prédire à l’avance : prédire signifie anticiper, donc forcément à l’avance.
• Une opportunité à saisir : dans « opportunité » il y a déjà la notion d’élément intéressant qu’il fait saisir.
• Un tri sélectif : le fait de trier, c’est sélectionner, mettre de côté, séparer. Donc sélectif.
• S’avérer vrai : s’avérer = se révéler exact.
• Opposer son veto : veto en latin veut déjà dire « je m’oppose ». Donc, il oppose son veto = il oppose le fait de s’opposer. On dira « mettre son veto ».
• Optimiser au maximum : optimiser veut déjà dire améliorer, avec la volonté d’atteindre le meilleur.
• Demander d’un air interrogatif : là aussi, redondance.
• Le danger potentiel : « danger » signifie qu’un péril est susceptible de survenir. Il est donc nécessairement « potentiel ».
• Voire même : on écrira « voire » ou « même » mais pas les deux en même temps !
• Certains verbes avec « complètement » (ou autre synonyme) : « finir complètement », « abolir totalement », « éliminer, détruire totalement »,
• par exemple ne sont que redondance. Soit on a fini, soit on n’a pas fini ; soit on abolit, soit on n’abolit pas, pas de demi-mesure.
• Réserver à l’avance (un restau, un voyage) : dans « réserver », il y a déjà l’idée d’anticipation.
• S’autogérer soi-même : dans « auto », il y a la notion de « soi ».
• Comme par exemple : soit on écrit « comme », soit « par exemple », mais pas les deux.
• Applaudir des deux mains : avec une seule, c’est moins pratique.
• Un bip sonore : je ne connais pas les bips lumineux par exemple.
• Le but final : un but étant une finalité en soi...
• Coopérer ou collaborer ensemble : le préfixe « co- » invite déjà à être ensemble.
• Crier fort : on peut difficilement crier en murmurant, à moins qu’on puisse murmurer en criant...
• Consensus commun : il peut peut-être exister des consensus partagés par une seule personne, mais j’en doute.
• Courte allocution : je préfère toujours un long discours !
• Une dune de sable : de quoi d’autre la dune... ? De cailloux ? Ce n’est plus une dune alors.
• Une fausse perruque : donc de vrais cheveux sur la tête ?
• Ils se rapprochent les uns des autres : lorsqu’on se rapproche, c’est les uns des autres, non ?
• La marche à pied : elle est plus fatigante que celle à vélo, je vous l’accorde.
• Perfection absolue : la perfection invite déjà à la notion de ce qu’il y a de mieux.
• Période de temps : pourrait-on imaginer une période qui soit autre chose que du temps ?
• Petit détail : assez courant comme pléonasme ; maintenant, un détail reste un petit point, sinon ce n’est plus un détail.
• Puis ensuite : l’un ou l’autre, mon capitaine !
• Préférer plutôt : quand on préfère, c’est plutôt une chose qu’une autre, non ?
• Repasser une deuxième (ou seconde fois) : avec « re- », on indique déjà qu’on recommence.
• Mauvais cauchemar : rares sont les cauchemars joyeux.
• Monopole exclusif : un monopole partagé n’est plus vraiment un monopole.
• Tollé de protestations : tollé = levée de protestations.
• Le seul et unique : peut-on être pluriel dans l’unicité ? Je laisse les philosophes répondre.
• Unanimité totale : une décision peut-elle faire l’unanimité de la moitié des personnes ?
• Surprendre à l’improviste : quand on est surpris, c’est forcément par surprise !
• Retour en arrière : difficile d’imaginer un retour en avant je crois.
• Geler de froid : certes, quand c’est froid, ça peut brûler aussi, mais bon.
• Commencer d’abord : il faut bien commencer quelque part, mais ce sera forcément en premier.
• Un taux d’alcoolémie : alcoolémie = taux d’alcool dans le sang. Donc le taux d’un taux ? Pas simple.
• Le faux prétexte : un prétexte c’est quelque chose qu’on invente, donc c’est par essence faux, non ?
• Caserne (ou garnison) militaire : je ne savais pas qu’il existait des garnisons civiles.
• Populations civiles : parle-t-on a contrario de populations militaires ?
• Lorgner sur : on « louche sur », mais « on lorgne » (transitif direct) les bons gâteaux qui sortent du four !
• Le principal protagoniste : les protagonistes de second plan sont-ils encore des protagonistes ?
• Talonner de près : pour talonner faut être dans les talons. Donc pas trop loin quoi.
• Un hasard imprévu : prévoir les choses peut-il occasionner du hasard ?
• Répéter deux fois : si on « répète » c’est qu’on a déjà dit, donc au moins une fois, ce qui fait deux en tout !
• Mais on peut dire bien sûr « répéter trois, quatre, dix fois... »
• Dresser les cheveux sur la tête : a-t-on des cheveux ailleurs ?
• C’est de lui dont je parle : dans « dont » il y a déjà « de ». Donc « c’est lui dont je parle » ou « c’est de lui que je parle ». Mais pas un mélange des deux.
• Démissionner de ses fonctions : de quoi d’autre sinon ?
• Un revolver à barillet : un revolver est une arme à barillet.
• Mitonner lentement : mitonner du vite-fait, le résultat n’est pas garanti !
• L’apparence extérieure : l’apparence intérieure est assez compliquée à catégoriser.
• Autorisation préalable : si on autorise une action ou autre, c’est forcément avant de la faire.
• Avertir (pronostiquer) à l’avance : une fois que le truc est passé, on ne peut plus trop avertir.
• Claquer bruyamment la porte : on peut essayer de la claquer doucement, mais cela fera toujours du bruit...
• Continuer encore : on peut s’arrêter de continuer, mais si on continue, c’est encore et encore... (et c’est que le début...)
• Cotiser à plusieurs : eh oui, « co-» cela veut dire ensemble.
• Importer de l’étranger : importer du pays où l’on est déjà, c’est compliqué.
• Illusions trompeuses (ou mirage trompeur) : n’est-ce pas le but de l’illusion que de tromper ?
• Au maximum de son apogée : très lourd, là, l’apogée étant déjà le maximum par définition.
• S’aider mutuellement : s’aider tout seul, c’est pas le mieux pour progresser.
• Les perspectives d’avenir : celles du passé ne sont plus trop des perspectives.
• Un bref résumé : un long résumé n’est plus un résumé.
• Dépenses somptuaires : somptuaire = relatif aux dépenses, notamment inutiles, ou luxueuses. Des taxes ou impôts peuvent être somptuaires,
• mais ce seront toujours quelque part des dépenses.
• Les étapes successives : les étapes se suivent déjà.
• Les méandres sinueux : un méandre est déjà tortueux, pas la peine d’en rajouter.
• Devenir par la suite (ensuite) : devenir avant n’est pas facile.
• Cadeau ou don gratuit : payer pour avoir un cadeau, c’est pas cool.
• Un ciel constellé d’étoiles : consteller = étoile.
• Averse de pluie : la pluie c’est forcément une averse.
• Bourrasques de vent : une bourrasque, c’est déjà du vent, mais je n’espère pas que ce soit le cas de cet article !
• Être devant une double alternative : en français, une alternative est une situation dans laquelle deux choix s’offrent, pas plus.
• Hémorragie sanguine : de quoi d’autre peut-on saigner, à part du sang ?
• S’esclaffer de rire : on peut s’esclaffer de ce pléonasme, mais ce sera de rire de toute façon ! S’esclaffer = pouffer, donc de rire.
• Un haut building : un building peut être plus petit qu’un autre, certes, mais il reste de toute façon haut.
• Des précédents par le passé : tout ce qui arrivera demain n’est pas vraiment un précédent.


Direct link Reply with quote
 
Laure Trads  Identity Verified
France
Local time: 19:09
Member (2004)
English to French
Merci, très opportun, sauf pour... opportunité Dec 22, 2016

Opportunité, dans le sens d'occasion, est un anglicisme.
En français, une opportunité est ce qui est opportun.

https://fr.wiktionary.org/wiki/opportunité

opportunité \ɔ.pɔʁ.ty.ni.te\ féminin

Caractère de ce qui est opportun.
Votre intervention manque tout à fait d’opportunité.
Vraiment, vous tombez bien ! Quelle opportunité !
Nous discuterons plus tard de l’opportunité de ce voyage.
(Anglicisme) (Calque de l’anglais opportunity) Circonstance favorable, occasion.


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Votre intervention est très opportune. :-) Dec 22, 2016

Laure Trads wrote:

Opportunité, dans le sens d'occasion, est un anglicisme.
En français, une opportunité est ce qui est opportun.

https://fr.wiktionary.org/wiki/opportunité

opportunité \ɔ.pɔʁ.ty.ni.te\ féminin

Caractère de ce qui est opportun.
Votre intervention manque tout à fait d’opportunité.
Vraiment, vous tombez bien ! Quelle opportunité !
Nous discuterons plus tard de l’opportunité de ce voyage.
(Anglicisme) (Calque de l’anglais opportunity) Circonstance favorable, occasion.

Rien à redire !


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Pas sur la liste... Dec 22, 2016

...mais j'y ajouterais ce fréquent pléonasme :
>> descendre plus bas...


Direct link Reply with quote
 

Anton Konashenok  Identity Verified
Czech Republic
Local time: 19:09
English to Russian
+ ...
C'est un peu trop rigoureux Dec 22, 2016

Optimiser au maximum : on peut l'interpréter comme "engager tous les moyens d'optimisation disponibles" (pour les programmeurs en C: "gcc -O3")

Autorisation préalable : parfois on peut aussi obtenir une autorisation sur place, ou bien même rétroactivement.

Averse de pluie : des averses de neige existent aussi (cf. le glossaire de l'Organisation Météorologique Mondiale).

Caserne militaire : n'oubliez pas les pompiers, les gendarmes etc.

[Edited at 2016-12-23 00:53 GMT]


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Vous avez raison, Anton. Dec 23, 2016

Anton Konashenok wrote:

Optimiser au maximum : on peut l'interpréter comme "engager tous les moyens d'optimisation disponibles" (pour les programmeurs en C: "gcc -O3")

Autorisation préalable : parfois on peut aussi obtenir une autorisation sur place, ou bien même rétroactivement.
Très juste. D'accord.

Caserne militaire : n'oubliez pas les pompiers, les gendarmes etc.

Remarque aussi juste.

Averse de pluie : des averses de neige existent aussi (cf. le glossaire de l'Organisation Météorologique Mondiale).

Par contre, on dit plutôt chutes de neige. Les averses décrivent en effet les pluies plutôt soudaines. La racine "versum" fait référence à un liquide. La neige n'est pas de consistance liquide. Voir les références du CNRTL et de Wiki ici (http://www.cnrtl.fr/definition/averse) et là https://fr.wikipedia.org/wiki/Averse :

PRONONC. : [avε ʀs].
ÉTYMOL. ET HIST. − Av. 1688 (La Quintinie, Instruction pour les jardins, Explication des termes du jardinage ds Dict. hist. Ac. fr. t. 4, p. 684 : Averse d'eau se dit d'une grande quantité d'eau de pluie survenue tout d'un coup par quelque orage). De la loc. pleuvoir à la verse, puis pleuvoir à verse (verse*).

P.S. Votre français écrit est excellent ! Personnellement, j'éprouve un grand plaisir à lire quelqu'un qui écrit aussi bien dans une tierce ou énième langue ! Je connais aussi un Polonais dont la maîtrise du français écrit est tout aussi impressionnante. Il y a d'autres traducteurs/traductrices sur ProZ qui ne mentionnent même pas le français comme langue de travail ou d'intérêt et qui l'écrivent très bien. Pour moi, c'est toujours une agréable surprise de les lire.


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 19:09
Member (2007)
German to French
+ ...
Utile Dec 23, 2016

Oui, il y a quelques limites à cette liste, selon le contexte certains de ces pléonasmes n'en sont pas. Je pense à but final : dans un projet complexe, on peut imaginer des buts intermédiaire et un but final.

N'empêche qu'on n'en peut plus des comme par exemple et des structures à la "C’est de lui dont je parle" (et celles-là, on les voit de plus en plus, même dans la presse soi-disant sérieuse), alors une petite piqûre de rappel est toujours la bienvenue !

(Anton, les gendarmes sont des militaires... Mais pour les pompiers tu as raison !)


Direct link Reply with quote
 
laurgi  Identity Verified
Local time: 19:09
German to French
ils se rapprochent les uns des autres... Dec 23, 2016

serait un pléonasme si la réciprocité était déjà exprimée par "se rapprocher", ce qui n'est pas le cas.

Direct link Reply with quote
 

Anton Konashenok  Identity Verified
Czech Republic
Local time: 19:09
English to Russian
+ ...
Une petite précision Dec 23, 2016

Par contre, on dit plutôt chutes de neige.

Dans l'usage professionnel météo, une averse de neige et une chute de neige sont deux choses différentes. Pour les pilotes, la première est beaucoup plus désagréable.

La racine "versum" fait référence à un liquide.

Il peut aussi s'agir d'une matière granulaire: "...versez le contenu du sachet dans 1 litre d'eau..."


Direct link Reply with quote
 

Teresa Borges
Portugal
Local time: 18:09
Member (2007)
English to Portuguese
+ ...
Averses de neige Dec 23, 2016

Anton Konashenok wrote:

Par contre, on dit plutôt chutes de neige.

Dans l'usage professionnel météo, une averse de neige et une chute de neige sont deux choses différentes. Pour les pilotes, la première est beaucoup plus désagréable.

La racine "versum" fait référence à un liquide.

Il peut aussi s'agir d'une matière granulaire: "...versez le contenu du sachet dans 1 litre d'eau..."


Ça se dit très souvent "en belge", voir: http://meteobelgique.be/article/articles-et-dossiers/39/1673-pluie-ou-averses-quelle-difference-.html


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Les jargons professionnels Dec 24, 2016

Anton Konashenok wrote:

Par contre, on dit plutôt chutes de neige.

Dans l'usage professionnel météo, une averse de neige et une chute de neige sont deux choses différentes. Pour les pilotes, la première est beaucoup plus désagréable.

La racine "versum" fait référence à un liquide.

Il peut aussi s'agir d'une matière granulaire: "...versez le contenu du sachet dans 1 litre d'eau..."


Bien noté encore. Je faisais référence toutefois au langage courant et parlé. On apprend quelque chose tous les jours et j'apprécie votre apport linguistique. Les jargons professionnels utilisent leur propre terminologie et les utilisateurs le font à leur guise. Je n'ai jamais entendu quelqu'un parler "d'averses de neige" mais je comprends que pour les besoins de la cause, les météorologues fassent la distinction entre "averses et chutes" de neige.
Toutefois, l'utilisation d'un terme ou d'une expression dans un jargon déterminé ne se justifie pas toujours du point de vue purement linguistique ou idiomatique. Ça sera pour tout un autre débat !


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Élaboration Dec 24, 2016

laurgi wrote:

serait un pléonasme si la réciprocité était déjà exprimée par "se rapprocher", ce qui n'est pas le cas.


Bonjour laurgi,

Pouvez-vous élaborer un peu plus votre point de vue ? Je croyais avoir compris, puis en relisant je ne saisis plus. Faites-vous référence à des choses ou à des personnes ?


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Tout un autre monde ! Dec 24, 2016



Salut Teresa,

Merci pour le partage du lien. Waou..... Je me rends compte que le monde de la météo est tout un univers à découvrir ! Par ailleurs, et dans bien d'autres domaines, il y a tant de choses à savoir et si peu de temps pour les assimiler toutes...
Je vous souhaite une journée sans pluies ni averses.


Direct link Reply with quote
 

MultiPro  Identity Verified
United States
Local time: 10:09
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
La plume numérique Dec 24, 2016

Je rectifie le lien ici http://www.laplumenumerique.fr/. Je ne sais pas pourquoi il n'a pas fonctionné au début.
À première vue, des articles assez intéressants sur le site !!


Direct link Reply with quote
 
VJC
Local time: 19:09
German to French
humilité Dec 24, 2016

L'auteur est un bon relecteur de mauvais textes. Dommage qu'il manque d'humilité et ne consulte pas assez les dictionnaires. Les exemples qu'en relèvent Laurgi et d'autres collègues démontrent qu'il ne maîtrise pas tout à fait la matière.

Le lien ne fonctionnait pas à cause de la parenthèse finale. Quand vous mettez un lien entre parenthèses, introduisez un espace avant de refermer la parenthèse ou de ponctuer.

[Modifié le 2016-12-24 09:41 GMT]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Français : 80 pléonasmes...

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
LSP.expert
You’re a freelance translator? LSP.expert helps you manage your daily translation jobs. It’s easy, fast and secure.

How about you start tracking translation jobs and sending invoices in minutes? You can also manage your clients and generate reports about your business activities. So you always keep a clear view on your planning, AND you get a free 30 day trial period!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search