Pages in topic:   [1 2] >
Différences entre français de France et de Belgique
Thread poster: Igor Kazmierski

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 00:19
Member (2006)
English to French
+ ...
Mar 14, 2007

Bonjour !

La question va sans doute vous sembler banale, mais comme elle m'a été posée par un bon client, je préfère la transmettre à des experts : les différences entre français de France et de Belgique sont-elle nombreuses et/ou handicapantes en traduction ?

Merci par avance de votre aide !


Igor


Direct link Reply with quote
 
Yolande Haneder  Identity Verified
Local time: 00:19
German to French
+ ...
Différences Mar 14, 2007

Bonjour,

Je ne pense pas que les différences soient handicapantes pour des personnes habituées mais cela peut porter confusion pour des Français n'ayant pas l'habitude (plus que pour les belges entendant le français même s'ils sauront immédiatement que ce n'est pas "comme on le dit ici").

Quelques exemples des différences sont par exemple le déjeuner qui est (si je me souviens bien) le repas de midi en France et le petit déjeuner en Belgique (en Belgique un autre terme est utilisé pour le repas du midi, je crois que c'est dinner, en tout cas quelque chose qui est pour nous le repas du soir), en Belgique, on utilise septante au lieu de soixante-dix et neunante au lieu de quatre-vingt-dix. Un Français qui n'y connait rien ira dire que c'est faux.

C'est un peu comme ici en Autriche, un Autrichien qui entendra "Januar" (janvier) ou "Februar" (févier) comprendra tout de suite, mais il n'est pas sur qu'un Allemand pur et dur comprendra les termes "Jänner" et "Feber".

Yolande



[Edited at 2007-03-14 08:41]

[Edited at 2007-03-14 09:30]


Direct link Reply with quote
 

Jenny Forbes  Identity Verified
Local time: 23:19
Member (2006)
French to English
+ ...
En Suisse aussi, je crois Mar 14, 2007

Yolande Haneder wrote:

Bonjour,

Je ne pense pas que les différences soient handicapantes pour des personnes habituées mais cela peut porter confusion pour des Français n'ayant pas l'habitude (plus que pour les belges entendant le français même s'ils sauront immédiatement que ce n'est pas "comme on le dit ici").

Quelques exemples des différences sont par exemple le déjeuner qui est (si je me souviens bien) le repas de midi en France et le petit déjeuner en Belgique (en Belgique un autre terme est utilisé pour le repas du midi), en Belgique, on utilise septante au lieu de soixante-dix et neunante au lieu de quatre-vingt-dix. Un Français qui n'y connait rien ira dire que c'est faux.

C'est un peu comme ici en Autriche, un Autrichien qui entendra "Januar" (janvier) ou "Februar" (févier) comprendra tout de suite, mais il n'est pas sur qu'un Allemand pur et dur comprendra les termes "Jänner" et "Feber".

Yolande



[Edited at 2007-03-14 08:41]


Bonjour à tous,
Je crois qu'en Suisse aussi on exprime les numéros comme en Belgique - septante, nonente, etc., ce qui pour nous autres anglophones semble plus logique que le français de France, avec lequel il faut faire des calculs assez fastidieux - quatre-vingt-dix-huit, etc. etc.
Cordialement,
Jenny.


Direct link Reply with quote
 

Martine Etienne  Identity Verified
Belgium
Local time: 00:19
Member (2003)
English to French
+ ...
Petite précision Mar 14, 2007

Oui c'est vrai, nous trouvons nonante plus pratique que sa version française, nous déjeunons au petit-déjeuner et dînons à midi..Nous prestons des heures de travail ...Et encore bien d'autres petites particularités.....

Cependant, le belge ne s'apprend pas à l'école.. A l'école, nous apprenons le français... Un traducteur belge connaît parfaitement les belgicismes. Et tous les belges connaissent les principales différences et nous les "cultivons" précieusement tout en sachant les traquer quand nous écrivons..

Cela me fait toujours rire quand je reçois un document traduit en français à adapter en français de Belgique, alors que rien dans le texte ne doit être modifié...

Bonne journée


Direct link Reply with quote
 

Fanta  Identity Verified
Luxembourg
Local time: 00:19
Member (2005)
Italian to French
+ ...
Tout à fait Mar 14, 2007

La différence entre le français et le belge réside surtout dans certains mots de vocabulaire et dans certaines expressions idiomatiques (bien savoureuses !). Et aussi dans l'utilisation du verbe savoir à la place du verbe pouvoir.
Mais il n'y a absolument aucune différence de grammaire, conjugaison... Tout comme l'a mentionné Martine, un traducteur belge connaît les belgicismes et les évite tous simplement.


Direct link Reply with quote
 

Beatrice Einsiedler  Identity Verified
Local time: 00:19
English to French
+ ...
Plus à l'oral qu'à l'écrit, en effet. Mar 14, 2007

Entièrement d'accord avec Martine dont la dernière phrase est excellente de bon sens.

Oui, il y a pleins de particularités du Français belge/ Français français (si j'ose dire).

Pour ma part, le truc qui m'a le plus tortillé quand je vivais en Belgique, c'est l'utilisation du verbe "savoir" à la place du verbe "pouvoir". Du style : "savez-vous me dire l'heure, s'il vous plait ?"

Et puis, pleins de mots nouveaux tels que "farde" pour "chemise en papier ou en plastique" , "vidange" à la place de "bouteille consignée", etc. etc.

Il faut un léger temps d'adaptation, mais après les différences deviennent évidentes et s'adoptent d'ailleurs assez vite.


Direct link Reply with quote
 

Williamson  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 23:19
Flemish to English
+ ...
Belgicismes provenant du néerlandais. Mar 14, 2007

La langue française standardisée (les règles de laquelle ont été établies dans le Grévisse, belge de Charleroi) que nous lisons chaque jour dans la presse et la littérature a le mérite d'être comprise par toutes les nations francophones du monde. Outre la France et ses régions, chaque pays francophone a évolué à sa manière et a introduit un vocabulaire, des expressions et des accents propres. La Belgique, La Suisse, le Québec, les pays africains francophones ont un magnifique lexique d'expressions typiques.

Les belgicismes ont, comme les Belges, plusieurs origines. Etant donné le "choc" des deux cultures (flamande et wallonne), les contacts entre les hommes ont créé au cours du temps de nouveaux mots, provenant soit de la langue française, soit du néerlandais.

Ainsi, côté wallon, une "dringuelle", signifiant un pourboire dans un café ou l'argent de poche que vous donne votre grand-mère à la Nouvelle Année vient du néerlandais "drinkgeld" (argent pour boire ou pourboire). Le célèbre "une fois" tant exploité par les humoristes français vient également d'une expression flamande qui a été simplement traduite littéralement. Au lieu de dire "viens voir (un peu)", on dit : "viens une fois (voir)".

Le langage administratif belge a également de nombreuses particularités. L'on peut débuter au niveau local : "le collège des bourgmestre et échevins de la commune" (les autorités municipales) et terminer au niveau de l'Etat : "la Communauté française" (la partie wallonne du pays et Bruxelles) et la "frontière linguistique" (c'est la limite de la zone géographique qui sépare la Wallonie et la Flandre - Bruxelles étant un cas à part).


Le marollien : une langue à part
Les mots et expressions issus du néerlandais sont davantage encore utilisés à Bruxelles, où une partie de la population parmi les anciens parle encore le "Brusseleer", une langue à part, un véritable mélange des genres, les deux langues fusant dans une même phrase sans que cela semble déranger qui que ce soit. Le quartier des Marolles, au centre de Bruxelles, est le lieu idéal pour entendre cette curiosité linguistique. N'hésitez pas à entrer dans un "caberdouche" (café mal fréquenté) pour y commander une tartine au "platekees" (fromage blanc). Cette langue, pour ceux qui la comprennent, est extrêmement colorée et drôle.

Elle a été utilisée, un peu comme une "private joke" par le célèbre Hergé qui s'est servi d'expressions bruxelloises, flamandes et wallonnes pour baptiser certains de ses personnages dans Tintin ou pour créer le syldave dans le Sceptre d'Otokar. Par exemple : "Eih bennek, eih blavek", la devise syldave, vient du néerlandais : "Hier ben ik, hier blijf ik" (j'y suis j'y reste).


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 00:19
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Et dans le même ordre d'idée... Mar 14, 2007

Merci à tous pour ces précisions !

J'aurais dû signaler que mon client s'interroge sur la pertinence de faire faire des traductions vers le français de France (a priori dans le domaine technique) et de les utiliser en Belgique. Avez-vous déjà rencontré ce problème ?


Igor


Direct link Reply with quote
 
xxxCMJ_Trans
Local time: 00:19
French to English
+ ...
témoignage Mar 14, 2007

Ayant vécu en France et en Belgique, et ayant longtemps travaillé en tant qu'interprète/traductrice dans mon domaine de spécialisation (transports - surtout ferroviaires), je dois dire qu'en dehors des quelques expressions citées par d'autres intervenants et l'utilisation bien plus fréquente du tutoiement, les différences entre le français de France et celui de la Belgique sont minimes sur le plan technique.
Mes amis liégeois, d'ailleurs, considèrent qu'ils parlent un français bien plus châtié que le français moyen....

Pour vous rassurer - et pour vous permettre de rassurer votre client - permettez-moi d'ajouter que, lors de mes différentes interprétations, je n'ai jamais eu de problème de compréhension qui aurait été provoqué par la "fracture belgo-française".

En revanche, je dirais que nous avions souvent des difficultés de compréhension provoquées par les différences entre l'anglais technique des USA et celui de la Grande-Bretagne. Mais cela c'est une autre histoire.

Pour être tout à fait honnête, je dois aussi ajouter qu'il existe quelques rares termes techniques spécifiquement "belges" mais les belges comprennent toujours la version "franco-française". Le contraire n'est cependant pas toujours vrai.... De surcroît, dans les textes techniques que je recevais des ingénieurs français, il y avait souvent des choses pour le moins dire obscures. Les régionalismes et le jargon métier existent partout.

Votre client ne devrait pas se préoccuper...

[Edited at 2007-03-14 12:37]

[Edited at 2007-03-14 12:39]


Direct link Reply with quote
 

Igor Kazmierski  Identity Verified
France
Local time: 00:19
Member (2006)
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci ! Mar 15, 2007

Mon client est rassuré. Merci à tous pour vos témoignages !

Igor


Direct link Reply with quote
 

Emérentienne
France
Local time: 00:19
English to French
Bruxelles, brussel, Br...el Mar 15, 2007

Williamson wrote:

Les mots et expressions issus du néerlandais sont davantage encore utilisés à Bruxelles, où une partie de la population parmi les anciens parle encore le "Brusseleer",


« ...C'était au temps où Bruxelles chantait
C'était au temps où Bruxelles brusselait... »



Direct link Reply with quote
 

Williamson  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 23:19
Flemish to English
+ ...
Bruxelles: Bilingue. Mar 15, 2007

Expliquer cette situation bilingue de Bruxelles à une dame parisienne d'origine américaine qui est adhérente de "uniquement vers la langue maternelle" est impossible.
Langues officielles de Brussel/Bruxelles: le français (belge)/le néerlandais. Le dialecte de Bruxelles est un mélange de français et néerlandais et la langue A est une langue de choix.
Zut, pourquoi n'étais-je pas à une école et université francophone : un avantage dans notre monde globalisé.

Lorsque on écrit en français de la France, un belge va se dire : "Ah, c'est du français- français" et l'accepter comme étant correcte.


[Edited at 2007-03-15 10:36]


Direct link Reply with quote
 
Anne Patteet  Identity Verified
Local time: 17:19
English to French
+ ...
Juste pour la petite histoire... Apr 21, 2007

puisque le client est rassuré:

France: maillot, Belgique: t-shirt (dit ticheurt bien sûr!!!)
France: serviette, Belgique: essuie (pour les Belges une serviette est ce avec quoi on s'essuie la bouche)
France: à tout à l'heure, Belgique: à tout à l'heure mais aussi: à tantôt
France: aller aux toilettes, Belgique: aller à la toilette

mais il est vrai que nous sommes conscients des différences et comme nous avons l'habitude de lire et entendre le français de France, il n'y a vraiment aucun problème, d'autant plus s'il s'agit de textes techniques.


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 00:19
Member (2003)
German to French
Nuances Apr 22, 2007

Anne Patteet wrote:
France: maillot, Belgique: t-shirt (dit ticheurt bien sûr!!!)


J'ai toujours entendu t-shirt en France, jusqu'à ce que je vienne dans le Nord-Picardie où les gens emploient souvent le terme maillot... mais j'ai encore du mal à m'y faire.



France: à tout à l'heure, Belgique: à tout à l'heure mais aussi: à tantôt

À tantôt s'emploie également dans certaines régions françaises (Pays de Loire entre autres).

Comme quoi, on ne peut vraiment pas généraliser…

Bon dimanche, et n'oubliez pas d'aller voter pour ceux qui sont en France

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 00:19
Member (2007)
German to French
+ ...
En Allobrogie ... Apr 22, 2007

Sylvain Leray wrote:

À tantôt s'emploie également dans certaines régions françaises (Pays de Loire entre autres).



... où l'on parlait la langue franco-provençale, ce qui n'est plus vrai, c'est également le cas, et bien d'autres similitudes comme "dîner", qui a été mentionné ici ou ailleurs je crois, sont à noter.




Bon dimanche, et n'oubliez pas d'aller voter pour ceux qui sont en France



Juste pour info : la presse dans son ensemble a indiqué qu'il n'y a paraît-il jamais eu autant de bureaux de vote ouverts par les consulats de France à l'étranger ! J'ai même vu à la télé des gens faire la queue ...

OM


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Différences entre français de France et de Belgique

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
SDL Trados Studio 2017 Freelance
The leading translation software used by over 250,000 translators.

SDL Trados Studio 2017 helps translators increase translation productivity whilst ensuring quality. Combining translation memory, terminology management and machine translation in one simple and easy-to-use environment.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search