Structure juridique : SARL à deux traducteurs ?
Thread poster: delphine_r
delphine_r
English to French
Nov 3, 2005

Bonjour,

J'ai collaboré pendant plusieurs années avec un autre traducteur (nous étions tous les deux en EI), qui est devenu mon concubin. Nous souhaiterions créer une SARL. Nous risquerions en effet d'être considérés comme une société de fait en exerçant en EI à la même adresse.

Certains d'entre-vous exercent-ils ainsi en SARL ? L'option est-elle intéressante ? Quel chiffre d'affaires doit être visé pour vivre correctement de cette activité (il nous faudrait environ 25 000 € de rémunération globale - nous vivons en couple) ?

N'hésitez pas à me communiquer vos expériences, sur le forum ou en privé pour plus de confidentialité.

Merci d'avance,

Delphine


Direct link Reply with quote
 
xxxNicolette Ri
Local time: 06:20
French to Dutch
+ ...
Plusieurs réflexions Nov 4, 2005

1) Ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier. Ce serait mieux si l'un de vous deux crée une société et que l'autre cherche ailleurs un poste en salarié, sans prendre de risques.

2) Si vous démarrez une SARL à partir de rien, il n'y a pas trop de problèmes, sauf qu'il vaut mieux rentrer un ou deux autres actionnaires dans le capital, même à faible pourcentage, pour plus de souplesse. Tenez compte du fait que seulement 30% des sociétés survivent à leur troisième année.

3) L'un de vous deux doit prendre le poste de gérant (et il sera éventuellement en plus traducteur salarié), l'autre devra se contenter d'un poste de salarié simple. C'est le gérant qui a la signature des chèques etc. etc. Si jamais vous vous séparez, cela peut créer des problèmes, je vous laisse vous imaginer lesquels.

4) Ne vous mariez pas, car il est déconseillé que votre couple (et les ascendants et descendants directs) ait plus de 50% du capital.

5) Si vous créez une SARL à partir d'une activité existante : si je me rappelle bien, une profession libérale (activité intellectuelle) ne peut pas être transformée en SARL (activité commerciale par définition). Mais même si c'est le cas, votre clientèle sera évaluée et fera partie du capital de la nouvelle société. La moitié du capital - l'autre moitié doit, je crois, être versée en numéraire. Ce sera alors une toute petite société avec un très gros capital ! Et vous payerez des impôts sur les plus-values à titre privé.

6) Pour la gestion, ce n'est pas plus lourd qu'une autre structure juridique mais vous serez obligés de faire appel à un expert-comptable pour qu'il établisse le bilan.

7) Il y a certains avantages : on se présente mieux en société qu'en traducteur tout seul ; responsabilité limitée ; possibilité de "grandir" ; possibilité d'avoir du personnel, ...

Voilà ce qui me passe par la tête.
Bon courage.

[Edited at 2005-11-04 12:08]


Direct link Reply with quote
 

Patrick B.
France
Local time: 06:20
English to French
Vive la belle-mère! Nov 16, 2005

Postulat: vous vivez en France.

Une bonne solution consiste a choisir un retraité (belle-mère) comme gérant non rémunéré. Son statut ne change pas, et il continue a vivre comme avant. Puis être actionnaire a 50/50.

Le problème d'une société n'est pas comment la créer, mais comment en sortir quand on n'en veut plus...

En cas de séparation, cela devient invivable.

Plusieurs autres solutions: créer une SNC, utiliser une structure de portage salarial, créer une structure off-shore pour les clients étrangers (très interessant fiscalement, simple a gérer, et depuis peu en français...).

Dans le cas d'une société commune, l'un peut créer l'entreprise et salarier l'autre.

Attention: un gérant (non retraité) sort du système assedic/sécu/chômage. En cas de disparition de l'entreprise, il n'a aucun parachute...

Autre choix: créer une association 1901, puis la faire évoluer quand les fonds et les clients arrivent. Une association peut embaucher des salariés, gagner de l'argent, juste éviter de faire des bénéfices.

Si vous avez du capital, pensez a le protéger...


Direct link Reply with quote
 
Paul VALET  Identity Verified
France
Local time: 06:20
Expert-comptable et commissaire aux comptes Nov 23, 2005

Nicolette Richy wrote:


6) Pour la gestion, ce n'est pas plus lourd qu'une autre structure juridique mais vous serez obligés de faire appel à un expert-comptable pour qu'il établisse le bilan.

Bon courage.

[Edited at 2005-11-04 12:08]


Contrairement à ce que certains (surtout des experts-comptables) font croire, il n'est jamais obligatoire d'avoir un expert-comptable, pour quelque société que ce soit. Il suffit d'être assez compétent soi-même pour établir le bilan, ou d'avoir un salarié qui sache le faire.

Seul le commissaire aux comptes est obligatoire, pour contrôler les comptes; encore n'est-il obligatoire que pour une société d'une certaine taille, ce qui n'est pas le cas d'une petite SARL.

Mais il est vrai que plus la structure juridique et financière est complexe, et plus il faut recourir à un professionnel.

Pour vous renseigner complètement, je vous suggère de contacter directement des traducteurs qui ont monté une SARL.

Paul


Direct link Reply with quote
 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Structure juridique : SARL à deux traducteurs ?

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search