Pages in topic:   [1 2] >
Les OIT, dits outils TAO
Thread poster: Odette Grille

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
Oct 19, 2007

J'ai appris bien des choses lors de la super conférence de Montréal du 12 au 15. J'ai pris les deux formations, Wordfast et SDL Trados.
Quand nous entrons une traduction 100% en mémoire, si le mot revient, il est payé moins cher. Si je comprends bien, en extrapolant, tous les mots seront un jour répertoriés et les agences s'attribuent la propriété intellectuelle de notre boulot...
Bon, sur wordfast, ya des réglages qui permettent de classer les unités de manière à protéger cette propriété intellectuelle qui , légalement parlant, n'est pas incluse dans la vente de notre travail à 0.20 (par ex.) du mot. Cela signifie-t-il que nous ne devons pas rendre la MT améliorée ? Ya-t-il beaucoup de traducteurs qui s'amusent à ces réglages ?
Enfin, ma dernière question est : pourquoi obliger le traducteur à utiliser ces outils quand le produit fini est livré en Word ? (si ce n'est pour récupérer la TM). Moi, je vais beaucoup plus vite en dictant à un dactylo qu'en utilisant un OIT, et, autrefois, certains clients fournissaient le glossaire de tous leurs mots préférés ou obligatoires (sans pénaliser le traducteur). Sauf que maintenant, si je répète le mot « aussi » cent fois, je ne suis payée qu'une fois au plein tarif et le tarif pour une concordance à 100% est à peine supérieur au tarif de mon dactylo.
Je sais. Faut que je me mette à Dragon. Mais mon dactylo va perdre sa job (son job, pour les Français)...
Si encore, une MT générale était créée qui, éventuellement (on peut rêver) traduirait presque parfaitement n'importe quel texte et que les profits soient redistribués en % à TOUS les traducteurs y ayant contribué, nous n'aurions pas à nous soucier de la disparition de notre profession. Nous ferions tranquillement des relectures tout en jouissant de la semi-retraite générée par notre propriété intellectuelle. Mais certaines agences refusent de transmettre les MT, donc de partager les données...
Toutes vos réflexions sur ces sujets m'intéressent.
Merci
Ode

[Edited at 2007-10-19 13:18]


Direct link Reply with quote
 

Jean-Marie Le Ray  Identity Verified
Italy
Local time: 06:11
Member
Italian to French
+ ...
OIT ? Oct 19, 2007

Bonjour Aude,

C'est quoi OIT ? Outil informatisé de traduction ?

Jean-Marie


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Oui, What ? Oct 19, 2007

Jean-Marie Le Ray wrote:

Bonjour Aude,

C'est quoi OIT ? Outil informatisé de traduction ?

Jean-Marie


J'aime bien les appeler OIT, plus court et moins calqué sur l'anglais que outils TAO...


Direct link Reply with quote
 

Aline Canino  Identity Verified
France
Local time: 06:11
Member (2007)
Chinese to French
+ ...
De l'intérêt des OIT alors.. Oct 19, 2007

Bonjour Aude,

Je suis une "nouvelle venue" dans le métier et je ne suis pas très familières de ces OIT comme tu dis. J'ai bien téléchargé la version libre d'Omega T pour voir mais en réalité je ne m'en sers pas. D'abord parce que la plupart des documents que je traite sont sous word ou excel et puis pour être franche, j'ai commencé à lire le "mode d'emploi" et il m'a semblé que je perdrai beaucoup plus de temps à essayer de comprendre, à m'énerver sur mon clavier etc... qu'à travailler comme d'habitude. Mais ce que je ne connaissais pas c'est cette histoire de mémoire. Je trouve ça plutôt inquiétant. Effectivement poussé à l'extrême, ça peut mener à des situations plutôt absurdes. C'est vrai qu'en consultant les sites de certaines agences de traductions et notamment leurs "espace traducteur", j'ai vu parfois que certaines mentionnaient le "pourcentage en cas d'occurence du même terme" dans la section des tarifs et je m'étais posé la question sur la façon dont on pouvait calculer ce pourcentage.
Bref, tu m'as appris quelque chose, je ne peux peut-être pas en dire autant de ma réponse, mais je vais essayer de suivre ce sujet pour voir ce qu'en pense d'autres traducteurs.
Je m'étais déjà demandé au vu du prix de certains logiciels de TAO combien de temps il fallait pour rentabiliser un tel achat, mais là, je crois que je vais en rester à mes bonnes vieilles techniques!
Bonne continuation.
Aline


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Certains ne connaissent QUE les outils TAO Oct 19, 2007

Aline Canino wrote:

mais je vais essayer de suivre ce sujet pour voir ce qu'en penseNT d'autres traducteurs.
Aline


Et bien, bon courage Aline,

Profite bien de ces clients non encore atteints par le syndrome du rendement !

En effet, après avoir suivi deux formations, je m'aperçois que même les outils ne sont pas encore au point. Il y a des conflits de raccourcis et, évidemment, les transferts de MT d'un programme à l'autre, quand ils sont possibles, nous obligent à des manip. supplémentaires souvent compliquées.
Cependant, les agences n'offrent plus que des boulots formatés de cette manière. Et c'est là aussi que je m'insurge. Nous devons maîtriser des outils supplémentaires qui nous pénalisent. Une traductrice s'étonnait que je traduise à 0.10$CAD/mot (en littéraire) sans outil informatisé de traduction, mais je vais plus vite en dictant et en faisant taper par un dactylo. Par contre, en-dessous de 0.10, ce n'est plus rentable pour moi, alors je me recycle...

[Edited at 2007-10-19 14:48]


Direct link Reply with quote
 

Bruno Magne  Identity Verified
Local time: 03:11
English to French
+ ...
Mon petit grain de sel.. Oct 19, 2007

Le client est en droit de demander qu'on lui livre le fichier bilingue et s'il veut s'amuser à ea « nettoyer », libre à lui.

Mais s'il demande qu'on lui livre à la fois le texte final et la mémoire de traduction, il existe une parade. Avant de lancer la traduction proprement dite, il suffit de créer une nouvelle mémoire portant le nom du client ou un numéro, qui ne contienra que les unités de son fichier. Comme ça, le client ne recevra que la mémoire de traduction de son fichier. Et si nous alléguons notre devoir de confidentialité, il lui sera difficile de demander nos autres mémoires, qui au bout de compte n'appartiennent qu'à nous et qui ne doivent jamais être monnayées.

Bon week-end

Bruno



Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 06:11
Member (2003)
German to French
Et si l'on voyait ça sous un autre angle ? Oct 19, 2007

Personnellement, les outils de TAO ne m'apportent que des avantages. Gain de temps, homogénéité des traductions, "confort" de travail, sauvegarde supplémentaire de mes travaux et j'en passe.
J'adapte mes tarifs en conséquence parce que ça me convient et que je trouve ça normal, et je fournis les fichiers non nettoyés et/ou les mémoires de traduction correspondantes parce que le client pourrait de toute façon en faire une mémoire, et que je ne me considère pas propriétaire de ma traduction. Je ne me sens pas lésé de quelque manière que ce soit, mon chiffre d'affaires a augmenté et mon travail s'en trouve facilité et "amélioré" (je me comprends).

Bref, que des avantages.
Il suffit pour cela de prendre les choses sous un autre angle que celui de "on nous exploite en nous forçant à acheter des logiciels"…
Et en disant cela, je ne jette aucunement la pierre à ceux qui refusent d'utiliser ces outils et/ou d'adapter leurs tarifs en conséquence.

Bruno, il est évident qu'un client ne pourra jamais te demander décemment une mémoire de traduction autre que celle ayant été élaborée à partir des documents qu'il t'a fournis. Je ne vois aucun problème à livrer la mémoire, c'est exactement la même chose que de livrer les fichiers non nettoyés.

Sylvain


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 06:11
English to French
+ ...
Les tarifs sont libres - enfin en théorie Oct 19, 2007

Bonjour Aude,



Quand nous entrons une traduction 100% en mémoire, si le mot revient, il est payé moins cher.


En fait, c'est quand un segment (généralement une phrase) 100% revient qu'il sort "tout cuit" de la mémoire de traduction. Après, il revient quand même au traducteur de vérifier que dans le contexte, c'est effectivement la bonne traduction. Donc le mot "aussi" ne va pas forcément être payé moins cher s'il revient dans 100 phrases différentes, il ne faut quand même pas dramatiser !

Quant au tarif des analogies 100%, il n'est pas gravé dans le marbre que ça doit être mal payé ! J'ai des clients qui me fournissent des MT très bien gérées (= mémoire spécifique d'un client/domaine donné, sans déchet) et qui paient mon tarif au mot sans s'amuser à faire de sombres calculs sur les pourcentages. Personnellement, si on me demande une réduction, le maximum que je propose, c'est d'appliquer mon tarif "relecture" aux 100% et aux répétitions - ce qui correspond peu ou prou au travail effectif que je fais sur ces parties : relire, vérifier que la traduction est correcte par rapport au contexte, qu'elle ne contient pas de fautes...

Enfin, ma dernière question est : pourquoi obliger le traducteur à utiliser ces outils quand le produit fini est livré en Word ?


Quand j'ai commencé à travailler avec Trados, ce que j'ai apprécié, c'est le système des couleurs qui permet de repérer les segments déjà traduits - j'ai parfois tendance à travailler dans le désordre, en passant tout ce qui pose problème pour y revenir une fois le texte "dégrossi". Du coup, cela me permettait d'éviter d'oublier une phrase au milieu du document.
Depuis, je suis passée à DéjàVu dont j'adore la gestion de la terminologie intégrée - le client peut fournir un glossaire, encore faut-il le consulter à tout bout de champ pour vérifier si tel ou tel mot y figure - au bout d'un moment, c'est sûr qu'on le connaît par coeur, mais au début c'est un peu fastidieux. Là, le système affiche automatiquement les mots du glossaire présents dans la phrase en cours. Libre à moi de les utiliser ou non, mais je ne risque pas d'avoir oublié d'en vérifier un.

En conclusion, si j'utilise un OIT, c'est plus pour ma convenance que pour celle des agences !

Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Intéressant Oct 19, 2007

Sylvain Leray wrote:


Bref, que des avantages.

Sylvain


Je retiens ton profil dans mes favoris...
SDLX ou Trados ou Wordfast ?
Je crois volontiers que la vitesse est améliorée, mais pas toujours la qualité (suppression systématique des synonymes et ellipses). En outre, c'est probablement plus efficace dans certains domaines, médecine, listes en général, communications internes d'une entreprise.
Mais je ne demande qu'à essayer. Sauf que la formation prend du temps. En tout cas, chez moi !
Bises
O.


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Fuzzy au tarif relecture Oct 19, 2007

[quote]Marie-Céline GEORG wrote:

Bonjour Aude,





En conclusion, si j'utilise un OIT, c'est plus pour ma convenance que pour celle des agences !

Marie-Céline


Merci de ce renseignement pratique.
En utilisant Dejavu , peux-tu transférer ta mémoire facilement dans un autre outil , SDLX, Trados ou Wordfast ?


Direct link Reply with quote
 

Sylvain Leray  Identity Verified
Local time: 06:11
Member (2003)
German to French
Réponses Oct 19, 2007

Aude Ace wrote:


SDLX ou Trados ou Wordfast ?

Trados et SDLX.


Je crois volontiers que la vitesse est améliorée, mais pas toujours la qualité (suppression systématique des synonymes et ellipses).


Je ne comprends pas ce que tu veux dire par "suppression systématique des synonymes et ellipses". Je devine ce que tu entends par "synonymes" ; par exemple, si un terme isolé a plusieurs traductions possibles, il est tout à fait envisageable de toutes les mémoriser et de sélectionner celle que tu veux au moment opportun (en gros : un segment source correspond à plusieurs segments cibles).
Pour les "ellipses", je ne vois pas...

En outre, c'est probablement plus efficace dans certains domaines, médecine, listes en général, communications internes d'une entreprise.


Ça c'est certain, et on en a déjà parlé souvent ici, les traductions techniques sont d'une manière générale plus "aptes" à passer à la TAO, c'est même grandement recommandé si tu ne veux pas entrer dans des copier-coller fastidieux et risquer de faire des erreurs. Si mon manuel d'informatique inclut 236 fois la phrase "Cliquer sur OK pour confirmer", je te laisse deviner le gain de temps/la diminution du risque d'erreur - la condition sine qua non étant évidemment que la première occurrence de la phrase dans le texte ait été correctement traduite.

Cela dit, je traduis même les textes les plus rédactionnels avec mon outil favori, ne serait-ce que pour la fonction de recherche en contexte (« Comment ai-je traduit ce mot ou cette expression quelques pages plus haut, déjà ? ») et pour avoir une sauvegarde supplémentaire de mon travail (si le fichier traduit disparaît dans l'espace intersidéral, je n'aurai plus qu'à appliquer la mémoire de traduction sur le fichier source).


Mais je ne demande qu'à essayer. Sauf que la formation prend du temps. En tout cas, chez moi !


La formation est très rapide, c'est sur le tas qu'on en apprend le plus par la suite. Après, à toi de voir si pour toi cela peut valoir le coup, c'est tout, mais surtout, ne fais pas ça sous la contrainte. Encore une fois, c'est juste une façon d'aborder les choses sous un autre angle.

Sylvain

PS : pour les tarifs, j'applique la même méthode que celle de Marie-Céline, qui est la plus sensée et qui me paraît plus qu'évidente.

[Modifié le 2007-10-19 15:46]

[Modifié le 2007-10-19 15:48]


Direct link Reply with quote
 

Adrien Esparron
Local time: 06:11
Member (2007)
German to French
+ ...
Un miroir oblique dans la perspective Oct 19, 2007

Sylvain Leray wrote:

Il suffit pour cela de prendre les choses sous un autre angle que celui de "on nous exploite en nous forçant à acheter des logiciels"…



Pour tous ceux qui connaissent mon allergie aux, comment dit Ode, OIT (Organisation Internationale des Traducteurs sans doute), je souscris tout à fait à ce que dit Sylvain (oui cela arrive aussi...) : je travaille régulièrement avec des outils dont je n'ai jamais fait l'acquisition (pas besoin) : soit je dispose d'une version présegmentée (à ma demande) où tout ce qui figurait dans la mémoire (qui n'est pas la mienne) a été intégré par le client (son job, pas le mien), je ne livre pas de mémoire (mais donc il la fera après) et ce fichier présegmenté est sous Word. Bon, faut connaître les balises, mais il n'y a vraiment pas de quoi baliser. Il fait ses comptes (le client) sur ce qu'il me déduit (c'est à lui de me dire ce qu'il va me calculer dans le BdC, non ?). Si je suis dac, c'est dac, si ce n'est pas le cas je suis pas dac. Mais je n'achète pas Trados dont au pire il ne sait pas lui-même se servir (le client, pas moi). Si, si.

Soit je utilise les versions "traducteurs" de ces produits (elles sont totalement gratuites) : c'est encore au client de préparer le topo. Me dérange pas : avec SDL Lite c'est tout simple, avec Passolo le boulot qui reste est en rouge.

Je cause évidemment pas de Wordfast qui domine la concurrence par ses capacités et sa transparence (à la fois technique et financière).

OmegaT : complètement d'accord si on arrive à faire tourner le truc. Vive le libre cependant.

Ma contrib à strabisme convergent.

OM

[Modifié le 2007-10-19 15:51]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 06:11
Member (2007)
German to French
+ ...
Esclavage ou liberté ? Oct 19, 2007

Aude Ace wrote:

(suppression systématique des synonymes et ellipses)
Pourquoi ?

Je ne vais pas répéter ce qu'a dit Sylvain, et à quoi je souscris entièrement, mais après, il faut bien comprendre que la TAO, c'est comme beaucoup d'autres technologies : on peut les mettre à son service ou en devenir esclave. A chacun de voir midi à sa porte, mais il est erroné de dire que la TAO empêche les synonymes ou que sais-je encore... La TAO est une aide, mais la décision revient au traducteur qui fait ce qu'il veut de sa traduction !

[Modifié le 2007-10-19 16:10]


Direct link Reply with quote
 

Odette Grille  Identity Verified
Canada
Local time: 00:11
English to French
+ ...
TOPIC STARTER
Et pourtsnt, Oct 19, 2007

Sophie Dzhygir wrote:

Aude Ace wrote:

(suppression systématique des synonymes et ellipses)
Pourquoi ?

Je ne vais pas répéter ce qu'a dit Sylvain, et à quoi je souscris entièrement, mais après, il faut bien comprendre que la TAO, c'est comme beaucoup d'autres technologies : on peut les mettre à son service ou en devenir esclave. A chacun de voir midi à sa porte, mais il est erroné de dire que la TAO empêche les synonymes ou que sais-je encore... La TAO est une aide, mais la décision revient au traducteur qui fait ce qu'il veut de sa traduction !

[Modifié le 2007-10-19 16:10]


Oui, on peut entrer plusieurs traductions pour un même mot, donc des synonymes, mais la tendance du client est de choisir la répétition de préférence. Ce que je souligne, c'est la différence entre le souci de rentabilité et celui du beau texte. J'ai réellement entendu quelqu'un dire : « Pourquoi utiliser un synonyme ? On ne veut pas de synonymes » Le contexte y était sans doute favorable, mais une tendance tend à se généraliser....


Direct link Reply with quote
 

Marie-Céline GEORG  Identity Verified
France
Local time: 06:11
English to French
+ ...
Transfert de mémoires Oct 19, 2007


En utilisant Dejavu , peux-tu transférer ta mémoire facilement dans un autre outil , SDLX, Trados ou Wordfast ?


En fait, j'importe dans DVX les mémoires Trados ou Wordfast (je n'ai pas encore eu l'occasion d'avoir d'autres formats). Pour les clients qui veulent des fichiers bilingues, je présegmente les fichiers dans Trados (la version de démo suffit généralement, pas besoin de payer les deux logiciels) et je les importe dans DVX où je fais mon boulot à ma guise.
Ensuite j'exporte le fichier qui se retrouve être identique à un fichier bilingue Trados (je vérifie que les balises sont toutes là où elles doivent être) et je l'envoie au client.
Pas besoin d'exporter les mémoires de DVX puisque tout est dans les fichiers bilingues, mais en théorie, c'est possible.

C'est sûr que quand on ne connaît pas un outil, ça paraît dur de s'y mettre, mais l'idéal c'est de télécharger les versions de démonstration et d'essayer sur un texte qui ne présente pas un caractère d'urgence, histoire de ne pas ajouter un stress à un autre.

J'aime bien la méthode d'Olivier aussi - qui a tout à fait raison quand il dit que certains clients ne savent même pas se servir correctement des outils qu'ils prétendent imposer !

Bonne continuation
Marie-Céline


Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Les OIT, dits outils TAO

Advanced search






Wordfast Pro
Translation Memory Software for Any Platform

Exclusive discount for ProZ.com users! Save over 13% when purchasing Wordfast Pro through ProZ.com. Wordfast is the world's #1 provider of platform-independent Translation Memory software. Consistently ranked the most user-friendly and highest value

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search