Pages in topic:   < [1 2 3]
Démarrage difficile
Thread poster: leaurene (X)

Adrien Esparron
Local time: 18:25
Member (2007)
German to French
+ ...
Un mot de plus sur les tarifs ... Mar 1, 2007

Beatrice Einsiedler wrote:

Comment fait-on pour spécifier que les tarifs qu'on a indiqués sur Proz ne sont valables que pour les agences et non pour les clients directs ?

Y a t-il une possibilité de rajouter une petite bafouille pour expliquer cela quelque part à part dans le corps du profil ?

J'ai cherché, mais je n'ai pas trouvé.



Une réponse simple serait de dire : non, les tarifs affichés sont les tarifs sans réelle distinction, en effet.

Or cette distinction existe bien dans le réel, aucun doute.

Donc, il faudrait si le besoin s'en fait sentir (vox populi, vox dei) suggérer aux responsables du site de prévoir cette éventualité.

Autrement je pense qu'on peut fourguer un topo dans la rubrique A mon propos ...

En revanche, je vois qu'il existe en fait différentes situations dans la gestion des tarifs sur son profil dans la situation actuelle (dont je pense qu'elle est la version "Agence").

Il y a des fourchettes

Il n'y a pas de fourchette

Il n'y a rien

Pour les deux premiers cas, je pense que chaque utilisateur a estimé en connaissance de cause ce qu'il convenait de publier.

Dans le troisième, je suis beaucoup plus attentif :

Je n'estime pour ma part ne pas devoir publier "mes" tarifs (agence ou non, minimum ou maximum) dans mon profil (mon choix).

Donc je ne donne pas de tarif du tout.

Donc je donne des tarifs que je ne publie pas.

Le premier cas est clair.

Le second mérite un commentaire :

Dans des systèmes aussi automatisés que le sont ProZ.com, il est des verrous programmables :

Un donneur d'ordre offre une proposition à 0.03 roudoudou alors que j'ai indiqué que je travaillais pas à moins de 0.15 dans la même monnaie.

Si mon ProZ.pote fait bien son boulot, je ne vais pas recevoir la proposition de job.

Pas la peine de perdre son temps et de s'énerver.

Si mon Pote.proz fait bien son boulot, il indique que l'offre proposée à 0.03 a été transmise à x potentiels prestataires.

Le jour où cela sera zéro pointé, ceux qui acceptent de recevoir ce genre de job, les donneurs d'ordre se poseront peut-être des questions.

Cette réponse n'est qu'une partie de la réponse :

Proposer publiquement des tarifs au mot (source-cible) à la ligne, à la page, n'a pas le moindre sens : les professionnels savent quelles sont les pratiques et marcher à découvert est très dangereux comme chacun le sait.

Ma contrib à la fois technique et practicienne.

Merci Béatrice d'avoir levé cet aspect très intéressant de la question !

Olivier


 

Beatrice Einsiedler  Identity Verified
Local time: 18:25
English to French
+ ...
Merci beaucoup Mar 1, 2007

pour ta réponse, Olivier.

Je vais rajouter un petit mot sur mon profil.

Béatrice


 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 12:25
English to French
+ ...
Agence vs. client direct Mar 3, 2007

Je ne vois pas pourquoi un traducteur indiquerait deux taux différents pour deux marchés différents.

Si j'étais cliente directe et si je voyais un taux agence inférieur au taux chargé aux clients directs, je me sentirais trichée - je me demanderais pourquoi, pour le même travail que celui que vous effectuez pour une agence, je devrais payer plus cher. Quel est le désavantage à travailler avec un client direct qui justifie qu'il paie plus cher? Un client direct qui ne conna
... See more
Je ne vois pas pourquoi un traducteur indiquerait deux taux différents pour deux marchés différents.

Si j'étais cliente directe et si je voyais un taux agence inférieur au taux chargé aux clients directs, je me sentirais trichée - je me demanderais pourquoi, pour le même travail que celui que vous effectuez pour une agence, je devrais payer plus cher. Quel est le désavantage à travailler avec un client direct qui justifie qu'il paie plus cher? Un client direct qui ne connaît pas l'industrie de la traduction resterait perplexe devant ça.

Pour ma part, je n'indique aucun taux dans mon profil. Je tiens à conserver mon pouvoir de négocier. De toute façon, je ne propose par toujours le même taux car certains travaux me permettent de faire 800 mots l'heure mais d'autres ne me permettent que 100 mots l'heure. Je propose les taux au cas par cas, et si j'affichais quoi qu ce soit qui ressemblerait le moindrement à un taux, je ne pourrais plus distinguer entre le travail facile et le travail difficile. Autrement dit, je serai mal prise. Est-ce ce que vous espérez?
Collapse


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 18:25
Un site, pour quoi faire ? Mar 4, 2007

laurene_cabaret wrote:

j'ai un site internet


Moi aussi, j'en avais un. Je l'avais acquis sur la recommandation d'un traducteur britannique qui m'avait dit, avant ma création, qu'il l'avait rentabilisé en 6 mois.

Personnellement, j'ai gardé le mien 4 ans sans qu'il m'apporte le moindre contrat, pas même une demande de cotation sérieuse, tout au plus quelques demandes de stages chaque année.

J'ai donc mis en parallèle ce qu'il me coûtait et ce qu'il me rapportait, et j'ai trouvé qu'une patience, une patience aussi dépensière qui plus est, avait des limites.

Je vous conseille donc de ne pas attendre 4 ans pour aboutir à ce résultat ; ne gaspillez pas les munitions inutilement. Les vendeurs de sites jouent sur la vanité des acheteurs...

Sabrer toute dépense promotionnelle qui ne rapporte rien dans les 12 mois.

Cordialement,

Paul


 

Patrick Innocenti
Germany
Local time: 18:25
German to French
+ ...
Ma contribution... Mar 4, 2007

Bonjour Laurène,

Je n'ai pas lu toutes les contributions des collègues, mais voici ma première impression sur ton site : si tu cherches à t'adresser à des clients directs, parle le même langage, à savoir un design un peu plus commercial et des couleurs moins personnelles. Les textes qu'on trouve sur Proz sont surtout de nature commerciale et les clients sont des entreprises qui cherchent des interlocuteurs appartenant au même monde du business / technique / pub, etc.
<
... See more
Bonjour Laurène,

Je n'ai pas lu toutes les contributions des collègues, mais voici ma première impression sur ton site : si tu cherches à t'adresser à des clients directs, parle le même langage, à savoir un design un peu plus commercial et des couleurs moins personnelles. Les textes qu'on trouve sur Proz sont surtout de nature commerciale et les clients sont des entreprises qui cherchent des interlocuteurs appartenant au même monde du business / technique / pub, etc.

J'ai commencé il y a deux ans, progressivement mais très sûrement. Le démarchage auprès des agences n'a rien donné. Proz a cependant très bien marché. J'ai remarqué que les agences tiltent quand elles remarquent que tu connais le domaine. Mentionne ce que tu as déjà traduis en étant très spécifique, par ex. "la fiche technique d'une lessiveuse industrielle dans le cadre de la publication d'un catalogue, blablabla", ou "un manuel d'apprentissage d'un logiciel de traitement de texte pour des élèves de classe....". Si tu spécifies, tu laisses entendre que tu as de l'expérience et que tu as aussi compris de quel type de document il s'agit dans l'annonce (pas toujours clair, je sais...), ce qui est rassurant pour le PM, et ce qui apporte de la matière à ton mail.

Voilà pour ma contribution. Je te souhaite bonne chance.
Patrick
Collapse


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 18:25
L'inutile est-il plus agréable dans une couleur différente ? Mar 4, 2007

Patrick Innocenti wrote:

, mais voici ma première impression sur ton site : (..) Le démarchage auprès des agences n'a rien donné. Proz a cependant très bien marché.
(..)

Patrick



Patrick vous vante Proz, mais il vous suggère de modifier la présentation de votre site, sans rien dire de son éventuelle expérience en matière de site. C'est un peu court.

Perfectionner l'inutile, voilà une façon agréable de perdre son temps, et son argent.

Paul


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 18:25
Prix de marché et coût direct. Mar 5, 2007

Viktoria Gimbe wrote:

Je ne vois pas pourquoi un traducteur indiquerait deux taux différents pour deux marchés différents.

Si j'étais cliente directe et si je voyais un taux agence inférieur au taux chargé aux clients directs, je me sentirais trichée - je me demanderais pourquoi, pour le même travail que celui que vous effectuez pour une agence, je devrais payer plus cher. Quel est le désavantage à travailler avec un client direct qui justifie qu'il paie plus cher?


Vous commettez une erreur de base en faisant ces raisonnements. Les entreprises industrielles et commerciales comprennent et appliquent pour elles-mêmes le raisonnement que vous ne comprenez pas.

En effet, trouver un client direct, aller le voir, coûte beaucoup plus cher que de s'adresser aux agences par e-mail. D'ailleurs, il faudra souvent voir plusieurs prospects avant de trouver un donneur d'ordres parmi eux. Et si vous allez les chercher loin de chez vous, cela occasionne des frais importants. C'est un coût commercial, il serait anormal de ne pas le prendre en compte dans nos prix. C'est du simple bon sens commercial.

Ensuite, les agences elles-mêmes, qui paient des commerciaux pour faire ce genre de travail, en tiennent évidemment compte dans leurs prix. Par conséquent il y a bien un prix de marché des agences, différent de celui des traducteurs qui ne font pas ces démarches de prospection.

Donc il est normal que l'on facture à un client direct un prix qui soit plus élevé que notre prix facturé aux agences, particulièrement si l'on a une politique active de recherche de clients directs. Ce n'est pas le client qui s'en plaindra, car le service qui lui est rendu est alors identique à celui que lui rend l'agence.
Un client direct satisfait est content d'avoir trouvé un traducteur sans avoir eu à le chercher, c'est, pour lui, une économie réalisée.

Voilà d'excellentes raisons pour opérer une différenciation des prix.

Au contraire en ne cherchant pas à connaître les pratiques de tarification dans les entreprises, en ne prêtant pas l'attention qu'il faut aux réalités économiques, vous ignorez les coûts et cassez déraisonnablement les prix.

Et si vous cassez les prix en méprisant certains coûts que vous supportez, vous obligez les agences à casser leurs prix à leur tour. Car pour conserver leurs clients directs et leur marge sur leurs coûts propres (le commercial notamment) face à la concurrence déloyale que vous leur faites, elles vont chercher à réduire leurs coûts sur d'autres postes, et notamment celui de la sous-traitance, c'est à dire le prix qu'elles acceptent de vous payer.


Cordialement,

Paul

[Modifié le 2007-03-05 07:55]


 

leaurene (X)  Identity Verified
Local time: 18:25
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
... Mar 5, 2007

Paul > Je vois mon site un peu comme une vitrine, peut-être que ça ne servira effectivement à rien, on verra bien. Je ne doute pas de votre bonne foi mais je préfère laisser un peu se faire ma propre expérience.
Et puis ce ne sont pas 30 et quelques euros par an qui vont me ruiner.

A part cela, je pense que vous avez tout à fait raison en ce qui concerne les tarifs différents pour les agences et clients directs. Evitons le nivellement par le bas...

Patrick
... See more
Paul > Je vois mon site un peu comme une vitrine, peut-être que ça ne servira effectivement à rien, on verra bien. Je ne doute pas de votre bonne foi mais je préfère laisser un peu se faire ma propre expérience.
Et puis ce ne sont pas 30 et quelques euros par an qui vont me ruiner.

A part cela, je pense que vous avez tout à fait raison en ce qui concerne les tarifs différents pour les agences et clients directs. Evitons le nivellement par le bas...

Patrick > C'est marrant tu n'es pas le premier à me faire remarquer les couleurs. Je préfère pour ma part garder ce côté original qui fait partie de ma personnalité, que de pondre un site bleu marine/blanc avec un argumentaire publicitaire qui ne me ressemblerait pas.
Peut-être que je reviendrai de cette opinion, je ne sais pas, mais je lui laisse un peu de temps.
Mais merci pour tes conseils.
Collapse


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 18:25
Certes Mar 5, 2007

laurene_cabaret wrote:

Paul > Je vois mon site un peu comme une vitrine, (..)
Et puis ce ne sont pas 30 et quelques euros par an qui vont me ruiner.


A ce prix-là, vous ne courez effectivement aucun risque.

Une vitrine en vrai, bien située, ça coûte des centaines de milliers d'euros à l'achat. Comment arriver à cette situation enviable avec 30 euros sur Internet ?

Je crois que la comparaison n'est pas tout à fait valable en début d'activité. Il me semble que c'est un métier où il faut d'abord aller vers les clients, ce n'est que bien plus tard qu'ils viennent à vous, si tout va bien.

Une bonne vitrine au contraire, c'est avant tout un bon emplacement géographique, là où tellement de monde passe que l'on ne peut pas manquer de faire de bonnes affaires.

Un site internet peut donner l'impression qu'on a fait le nécessaire, comme si on avait ouvert une boutique, et que c'était aux clients d'y venir. Rien de plus erroné. C'est une aiguille dans une botte de foin.

Cordialement,

Paul



[Modifié le 2007-03-05 21:26]


 

leaurene (X)  Identity Verified
Local time: 18:25
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
L'un n'empêche pas l'autre Mar 5, 2007


Un site internet peut donner l'impression qu'on a fait le nécessaire, comme si on avait ouvert une boutique, et que c'est aux clients d'y venir. Rien de plus erroné. C'est une aiguille dans une botte de foin.


Avoir un site internet n'empêche pas d'aller vers les clients.
Outre les 30 petits euros annuels, la création et la mise à jour du site ne demande que peu d'énergie et de temps par rapport au démarchage sous toutes ses formes.
Se contenter d'une vitrine sur internet en attendant que le client daigne me contacter serait un erreur (et un peu stupide) : je vous rassure, ce n'est pas mon cas

Laurène


 

Paul VALET (X)  Identity Verified
France
Local time: 18:25
La bonne technique du marketing Mar 5, 2007

Viktoria Gimbe wrote:

Si j'étais cliente directe et si je voyais un taux agence inférieur au taux chargé aux clients directs, je me sentirais trichée - je me demanderais pourquoi, (..)


Viktoria,

C'est excellent d'essayer de se mettre à la place du client, mais ça sert surtout à se poser des questions, comme celle que vous posez ici.

Mais peut-on faire la réponse à la place des clients ? Oui si l'on a été acheteur de traduction en grandes entreprises ou autres organisations, non dans le cas contraire.

La bonne technique du marketing consiste à vérifier auprès des clients les hypothèses de réponse que l'on pense pouvoir faire à leur place. On peut avoir alors des surprises qui remettent en question nos préjugés. Mais si leurs réponses nous font comprendre le vrai raisonnement des clients, ce sont des remises en question utile. Il ne faut pas héister à leur poser des questions, ils ne s'en offusqueront pas, bien au contraire, puisque cela procède d'une démarche pour les comprendre.

Cordialement,

Paul

[Modifié le 2007-03-06 03:37]

[Modifié le 2007-03-06 07:26]


 
Pages in topic:   < [1 2 3]


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Démarrage difficile

Advanced search






Anycount & Translation Office 3000
Translation Office 3000

Translation Office 3000 is an advanced accounting tool for freelance translators and small agencies. TO3000 easily and seamlessly integrates with the business life of professional freelance translators.

More info »
Protemos translation business management system
Create your account in minutes, and start working! 3-month trial for agencies, and free for freelancers!

The system lets you keep client/vendor database, with contacts and rates, manage projects and assign jobs to vendors, issue invoices, track payments, store and manage project files, generate business reports on turnover profit per client/manager etc.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search