Comment bien démarrer sa carrière dans la traduction ?
Thread poster: Aurelien Corniau

Aurelien Corniau
France
Local time: 15:25
English to French
+ ...
May 29, 2020

Bonjour tout le monde,

Cela fait plusieurs mois maintenant que je m'intéresse au métier de traducteur et que j'ai commencer mes premiers projects en tant que volontaire. Ceux-ci m'ont vraiment aidé a aimer ce métier et je compte vraiment devenir un traducteur en freelance.
Mais bon voilà, je sais qu'il est peut être trop tôt pour se mettre à la recherche d'agence qui emploies des traducteurs en freelance ou même de chercher quelques projets sur ProZ ou UpWork, que j'u
... See more
Bonjour tout le monde,

Cela fait plusieurs mois maintenant que je m'intéresse au métier de traducteur et que j'ai commencer mes premiers projects en tant que volontaire. Ceux-ci m'ont vraiment aidé a aimer ce métier et je compte vraiment devenir un traducteur en freelance.
Mais bon voilà, je sais qu'il est peut être trop tôt pour se mettre à la recherche d'agence qui emploies des traducteurs en freelance ou même de chercher quelques projets sur ProZ ou UpWork, que j'utilise, mais malgré les recherches que j'ai pu faire depuis maintenant plusieurs mois, il est très difficile de trouver des clients.

Je voulais donc vous demander si vous étiez dans la même situation ? Comment avez-vous fait pour enfin être "vu" ?

Le fait que je n'ai pas de diplôme dans la traduction peut fortement y jouer mais comme j'ai pu le lire un peu partout, beaucoup de personne sont devenues traducteurs sans vraiment avoir de diplôme non plus..

Que me conseillez-vous ?

Merci pour les futurs informations que vous pourrez me donner.
Collapse


 

ph-b  Identity Verified
France
Local time: 15:25
English to French
+ ...
Démarrer sa carrière dans la... tradition ? May 29, 2020

Aurelien Corniau wrote:

Que me conseillez-vous ?



D'éviter les fautes de frappe. Et d'orthographe. Conditions « traditionnelles » pour réussir dans la profession.

Bienvenue dans la tradition !


writeaway
Sheila Wilson
Geneviève von Levetzow
Claire Bourneton-Gerlach
Philippe Etienne
Carla Guerreiro
Teresa Borges
 

bruno ducos  Identity Verified
France
Local time: 15:25
German to French
+ ...
On ne peut que te souhaiter d'avoir du courage May 29, 2020

Bonjour Aurélien,

Je ne suis pas sûr que la traduction soit encore un métier d'avenir dès lors que l'on ne maitrise pas plusieurs paires de langues, voire la pratique de langues rares. De plus, depuis de nombreuses années, les tarifs sont en chute libre et le règne actuel des sites ou logiciels de traduction en ligne, de plus en plus performants, n'est pas là pour nous rassurer. En effet, nous sommes confrontés à une baisse de la traduction traditionnelle et devons accepte
... See more
Bonjour Aurélien,

Je ne suis pas sûr que la traduction soit encore un métier d'avenir dès lors que l'on ne maitrise pas plusieurs paires de langues, voire la pratique de langues rares. De plus, depuis de nombreuses années, les tarifs sont en chute libre et le règne actuel des sites ou logiciels de traduction en ligne, de plus en plus performants, n'est pas là pour nous rassurer. En effet, nous sommes confrontés à une baisse de la traduction traditionnelle et devons accepter de plus en plus d'oeuvrer dans la post-édition synonyme de tarifs souvent ridicules. Moi personnellement, je me diversifie et oeuvre désormais, en plus, dans le doublage, la transcription de vidéos, etc. Bref, mon sentiment est qu'il devient compliqué d'avoir comme unique profession celle de traducteur ce, d'autant plus que les outils de TAO sont très onéreux et à renouveler sans cesse (les créateurs d'outils de TAO nous prendraient-ils d'ailleurs pour des vaches à lait ?).

Se diversifier me semble être la solution d'avenir, bloquer uniquement sur la traduction...compliqué, voire dangereux...

Bon courage Aurélien et je te souhaite la plus belle des carrières professionnelles.
Collapse


Zuli Fernandez
 

Sheila Wilson  Identity Verified
Spain
Local time: 14:25
Member (2007)
English
+ ...
Contexte, comme toujours May 29, 2020

Aurelien Corniau wrote:
Le fait que je n'ai pas de diplôme dans la traduction peut fortement y jouer mais comme j'ai pu le lire un peu partout, beaucoup de personne sont devenues traducteurs sans vraiment avoir de diplôme non plus..

C'est vrai qu'un diplôme n'est pas incontournable pour tout le monde. Mais ces personnes doivent avoir quelque chose d'autre à offrir leurs clients : des années d'expérience dans le secteur de spécialisation, un haut niveau d'éducation dans le sujet à traduire, des années de vie active dans la langue source, etc. Toutes ont une certaine maturité à offrir au lieu d'un diplôme spécifique.

Votre texte "about me" sur ce site n'offre rien aux clients.


Teresa Borges
Carla Guerreiro
Fatine Echenique
 

Helene Carrasco-Nabih  Identity Verified
Morocco
Local time: 13:25
Member (2018)
German to French
+ ...
SITE LOCALIZER
traduction, mais aussi, post-editing, webmaster, logiciels de traduction... May 29, 2020

Je suis d’accord avec Bruno: chute abyssale des cours, traduction automatique de plus en plus performante (bluffante en traduction technique : souvent on ne nous demande plus que du post-editing, càd des petites retouches. Un bon logiciel de traduction a fait le reste - 99% - beaucoup mieux que nous…). Éviter les fautes d’orthographe (« qui emploies… » maîtriser les bases de conjugaison !!). Je pense qu’il faut se faire les dents en freelance sur divers logiciels (l’inévitable ... See more
Je suis d’accord avec Bruno: chute abyssale des cours, traduction automatique de plus en plus performante (bluffante en traduction technique : souvent on ne nous demande plus que du post-editing, càd des petites retouches. Un bon logiciel de traduction a fait le reste - 99% - beaucoup mieux que nous…). Éviter les fautes d’orthographe (« qui emploies… » maîtriser les bases de conjugaison !!). Je pense qu’il faut se faire les dents en freelance sur divers logiciels (l’inévitable SDL TRADOS STUDIO…PASSOLO, etc. etc.). Une agence m’a répondu : « ce qui nous intéresse, ce n’est pas comment vous traduisez, mais le nombre de logiciels de traduction que vous maîtrisez. » Cette précieuse information m’a fait réfléchir. Vous pouvez idéalement, intégrer une agence et coordonner des projets avec des traducteurs en freelance. Il faut être très organisé et avoir l’œil sur les délais (les siens, ceux des sous-traitants). Vous pouvez être webmaster, aussi : beaucoup de perspectives dans la gestion de contenus pour une boîte dont les employés sont débordés (ateliers et séminaires, révision et e-publication de manuels techniques et autres études).Collapse


 

Carla Guerreiro  Identity Verified
France
Local time: 15:25
Member (2006)
French to Portuguese
+ ...
Démarrer sa carrière : comment faire? May 30, 2020

Bonjour Aurélien,

Tout d'abord, bienvenu dans le monde de la traduction.
Vous nous demandez ce qu'il faut faire.
Nos collègues vous ont fait part des écueils et des difficultés que subissent les traducteurs : baisse des tarifs, concurrence des logiciels de traduction (dont Deep L), etc. Comme vous avez pu voir, la vie de traducteur n'est pas du tout facile.

Comment faire alors pour démarrer sa carrière?
Voici quelques choses que vous pouvez fair
... See more
Bonjour Aurélien,

Tout d'abord, bienvenu dans le monde de la traduction.
Vous nous demandez ce qu'il faut faire.
Nos collègues vous ont fait part des écueils et des difficultés que subissent les traducteurs : baisse des tarifs, concurrence des logiciels de traduction (dont Deep L), etc. Comme vous avez pu voir, la vie de traducteur n'est pas du tout facile.

Comment faire alors pour démarrer sa carrière?
Voici quelques choses que vous pouvez faire. Cela ne veut pas dire que le succès est au rendez-vous (ou au moins, pas tout de suite) - et certains collègues ne seront pas forcément d'accord avec moi - mais vous pouvez faire ceci :
- créer un site internet et des profils dans les réseaux sociaux, comme Facebook, Twitter ou LinkedIn;
- soumettre votre site dans des annuaires, dont des annuaires gratuits;
- créer une page Google My Business (gratuite), afin d'obtenir une visibilité au niveau local;
- utiliser Google Adwords pour faire de la pub (solution payante, néanmoins);
- adhérer à des associations de traducteurs comme la SFT, Apotrad ou autres. La SFT a mis en place un réseau de "mentoring", où les les traducteurs qui n'ont pas beaucoup d'expérience pourront demander des conseils aux collègues plus expérimentés;
- faire du réseautage en ligne et en face à face, notamment grâce aux groupes et associations d'entrepreneurs dans votre lieu de résidence, afin de chercher des clients directs;
- se diversifier, comme l'ont dit certains collègues, ou se spécialiser dans certains domaines;
- se former sans cesse (logiciels, terminologie, etc.)

Voilà, ce sont quelques suggestions. À vous de choisir celles qui sont les plus adaptées à votre cas (expertise, domaines de spécialisation, paire de langues). Cela demande beaucoup de travail, de temps et d'énergie et comme je l'ai dit, le succès n'est pas garanti.
Bien évidemment, Proz et Upwork sont un début pour les débutants (moi aussi, j'ai débuté sur Proz), mais si vous pouvez aller plus loin, ce sera mieux.

Bon courage pour la suite.

[Edited at 2020-05-30 13:30 GMT]

[Edited at 2020-05-30 13:57 GMT]
Collapse


 

Kay Denney  Identity Verified
France
Local time: 15:25
Member (2018)
French to English
. May 31, 2020

Etre traducteur nécessite une parfaite maîtrise de sa langue maternelle, or je compte trois grosses erreurs rien que dans votre première phrase. Je conçois tout à fait qu'on ne fait pas autant attention au langage sur un forum que dans une traduction mais franchement, je ne recommanderais jamais un traducteur qui laisse passer autant de coquilles quelles que soient les circonstances.

Je n'avais pas de diplômes lorsque j'ai commencé à travailler dans la traduction, mais je n
... See more
Etre traducteur nécessite une parfaite maîtrise de sa langue maternelle, or je compte trois grosses erreurs rien que dans votre première phrase. Je conçois tout à fait qu'on ne fait pas autant attention au langage sur un forum que dans une traduction mais franchement, je ne recommanderais jamais un traducteur qui laisse passer autant de coquilles quelles que soient les circonstances.

Je n'avais pas de diplômes lorsque j'ai commencé à travailler dans la traduction, mais je ne faisais jamais d'erreurs en écrivant en anglais. J'avais de l'expérience en tant que professeur d'anglais, où j'ai été obligée d'en apprendre sur la grammaire anglaise, et j'avais passé plusieurs années en France à améliorer sans cesse mon niveau de français avec de la lecture, les échanges, le cinéma...

Le temps est révolu où l'on pouvait commencer allègrement à faire des traductions par ci par là et finir par gagner sa vie avec. Ceux qui se fichent de la qualité n'ont plus recours aux mauvais traducteurs, puisque la traduction automatique est encore moins cher. Et pour ceux qui veulent des traductions de qualité, eh bien il y a déjà assez de traducteurs de très bonne qualité qui cherchent du travail, comme mes étudiants en traduction - tous très bons - qui arrivent sur le marché du travail, diplôme en poche. Ils ont travaillé dur pendant au moins cinq ans pour arriver à leur niveau et ils ne laissent plus jamais de coquilles dans leurs textes.

Une poignée de tutoriels ne remplacera jamais le travail bien fourni et sérieux accompli par les étudiants en Master.

Et enfin, il vaut mieux éviter de chercher à effectuer des traductions vers l'anglais puisque ce n'est pas votre langue maternelle. Pour d'autres langues comme le mandarin par exemple, il n'y a pas assez d'anglophones qui comprennent assez bien la langue pour tout traduire. Il y a largement assez d'anglophones qui parlent le français pour que les Français n'aient jamais à traduire vers l'anglais.

La traduction, c'est le métier qui requiert le plus haut niveau linguistique, on ne peut pas facilement s'improviser. Il ne suffit pas de savoir se débrouiller en voyageant. Il faut de solides connaissances - et pas seulement en grammaire. Il faut aussi des connaissances dans les domaines de spécialisation.
Collapse


Jean Dimitriadis
Geneviève von Levetzow
Sheila Wilson
Claire Bourneton-Gerlach
Carla Guerreiro
Robin LEPLUMEY
Sophie Dzhygir
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Comment bien démarrer sa carrière dans la traduction ?






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »