Pages in topic:   [1 2] >
Adapter ses tarifs en fonction du pays où l'on réside ?
Thread poster: MPapineschi
MPapineschi
Local time: 05:46
English to French
+ ...
Sep 15, 2007

Bonjour,

je ne suis qu'étudiant en master de traduction chinois-français et après avoir parcouru ce forum des jours durant, je me pose une question : si je réside en Chine (pays où j'ai déjà habité durant deux ans) et que je suis traducteur freelance (profession à laquelle j'aspire), dois-je prendre en compte le coût de la vie en Chine (qui est bien sûr nettement inférieur à celui en France) lors du calcule de mes tarifs ?

Ou, posé différement :

Les agences et particuliers qui vous proposent du travail prennent-ils en compte votre lieu de résidence lorsqu'ils négocient les tarifs avec vous ?

Je pense a des clients français ou "occidentaux", la majorité des clients chinois devant à mon avis préférer faire faire leurs traductions par des chinois (pour ne pas dire des étudiants), même dans le sens chinois-français (le coût étant bien sûr moindre).

Merci pour vos réponses, en espérant n'avoir pas posé une question trop grotesque à vos yeux de professionnels.


Direct link Reply with quote
 

Christel Zipfel  Identity Verified
Member (2004)
Italian to German
+ ...
Question intéressante, au contraire! Sep 15, 2007

J'habite l'Italie où les prix des traductions sont malheureusement assez bas (pas comme en Chine j'espère toutefois...).

Je ne sais pas pour les agences - de toute façon la plupart des fois je soupçonne qu'elles cherchent exprès des traducteurs dans certains Pays -, mais moi je tiens toujours compte du Pays de provenance d'une demande en formulant mon tarif. Il est vrai qu'il faut s'adapter - dans un sens ou dans l'autre:-) C'est le prix de la mondialisation (et les avantages, dans certains cas, d'ailleurs)....

Je fais donc exactement le contraire: j'adapte mes tarifs au Pays de l'éventuel futur client (et tant mieux s'ils sont alléchants en général), autrement, pas de réponse, j'avoue. Je ne vois franchement pas pourquoi je devrais prendre pour base les tarifs de misère qui sont pratiqués normalement ici. Pour faire gagner encore plus à une agence qui, sans doute, demandera à son client le prix du marché local (beaucoup plus élevé) ou rendre heureux un client direct qui autrement payerait au moins le double? Pas question...!

Malheureusement, j'ai l'impression que parmi les traducteurs pas tout le monde est du meme avis.:-o.


Direct link Reply with quote
 
Cristóbal del Río Faura  Identity Verified
Spain
Local time: 23:46
English to Spanish
+ ...
Question intéressante et intelligente Sep 15, 2007

Bonjour Mixian,

C’est très intelligent de se poser cette question avant de se lancer dans le marché et je t'en félicite.

Je suis parfaitement d’accord avec Christel et je fais la même chose. En fait, en Espagne les tarifs pratiqués par les agences, sauf de rares exceptions, sont ridicules et donc je travaille presque uniquement avec des particuliers et des entreprises, ou avec des agences non espagnoles. Dans ce dernier cas je me renseigne sur les prix pratiqués dans le pays en question et j'adapte mes tarifs en conséquence, ce qui dans mon cas est toujours vers le haut par rapport aux agences de mon pays. Le contraire reviendrait à contribuer à la dégradation de ces marchés, malheureusement déjà en marche, ce qui à long ou moyen terme nuirait les intérêts de toute la profession. D’autre part, évidemment, si tu vis en Chine et tu veux travailler pour des clients chinois tu devras accepter les tarifs chinois.

Bonne chance,
Cristóbal


Direct link Reply with quote
 

Ramon Somoza  Identity Verified
Spain
Local time: 23:46
Member (2002)
Dutch to Spanish
+ ...
Mais non... Sep 15, 2007

Je travaille en Espagne et, como dit Cristóbal, ici les tarifs son ridicules. Puisque je fais des traductions techniques de qualité, mes prix sont 50% plus hauts que ceux qu'on paie par ici.

Naturellement, mes clients sont presque tous des étrangers, mais j'ai beaucoup de travail et je gagne pas mal d'argent... Avantages de la globalisation.

Quant a la Chine, cela depend aussi... un de mes clients est chinois, trés exigent, c'est vrai, mais il paie le mème prix que mes clients allemands... mais il demande -et reçoit- aussi la même qualité!


Direct link Reply with quote
 

Mariam Osmann
Egypt
Local time: 23:46
English to Arabic
+ ...
idem pour moi Sep 16, 2007

je suis parfaitement d’accord avec Christel et je fais la même chose. En fait, en Espagne les tarifs pratiqués par les agences, sauf de rares exceptions, sont ridicules


..... mais sans exception

Il est vrai qu'il faut s'adapter - dans un sens ou dans l'autre

Par example, les tariffs en Inde ou Taiwan sont à peu prés meme qu'ici (jamais moins). Mais si tu bosses pour une agence "occidentale" c'est vrai que tu feras les negociations a pas moins que le double pour un meme travail.

Bonne route!


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 23:46
Member (2007)
German to French
+ ...
C'est ton choix ! Sep 16, 2007

Personne ne pourra choisir pour toi, Mixian !

Personnellement, j'ai une approche complètement opposée à celle décrite par Christel & Co. J'ai un prix fixe et unique (je déteste les prix à la tête du client), que je détermine par rapport à ce qu'il me faut pour vivre décemment et par rapport à ce que je pense que mon travail vaut. Et si ce prix ne convient pas au client, je ne vois aucun inconvénient à ce qu'il aille voir ailleurs, dans des pays à moindre coût ou tout simplement chez d'autres traducteurs de mon pays qui pratiquent des prix nettement plus bas.

Pour ce qui est de ta problématique, il est fort probable en effet que les agences chinoises voudront acheter à plus bas prix (quoique pas forcément), mais rien ne t'oblige non plus à travailler avec des agences chinoises, donc c'est vraiment libre choix à toi...

Ramon Somoza wrote:

Quant a la Chine, cela depend aussi... un de mes clients est chinois, trés exigent, c'est vrai, mais il paie le mème prix que mes clients allemands... mais il demande -et reçoit- aussi la même qualité!

Merci de le dire, Ramon ! J'ai eu une expérience similaire avec une agence d'un pays à soi-disant bas prix qui m'a payé un prix très élevé, que beaucoup d'agences françaises trouvent trop élevé...
Mixian, n'oublie pas que même dans les pays au niveau de vie plus élevé, il y aura toujours foule de clients pour te proposer de travailler à des tarifs ridicules (suffit de regarder certains jobs postés sur ce site pour s'en faire une idée), donc je te dirai que pour moi, la question du pays est accessoire. L'important, c'est : quel service attend le client, qu'es-tu en mesure de lui offrir, et en bonne partie, comment peux-tu te marketer.


Direct link Reply with quote
 

Williamson  Identity Verified
United Kingdom
Local time: 22:46
Flemish to English
+ ...
Philosophie Sep 16, 2007

Pourquoi autant de philosophie: la réponse est simple: le tarif appliqué, c'est mon tarif applicable mondialement à prendre ou à laisser.

Direct link Reply with quote
 
Horizon_LM  Identity Verified
French to Chinese
+ ...
Pas nécessairement Sep 16, 2007

Tu offres un prix correspondant à la qualité de ton travail. Ne t’abaisses pas sous prétexte que tu vis dans un pays où le coût de la vie est moins cher.

En Chine, en tant que freelance, tu ne cotises pas comme en France, te permettant de gagner beaucoup par rapport au cout de la vie. Mais n’oublie pas que tu n’as pas non plus de protection sociale comme en France. Tu dois prendre une assurance maladie et constituer une retraite par tes propres moyens. Pour l’assurance maladie, à part certaines assurances américaines couteuses, la plupart du temps, en cas de soin ou d’hospitalisation, tu dois avancer l’argent toi-même. Sachant que dans de nombreux hôpitaux en Chine et dans certains cas, si tu ne peux pas avancer une somme conséquente comme 1000 euros, tu ne peux pas être admis par l’hôpital car il faut qu’il soit sûr que le client a de quoi payer afin d’assurer ses profits. Un des résultats de la modernisation.

Les prix de traduction pratiqués en Chine sont vraiment honteux. La profession de traducteur n’est pas valorisée comme elle se doit. D’ailleurs, certaines agences françaises n’hésitent pas à en profiter en sous traitant des travaux en Chine, parfois par des étudiants qui n’ont fait qu’un ou deux ans de français, et vous imaginez le résultat ! Mes collègues et moi ont tous eu des expériences douloureuses de relire des traductions de ce genre, l’horreur ! Il a fallu tout retraduire ! Certes, il y a d’excellents traducteurs en Chine, ces traductions faites n’importe comment mais à prix bas les pénalisent aussi car font baisser les prix du marché, d’abord en Chine, maintenant en France. Ne me dis pas que c’est ça la wonderful globalisation. La globalisation devrait permettre à tous les traducteurs de s’épanouir mais pas s’entretuer au niveau de prix pour que certaines agences de traduction en profitent à cœur joie pour faire un max d’argent.

Je me suis un peu éloignée de la question initiale mais c’est un sujet qui me touche beaucoup et qui me tient à cœur.

Bon séjour en Chine Mixian.

PS: Quel MiXian? Pas celui que j'adore manger (comme YunNan MiXian), j'espère.



[Modifié le 2007-09-16 12:24]


Direct link Reply with quote
 
Cristóbal del Río Faura  Identity Verified
Spain
Local time: 23:46
English to Spanish
+ ...
Ah, la mondialisation Sep 16, 2007

Horizon_LM wrote:
Certes, il y a d’excellents traducteurs en Chine, ces traductions faites n’importe comment mais à prix bas les pénalisent aussi car font baisser les prix du marché, d’abord en Chine, maintenant en France. Ne me dis pas que c’est ça la wonderful globalisation. La globalisation devrait permettre à tous les traducteurs de s’épanouir mais pas s’entretuer au niveau de prix pour que certaines agences de traduction en profitent à cœur joie pour faire un max d’argent.


Et voilà, c’est bien ça le problème ! Merci Horizon de le décrire si clairement.

Sophie Dzhygir wrote:
J'ai un prix fixe et unique (je déteste les prix à la tête du client), que je détermine par rapport à ce qu'il me faut pour vivre décemment et par rapport à ce que je pense que mon travail vaut.


Williamson wrote:
Pourquoi autant de philosophie: la réponse est simple: le tarif appliqué, c'est mon tarif applicable mondialement à prendre ou à laisser.


Sophie, Williamson,

C’est très bien dans un sens, mais pas tellement dans l'autre. Disons que vos tarifs fixes, applicables mondialement, calculés en fonction de ce qu’il vous faut et de la valeur que vous accordez à votre travail, sont acceptables au Royaume Uni / France. Si un client suédois vous contacte et vous apprenez qu’en Suède le tarif standard est trois fois plus élevé, vous lui appliquez le même tarif ? Evidemment, le client suédois sera content de multiplier sa marge de bénéfice. A long terme, les tarifs en Suède baisseront et les collègues résidant là-bas ne seront pas très contents. Pas de philosophie, merci, c'est plutôt une question de bon sens.

Cordialement,
Cr


Direct link Reply with quote
 
MPapineschi
Local time: 05:46
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Merci à vous Sep 16, 2007

Ce forum et ses intervenants sont d'une valeur inestimable.

Je comprends bien qu'il ne faut pas brader son travail sous prétexte que le coût de la vie est moindre dans le pays où l'on réside : je voulais savoir si les clients pouvaient utiliser cet argument dans les négociations.

Je suis rassuré de voir que la qualité prime dans cette profession (dans certains cas tout au moins).

A Horizon_LM :

Oui, je parle en connaissance de cause, car ma chère et tendre épouse (de nationalité chinoise) a effectué un certain nombre de traductions (dans le sens chinois->français) de manière tout à fait officielle alors qu'elle venait à peine d'obtenir sa licence de français, et il faut bien admettre qu'elle n'avait aucune formation de traducteur.

Quant au problème de la sous traitance, elle a fait un stage il y a quelques mois en France dans une agence de traduction où elle a eu à relire des textes traduits du chinois en français par des gens dont la maîtrise du français laissait fort à désirer. L'agence faisant relire ces documents par une stagiaire non francophone, je doute un peu de son sérieux (je précise que mon épouse n'avait pas les textes sources en main, j'imagine qu'il s'agit alors de relecture "finale").

Pour finir, oui, il s'agit bien de ces Yunnan Mixian...Mon prénom étant Michel, et mes enseignants à Kunming un peu farceurs, je suis à présent la risée d'un quart de la population mondiale.


Direct link Reply with quote
 

Christel Zipfel  Identity Verified
Member (2004)
Italian to German
+ ...
C'est bien ça qui a déjà commencé il y a une dizaine d'années Sep 16, 2007

Cristóbal del Río Faura wrote:

C’est très bien dans un sens, mais pas tellement dans l'autre. Disons que vos tarifs fixes, applicables mondialement, calculés en fonction de ce qu’il vous faut et de la valeur que vous accordez à votre travail, sont acceptables au Royaume Uni / France. Si un client suédois vous contacte et vous apprenez qu’en Suède le tarif standard est trois fois plus élevé, vous lui appliquez le même tarif ? Evidemment, le client suédois sera content de multiplier sa marge de bénéfice. A long terme, les tarifs en Suède baisseront et les collègues résidant là-bas ne seront pas très contents. Pas de philosophie, merci, c'est plutôt une question de bon sens.



et qui risque de devenir de pire en pire!

Les agences/intermédiaires peu scrupuleux (faut pas généraliser quand meme) deviendront toujours plus riches et les traducteurs toujours plus pauvres. Mais hélas, je crains qu'il est déjà trop tard.

Car c'est dans la différence entre les tarifs pratiqués dans les divers pays et l'ouverture des marchés au-delà des frontières nationales grace à des moyens de communication plus rapides combinées avec la proposition de prix plus bas de la part de traducteurs peu informés et/ou peu soucieux des conséquences qu'il faut rechercher la faute de l'effondrement des prix de traduction au moins dans le monde occidental qui est un fait difficilement niable et auquel nous assistons depuis des années déjà. Il y a 20 ans, le prix par ligne que j'appliquais était égal ou supérieur à celui que me proposent aujourd'hui certaines agences (parce que selon elles j'habite un pays où le cout de la vie - à juger des tarifs de traduction - devrait etre très bas, mais malheureusement il est pareil ou supérieur aux autres pays occidentaux, sans parler du niveau de la taxation, hélas, qui est tout à fait inquiétant), tandis que tout autour a augmenté. Si les médecins ou avocats travaillaient sur Internet (et n'avaient pas le problème de la langue...), probablement il leur serait arrivé la meme chose.

Par ailleurs, je ne pourrais appliquer un tarif unique parce que je risquerais de ne plus travailler pour l'Italie, mais d'autre part, il me faut facturer au moins un minimum en Italie pour pouvoir compenser la TVA (de mes achats) que je n'applique pas à l'étranger, où je travaille exclusivement pour des agences ou des sociétés, pas pour des particuliers.

[Bearbeitet am 2007-09-16 20:08]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 23:46
Member (2007)
German to French
+ ...
Eh ben non ! Sep 16, 2007

Cristóbal del Río Faura wrote:

C’est très bien dans un sens, mais pas tellement dans l'autre. Disons que vos tarifs fixes, applicables mondialement, calculés en fonction de ce qu’il vous faut et de la valeur que vous accordez à votre travail, sont acceptables au Royaume Uni / France. Si un client suédois vous contacte et vous apprenez qu’en Suède le tarif standard est trois fois plus élevé, vous lui appliquez le même tarif ?
Oui ! Mais d'ailleurs, je ne l'apprends pas, parce que je me fiche du tarif standard (et je préfère passer mon temps à traduire ou à chercher de bons clients qu'à chercher les tarifs standard de chaque pays).

De plus, comme il a été dit, les tarifs standard, ça ne veut rien dire, parce qu'il y a des agences chinoises ou slovaques qui paient de meilleurs prix que certaines agences britanniques ou allemandes.

Cristóbal del Río Faura wrote:

Evidemment, le client suédois sera content de multiplier sa marge de bénéfice. A long terme, les tarifs en Suède baisseront et les collègues résidant là-bas ne seront pas très contents.
Non, les tarifs en Suède ne baisseront certainement pas à cause de moi. Les agences suédoises n'ont aucune raison d'être plus demeurées que les autres, crois-tu qu'elles seraient les seules à ne pas s'être encore rendu compte de la mondialisation ?
Celles qui veulent du pas cher, elles le trouveront sans moi, et celles qui sont prêtes à payer plus cher, idem.

Et si les collègues ne sont pas contents, tant pis pour eux ! Moi personnellement, je n'ai aucun grief à l'encontre des traducteurs qui pratiquent des tarifs 50% moins élevés que moi en chine, au Maroc et même en France. Je ne les rends pas responsables de mon appauvrissement ou autre (d'ailleurs je ne m'appauvris pas malgré eux !), je crois que c'est se tromper de combat. Si certains préfèrent rejeter la faute sur les autres plutôt que de se préoccuper d'améliorer leurs services et leur positionnement, libre à eux, mais je ne vois pas pourquoi je devrais adhérer à cette doctrine du catastrophisme.

Enfin, il y a une chose que je ne comprends pas du tout : quand un traducteur double sa marge parce qu'il facture à la Suède au lieu de l'Italie, vous trouvez ça louable, mais quand une agence fait la même chose, vous trouvez ça dégueulasse ? Désolée, pour moi, la morale n'a pas deux poids deux mesures !

De même, puisque vous souhaitez tripler vos tarifs pour la Suède, acceptez-vous également de les diviser par deux pour des clients chinois ? Non ??? Comme c'est bizarre... En somme, l'ajustement des tarifs se fait toujours au bénéfice de la même partie !

Christel Zipfel wrote:

Par ailleurs, je ne pourrais appliquer un tarif unique parce que je risquerais de ne plus travailler pour l'Italie, mais d'autre part, il me faut facturer au moins un minimum en Italie pour pouvoir compenser la TVA (de mes expenses) que je n'applique pas à l'étranger, où je travaille exclusivement pour des agences ou des sociétés, pas pour des particuliers.
C'est une tout autre question mais moi pas comprendre : en Italie, la TVA n'est pas remboursée par l'Etat ?


Direct link Reply with quote
 
Elisabetta M.  Identity Verified
Local time: 23:46
Member
English to French
+ ...
Un jour c'est peut etre toi qui déménageras... Sep 16, 2007

Bonjour à tous!
Dans vos débats animés il y a un point qui n'a pas été abordé - il me semble : c'est le cas du traducteur qui peut être amené à déménager vers un pays où le coût de la vie et les taxes ssont plus élevés. Et là c'est plus difficile de faire comprendre à un client que l'on doit augmenter fortement ses tarifs parce qu'on a quitté la Chine pour la France... Si tu n'envisages pas de passer le reste de ta carrière en Chine tient compte de ce paramètre.


Direct link Reply with quote
 
Cristóbal del Río Faura  Identity Verified
Spain
Local time: 23:46
English to Spanish
+ ...
+ Sep 16, 2007

Sophie Dzhygir wrote:
Non, les tarifs en Suède ne baisseront certainement pas à cause de moi.


Certainement, mais peut-être oui si des milliers d’autres font comme vous. On l’a vu dans d’autres marchés, c’est un fait constatable.


Et si les collègues ne sont pas contents, tant pis pour eux ! Moi personnellement, je n'ai aucun grief à l'encontre des traducteurs qui pratiquent des tarifs 50% moins élevés que moi en chine, au Maroc et même en France. Je ne les rends pas responsables de mon appauvrissement ou autre (d'ailleurs je ne m'appauvris pas malgré eux !), je crois que c'est se tromper de combat. Si certains préfèrent rejeter la faute sur les autres plutôt que de se préoccuper d'améliorer leurs services et leur positionnement, libre à eux, mais je ne vois pas pourquoi je devrais adhérer à cette doctrine du catastrophisme.


Ecoutez, quelqu’un a posé une question, j’ai donné mon avis, j’ai mis un exemple pour m’expliquer, je ne crois pas avoir parlé de morale, ni rejeté de faute sur personne ni avoir demandé à personne d’adhérer à aucune soi-disant doctrine que vous appelez catastrophiste.

Et puisque vous parlez de morale, voyez-vous, ma façon de travailler a bien fonctionné pour moi pendant presque vingt ans, je sais que je n’ai porté atteinte aux intérêts de personne, si un jour on se retrouve tous travaillant pour deux sous personne ne pourra dire que j’y ai contribué et, oui, cela me fait sentir moralement – et économiquement – bien.

Sophie Dzhygir wrote:
Enfin, il y a une chose que je ne comprends pas du tout : quand un traducteur double sa marge parce qu'il facture à la Suède au lieu de l'Italie, vous trouvez ça louable, mais quand une agence fait la même chose, vous trouvez ça dégueulasse ? Désolée, pour moi, la morale n'a pas deux poids deux mesures !

De même, puisque vous souhaitez tripler vos tarifs pour la Suède, acceptez-vous également de les diviser par deux pour des clients chinois ? Non ??? Comme c'est bizarre... En somme, l'ajustement des tarifs se fait toujours au bénéfice de la même partie !


C’est simple, je veille à mes intérêts, présents et futurs. Croyez moi, les agences savent très bien veiller aux leurs.

Cordialement,
Cr


[Edited at 2007-09-16 19:38]


Direct link Reply with quote
 

Christel Zipfel  Identity Verified
Member (2004)
Italian to German
+ ...
Pour moi, pas deux pois deux mesures Sep 16, 2007

Sophie Dzhygir wrote:

Enfin, il y a une chose que je ne comprends pas du tout : quand un traducteur double sa marge parce qu'il facture à la Suède au lieu de l'Italie, vous trouvez ça louable, mais quand une agence fait la même chose, vous trouvez ça dégueulasse ? Désolée, pour moi, la morale n'a pas deux poids deux mesures !

De même, puisque vous souhaitez tripler vos tarifs pour la Suède, acceptez-vous également de les diviser par deux pour des clients chinois ? Non ??? Comme c'est bizarre... En somme, l'ajustement des tarifs se fait toujours au bénéfice de la même partie !



Oui, je trouve dégueulasse si une agence paye 10...20...30 à son traducteur et facture 100 à son client. Absolument! Mais ce n'est pas moi qui changerai le monde. Il n'est pas question de deux poids deux mesures. Moi, je ne pourrais simplement pas vivre avec ce que m'offriraient mes clients italiens, et encore moins s'ils étaient chinois, indiens etc... Je suis d'accord que dans ce dernier cas, il faudrait proposer un prix beaucoup plus bas (je suis une personne cohérente), mais là, je ne peux absolument pas.

Sophie Dzhygir wrote:
C'est une tout autre question mais moi pas comprendre : en Italie, la TVA n'est pas remboursée par l'Etat ?


Depuis quand l'Etat rembourse la TVA? Vous compensez la TVA facturée avec celle de vos frais, non? Au moins, AFAIK, Italie, France ou Allemagne etc., c'est pareil. Donc, si vous n'avez pas facturé de TVA, pas de compensation, vous la payez toute entière.

[Bearbeitet am 2007-09-16 21:24]


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Adapter ses tarifs en fonction du pays où l'on réside ?

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
PDF Translation - the Easy Way
TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation.

TransPDF converts your PDFs to XLIFF ready for professional translation. It also puts your translations back into the PDF to make new PDFs. Quicker and more accurate than hand-editing PDF. Includes free use of Infix PDF Editor with your translated PDFs.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search