Conseil : traduction -> langue non maternelle + réviseur
Thread poster: Serena Tarassaco

Serena Tarassaco  Identity Verified
France
Local time: 10:22
French to Italian
+ ...
Apr 11

Bonjour,
je vous écris à la recherche de conseils...

Italienne, je vis et je travaille en France depuis 10 ans.
J'ai obtenu une licence et un master (entre Italie et France) en Communication Interculturelle et Anthropologie Culturelle, je suis actuellement inscrite à un diplôme en traduction spécialisée à Lyon (sciences sociales/littérature/édition).

Je m'occupe de formation d'italien et de traductions FR > IT, spécialement dans le domaine du tourisme et des sciences sociales. J'ai quelques travaux à mon actif, mais sans plus (disons que la formation est restée le centre de mon activité).

En travaillant pour une revue d'anthropologie en Italie, j'ai rencontré un professeur qui a confiance en moi et me demande si je suis disponible à traduire un de ses livres...en français !
Or, la traduction dans le domaine ethnologique est exactement ce que j'aimerais faire...mais le français n'est pas ma langue maternelle (au-delà du fait que je me sente de plus en plus à l'aise à écrire en cette langue).

Un petit conseil, alors.
Pensez-vous que, si je trouve un réviseur-collaborateur de confiance (j'ai déjà quelques idées), je peux accepter le travail ? Comment faire pour se repartir équitablement la somme ? Légalement, comment ça se passe ? Déconseillez vous une telle démarche ?

En vous remerciant,
bien à vous !


[Modifié le 2017-04-11 13:07 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Francesca D'Asdia  Identity Verified
Germany
Local time: 10:22
English to Italian
+ ...
Non oserei... Apr 11

Ci sono molti post simili al tuo in questo forum. Prova a dare un'occhiata alle risposte precedenti. Comunque quello che suggerisci è sconsigliabile da molti punti di vista, economici ed etici innanzitutto.
Buona fortuna,
Fran


Direct link Reply with quote
 

Serena Tarassaco  Identity Verified
France
Local time: 10:22
French to Italian
+ ...
TOPIC STARTER
merci, mais... Apr 11

Merci pour ta réponse,

je m'en excuse, mais je n'ai pas trouvé de messages sur le forum (http://www.proz.com/?sp=forum&action=SearchForum&advanced=y ) traitant le même sujet (probablement les mauvais mots clés sont à la base du souci).

Naturellement, comme chaque collègue, je me pose la question uniquement parce qu'on m'y pousse, personnellement j'ai toujours proposé que de traductions FR>IT !
C'est vrai aussi, d'ailleurs, que j'ai vu une agence refuser ma collaboration du moment que je vis depuis trop longtemps ailleurs qu'en Italie...mais alors, vers quelle langue dois-je traduire ?!

Cela dit, je ne vois pas en quoi "éthiquement" cela poserait problème : si je communique le nom du collaborateur/réviseur et il sera publié, notre travail est reconnu (cela va dépendre, en outre, de la quantité de corrections à apporter).
Économiquement, c'est là le vrai problème. Je doute fortement qu'avec la somme prévue (encore à négocier) on puisse trouver un salaire pour moi et pour le ré-lecteur...mais ça, il faut voir !

Je continue à y réfléchir, je reçois des avis divergents et j'aurais bien envie de travailler...
merci pour vos conseils

[Modifié le 2017-04-11 15:51 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Serena Tarassaco  Identity Verified
France
Local time: 10:22
French to Italian
+ ...
TOPIC STARTER
statut ré-lecteur Apr 11

Si, si, je viens de trouver plusieurs contributions sur le forum !
Comme celle-ci, par exemple :
http://www.proz.com/forum/french/150608-uniquement_vers_la_langue_maternelle-page2.html

Elles n'excluent pas, à priori, la possibilité de rendre un travail dans une langue, quoique non maternelle, parlée au quotidien et améliorée à la fac, dans laquelle on se sent à l'aise. La relecture par un francophone qualifié est essentielle, mais c'est un processus qui aiderait pas mal de traductions, en général.

Cependant, je ne trouve pas d'informations utiles sur le site de l'ATLF sur la façon exacte de mettre en place la collaboration avec le ré-lecteur...
Je chercherai mieux, mais si quelqu'un a des renseignement au sujet, je les accueille très volontiers.

Merci


Direct link Reply with quote
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 09:22
Member (2007)
English
+ ...
Relecture monolingue ? Apr 11

Serena Tarassaco wrote:
Pensez-vous que, si je trouve un réviseur-collaborateur de confiance (j'ai déjà quelques idées), je peux accepter le travail ? Comment faire pour se repartir équitablement la somme ? Légalement, comment ça se passe ? Déconseillez vous une telle démarche ?

Je crois que c'est à vous de décider si vous êtes à hauteur de cette traduction. C'est ceux et celles qui ne réfléchissent même pas un instant sur la question qui sont à éviter. C'est clair que vous connaissez bien vos limitations.

Avez-vous vraiment besoin d'une relecture bilingue, qui prend normalement un tiers du temps de la traduction ? Si vous pouvez garantir la fidélité de la traduction, et c'est juste les nuances de leur expression en français qui risquent de vous échapper, pourquoi pas faire relire le texte cible uniquement ? C'est beaucoup plus vite et donc moins cher. C'est quelque chose que je fais régulièrement - en anglais - et cela marche très bien. Bien sûr, si le texte source n'a pas été bien compris, tandis que le texte cible semble cohérent, je ne remarquerais aucune faute. Côté prix, tout dépend de la qualité, car la relecture est facturée à l'heure. S'il faut lire un seul texte pour corriger quelques petites fautes ici et là, on peut faire 3 000 mots par heure. Le relecteur d'un texte bilingue doit toujours lire deux textes très attentivement.

[/quote]je ne trouve pas d'informations utiles sur le site de l'ATLF sur la façon exacte de mettre en place la collaboration avec le ré-lecteur...
Je chercherai mieux, mais si quelqu'un a des renseignement au sujet, je les accueille très volontiers.[/quote]
Les traducteurs me confient leurs textes, je fais la relecture (sous Word avec suivi de modifications), je présente ma facture. Mon client, c'est le traducteur.


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 10:22
Member (2007)
German to French
+ ...
Commençons par le début Apr 11

Serena Tarassaco a écrit :

En travaillant pour une revue d'anthropologie en Italie, j'ai rencontré un professeur qui a confiance en moi et me demande si je suis disponible à traduire un de ses livres...en français !



Pour le moment, c'est la seule question qui m'intéresse, le reste en dépendra : traduire pour en faire quoi en français ?

Pour être clair, à qui et à quoi sera destiné le manuscrit français ?

La répartition du travail risque fort de dépendre de cette première interrogation.

Ces précisions me paraissent utiles à connaître pour examiner plus loin la problématique.

Bien cordialement


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 10:22
Member (2007)
German to French
+ ...
Ce serait mieux de respecter la langue du forum ? Apr 11

Francesca D'Asdia a écrit :

Ci sono molti post simili al tuo in questo forum.



S'il est vrai qu'il peut exister des échanges ici et là sur ces questions, ce serait cordial de respecter la langue utilisée dans ce forum. Merci !


Direct link Reply with quote
 

Catherine De Crignis  Identity Verified
France
Local time: 10:22
Member (2012)
English to French
+ ...
On ne le dira jamais assez Apr 12

https://www.sft.fr/risques-et-precautions-en-matiere-de-traduction.html

Direct link Reply with quote
 

Agnese Pignataro  Identity Verified
France
Local time: 10:22
French to Italian
+ ...
Il vaut mieux éviter - mais il y a peut-être une autre option Apr 17

Bonjour Serena,

J'ai exactement le même profil que toi : italienne d'origine, je vis à Lyon depuis 11 ans, j'ai passé un diplôme de traduction à la fac de Lyon et je travaille en tant qu'indépendante comme traductrice FR>IT et formatrice d'italien. (C'est drôle d'ailleurs que nous ne nous soyons jamais croisées ! ^^)

Voici mon avis. En général, ça va sans dire, je pense qu'il ne faut traduire que vers sa langue maternelle. On ne peut envisager (je souligne : envisager) de traduire vers sa langue d'accueil que lorsque les deux conditions suivantes sont réunies :

1 - Lorsque l'on a une très grande maîtrise de la langue en question. Pour atteindre cette maîtrise, il n'est pas suffisant d'avoir vécu longtemps dans le pays d'accueil ; il faut aussi avoir fait des études universitaires dans celui-ci, être très intéressé par la linguistique, avoir l'habitude d'écrire dans la langue d'accueil, avoir une longue expérience dans la traduction...

ET

2 - Lorsque le texte à traduire est assez standardisé, c'est-à-dire, composé en grande partie de formules figées, de répétitions, etc. Cela pourrait être le cas d'un contrat, par exemple, mais sûrement pas d'un livre d'anthropologie.

Concrètement, si tu acceptes ce travail, il est probable que tu auras beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal, et que ton relecteur aura, lui aussi, beaucoup, beaucoup, beaucoup de mal, car il aura énormément de corrections à faire (lexique, style...). Est-ce que cela en vaut la peine ?

Essaie déjà de « prendre le pouls » de la situation en t'essayant à la traduction de quelques pages du livre. Cela te permettra de te faire une idée : te sens-tu à l'aise ? combien de temps cela te prend vis-à-vis d'une traduction vers l'italien ? Essaie de comparer avec ta vitesse de traduction « normale ». Il faut aussi que tu prennes en compte la question de la rémunération : est-ce que ce projet est bien payé ? Étant donné que tu travaillerais sans doute à une vitesse moindre que d'habitude, même si la rémunération est bonne, tu risques de travailler à perte. Encore une fois, pose-toi la question : est-ce que cela en vaut la peine ?

Je vais te parler de mon expérience personnelle. Comme toi, avant de devenir traductrice, j'ai fait des études de sciences humaines (philo). J'avais écrit et publié un long article en italien avant d'abandonner complètement ces études. Récemment, j'ai eu envie que cet article soit traduit en français afin d'essayer de le publier ici. Je me suis donc essayée à la traduction de la première page. Étant l'auteure de l'article, je maîtrisais entièrement son sujet et j'avais le droit de m'écarter dans une certaine mesure des tournures d'origine. Et pourtant, je t'assure que la tâche était loin d'être simple. J'ai vite compris que cela m'aurait demandé énormément de travail. J'ai donc opté pour une solution différente : j'ai fait traduire mon article par une traductrice IT>FR et je suis actuellement en train de relire et de corriger moi-même sa traduction. En effet, étant donné que cette consœur ne connaît ni le sujet ni le domaine, tout en étant de langue maternelle française et extrêmement compétente en italien, il y a plusieurs passages de sa traduction qui demandent d'être modifiés. Une fois ma relecture terminée, je lui proposerai de... relire ma relecture. ^^

Si l'auteur du livre insiste pour que tu prennes en charge ce projet, tu pourrais lui proposer la même option que celle que j'ai suivie pour mon article : tu gères le projet, tu sélectionnes un traducteur de langue maternelle française, tu lui confies la traduction, et tu relis celle-ci afin d'intervenir sur les passages qui auraient été mal compris, ou de remplacer certains termes... Qu'en penses-tu ?


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Conseil : traduction -> langue non maternelle + réviseur

Advanced search






Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »
TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search