Votre avis sur la Société Française des Traducteurs
Thread poster: Cindy Martin

Cindy Martin  Identity Verified
France
Local time: 20:21
English to French
Jun 18

Bonjour à tous,

Traductrice auto-entrepreneur depuis 6 ans, je viens seulement de découvrir la Société Française des Traducteurs. La cotisation annuelle étant de 210 €, je m'interroge sur l'intérêt réel d'y adhérer. J'ai bien évidemment lu la liste des avantages octroyés aux membres, mais j'aimerais avoir vos avis et expériences personnelles sur ce syndicat professionnel.

Merci d'avance.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:21
Member (2007)
German to French
+ ...
Raisons très variées Jun 18

Salut Cindy,
Y'a vraiment beaucoup de raisons différentes d'adhérer à un syndicat. Quelles sont tes attentes vis-à-vis d'une potentielle adhésion ?


Paul Malone
 

Cindy Martin  Identity Verified
France
Local time: 20:21
English to French
TOPIC STARTER
pas d'attentes particulières Jun 20

Sophie Dzhygir wrote:

Salut Cindy,
Y'a vraiment beaucoup de raisons différentes d'adhérer à un syndicat. Quelles sont tes attentes vis-à-vis d'une potentielle adhésion ?


Je n'ai pas vraiment d'attentesicon_wink.gif Je suis plutôt satisfaite de ma situation actuelle puisque j'estime avoir suffisamment de travail... D'où mon interrogation : qu'apporte concrètement ce syndicat ? J'aurais donc aimé avoir le retour de personnes qui y ont adhéré.


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:21
Member (2007)
German to French
+ ...
OK Jun 20

Donc, l'intérêt d'adhérer peut être :
1/ profiter des différents avantages concrets que tu as vus, et s'ils ne t'intéressent pas, on clôt ce chapitre
2/ défendre la profession et/ou la faire bouger au sens large
3/ rencontrer du monde (ce qu'on peut faire par ailleurs, même si ce ne sont pas forcément les mêmes cercles)


nordiste
willy paul
 

TTDINC
Local time: 14:21
English to French
La même que l'ATA Jun 20

Ça ne sert qu'à créer une bureaucratie qui ne sert à rien qu'à s'autoperpétuer. L'ATA est le modèle type. Elle a organisé un système bidon de certification pour remplir ses coffres. Je peux obtenir des points de certification en payant pour m'inscrire au congrès annuel et en passant chercher mes justificatifs avant de repartir sans assiste à aucune séance ou en m'installant au bar de l'hôtel. Je peux aussi obtenir des crédits en m'inscrivant à un stage dans une langue dans laquelle je ne travaille pas. Du moment que ça rapporte à l'association, c'est cool. L'association a été "professionnalisée" au point que les membres n'ont plus accès au journal de l'association (pour y contribuer), sauf s'ils sont membres du comité directeurs (apparatchiks). Les tout jeunes traducteurs se laissent embringuer là dedans en pensant que ça leur confère une légitimité. Et pourquoi pas, tant que tu craches au bassinet t'es légitime, coco. Bien qu'accrédité, j'ai claqué la porte quand ils ont institué la nouvelle politique de certification, parce que j'ai tout de suite vu que c'était une machine à faire du fric.

Angie Garbarino
 

Aurélie Charvet  Identity Verified
France
Local time: 20:21
English to French
+ ...
Autre point de vue Jun 21

Je connais mal l'ATA, mais ce que vous décrivez ne ressemble pas du tout à ce que je connais de la SFT (je précise que je suis cette année déléguée régionale, mon point de vue n'est donc pas tout à fait neutre).
Je pense que le coût de l'adhésion à la SFT est dérisoire pour un professionnel travaillant à temps plein. Peut-être que certains trouveront que la SFT n'en fait pas assez mais chaque initiative se fait à la sueur du front de dizaines de bénévoles qui s'efforcent de défendre la profession, d'améliorer les conditions d'exercice des traducteurs en France et d'organiser des rencontres entre traducteurs dans tout le pays.
Pour moi, il y a deux façons de vivre sa profession : dans son coin ou solidairement. La solidarité me paraît toujours préférable, mais bien sûr la SFT n'en a pas le monopole !
Bonne journée à tous !


Carla Guerreiro
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 20:21
Member
Italian to French
+ ...
Solitairement, ou solidairement :) Jun 21

Aurélie Charvet wrote:

Pour moi, il y a deux façons de vivre sa profession : dans son coin ou solidairement. La solidarité me paraît toujours préférable, mais bien sûr la SFT n'en a pas le monopole !
Bonne journée à tous !



Désolé, j'ai pas résisté icon_smile.gif

[Modifié le 2018-06-21 08:47 GMT]


Aurélie Charvet
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 20:21
Member (2007)
German to French
+ ...
Syndicat Jun 21

TTDINC, es-tu ou as-tu été membre de la SFT ? Je peux comprendre ton ressentiment vis-à-vis de l'ATA, mais je crois devoir apporter un rectificatif par rapport à tes affirmations, car si je comprends bien tu te bases sur ton expérience avec l'ATA pour en tirer des conclusions sur la SFT. Or, le fonctionnement des deux organismes est très différent. Je ne suis membre que de la SFT, donc je ne suis pas à même de juger de ce qui se passe dans les autres associations, mais je sais que, même si nous nous considérons comme "associations sœurs", regroupées dans la FIT, beaucoup d'associations étrangères ont un fonctionnement et une philosophie très éloignés de ceux de la SFT, avec notamment un aspect beaucoup plus professionnalisé (et monétarisé) que la SFT. Cette différence tient au fait que la SFT n'est pas une simple association, mais un syndicat. Son but premier est donc la défense de la profession. On ne peut pas y adhérer n'importe comment, il faut montrer patte blanche, et seules des personnes physiques peuvent adhérer (pour le dire plus clairement : une agence ne peut pas être membre de la SFT, mais ses dirigeants ou ses salariés peuvent l'être à titre personnel). Les membres doivent signer un code de déontologie. Il n'existe pas de certification ni de système de crédits à la SFT. Toutes les activités sont organisées bénévolement par et pour les membres et il n'y a pas de but lucratif. Les activités payantes, comme les formations, sont en fait budgétées au plus serré pour permettre de proposer les prix les plus bas aux stagiaires. Quand il arrive qu'une formation soit bénéficiaire, le bénéfice sert à couvrir les pertes encourues par d'autres formations, et pas à enrichir qui que ce soit. Quant à l'exemple du journal, c'est tout le contraire à la SFT. La SFT a deux publications, une petite gazette interne, et une revue thématique publiée deux fois par an, Traduire (les anciens numéros sont disponibles gratuitement ici). La SFT a toujours besoin de bénévoles, pour tous ses travaux et commissions, et en particulier pour ses publications. Tout le monde est le bienvenu à proposer un article pour Traduire, y compris les personnes hors SFT : on peut acheter Traduire et y contribuer sans être membre, voir les détails ici. Donc n'hésitez pas si vous avez des articles à soumettre !

[Modifié le 2018-06-21 09:05 GMT]


Jean Dimitriadis
Aurélie Charvet
Carla Guerreiro
Florence Bremond
nordiste
Maggie WAKEFIELD
Anne Maclennan
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Votre avis sur la Société Française des Traducteurs

Advanced search






WordFinder Unlimited
For clarity and excellence

WordFinder is the leading dictionary service that gives you the words you want anywhere, anytime. Access 260+ dictionaries from the world's leading dictionary publishers in virtually any device. Find the right word anywhere, anytime - online or offline.

More info »
SDL Trados Studio 2019 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2019 has evolved to bring translators a brand new experience. Designed with user experience at its core, Studio 2019 transforms how new users get up and running and helps experienced users make the most of the powerful features.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search