Le client final ne veut pas payer pour mauvaise qualité
Thread poster: yvesfr

yvesfr
Local time: 05:09
English to French
May 3, 2007

Bonjour,

Je pense que certains d'entre vous ont déjà dû avoir le même problème que moi et j'espère recevoir vos réactions ou idées à ce sujet.

J'ai livré un gros projet (15 000 mots environ) à une agence française en mars dernier. Ce projet se composait de trois fichiers distincts.
Quelques jours après avoir livré la traduction, j'ai reçu un retour de la part du client (le client de l'agence) qui avait des remarques sur certains points au niveau de la forme d'un et d'un seul des trois documents (majuscules, abréviations à ne pas traduire, etc.) J'ai immédiatement modifié le document en tenant compte de leurs remarques puis j'ai envoyé gratuitement la version corrigée de ce document.

Deux jours plus tard, je reçois des nouvelles de l'agence qui m'indique qu'elle ne me paiera pas pour ce projet compte tenu de la qualité que le client n'estime pas assez bonne. Elle me dit alors que la commande est annulée !! alors que j'ai déjà tout livré dans les délais... L'agence m'indique que son client ne la paiera pas et c'est pourquoi je ne serai pas payé.

J'ai demandé des précisions concernant la soi-disant mauvaise qualité de mon travail et j'ai exigé les remarques du client concernant les deux autres documents (comme je l'ai dit auparavant, je n'ai eu des retours que sur un seul des trois documents que j'avais traduits...), mais l'agence a juste indiqué "qualité inacceptable pour un traducteur professionnel" sans me donner des exemples de fautes réelles qu'elle aurait vues ! J'ai insisté et n'ai jamais réussi à avoir leur "liste" de remarques concrètes sur ma traduction...

Je n'ai donc aucune preuve de la relecture du projet par l'agence et de la soi-disant mauvaise qualité de mon travail. D'autre part, je n'ai eu aucune remarque négative sur deux des trois documents que j'ai livrés.

J'aimerais faire quelque chose pour obtenir le paiement de ce projet mais je ne sais pas comment agir. J'estime que ce n'est pas mon problème si l'agence ne reçoit pas le paiement du client, surtout que c'est peut-être faux.

Que dois-je faire pour exiger mon dû dans les règles ? Je suis embété car j'ai déjà travaillé régulièrement par cette agence et elle me payait dans les délais.

Merci pour votre aide.


 

JCEC  Identity Verified
Canada
Local time: 23:09
Member
English to French
Quelques réflexions May 3, 2007

La procédure à suivre pour essayer de récupérer son argent varie d'un pays à l'autre et je vais laisser les collègues qui sont en France vous éclairer sur ce point. Vous pourrez également trouver quelques fils sur ce sujet dans les archives du Forum.

Par contre :

1) Le fait que l'agence ne soit pas payée par le client final n'est pas votre problème. Votre contrat, écrit ou verbal, est avec l'agence qui se doit de payer un travail acceptable livré dans les délais.

2) Le fait que l'agence se borne à invoquer un refus de la part du client final semble indiquer qu'elle n'a pas fait de révision de votre travail avant de le livrer au client comme le font la plupart des agences qui se respectent.

3) J'essayerais, ne serait-ce que pour savoir où je me situe réellement, de demander l'opinion d'un traducteur de bonne réputation sur la qualité de traduction des deux documents qui n'ont pas été critiqués au départ.

4) Enfin, vous ne seriez pas le premier à être victime d'un artifice trop souvent employé par les entreprises en difficultés financières pour alléger leurs dettes.

Le règlement de ProZ.com ne vous permet pas de mentionner le nom de l'agence sur ce forum, mais rien ne vous empêche de consulter le Blue Board ou des collègues par courriel privé pour jauger leurs réactions.

Bon courage,

John

[Modifié le 2007-05-03 22:47]


 

Louise Dupont  Identity Verified
Canada
Local time: 23:09
English to French
tout à fait en accord avec JCEC May 3, 2007

- Est-ce que votre travail pourrait se retrouver sur un site Internet? Si vous reconnaissez votre version en ligne, c'est qu'elle n'était pas si mauvaise.

- Évidemment, vérifier la cote de l'agence sur le Blue Board et s.v.p. ajouter un commentaire. Souvent lorsque je suis en attente d'un paiement je me contente de donner un 3 à l'agence et je mets 3 points de suspension en guise de commentaire. Il arrive souvent que l'agence réagisse quand sa réputation est en jeu.

- Après quelques tentatives vaines auprès de l'agence, j'essaierais de trouver le client final et lui enverrais un message poli lui expliquant la situation. S'il a payé l'agence et qu'il a accepté le texte, je lui demanderais de l'aide pour récupérer mon argent. Je sais qu'il n'est pas permis de communiquer directement avec le client final, mais quand il s'agit de récupérer sa paie, tout est permis à mon avis.


Bonne chance!


 

hind goubet
France
Local time: 05:09
Arabic to French
+ ...
Une idée... May 3, 2007

J'ai une idée qui peut, peut-être, vous aider.
Je sais qu'il ya une association de traducteurs qui s'appelle APROTRAD (association prof. métiers de traduction): www.aprotrad.org
Essayez de les joindre: peut-être qu'ils auront une solution à vous proposer.

Bon courage et ne"lachez pas l'affaire".
Harcelez-les s'il le faut mais ils doivent vous payer pour votre travail.

De tout coeur avrc vous.


 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 00:09
English to French
+ ...
Il y a un truc... May 4, 2007

que je ne comprends pas.

Vous dites avoir reçu un retour du client (le client de l'agence). S'agit-il du client final ? Et le retour, comment s'est-il fait : téléphone, télécopie, courriel ?

S'il s'agt du client final, appelez-le etdemandez- lui de confirmer (ou d'infirmer) ce que dit l'agence.

De toute façon, comme le rappelle John (et ça semble être un consensus sur ce forum), votre problème est l'agence, car c'est avel elle que vous avez conclu un contrat, elle est donc tenue de vous régler la totalité de vos honoraires, à moins que le bon de commande ne contienne une clause spécifiant qu'en cas de mauvaise qualité du travail, le traducteur sera tenu d'apporter les modifications nécessaires, et, le cas échéant, il devra accorder une ristourne sur ses honoraires.

Je sais qu'il existe toute une série de mesures judiciatres pour fair payer les mauvais payeurs, mais je laisse le soin de vous les indiquer aux collègues résidant en France.

Cordialement

Bruno

icon_smile.gif

P.S. : et informez-en le Blue Board

[Edited at 2007-05-04 01:34]

[Edited at 2007-05-04 01:35]


 

Ioanna Orfanoudaki  Identity Verified
Belgium
Local time: 05:09
French to Greek
+ ...
Mieux vaut prevenir que guérir May 4, 2007

Bonjour,

Même si c'est un peu tard pour appliquer ce qui suit dans votre cas, il faut toujours préciser dans ses CGV ce qui s'applique dans le cas de litiges tels que celui que vous vivez maintenant, et nommer une autorité qui devra trancher. Hors la voie judiciaire, parfois les membres d'associations de traducteurs peuvent recourir à une commission d'arbitrage de ladite association pour évaluer la qualité de leur traduction et établir la vérité. C'est le cas de la Chambre Belge des Traducteurs (CBTIP).
Si une telle clause apparaît dans vos CGV que votre client a acceptés avant de vous confier des travaux de traduction, c'est qu'un tel recours est également accepté.
Autre solution (a posteriori, celle-là) est de dire gentiment à votre client que vous êtes déçu de cette décision unilatérale et non-fondée qui n'est pas digne de votre excellente collaboration jusqu'il y a peu, et que sauf présentation des preuves concrètes de mauvaise qualité et de paiement pour les deux des trois textes dont la qualité n'était pas contestée, vous vous verez obligé de publier votre expérience sur les sites de traducteurs pour la partager avec vos collègues. C'est triste d'en arriver là...

J'espère avoir aidé...

Bonne journée
Ioanna
PS: Dans ces CGV, il faut aussi donner un délai (court) pour une contestation éventuelle. Ce serait trop facile si les clients revenaient avec des questions de qualité un mois plus tard, alors que le délai de paiement court...!


 

Nicole Blanc  Identity Verified
France
Member (2005)
English to French
+ ...
Quelques pistes à suivre ... May 4, 2007

yvesfr wrote:

Je pense que certains d'entre vous ont déjà dû avoir le même problème que moi et j'espère recevoir vos réactions ou idées à ce sujet.

Que dois-je faire pour exiger mon dû dans les règles ? Je suis embété car j'ai déjà travaillé régulièrement par cette agence et elle me payait dans les délais.



Je compatis largement dans la mesure où j'ai dû expérimenter voici plus d'un an une expérience similaire avec un outsourcer basé à Zurich.
Au bout de plus de 12 ans d'exercice de notre profession sur le territoire français, sans avoir jamais connu le MOINDRE problème de réglement (ni de qualité), j'ai accepté un job important avec une confiance bête et aveugle. Mes clients suisses ont toujours été tellement honnêtes et sérieux que je me suis imaginée qu'ils étaient tous ainsi ! Quelle erreur.

Si j'avais seulement consulté le BlueBoard Proz.com, j'aurais vite compris que l'agence en question était depuis des lustres coutumière du fait et avait déjà "plumé" de nombreux pigeons. Je n'étais qu'un de plus parmi tant d'autres... et elle continue à en plumer aujourd'hui par d'autres biais (elle est "bannie" sur Proz.com).
Malgré l'intervention auprès des autorités françaises en territoire suisse et surtout malgré le recours à une société française de recouvrement, je n'ai pas pu récupérer pour l'instant la forte somme concernée, le manager de l'agence répétant à l'envi que la qualité ne lui convenait pas (il ne parle pas français ...) et que son propre donneur d'ordre ne l'avait pas réglé.
Il me reste maintenant à confier mon solide dossier à un avocat en territoire suisse pour régler définitivement cette affaire qui exige patience et longueur de temps.
Depuis la France, le coût de la procédure via un avocat équivaudrait au montant de la créance. Ce serait donc un coup d'épée dans l'eau...

Dans votre cas, vous avez un avantage : vous êtes sur le même territoire que votre commettant. Si je devais me mettre à votre place, je commencerais me semble-t-il par le dialogue en me rendant directement chez le client sans m'annoncer au préalable, et ce avec des munitions (càd. un dossier bien ficelé).
Si la négociation à l'amiable échoue, il vous reste à passer par l'intermédiaire d'une société de recouvrement à laquelle vous devrez également remettre un dossier argumenté avec des preuves de votre bonne foi, et surtout des éléments permettant de réfuter le motif de refus de paiement pour cause de non-qualité !
Enfin, si cette procédure échoue, il ne vous reste plus qu'à prendre un excellent avocat qui commencera par mettre votre client en demeure de paiement, sous réserve de l'introduction d'une action en justice ultérieure. L'intimidation fonctionne dans bien des cas.
Lors du dialogue initial avec votre donneur d'ordre, évoquez-lui le fait que - en l'absence de réglement - vous "transmettrez tout le dossier" aux principales associations de traducteurs et d'interprètes françaises et européennes. Chacun tient à sa réputation, et ce peut être un talon d'Achille fort utile.

Je précise que, dans mon cas, mon escroc de client m'a soumise au chantage (par téléphone) en me sommant d'accepter un règlement en 10 virements, et en me menaçant sinon de ne pas payer du tout. J'ai refusé sa proposition qui m'a littéralement sidérée et m'a laissée bouche bée... certains collègues m'ont assurée que j'aurais dû accepter... je ne sais. Encore une expérience : le premier chantage de ma vie !

Naturellement, n'oubliez absolument pas de poster un commentaire adéquat relativement à l'outsourcer concerné sur le BlueBoard de Proz.com. Cela évitera à des collègues de se faire piéger comme vous l'avez été.

Je vous souhaite bon courage. Soyez patient et ne lâchez rien. Nicole


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Le client final ne veut pas payer pour mauvaise qualité

Advanced search






CafeTran Espresso
You've never met a CAT tool this clever!

Translate faster & easier, using a sophisticated CAT tool built by a translator / developer. Accept jobs from clients who use SDL Trados, MemoQ, Wordfast & major CAT tools. Download and start using CafeTran Espresso -- for free

More info »
BaccS – Business Accounting Software
Modern desktop project management for freelance translators

BaccS makes it easy for translators to manage their projects, schedule tasks, create invoices, and view highly customizable reports. User-friendly, ProZ.com integration, community-driven development – a few reasons BaccS is trusted by translators!

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search