Pages in topic:   [1 2] >
Quelques questions aux traducteurs expérimentés
Thread poster: Lisa Calmettes

Lisa Calmettes
France
Local time: 14:59
French to German
+ ...
Jan 3

Bonjour à tous,

Je souhaiterais poser une question aux traducteurs expérimentés.
En réalité, j'ai déjà une réponse à ma question mais je souhaiterais tout de même connaître votre avis.

Dans le cadre de votre activité de traducteur, accepteriez-vous de dépenser des frais pour un client ? Au départ, lors de la conclusion du contrat, il n'était pas question de dépenser ces frais supplémentaires. Ces frais sont à ma charge pour pouvoir effectuer la prestation de traduction. Le montant de ces frais reste raisonnable, mais par principe cela me pose quelques problèmes.

De mon point de vue, il me semble curieux de devoir donner de l'argent (et donc perdre de l'argent) à un client dans la mesure où c'est précisément lui qui est censé rémunérer les prestations du traducteur.

Le devis pour cette commande est en préparation actuellement. Au cas où j'accepterais le contrat, je souhaiterais d'abord obtenir le remboursement de ces frais avant de débuter le travail.


Je vous remercie par avance pour vos réponses.


 

Lorraine Dubuc  Identity Verified
Canada
Local time: 08:59
Member (2013)
French to English
+ ...
Payer des frais pour quoi au juste? Jan 3

Bonjour,

Je n'ai jamais eu à encourir des frais pour obtenir un contrat de traduction. La formule me semble pour le moins louche.


 

EvaVer  Identity Verified
Local time: 14:59
Member (2012)
Czech to English
+ ...
Traduction ou interprétariat? Jan 3

Je ne vois pas très bien quels frais pourraient être engagés pour une traduction écrite - sauf peut-être si vous avez besoin d'une ressource payante, norme technique par exemple - dans ce cas, le client devrait vous fournir l'accès à ses frais (ou un exemplaire papier).
Dans le cadre de l'interprétariat (frais de déplacement...), les frais sont normalement supportés directement par le client ou remboursés par lui. J'ai aussi vu des cas où un forfait était ajouté pour couvrir ces frais.
Pour les prestations par téléphone, je fixe mon prix de manière à couvrir les frais de téléphone.
Je ne vois pas d'autres frais possibles spécifiques à une prestation.


 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 14:59
French to English
Besoin de plus d'info Jan 3

Bonjour Lisa,

Tu ne précises pas la nature de ces dépenses. Il est difficile de se faire une opinion sans cette information. Ma première réaction est de répondre, que non, ce n'est pas normal. Mais avant tout, si tu es autoentrepreneur, et je crois que c'est ton cas, aucun frais ni dépense lié à ton activité n'est déductible. Ainsi, tout ce que tu dépenses pour effectuer un travail de traduction (et d'interprétariat) est entièrement à ta charge. Si tu décides qu'une dépense est nécessaire, il faut pouvoir en tirer un bénéfice à plus long terme. Du one-shot, à la demande d'un client, cela me semble inutile, voire risqué. C'est à toi de décider de ce dont tu as besoin, pas le client. Aussi, en tant qu'indépendant, il faut rester indépendant. Si un client impose une dépense, l'investissement pourrait être valable pour ce client seulement et tu n'as aucune garantie de le revoir. Je me méfierai. Fie-toi à ton instinct.

En traduction, je vois difficilement quelles dépenses pourrait exiger un client. Certaines agences essaient d'imposer un outil TAO
en particulier. A toi de voir. Je pense que le meilleur outil pour toi serait celui avec lequel TU te sens bien, pas celui imposé par un seul client. Encore assez risqué, si c'est bien de cela dont il s'agit.
Pour traduire, tu as besoin d'un équipement de bureautique et d'une bonne connexion internet. A part cela, normalement il n'y a pas forcément grand chose que tu n'aurais pas chez toi au quotidien. Il y a déjà assez avec les charges, impôts et autres frais qu'on ne peut pas déduire, sans que les clients viennent en nous imposer.

En interprétariat, la situation est un peu différent. Si on est autoentrepreneur, toujours pour les mêmes raisons précitées, demandez au client de s'occuper des billets de transport et/ou d'hébergement, etc. Si tu factures cela à ton client, pour l'URSSAF, puisqu'on ne déduit pas nos frais, tout ce que tu factures à ton client, tout ce que ton client te paie, fera automatiquement partie de ton chiffres d'affaires. Ainsi, tes charges sociales seront calculées sur le remboursement de frais, facturés à ton client comme une prestation de service - à éviter.

[Edited at 2018-01-03 17:19 GMT]


 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 14:59
English to French
+ ...
payer le client ? Et quoi encore ? Jan 3

LisaCalmettes wrote:

De mon point de vue, il me semble curieux de devoir donner de l'argent (et donc perdre de l'argent) à un client dans la mesure où c'est précisément lui qui est censé rémunérer les prestations du traducteur.


Il est bien question de "donner de l’argent à un client" donc on n'est pas dans le cas de frais annexes engagés par le traducteur comme des achats de documentation ou de logiciel auprès d'un fournisseur de son choix, ce qui sont des dépenses tout à fait envisageables suivant la situation (micro-entrepreneur ou pas), l'importance du projet en question, la réutilisation des ressources en question ultérieurement.

S'agit-il d'une de ces agences qui exigent de payer un abonnement ou un droit d'entrée à leur plateforme internet pour pouvoir travailler avec eux ? Ou de suivre une formation ou d'acheter un logiciel exclusivement auprès d'eux ? Si c'est le cas, c'est à fuir. On ne doit jamais payer le client pour travailler avec lui. Et il existe aussi trop d'arnaques.

Plus de précisions aiderait à y voir clair. Pourquoi faudrait-il donner de l'argent au client ?


 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 14:59
French to English
Tout à fait! Jan 3

Nordiste soulève de bonnes questions très claires. Les "agences" de traduction qui demandent une inscription ainsi qu'un versement périodique jouent un jeu un peu dangereux à mon avis. Normalement, on ne paie pas pour trouver du travail. C'est même interdit. Cela dit, la fine ligne sur laquelle ces structures jouent est que les indépendants ne sont pas à la recherche d'un emploi, mais de clients.

J'en ai vu une récemment qui est gérée par un gars a priori diplômé d'une université parisienne, et dont l'entreprise est bien immatriculée à l'URSSAF sous le code NAF 7430 traduction et interprétariat. Le site paraît très professionnel, mais il n'est pas clair sans creuser qu'il s'agit bien d'une agence. Mais c'est une drôle d'agence qui exige des droits d'entrée, des versements périodiques pour pouvoir être présenté en ligne à leur clients. Surtout, que si jamais on accepte ce montage, on perd un peu de son indépendance, car on signe pour ne plus contacter ses propres clients en nom propre: on s'engage à mettre toujours le nom de cette agence en avant. Pas besoin de faire un dessin pour en comprendre les avantages et les inconvénients.

Mais nous sommes toujours en manque d'infos précises sur la situation dans laquelle tu te trouves.


 

Lisa Calmettes
France
Local time: 14:59
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Quelques questions aux traducteurs expérimentés Jan 3

Merci pour toutes ces réponses.

Les frais dont il est question ne sont pas excessifs, mais cela me semble tout de même curieux.

Dans le cadre d'une prestation de traduction, on me demande de vérifier l'exactitude de la traduction d'une boutique en ligne. Pour cela je dois donc tester cette boutique en ligne en commandant un des produits proposés par l'entreprise (mon client). En résumé, je dois vérifier le processus de commande pour que tout soit en ordre pour les futurs clients.

Rien ne m'empêche d'indiquer ces frais sur la facture à la fin de la prestation mais c'est tout de même un peu embêtant.


 

Lisa Calmettes
France
Local time: 14:59
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Quelques questions aux traducteurs expérimentés Jan 3

Merci à tous pour ces réponses constructives.

 

Christelle P  Identity Verified
Spain
English to French
+ ...
bon d'achat ? Jan 3

Bonsoir,

j'ai eu le cas de devoir vérifier la traduction d'une appli dans le passé. Le client m'a toujours fourni un bon d'achat de valeur correspondante pour la mission. Je n'ai donc rien dépensé. Son idée de départ était que j'avance les frais et que je facture mes dépenses avec les heures de travail mais on est tombé d'accord sur cette idée de bon d'achat.
Peut-être pouvez-vous la suggérer à votre client ? Il vous suffirait ensuite de lui communiquer le numéro de votre commande pour qu'il fasse en sorte de l'annuler avant que l'envoi du produit ne soit réalisé. Ce n'est qu'une idée, mais ainsi, pas de frais engagé, pas de produit reçu et pourtant une traduction vérifiée et une mission réaliséeicon_smile.gif


 

Lisa Calmettes
France
Local time: 14:59
French to German
+ ...
TOPIC STARTER
Quelques questions aux traducteurs expérimentés Jan 3

Bonsoir Christelle,

Merci pour votre réponse.

Le client m'a proposé un bon d'achat également. Mais malheureusement, il ne correspond pas au montant de la commande que je dois effectuer.

Je pense que vous avez raison en effet. Je vais contacter mon client et discuter de tout cela avec luiicon_wink.gif


Je vous souhaite une bonne soirée.


 

Yolanda Broad  Identity Verified
United States
Local time: 08:59
Member (2000)
French to English
+ ...

MODERATOR
Arnaque Jan 3

Faire des achats pour "tester" un produit ? C'est une arnaque classique ! Le client empochera tes achats, et disparaîtra.

Il faudrait rapporter ça sur le forum "Scams" : https://www.proz.com/forum/946

LisaCalmettes wrote:

Merci pour toutes ces réponses.

Les frais dont il est question ne sont pas excessifs, mais cela me semble tout de même curieux.

Dans le cadre d'une prestation de traduction, on me demande de vérifier l'exactitude de la traduction d'une boutique en ligne. Pour cela je dois donc tester cette boutique en ligne en commandant un des produits proposés par l'entreprise (mon client). En résumé, je dois vérifier le processus de commande pour que tout soit en ordre pour les futurs clients.

Rien ne m'empêche d'indiquer ces frais sur la facture à la fin de la prestation mais c'est tout de même un peu embêtant.


 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 14:59
French to English
Je vois, je vois Jan 3

A fuir comme la peste. La proposition n'a rien de normal et tout d'une arnaque. Même si tu dis que les montants ne sont pas importants, on s'en fiche. Ce n'est pas à toi de payer le prix d'un tel "test", avec ou sans une promesse de "remboursement" et/ou de boulot. C'est bidon. Même si cela ne te dérange pas, ce n'est pas pour autant que tu devrais le faire. Aurais-tu acheté les produits en question sans cette proposition? J'en doute fort. Alors ne le fais pas sous prétexte qu'il y a une proposition de traduction. L'idée des bons d'achats est maligne. Souvent pour des petits montants, soit, mais tu en fais quoi pour ta comptabilité? Quant au "client", dans un premier temps en tout cas, il sera clean au niveau de sa comptabilité - il aura ta facture...lui...

Il existe d'autres arnaques dans le même style. Une société monte un site web, sollicite des traducteurs pour "traduire" des "avis" sur les produits. Pas besoin de creuser longtemps pour comprendre qu'on vous sollicite pour rédiger des faux avis, qu'on vous paie sous couvert de "traductions". C'est illégal, évidemment. Il est important de savoir reconnaître ce genre de choses et même si ce n'est pas toujours évident, en se fiant à son instinct, en creusant un peu, finalement cela devient tout à fait évident. Si le gouvernement tente en ce moment de légiférer contre ce genre de choses, pour introduire une semblance de traçabilité, ce n'est pas pour rien. Même si je ne suis pas certaine que cela changera grand'chose. Les sociétés honnêtes s'aligneront, les moins scrupuleux changeront de stratégie! Le chat et la souris, comme d'hab!

La meilleure solution est d'être informé, d'agir en professionnel averti et de se fier à son instinct.

Edit pour P.S. : dans ce genre de situation, c'est bien de fournir plus d'informations sur le modus operandi au début, car cela nous permet d'être plus efficaces et de fournir des réponses mieux ciblées d'emblée.icon_wink.gif

[Edited at 2018-01-04 09:46 GMT]


 

nordiste  Identity Verified
France
Local time: 14:59
English to French
+ ...
Arnaque en vue ! Jan 4

Quand on teste un site de commande en ligne, il est évident qu'on ne fait pas de "vraies" commandes jusqu'au bout ! Soit on utilise un site de test (copie conforme du vrai site mais sans les fonctions de paiement), soit on utilise un compte client spécial qui ne déclenche pas le paiement ni la livraison, soit ... tout un tas d'autres solutions techniques pour interrompre la procédure avant le paiement.
Tu imagines l'informaticien qui passerait son temps à faire des commandes réelles d'articles pour tester un site en cours de développement ? Il ne lui resterait plus qu'à revendre le tout sur eBay !

Ce n'est pas sérieux. Donc soit c'est une arnaque minable, soit le client est totalement incompétent et ne maitrise pas son logiciel de commande. Ni l'un ni l'autre n'incite à travailler pour ce genre de "client".

[Edited at 2018-01-04 13:02 GMT]


 

Adrien Esparron
Local time: 14:59
Member (2007)
German to French
+ ...
De l'expérience... Jan 4

LisaCalmettes a écrit :

Je souhaiterais poser une question aux traducteurs expérimentés.



Je me sens interpellé et pourtant je ne réponds pas dans la mesure où aucune question n'est réellement posée dans cette première question : « je voudrais poser une question, mais en fait je n'ose pas le faire parce que... »

Je ne réponds pas parce que la vraie question se traduit de la manière suivante : « Qu'est-ce qu'un traducteur (expérimenté donc) ferait dans ce cas ? »

Mais comme le traducteur expérimenté ne connaît pas le cas, inutile de s'aventurer nulle part.

Maintenant que le cas est, finalement, connu, le même traducteur peut répondre qu'un tel cas ne lui aurait jamais posé problème.

J'allais écrire «qu'un tel cas ne lui aurait jamais été soumis », mais me suis rendu compte que cela pourrait être très mal interprété.

Il est en effet possible de recevoir des offres plus ou moins farfelues ou loufoques malgré l'expérience, mais elles ne peuvent provenir que de gens incompétents avec lesquels il n'est pas même utile de perdre un instant.

C'est là que joue l'expérience : non, il n'est pas possible qu'un esprit normalement constitué demande à un traducteur de faire autre chose que ce dont il se réclame : traduire.

Notez que je dis « incompétents » et non forcément « malhonnêtes », parce que dans le cas présent cela ne saute pas aux yeux, contrairement aux scams, spams, phishings et autres joyeusetés dont il est toujours et encore fait état dans ces colonnes...

Se pose ainsi la seul vraie question, dont un traducteur « non expérimenté » devrait se saisir :

qu'est-ce que traduire ?


 

Lori Cirefice  Identity Verified
France
Local time: 14:59
French to English
C'est tout à fait ça Jan 4

nordiste wrote:

Quand on teste un site de commande en ligne, il est évident qu'on ne fait pas de "vraies" commandes jusqu'au bout ! Soit on utilise un site de test (copie conforme du vrai site mais sans les fonctions de paiement), soit on utilise un compte client spécial qui ne déclenche pas le paiement ni la livraison, soit ... tout un tas d'autres solutions techniques pour interrompre la procédure avant le paiement.
Tu imagines l'informaticien qui passerait son temps à faire des commandes réelles d'articles pour tester un site en cours de développement ? Il ne lui resterait plus qu'à revendre le tout sur eBay !

Ce n'est pas sérieux. Donc soit c'est une arnaque minable, soit le client est totalement incompétent et ne maitrise pas son logiciel de commande. Ni l'un ni l'autre n'incite à travailler pour ce genre de "client".

[Edited at 2018-01-04 13:02 GMT]


Un vrai client fournit au traducteurs des codes d'accès / compte / backoffice etc pour tester le produit. J'ai déjà fait ce genre de projet pour des agences, et ils m'ont donné les instructions sans que j'ai à demander quoi que ce soit. Cette histoire de bon d'achat me semble louche.


 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Quelques questions aux traducteurs expérimentés

Advanced search






BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search