Pages in topic:   [1 2] >
Devenir traducteur technique et scientifique
Thread poster: FMGautier

FMGautier
United Kingdom
Local time: 02:31
English to French
+ ...
May 13

Bonjour à tous,

après avoir cherché dans le forum francophone des exemples de reconversion sans diplôme préalable, je pense nécessaire d’exposer mon cas.

Je suis français, vivant actuellement au Royaume-Uni. J’ai une formation scientifique poussée (ingénieur-chimiste, docteur ès sciences d’une université britannique) et je travaille en tant que scientifique.
Pour plusieurs raisons, je souhaite me reconvertir et devenir traducteur indépendant (anglais vers français dans un premier temps), spécialisé dans les traductions scientifiques et techniques (mon domaine de spécialité est la chimie, étendu à la pharmacologie et à la biologie d’une manière générale). Quel est l’état du marché dans ce domaine ? Est-ce qu’une autre langue aura une position plus avantageuse ? (je suis en mesure de traduire depuis l’allemand dans mon domaine de spécialité). Je n’ignore pas que le marché EN>FR est très concurrentiel, mais qu'en est-il dans ce secteur précis ?

Est-ce que la certification Voltaire (pour l’orthographe) est un atout utile ?
Est-ce qu’un diplôme non-universitaire (comme celui délivré par le Chartered Institute of Linguists au Royaume-Uni) vaut l’investissement (l’examen est annuel et coûte environ 800 livres sterling) ?

Pour ce qui est des adhésions aux organismes professionnels, je fais déjà partie de l’Institute of Translation and Interpretation britannique (il existe une voie d’accès pour ceux qui ne sont pas traducteurs ou interprètes en exercice) ; je ne peux pas encore adhérer à la SFT (d’après leur site, il faut un an d’activité).

Merci d’avance pour votre intérêt


Direct link Reply with quote
 

Anton Konashenok  Identity Verified
Czech Republic
Local time: 03:31
English to Russian
+ ...
Vas-y! May 13

Actuellement, le marché de la traduction scientifique de haute qualité n'est pas vraiment concurrentiel puisque la plupart de traducteurs n'ont pas de qualification avancée dans les sciences. Notamment, dans le domaine de la pharmacologie et les études cliniques, les bons traducteurs sont très demandés et les tarifs sont assez hauts. Moi, je travaille dans FR>EN (+ d'autres paires) et je suis bien chargé la plupart du temps. Je ne suis membre d'aucune association professionnelle et on ne m'a jamais demandé un diplôme (ni en sciences ni en traduction), c'est la qualité de traductions qui compte.

Direct link Reply with quote
 

Grace Shalhoub  Identity Verified
France
Local time: 03:31
Member (2014)
French to English
+ ...
Je suis d'accord May 13

Anton Konashenok wrote:

Actuellement, le marché de la traduction scientifique de haute qualité n'est pas vraiment concurrentiel puisque la plupart de traducteurs n'ont pas de qualification avancée dans les sciences. Notamment, dans le domaine de la pharmacologie et les études cliniques, les bons traducteurs sont très demandés et les tarifs sont assez hauts. Moi, je travaille dans FR>EN (+ d'autres paires) et je suis bien chargé la plupart du temps. Je ne suis membre d'aucune association professionnelle et on ne m'a jamais demandé un diplôme (ni en sciences ni en traduction), c'est la qualité de traductions qui compte.


entièrement d'accord!
Tu as ta place sur ce marché et je t'encourage à le faire.
Je connais la certification Voltaire - personne ne va te la demander. Tu peux simplement acheter le manuel de préparation qui te servira de rappel de quelques règles de grammaire de base ou avancées.

Bon courage!


Direct link Reply with quote
 

David GAY  Identity Verified
Member (2014)
English to French
+ ...
allemand très utile May 13

L'allemand devrait être très utile dans les années qui viennent (effet de la pyramide des ages+ quasi disparition de l'enseignement de l'allemand) et plus particulièrement dans ce secteur.
secteur chimie un peu bouché (beaucoup de chimistes reconvertis dans la traduction car ce secteur est sinistré en France) mais je ne connais pas la demande de traductions dans ce domaine
La pharmacie est plus intéressante.
Formation: à mon avis complètement inutile car trop généraliste

[Modifié le 2017-05-13 23:42 GMT]


Direct link Reply with quote
 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 03:31
English to French
+ ...
compléments de formation ciblés May 14

Avec ta formation de base et ton expérience il n'est pas forcément nécessaire de préparer un nouveau diplôme universitaire en traduction. Si tu te spécialises en chimie/pharmacologie/biologie tes diplômes dans ce domaine seront ta meilleure carte de visite pour les clients.
Par contre, il faut faire le point sur ce qui te manque pour te lancer dans ce métier passionnant et exigeant. Le but n'est pas d'ajouter un nouveau diplôme mais bien d'acquérir ou de développer une nouvelle compétence, en formation continue.
- être freelance c'est gérer soi-même sa petite entreprise, trouver ses clients, se faire payer. Par forcément facile quand on vient d'un milieu salarié. Le mieux est de suivre une formation continue sur l'installation, la recherche de clients, les formalités, etc. adaptée au pays dans lequel tu t'installes. ITI organise ce genre de choses, de même la SFT en France, mais aussi les chambres de commerce, des associations de freelance.
- traduire c'est écrire très bien dans sa propre langue. Là aussi les organisations professionnelles organisent régulièrement des stages pour améliorer son style, maitriser la typographie, écrire dans tel ou tel domaine. Il y a aussi les formations organisées par les associations de journalistes (écrire pour la science, gérer une bibliographie, etc.) dans le pays de ta langue cible, donc le français, afin de maîtriser les codes et les usages.
- si tu penses que ton orthographe/ta grammaire sont un peu insuffisantes (les scientifiques ne sont pas forcément des champions dans ce domaine !) pourquoi pas la certification Voltaire, mais pour te rassurer sur ton propre niveau, pas pour d'éventuels clients qui n'en n'ont jamais entendu parler.
- pour les logiciels d'aide à la traduction, comme Wordfast, SDL Trados, memoQ ou autre il y a pléthore d'offres de formation. Et d'excellents articles sur wikipedia pour savoir ce qu'est une mémoire de traduction, un CAT, et tout le vocabulaire qui va avec. C'est indispensable en traduction technique.

Le marché est certes concurrentiel mais il y a de la place pour des spécialistes. Le plus diffcile est sans doute de dénicher les clients en question (pas sur Proz évidemment, même si on peut avoir de bonnes surprises) d'où l'intérêt de se former aux techniques "commerciales".
L'allemand est certainement une langue intéressante en traduction technique. Cependant de nombreuses entreprises allemandes écrivent directement en anglais tout leur matériel destiné à la traduction dans d'autres langues européennes ; je viens de perdre deux clients industriels pour cette raison, l'un en machine-outil et l'autre en informatique médicale, alors qu'une collègue allemande traduit désormais ce même matériel, écrit en anglais par des ingénieurs allemands, vers l’allemand ! C'est ce qui s'appelle rationaliser la chaine documentaire...

On te répétera souvent qu'il est indispensable de te spécialiser et de te présenter comme spécialiste d'un domaine. C'est vrai et faux en même temps. Au début tu seras sans doute amené à accepter des traductions plus généralistes, il faut bien vivre. L'important est de persévérer. Quand on traduit ce qu'on connait et ce qui vous plait, on est plus rapide parce qu'on comprend mieux, on sait où chercher, on a accès à des ressources conues des experts uniquement, on a un milieu de connaissances qui peut vous dépanner sur une question hyperppointue, et bien sûr on facture cette qualité.

Un dernier point : il est à mon sens indispensable de faire partie d'une association professionnelle, pas seulement pour la carte de visite ou figurer dans leur annuaire, mais pour le réseau de collègues et les actions de groupe. Certes il faut investir un peu de son temps pour participer aux activités, mais c'est du temps bien passé. Je confirme que pour la SFT il faut déjà être installé comme traducteur (il y a une période probatoire pour ceux qui démarrent).

Bon courage !


Direct link Reply with quote
 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 03:31
French to English
Fonce May 14

Ton profil est en parfait adéquation avec le type de travail que tu souhaites faire. Un diplôme dans le/les domaine(s) de spécialisation donne le plus de crédibilité. On peut supposer que tu sais de quoi tu parles, que tu pourrais à la limite écrire le document toi-même, et/ou pouvoir échanger avec son auteur d'égal à égal et vous comprendre. Tu es bien placé pour voir les failles, te poser les bonnes questions, repérer ce qui est technique alors qu'un non-initié n'y verrait même pas qu'il s'agit d'un terme technique dans ce contexte.

Un seul conseil : tu dis penser faire EN>FR dans un premier temps. Reste sur ce premier temps. Inutile d'aller te compliquer la vie en faisant du FR>EN. Le fait d'être titulaire d'un diplôme UK dans le domaine concerné permet d'affirmer ta capacité d'écrire à un bon niveau en anglais et dans le domaine concerné. Quand on écrit dans une langue étrangère, on détermine soi-même le niveau de langage qui peut même être très élevé. Lorsqu'on traduit, le niveau, le style, les choix terminologiques et tournures de phrases sont imposés et on se doit de les respecter. Cela devient délicat si on le fait dans le sens maternelle>non-maternelle. Il n'y a pas consensus absolu sur cette question. Mais les associations de professionnels et les "bonnes" agences s'y tiennent. C'est même une règle d'or chez les plus sérieux des clients.

Exemple. J'ai des diplômes universitaires UK et FR dans des domaines différents. (UK : droit, langues, terrorisme/radicalisation/déradicalisation, psycho; FR : biologie, neurosciences, autisme/troubles du développement, psychologie). J'ai écrit des mémoires de fin d'études en anglais et en français. D'origine britannique, je ne prétendrais jamais pouvoir traduire de l'anglais vers le français, or mes masters de recherche en bio/neurosci et mon masters en psycho sont français.)

[Edited at 2017-05-14 11:40 GMT]


Direct link Reply with quote
 

David GAY  Identity Verified
Member (2014)
English to French
+ ...
terrorisme/radicalisation/déradicalisation May 14

Nikki Scott-Despaigne wrote:

J'ai des diplômes universitaires UK et FR dans des domaines différents. (UK : terrorisme/radicalisation/déradicalisation, p

[Edited at 2017-05-14 11:40 GMT]

excellentes spécialisations!


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 03:31
Member (2007)
German to French
+ ...
Sur le marché... May 16

nordiste a écrit :

L'allemand est certainement une langue intéressante en traduction technique. Cependant de nombreuses entreprises allemandes écrivent directement en anglais tout leur matériel destiné à la traduction dans d'autres langues européennes...



La constatation est assez juste et aurait tendance à se généraliser, mais n'est pas un obstacle pour qui peut traduire l'allemand et l'anglais, ce qui semble être le cas présent.

C'est même parfois un atout, la lecture d'un anglais écrit par un locuteur allemand nécessitant bien souvent de maîtriser la langue sous-jacente... de vraies surprises parfois.

Un autre avantage est que lorsque l'entreprise passe de l'allemand à l'anglais, le même traducteur peut continuer comme si de rien n'était (ou presque donc, mais il n'est pas prouvé que l’allemand source soit toujours plus lisible que l’anglais non natif...).

Tes activités actuelles devraient te permettre de voir un peu ce qui est porteur dans les secteurs que tu fréquentes.

Je suppose, mais ce n’est pas mis en évidence dans tes références, que tu as un solide bagage informatique ? C’est incontournable, au-delà de la seule bureautique, même si l’on ne s’intéresse pas à la TAO.

Pour le reste, formations, certifications, cela ne fait jamais de mal, mais c’est loin d’être indispensable.

En fonction du pays d’exercice, il va de soi que les conditions techniques du quotidien ne sont pas les mêmes. Je suppose que ce serait au Royaume-Uni ? Cela n’empêche cependant pas de travailler de chez soi n’importe où ailleurs.

Très bonne installation, si tel doit être le cas, mais rien ne s’y oppose a priori.


Direct link Reply with quote
 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 03:31
Member (2010)
English to French
D'accord avec Adrien May 17

Bonjour,

Je suis traductrice technique et scientifique EN>FR depuis plus de 6 ans, après une carrière complète d'ingénieur IT dans une Cie internationale (je suis maintenant retraitée).
Pendant cette carrière, j'ai subi de très nombreuses formations.

Je n'ai pas été trop gênée de ne pas avoir fait d'études de linguiste, ni de l'absence de diplôme dans ce domaine. C'est d'ailleurs le cas de 50 % des traducteurs. J'ai tout de même pas mal étudié le sujet.

Par contre quand j'ai commencé les produits de TAO SDL Trados Studio et MemoQ balbutiaient, ce qui m'a beaucoup gênée car je voulais éviter d'acheter et d'apprendre le Trados classique, un véritable dynosaure, mais que les clients demandaient encore!!!
J'ai trouvé du travail essentiellement via Proz, puis boule de neige.

Concernant les domaines, j'ai commencé par IT et Marketing. J'ai bénéficié du fait que j'avais travaillé en IT / Mktg pendant 2 ans aux USA dans ces domaines. (point à mettre en valeur dans ton cv).

J'ai assez rapidement élargi avec Télécom, Energies renouvelables, Enginierie (avec prudence mais j'ai des connaissances en mécanique, électricité, physique etc).

Quelques traductions médicales à trier sur le volet également, je m'intéresse surtout aux appareils, à la nutrition..

Par contre je n'ai jamais traduit en mathématiques (mon domaine de départ).

Le sujet le plus difficile que j'ai eu à traiter: Terminologie. Je n'avais aucunes bases sur le sujet. Je m'en suis bien tirée mais j'ai refusé de continuer. Dommage.

Tu pourrais te former pour les brevets, domaine où l'allemand peut être utile.

L'aspect "commercial" de ton travail de traducteur n'est pas à négliger.

N'hésite pas à me contacter en direct.

Bonne journée - Madeleine


Direct link Reply with quote
 

Claire Dodé  Identity Verified
France
Local time: 03:31
German to French
oui et non May 17

Bonjour,

Il y a du travail dans ce secteur, c'est certain.
Mais ça n'est pas forcément évident.
Concrètement, tu prends ton salaire actuel, tu le divises par deux, ou par quatre ou cinq pour les premières années.
Tu seras en concurrence avec des gens qui traduisent n'importe quoi n'importe comment, y compris de la chimie (qui transforment allègrement les "-ol" en "-one", "-ène", ou ce qui leur passe par la tête à ce moment-là), et tant que ça ne pète pas, personne ne s'en plaint.

Donc il te faudra trouver tes clients et qu'ils soient capables d'avoir conscience de la valeur de ton travail par rapport à n'importe qui se prétendant capable de traduire de la chimie avec Wikipédia.

Une fois que ce sera fait, tu pourras avoir un revenu correct, si tu sais vendre les prestations que tu fournis à un prix correct (et éconduire les mille clients qui veulent la même chose pour trois fois moins).

Comme on te l'a dit, il y a une part non négligeable d'activités de gestion, prospection et comptabilité.

Le certificat Voltaire me sert à jouer carte sur table sur la qualité de français que je livre. J'en avais assez des agences qui pinaillent pour des s ou des accents circonflexes mais qui laissent passer des énormités scientifiques et techniques (un jour, j'ai vu, de mémoire, "ventilation bloquée" au lieu de "confinement pneumatique" ! Grande agence, super connue, etc.). Maintenant, c'est clair : j'ai pile le niveau intermédiaire entre ingénieurs et littéraires. Ça sert quand les intermédiaires sont des littéraires qui ont appris durant leurs études à s'offusquer pour des broutilles qui n'ont aucune importance dans un texte technique (surtout vu le niveau d'allemand de certains textes d'origine ! Une fois sur trois, je comprends mieux en regardant les schémas qu'avec le texte associé tellement les explications sont alambiquées ou truffées de fautes). Maintenant, je précise sur le devis que je suis ingénieure et le niveau de langue que je livre. Le certificat Voltaire est bien utile pour cela.

Bonne soirée


Direct link Reply with quote
 

David GAY  Identity Verified
Member (2014)
English to French
+ ...
activité principale ou complémentaire May 17

Madeleine Chevassus wrote:

Bonjour,

Je suis traductrice technique et scientifique EN>FR depuis plus de 6 ans, après une carrière complète d'ingénieur IT dans une Cie internationale (je suis maintenant retraitée).

Peut-on vivre de la traduction en France ou au RU sans avoir une autre source de revenus (retraite etc)?
Beaucoup de traducteurs sur ce site exercent en fait une autre activité (principale), ou touchent leur retraite
ou vivent grace aux revenus de leur conjoint
Autre élément de réflexion: pour la Chimie / génie chimique, il y a (sur Proz seulement; paire EN>FR )
235 traducteurs membres de Proz et 1206 non membres!

[Modifié le 2017-05-17 17:05 GMT]

[Modifié le 2017-05-17 17:06 GMT]

[Modifié le 2017-05-17 17:09 GMT]


Direct link Reply with quote
 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 03:31
Member (2010)
English to French
peut-on vivre.. May 17

bonsoir David,

effectivement et comme je l'ai indiqué plus haut, dans mon cas personnel, je n'ai commencé à traduire professionnellement que depuis ma retraite.

Je ne cherche pas à travailler à mort (j'évite les CVs, les catalogues de produits, la MT..)

Une annonce banale peut rebondir sur plusieurs projets successifs.

C'est rare que Proz propose une mission de longue durée.

J'obtiens plus souvent des jobs par "private job posting" (en fonction de mon profil / CV) que par les annonces standard qui sont prises d'assaut.

Bonne soirée - Madeleine


Direct link Reply with quote
 

Madeleine Chevassus  Identity Verified
France
Local time: 03:31
Member (2010)
English to French
@FMG see this profile: http://www.proz.com/profile/1056184; he added some law to enlarge his domains May 23

Hi again,

It seems he is earning his life!

Madeleine

[Edited at 2017-05-23 13:19 GMT]


Direct link Reply with quote
 

David GAY  Identity Verified
Member (2014)
English to French
+ ...
pas du tout comparable May 23

Madeleine Chevassus wrote:

Hi again,

It seems he is earning his life!

Madeleine

[Edited at 2017-05-23 13:19 GMT]


pas du tout comparable: apparemment véritable bilingue français-anglais
qui en plus touche probablement une retraite confortable, et qui vit au Mexique
(et qui n'est pas chimiste ni même scientifique: au contraire, il est juriste de formation! )

[Modifié le 2017-05-23 14:49 GMT]

[Modifié le 2017-05-23 14:53 GMT]


Direct link Reply with quote
 

FMGautier
United Kingdom
Local time: 02:31
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Bagage informatique May 23

Merci à tous pour vos réponses encourageantes !

Je suppose, mais ce n’est pas mis en évidence dans tes références, que tu as un solide bagage informatique ? C’est incontournable, au-delà de la seule bureautique, même si l’on ne s’intéresse pas à la TAO.


ça dépend de ce qu'on entend par là. Je n'ai pas encore d'expérience des logiciels de TAO, mais j'ai des traducteurs dans mon entourage proche (donc je compte sur eux pour me montrer les ficelles au début - et surtout m'indiquer lesquels acheter, parce qu'il semble y en avoir un certain nombre et les licences n'ont pas l'air bon marché). Sinon, pour l'informatique généraliste mon bagage se résume à MS Office.

Le certificat Voltaire me sert à jouer carte sur table sur la qualité de français que je livre. J'en avais assez des agences qui pinaillent pour des s ou des accents circonflexes mais qui laissent passer des énormités scientifiques et techniques


Je pense donc la passer pour la même raison ; comme il s'agit d'un label assez récent, je me demandais s'il était assez connu pour que cela fasse une différence.

Peut-on vivre de la traduction en France ou au RU sans avoir une autre source de revenus (retraite etc)?


En tout cas, j'en connais suffisamment qui le font ! Certes, eux sont traducteurs généralistes diplômés, mais ils n'ont pas non plus débuté il y a très longtemps. Sans leur exemple, je n'aurais pas pensé que c'était réalisable.


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Devenir traducteur technique et scientifique

Advanced search






SDL MultiTerm 2017
Guarantee a unified, consistent and high-quality translation with terminology software by the industry leaders.

SDL MultiTerm 2017 allows translators to create one central location to store and manage multilingual terminology, and with SDL MultiTerm Extract 2017 you can automatically create term lists from your existing documentation to save time.

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search