Pages in topic:   < [1 2 3 4 5] >
Évolution du statut d'auto-entrepreneur en 2018
Thread poster: Stéphane Gariazzo

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (2007)
German to French
+ ...
Comptable Oct 4, 2017

Stéphane Gariazzo wrote:

Non, au réel, tu ne paies pas sur le CA + une partie des cotisations. Tu paies sur le bénéfice + une partie des cotisations, celle de la CSG-CRDS non déductible. Mais bénéfice + CSG-CRDS non déductible, ça reste toujours moins que le CA complet qui sert de base pour les AE !


Oui, tu as raison, c'est le bénéfice.
Pour le deuxième point, je n'en suis pas si sûr...
Le deuxième point, tu veux dire le fait que bénéfice + CSG-CRDS non déductible reste moins que CA complet ? Ah ben si, forcément. Parce que la différence entre bénéfice et CA, c'est bien plus que la CSG-CRDS non déductible : c'est aussi la déductible, les autres cotisations et tous les autres frais.


Stéphane Gariazzo wrote:

Bon, pour conclure, le calcul n'est pas évident à faire et la décision ne va pas être facile à prendre...icon_wink.gif
Tout à fait d'accord avec toi. D'ailleurs, c'était le but de mon intervention ici : pas de convaincre qu'un régime est meilleur qu'un autre, mais simplement de dire qu'il faut regarder les choses de près et avec réalisme, sans peurs infondées et idées reçues, et que ça ne peut pas se limiter à un taux ou un plafond sorti de son contexte. Je pense que la consultation d'un comptable est une très bonne idée avant de changer de régime (surtout quand on est présentement au réel... puisqu'on peut déduire la consultation dans ses frais ! icon_lol.gif)


 

Stéphane Gariazzo  Identity Verified
France
Local time: 20:29
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Question subsidiaire... Oct 4, 2017

Sophie Dzhygir wrote:
Le deuxième point, tu veux dire le fait que bénéfice + CSG-CRDS non déductible reste moins que CA complet ? Ah ben si, forcément. Parce que la différence entre bénéfice et CA, c'est bien plus que la CSG-CRDS non déductible : c'est aussi la déductible, les autres cotisations et tous les autres frais.


En fait, je parlais du montant final des charges sociales. Je ne pense pas que, dans cette situation, elles soient moins élevées au réel.



Tout à fait d'accord avec toi. D'ailleurs, c'était le but de mon intervention ici : pas de convaincre qu'un régime est meilleur qu'un autre, mais simplement de dire qu'il faut regarder les choses de près et avec réalisme, sans peurs infondées et idées reçues, et que ça ne peut pas se limiter à un taux ou un plafond sorti de son contexte. Je pense que la consultation d'un comptable est une très bonne idée avant de changer de régime (surtout quand on est présentement au réel... puisqu'on peut déduire la consultation dans ses frais ! icon_lol.gif)


Mi-novembre, j'aurai une bonne idée de mon CA 2017. Je demanderai à mon comptable d'évaluer mes charges sociales 2018 si je reste au réel, et j'aviserai en conséquence...

Question subsidiaire : on m'a toujours dit qu'il n'était pas forcément intéressant de payer un loyer pour son bureau afin de le passer en charge (je suis propriétaire de mon logement et j'ai un bureau chez moi), car ce loyer constitue ensuite un revenu foncier qu'il faut déclarer et qui génère donc des impôts... Donc ça ne vaut pas le coup, d'autant plus que ça complique les choses en cas de revente du logement, car une partie est considérée comme un local professionnel.

Quelqu'un a un avis là-dessus ?

Merci
Stéphane


 

Georgie Scott  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (2009)
French to English
+ ...
Même question Oct 4, 2017

Stéphane Gariazzo wrote:

Question subsidiaire : on m'a toujours dit qu'il n'était pas forcément intéressant de payer un loyer pour son bureau afin de le passer en charge (je suis propriétaire de mon logement et j'ai un bureau chez moi), car ce loyer constitue ensuite un revenu foncier qu'il faut déclarer et qui génère donc des impôts... Donc ça ne vaut pas le coup

Quelqu'un a un avis là-dessus ?

Merci
Stéphane


J'ai lu la même chose beaucoup de fois mais quelqu'un ici a bien dit qu'elle fait exactement ça (je n'avais pas l'impression qu'elle le déclare comme revenu foncier)... je suis toute ouïe aussi, surtout parce que c'est pour cette raison que je viens de déménager !


 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 20:29
French to English
Lieu de travail Oct 4, 2017

Si vous êtes propriétaire de votre logement, vous pouvez tout simplement déduire un % pro rata la surface de ce bureau chez vous de vos frais pour votre maison: EDF, GDF, internet/téléphone,etc. C'est ce que je faisais quand j'étais au réel et propriétaire. Cette solution me parait plus simple, ne serait-ce qu'au niveau de la paperasse, que d'aller jusqu'à se louer une partie de sa propre maison. Si cette dernière solution permet de déduire le loyer versé, ainsi que les frais comme dans le premier exemple, le loyer versé (et déduit) génère un revenu qu'il faut ensuite intégrer aux revenus du foyer. Là encore, je suppose qu'il y a des calculs à faire pour voir si vraiment c'est intéressant. Je n'en suis pas sure.

Après, toujours au réel, j'ai loué un bureau en ville et tous les frais y afférant étaient déductibles. Ensuite, j'ai déménagé, repris mes études, pris un emploi à mi-temps et réduit mon activité en profession libérale et commencé à travailler sous le régime de l'AE. Je ne peux plus rien déduire bien sûr. Et pour garder au minimum le montant de la taxe machin-truc que je dois quand même payer, mon "bureau" fait la taille du tapis Ikea sur lequel sont posés bureau, ordis, téléphone, imprimante, chaise, fesses et cerveau pour bosser! Bizarrement, quand il faut payer, c'est tout petit; quand on peut déduire, cela devient plus grand!

Il faut actualiser son organisation de temps en temps, suivre les modifications au niveau de son activité et, sans tomber dans une frénésie de changements annuels, essayer d'avoir une organisation qui est la plus cohérente possible pour soi. Parfois, on va sacrifier quelques avantages d'ordre financier pour une simplicité de paperasse; parfois, on va se dire qu'il vaut mieux accepter de faire un peu plus de paperasse pour en tirer les avantages financiers, surtout pour pouvoir déduire des frais. Dans les deux cas, rien ne remplacera une bonne organisation, car de la paperasse, il y en aura toujours et une fois qu'on a compris ce qu'on doit faire, ce n'est franchement pas la mer à boire. Et si on ne veut pas faire, alors on se fait aider.

[Edited at 2017-10-04 13:05 GMT]

[Edited at 2017-10-04 13:06 GMT]


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (2007)
German to French
+ ...
Calcul Oct 4, 2017

Stéphane Gariazzo wrote:

Sophie Dzhygir wrote:
Le deuxième point, tu veux dire le fait que bénéfice + CSG-CRDS non déductible reste moins que CA complet ? Ah ben si, forcément. Parce que la différence entre bénéfice et CA, c'est bien plus que la CSG-CRDS non déductible : c'est aussi la déductible, les autres cotisations et tous les autres frais.


En fait, je parlais du montant final des charges sociales. Je ne pense pas que, dans cette situation, elles soient moins élevées au réel.
OK. Mais en fait, ça ne sert à rien de "penser", il faut prendre sa calculette. Si tu reprends mon exemple 2016 donné plus haut : environ 60 000 euros de CA, 5500 euros de frais de fonctionnement, 12000 de cotisations sociales obligatoires et 4200 euros de charges personnelles facultatives. J'ajoute à cela que je viens de me rendre compte que j'ai oublié dans ces chiffres la CSG déductible, qui apparaît séparément : il y en a encore pour 2800 euros. Je ne déduis pas les charges facultatives, car si celles-ci sont déductibles pour l'impôt sur le revenu, elles ne le sont pas pour obtenir l'assiette des cotisations sociales. Donc, 60 000 - (5500+12 000+2800) = 39 700 euros d'assiette pour les cotisations sociales. Soumis à environ 30% de prélèvements = 11 910 euros.
Alors qu'en AE, tu pars de 60 000 euros auxquels tu appliques directement 23% de prélèvements, soit 13 800 euros.

Pour ta question sur la location d'un bureau à soi-même : j'ai entendu dire la même chose que toi, et pourtant, certains le font... Je suppose qu'à nouveau, cela dépend de la situation personnelle, et notamment familiale vis-à-vis de l'impôt sur le revenu !


 

Stéphane Gariazzo  Identity Verified
France
Local time: 20:29
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Frais de fonctionnement Oct 4, 2017

Sophie,
Je trouve que ta première phrase était de trop, un brin condescendant, mais bon je ne vais pas en faire un fromage...

Par contre, je suis curieux. Si ce n'est pas indiscret, comment fais-tu pour avoir 5500€ de frais de fonctionnement ?
Tu fais beaucoup de déplacements ?

Perso je suis plutôt autour de 2000-2300 euros...


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (2007)
German to French
+ ...
Frais de fonctionnement Oct 4, 2017

Un peu de déplacements, oui, mais pas plus que ça. Comme je le disais, ce n'est pas une année où je suis partie en formation à Paris ou à l'étranger, ni où j'ai acheté de gros équipement. Quelques achats, des mises à jour de logiciel, mon hébergement, l'électricité, le téléphone, de la papeterie, quelques repas pris dehors, tout ça tout ça, je suppose que tu connais. Les primes d'assurance aussi, les adhésions professionnelles, les impôts (la CET, elle me coûte déjà 500 euros, mais là c'est clair qu'on n'est pas tous égaux !)

Je te prie de m'excuser pour ma première phrase si tu l'as trouvée condescendante. C'est juste que je constate qu'on est plus souvent dans le domaine de la croyance que des faits sur ces questions-là. Et que ça vaut le coup de se pencher sur les faits plutôt que de rester sur ses croyances. Par exemple, quand j'ai débuté au réel, je ne déduisais pas de frais kilométriques. Parce que je pensais que c'était compliqué, et que ça ne valait pas le coup (un peu comme toi, je disais "je ne suis pas interprète, je ne fais pas beaucoup de déplacements, ne vais pas chez mes clients"). Et un jour quelqu'un m'a incité à les noter et je me suis rendu compte que ça faisait une somme rondelette ! Il faut dire que j'habite à la campagne et le moindre déplacement à Lyon, c'est minimum 80 km AR.
Par contre, je rejoins Nikki, il y a certains calculs qui ne valent pas le coup. Je l'avais dit sur les forums ici, je ne déduis pas de chauffage car c'est compliqué et sans intérêt pour moi : je me chauffe au bois, ça me coûte très peu cher, parfois je l'ai gratuitement ou le troque, donc exit cette question. J'ai aussi renoncé à récupérer la TVA sur l'électricité car les factures d'EDF sont impénétrables et c'est mon AGA qui m'avait fait comprendre que j'allais chaque fois passer 1 heure pour faire le calcul et au final récupérer 1,50 €.


 

Stéphane Gariazzo  Identity Verified
France
Local time: 20:29
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci pour ta réponse... Oct 5, 2017

et tes excuses que j'accepte évidemment.
Effectivement, chaque situation est différente, mais perso je ne vois pas bien comment je pourrais déduire plus de charges.

Ce qui m'étonne un peu, c'est que si peu de nos collègues donnent leur avis sur ce filicon_wink.gif

Bonne continuation,
Stéphane


 

Lori Cirefice  Identity Verified
France
Local time: 20:29
French to English
Ce sujet m'intéresse au plus haut point Oct 5, 2017

Portage salariale 2005 - 2009, puis ae 2009 - 2102 et au réel depuis 2013... je songe à revenir en ae. Je comptais me rendre dans mon sie très prochainement pour poser des questions auxquelles mon expert comptable n'a pas su répondre. . Cette histoire de franchise de tva me perturbe ! Je viendrai vous en dire plus bientôt.

Et si on parlait un peu de ce courriel de la cipav hier, et la réaction de cipav info ??


 

Stéphane Gariazzo  Identity Verified
France
Local time: 20:29
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci Oct 6, 2017

Lori Cirefice wrote:

Portage salariale 2005 - 2009, puis ae 2009 - 2102 et au réel depuis 2013... je songe à revenir en ae. Je comptais me rendre dans mon sie très prochainement pour poser des questions auxquelles mon expert comptable n'a pas su répondre. . Cette histoire de franchise de tva me perturbe ! Je viendrai vous en dire plus bientôt.

Et si on parlait un peu de ce courriel de la cipav hier, et la réaction de cipav info ??


Merci Lori, ça m'intéresse d'avoir des infos complémentaires si tu en as (ou plutôt quand tu en aurasicon_wink.gif

Quant au courrier de la CIPAV, je l'ai reçu aussi, mais je ne sais pas trop quoi en penser...

Bon w-e


 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 20:29
French to English
Sujet sur dispariation RSI / courrier CIPAV Oct 6, 2017

https://www.proz.com/forum/french/319289-disparition_du_rsi.html

 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:29
Member
Italian to French
+ ...
Cas particulier Oct 9, 2017

Bonjour à tou.te.s icon_smile.gif

Je suis vos fils de discussion avec beaucoup d'intérêt, celui-ci et ceux sur RSI et CIPAV.
Je vais venir m'installer en France pour une longue période à partir du mois prochain pour suivre un projet qui me tient à coeur et pour lequel être en France me sera plus utile qu'être à Rome.
Je vais donc devoir prendre un statut français et laisser tomber mon statut fiscal italien, dès lors que je serai résident en France pendant plus de 8 mois sur l'année à venir.
Je pense bien sûr m'installer comme micro-entrepreneur, en l'état des choses, il me semble que c'est la solution la plus simple pour moi.
Par contre, vu les gros changements annoncés pour ce statut dès janvier 2018, ma question est simple : me conseillez-vous de m'inscrire dès novembre ou bien d'attendre janvier ?
Je me dis en effet qu'en m'inscrivant en novembre, ça serait un peu inutile vu que tout changera deux mois après. Ou bien le basculement se fera naturellement et ça ne changerait rien à rien que je m'inscrive de suite ?
Merci pour vos avis.

Jean-Marie

[Modifié le 2017-10-09 10:03 GMT]


 

Yves ALLAIN
France
Local time: 20:29
Member (May 2018)
English to French
+ ...
Statut autoentrepreneur en France Oct 9, 2017

Cher Jean-Marie
1. Vous pouvez lancer votre inscription à 00:00:01 le 1er janvier 2018. C'est ce que j'ai fait en 2013 et la raison est très simple : vous avez droit à une exonération d'impôt pendant 3 ans (taxe foncière des entreprises). Mais c'est calendaire. Toute inscription en fin d'année fait donc perdre quasiment un an d'exonération.
2. N'oubliez pas de vérifier que vous ne cumulez pas une déclaration de salaire (ou votre conjoint/e) ou de pension de retraite avec les gains de l'autoentreprise car il conviendrait alors de rechercher si les cotisations et impôts libératoires (26% environ des gains) n'auraient pas intérêt à être déclarés séparément (revenus de l'antreprise) plutôt que dans les revenus salariaux ou ordinaires. Les tranches peuvent en effet vous faire du tort en cas de dépassement. J'ai moi-même opté pour la déclaration trimestrielle.
3. Je crois qu'il y a des renseignements en suffisance sur le site officiel (www.lautoentrepreneur.fr)
4. Selon les statuts de départ (chômeur, étudiant en recherche d'un premier emploi...) un certain nombre d'avantages vous sont accordés (pendant trois ans je crois) sur les taux de cotisation mais aussi pour bénéficier d'une assistance gratuite par des professionnels (qui sont rémunérés par Pôle Emploi il me semble). Ils vous aident à monter votre business plan si besoin et à mettre tous les atouts de votre côté. Un suivi est réalisé les premiers temps. Mais il vous faudra peut-être vous incrire chez Pôle Emploi.
5. Ma CCE (Chambre de Commerce et d'Industrie) d'Arras avait organisé des 1/2 journées pour les candidats. Vous pouvez certainement vous rapprocher de celle de votre futur département en France pour connaître les aides disponibles à la création d'une autoentreprise.
6. Le gouvernement Macron semble disposé à revoir la situation des entreprises unipersonnelles et autres avec des charges limitées et le TRS si malfaisant doit disparaître il me semble. Il faudra voir alors si les futures conditions ne seront pas plus intéressantes sachant qu'elles vous permettront de récupérer la TVA et d'amortir vos investissements professionnels, ce que le statut d'autoentrepreneur ne permet pas. Vous ne pouvez rien défalquer de vos factures.
mes renseignements datent un peu mais, de mémoire, les prestations de service sont limitées à 31 800,00 € par ans et les activités commerciales à 81 000,00 € environ. Si vous mélangez du commercial et de la prestation de service, le plafond reste fixé à 81 000,00 € dont pas plus de 31 800,00 pour les services.


 

Georgie Scott  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (2009)
French to English
+ ...
Il faut mieux attendre Oct 10, 2017

Jean-Marie Le Ray wrote:

Par contre, vu les gros changements annoncés pour ce statut dès janvier 2018, ma question est simple : me conseillez-vous de m'inscrire dès novembre ou bien d'attendre janvier ?


Jean-Marie

[Modifié le 2017-10-09 10:03 GMT]


Si je ne me trompe pas, il est prévu que les micro-entrepreneurs ne payeront pas de cotisations dans leur première année de fonctionnement, donc beaucoup plus intéressant à attendre janvier. Mais il faut se renseigner et attendre voir ce qu'il se passe réellement, je ne m'en souviens pas si ceci est prévu pour 2018 ou 2019.


 

Kay Denney  Identity Verified
France
Local time: 20:29
Member (Apr 2018)
French to English
je dirais d'attendre Oct 10, 2017

Georgie Scott wrote:

Jean-Marie Le Ray wrote:

Par contre, vu les gros changements annoncés pour ce statut dès janvier 2018, ma question est simple : me conseillez-vous de m'inscrire dès novembre ou bien d'attendre janvier ?


Jean-Marie

[Modifié le 2017-10-09 10:03 GMT]


Si je ne me trompe pas, il est prévu que les micro-entrepreneurs ne payeront pas de cotisations dans leur première année de fonctionnement, donc beaucoup plus intéressant à attendre janvier. Mais il faut se renseigner et attendre voir ce qu'il se passe réellement, je ne m'en souviens pas si ceci est prévu pour 2018 ou 2019.


les changements ne se font que dans la douleur par ici alors à votre place, mon choix serait d'attendre et de commencer avec un statut tout beau tout neuf. D'ailleurs, comme pour les mises à jours informatiques, j'attendrais encore quelques mois de plus.


 
Pages in topic:   < [1 2 3 4 5] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Évolution du statut d'auto-entrepreneur en 2018

Advanced search






memoQ translator pro
Kilgray's memoQ is the world's fastest developing integrated localization & translation environment rendering you more productive and efficient.

With our advanced file filters, unlimited language and advanced file support, memoQ translator pro has been designed for translators and reviewers who work on their own, with other translators or in team-based translation projects.

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search