Droits de traduire une vidéo ?
Thread poster: Julie Touchard

Julie Touchard
France
Local time: 16:41
English to French
+ ...
Oct 23

Bonjour,

Un client particulier (pas une entreprise) me demande s'il serait possible de traduire des vidéos, afin qu'il puisse utiliser les informations qu'elles contiennent pour son blog. Elles ont été produites par une association anglaise et sont disponibles sur YouTube.

Ma question est la suivante : est-ce légal de lui faire la traduction de ces vidéos étant donné que ce n'est pas lui qui les a créées ? Je pense notamment à la propriété intellectuelle, c
... See more
Bonjour,

Un client particulier (pas une entreprise) me demande s'il serait possible de traduire des vidéos, afin qu'il puisse utiliser les informations qu'elles contiennent pour son blog. Elles ont été produites par une association anglaise et sont disponibles sur YouTube.

Ma question est la suivante : est-ce légal de lui faire la traduction de ces vidéos étant donné que ce n'est pas lui qui les a créées ? Je pense notamment à la propriété intellectuelle, cette traduction, pour un usage non privé (blog), n'enfreindrait-elle pas les droits d'auteur sur la vidéo ?

Je débute en tant que traductrice indépendante, je préfère m'ôter de ce doute et ne pas commencer à traduire sans en avoir le droit... Aussi, toute suggestion est la bienvenue !

Merci !


[Edited at 2019-10-23 07:25 GMT]
Collapse


 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 16:41
Member (2007)
German to French
+ ...
Parfaitement Oct 25

En effet, cela enfreindrait les droits d'auteur, en tout cas tant que vous n'avez pas l'autorisation de l'auteur. Et vous seriez tout autant responsable que le commanditaire, pour autant que je sache.
De toute façon, je vous déconseille vivement de travailler avec des particuliers, il n'y a généralement que des ennuis à en attendre...

PS : même si cela ne couvre pas exactement votre question, voici une publication qui pourrait quand même vous éclairer sur les droits d
... See more
En effet, cela enfreindrait les droits d'auteur, en tout cas tant que vous n'avez pas l'autorisation de l'auteur. Et vous seriez tout autant responsable que le commanditaire, pour autant que je sache.
De toute façon, je vous déconseille vivement de travailler avec des particuliers, il n'y a généralement que des ennuis à en attendre...

PS : même si cela ne couvre pas exactement votre question, voici une publication qui pourrait quand même vous éclairer sur les droits d'auteur :
https://www.sft.fr/clients/sft/telechargements/file_front/71843_Quels_droits_dauteur_pour_le_traducteur_professionel_.pdf.pdf

[Modifié le 2019-10-25 07:47 GMT]
Collapse


xanthippe
Mónica Martínez
 

Dominique Durand  Identity Verified
France
Local time: 16:41
Member (2005)
English to French
+ ...
droits d'exploitation d'une oeuvre Oct 25

Pour exploiter une œuvre (et la traduction fait partie de l'exploitation d'une œuvre, comme la diffusion sur quelque support que ce soit, DVD ou film ou Internet) il faut l’autorisation de celui qui détient les droits d’exploitation de l’œuvre.
S'il s'agit d'une vidéo "amateur" c'est en général l'auteur lui-même.
Si l'auteur a cédé ses droits d'exploitation à un producteur / un éditeur il faut l'autorisation de ce producteur / cet éditeur.
Dans le cas prése
... See more
Pour exploiter une œuvre (et la traduction fait partie de l'exploitation d'une œuvre, comme la diffusion sur quelque support que ce soit, DVD ou film ou Internet) il faut l’autorisation de celui qui détient les droits d’exploitation de l’œuvre.
S'il s'agit d'une vidéo "amateur" c'est en général l'auteur lui-même.
Si l'auteur a cédé ses droits d'exploitation à un producteur / un éditeur il faut l'autorisation de ce producteur / cet éditeur.
Dans le cas présent il faut demander à l'association, à laquelle normalement l'auteur a cédé ses droits d'exploitation pour qu'elle diffuse sa vidéo.
Une cession de droits peut être gratuite ou payante. Pour éviter les ennuis ultérieur il faut un document écrit et signé, qui prévoit les limites de l'autorisation accordée : durée, support de publication.

Sur la question de travailler pour des particuliers je rejoins Sophie. Dans la mesure où ils ne connaissent absolument pas notre métier ils n'ont aucune idée des contraintes, du temps nécessaire et des tarifs. Avant de perdre du temps, parlez tout de suite à votre client potentiel de votre devis, dans lequel il faut inclure le temps passé à négocier les droits avec l'association. Et demandez une avance, au minimum pour couvrir le temps de négociation afin d'être au moins payée de cela même si le résultat est négatif.
Collapse


xanthippe
Mónica Martínez
 

Julie Touchard
France
Local time: 16:41
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci ! Oct 25

Merci pour vos réponses, c'est effectivement ce à quoi je m'attendais mais il est utile d'en avoir une confirmation ainsi que des informations claires sur la question.

Bonne journée !


 

Daryo
United Kingdom
Local time: 15:41
Serbian to English
+ ...
Pas toujours Oct 25

Sophie Dzhygir wrote:

....
De toute façon, je vous déconseille vivement de travailler avec des particuliers, il n'y a généralement que des ennuis à en attendre...
....



Peut-être valable pour certains des "particuliers" tombés du ciel, mais j'ai eu des "particuliers" qui m'ont contacté sur recommandations personnelles qui avaient besoin de traductions pour eux-mêmes comme très bons clients. . Ne généralisons pas trop vite ...

L'important est de bien examiner chaque cas particulier, au lieu d'avoir un attitude négative a priori.

[Edited at 2019-10-25 18:13 GMT]


Carla Guerreiro
 

Nicolas Gambardella
United Kingdom
Local time: 15:41
Member (Apr 2019)
English to French
+ ...
Tout dépend de la licence Oct 26

Il ne faut pas tout mélanger. En particulier, il ne faut pas confondre Copyright et licence d'utilisation. Le Copyright spécifie qui possède les droits d'auteurs, la licence d'utilisation qui peut utiliser la vidéo et pourquoi (l'entité possédant le Copyright est également seule habilitée à modifier la licence d'utilisation).

S'ajoute à cela la notion de "fair use".

Dans le cas de vidéos sur Youtube, il faut vérifier la licence. De très nombreuses vidéos s
... See more
Il ne faut pas tout mélanger. En particulier, il ne faut pas confondre Copyright et licence d'utilisation. Le Copyright spécifie qui possède les droits d'auteurs, la licence d'utilisation qui peut utiliser la vidéo et pourquoi (l'entité possédant le Copyright est également seule habilitée à modifier la licence d'utilisation).

S'ajoute à cela la notion de "fair use".

Dans le cas de vidéos sur Youtube, il faut vérifier la licence. De très nombreuses vidéos sont sous licences libres, qui autorisent absolument toute utilisation tant que l'on cite son l'origine.

Cependant, le cas d'une traduction, qui ne serait pas utilisée par exemple pour sous-titrer une version redistribuée de la vidéo, tombe dans la catégorie du fair-use, et ne pose aucun problème.
Collapse


Mónica Martínez
 

Adrien Esparron
Local time: 16:41
Member (2007)
German to French
+ ...
Précisions Oct 28

Bonjour,

Je ne reviens pas sur ce qui a été dit à juste titre sans doute jusqu'à présent, mais je l'interroge sur la finalité de cette éventuelle traduction.

Vous dites : « ... afin qu'il puisse utiliser les informations qu'elles contiennent pour son blog »

Je comprends de cette formulation que la personne en question n'est pas à même de comprendre l'anglais et voudrait bien savoir ce que disent ces vidéos ?

Ce qui revient à dire
... See more
Bonjour,

Je ne reviens pas sur ce qui a été dit à juste titre sans doute jusqu'à présent, mais je l'interroge sur la finalité de cette éventuelle traduction.

Vous dites : « ... afin qu'il puisse utiliser les informations qu'elles contiennent pour son blog »

Je comprends de cette formulation que la personne en question n'est pas à même de comprendre l'anglais et voudrait bien savoir ce que disent ces vidéos ?

Ce qui revient à dire : si cette personne comprenait l'anglais, sans faire appel à un concours tiers, que ferait-elle de ces connaissances et comment les exploiterait-elle ?

Les questions de légalité, de droits, de déontologie ou de bon usage ne se poseront éventuellement qu'après réponse donnée à cette question.
Collapse


 

Julie Touchard
France
Local time: 16:41
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Finalité encore obscure Oct 28

Adrien Esparron wrote:

Bonjour,

Je ne reviens pas sur ce qui a été dit à juste titre sans doute jusqu'à présent, mais je l'interroge sur la finalité de cette éventuelle traduction.

Vous dites : « ... afin qu'il puisse utiliser les informations qu'elles contiennent pour son blog »

Je comprends de cette formulation que la personne en question n'est pas à même de comprendre l'anglais et voudrait bien savoir ce que disent ces vidéos ?

Ce qui revient à dire : si cette personne comprenait l'anglais, sans faire appel à un concours tiers, que ferait-elle de ces connaissances et comment les exploiterait-elle ?

Les questions de légalité, de droits, de déontologie ou de bon usage ne se poseront éventuellement qu'après réponse donnée à cette question.



Bonjour,

Le client en question ne comprend pas suffisamment l'anglais pour saisir l'ensemble des informations apportées dans ces vidéos. Il reste flou quant à l'utilisation qu'il souhaite en faire, si bien que j'ignore s'il citerait les vidéos, résumerait leur contenu, en donnerait la transcription/traduction...


 

Dominique Durand  Identity Verified
France
Local time: 16:41
Member (2005)
English to French
+ ...
oui et non Oct 28

Adrien Esparron wrote:
Ce qui revient à dire : si cette personne comprenait l'anglais, sans faire appel à un concours tiers, que ferait-elle de ces connaissances et comment les exploiterait-elle ?

Les questions de légalité, de droits, de déontologie ou de bon usage ne se poseront éventuellement qu'après réponse donnée à cette question.


Je me permets de n'être pas tout à fait d'accord.
Pour traduire la vidéo, la traductrice a besoin de vérifier que son client dispose des droits d'exploitation sur cette vidéo, puisque la traduction est une exploitation commerciale (la traductrice est rémunérée !).
Ce que fera le client de cette traduction est une autre question : normalement il a besoin de l'autorisation de la traductrice pour publier cette traduction sur son blog, et évidemment de celle de l'auteur de la vidéo d'origine, mais ce problème a normalement été réglé au point 1.

Ceci dit, il faudrait quand même savoir si on est dans le cas d'une courte vidéo amateur ou d'une vidéo tournée par des professionnels, avec un producteur et des moyens financiers. Le premier sera sans doute très content de voir que quelqu'un s'intéresse à sa vidéo et donnera volontiers son accord, le second parlera immédiatement licence et gros sous.


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Droits de traduire une vidéo ?

Advanced search






PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »
Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search