Pages in topic:   [1 2] >
Off topic: Parfois, il vaut mieux ne pas poser de questions...
Thread poster: Julie Larochelle
Julie Larochelle  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
Nov 26, 2007

Bonjour à tous,

J'ai reçu ce matin une réponse d'un client qui vaut la peine d'être partagée. Au fil des ans, je croyais avoir tout entendu, mais rien ne me préparait à cela.

Je travaille à la traduction d'un livre contenant des tableaux et l'en-tête d'un de ces tableaux me posait quelques difficultés. Puisque l'en-tête ne comportait que deux lettres (F/A), j'ai demandé au client qu'il me confirme la signification de ces deux lettres.

Quelle ne fut pas ma surprise de recevoir ce matin un courriel m'indiquant d'utiliser F/A dans l'alphabet canadien français.

Que répondre à une telle idiotie hormis WHAT???!

Je suis certaine que d'autres traducteurs ont reçu des réponses du même type. Pourquoi ne pas les partager pour rire un peu par cette journée un peu grise!

Julie


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
+ ...
Surtout que l'expression "canadien français" est utilisé de façon erroné Nov 26, 2007

Ça ne m'étonne plus de voir à quel point les gens de l'extérieur de la belle province ne comprennent pas ce qu'est notre langue et en quoi cette variante du français est différente des autres. J'ai quand même souri en lisant ce message.

Je voudrais seulement ajouter que j'ai remarqué que les uns appellent notre variante du français le "canadien français" et les autres, "French Canadian". On dirait que personne ne réalise que cette expression, autan en anglais qu'en français, désigne une personne et non une langue. Une fois pour toutes, la parlure québéoise s'appelle "français canadien" et "Canadian French".

Il me semble que ça ne prend pas la tête à Papineau, surtout lorsque nous sommes entre professionnels langagiers, que dans l'expression "canadien français", "canadien" est le sujet et "français" est un adjectif. La façon erronée de parler de notre langue me fait croire que les gens de l'extérieur du Québec s'imaginent qu'il existe une langue qu'on appelle le canadien, dont il existe une variante à saveur française.

Désolée de m'être emportée, mais trop, c'est vraiment trop...


Direct link Reply with quote
 
xxxPFB  Identity Verified
Local time: 23:10
English to French
+ ...
Papineau? Nov 26, 2007

Viktoria Gimbe wrote:

ça ne prend pas la tête à Papineau


C'est qui, ce monsieur Papineau ?


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 23:10
Member (2001)
English to French
+ ...
Kebekois pure laine... Nov 26, 2007

Dans "l'Hexagone", cela fait un bon moment que l'on ne parle plus de Canadiens français, mais de Québecois.
On a même les séries québecoises à la Télé des maodits français (Catherine, un gar une fille).
Elle sont toutes sous-titrées en "hexagonal"... ce qui fait hurler mes copains quebecois...
Faut dfire, qu'au début, cela aide bien, mais au bout de quelques épisodes on a plus vraiment besoin des sous-titres.
Une langue (ou ses variantes) celà s'apprend aussi avec la TV.

Pour ceux qu'auraient énnervés " les deux exemples que j'ai cités, signalons aussi au passage, l'excellent " Grande Ourse"...

[Edited at 2007-11-26 21:53]


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
+ ...
Louis-Joseph Papineau Nov 27, 2007

Philippe Boucry wrote:
C'est qui, ce monsieur Papineau ?


Au lieu de chercher à expliquer par moi-même le sens de cette expression, je laisse la parole à une personne qui a déjà une réponse toute faite. Peut-être que ça nous rapprochera un peu de nos amis hexagonaux...

http://www.polyscope.qc.ca/spip.php?article172

En ce qui concerne les propos de Thierry, c'est très juste, si on veut les appeler par leur nom, appelons-les les Québécois. Mais si on ne prend en considération que la variété de français, beaucoup sont au courant que le français canadien existe, mais nombreux parmi ceux-là sont ceux qui ne sauraient dire ce qu'est cette "langue" et où elle est parlée, et nécessairement, ceux-ci ne savent pas non plus faire le rapprochement entre français canadien et Québécois. Malheureusement, il nous reste encore bien du chemin à faire avant que les gens soient conscients de qui nous sommes, comme en témoigne le message de Julie.

Mais oui! Plusieurs merveilles de la télé québécoise ont été reprises en France, mais je ne trouve pas du tout que les amis québécois devraient hurler. Il est normal que les français ne comprennent pas absolument tout des émissions bien de chez nous, surtout quand pour la plupart, les comédiens parlent en joual. Il ne faut pas se leurrer - ce n'est pas parce que les français ont une très bonne idée du Québec et des Québécois qu'ils vont pour autant chercher à apprendre à parler à la bonne franquette. Et c'est très bien comme ça. Les français ont au moins fait preuve d'ouverture d'esprit avec le concept basé sur le sous-titrage. S'ouvrir aux cultures est bien intéressant, mais il faut quand même être fiers chacun de la sienne et se concentrer à la cultiver plutôt que de chercher à adopter celles des autres. C'est ce qui fait en sorte que ces cultures survivent au lieu de se diluer. En ce sens, je crois que les français ont eu une excellente idée de sous-titrer nos émissions, plutôt que de refaire une version à leur image et avec leur propre parlure. Malheureusement, ici, nous avons eu l'occasion de faire de même (Caméra Café, quelqu'un?) et nous l'avons royalement ratée en faisant notre propre version avec nos propres comdéiens qui parlent en joual.

Pour les québécois qui râlent au sujet des sous-titres - ils peuvent toujours se rabattre sur les coffrets DVD à leur guise.

[Edited at 2007-11-27 01:26]


Direct link Reply with quote
 
Julie Larochelle  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
TOPIC STARTER
L'expression "canadien français" Nov 27, 2007

Je suis d'accord avec toi, Viktoria. Personnellement, je déteste qu'on me traite de canadienne française. Ce terme est devenu très péjoratif depuis les années 1970. Cette expression fait "petit peuple" à mon oreille.

Personnellement, ce qui m'a le plus fait rigoler, c'est l'idée que le client pense que nous avons un alphabet bien à nous!

Certes, nous avons des sons tirés du vieux français qui sont disparus en France, comme le "un" de "lundi" et le "ô" de "côte". Peut-être devrions-nous passer à la prochaine étape et inventer de nouvelles lettres pour ces sons bien à nous!

Ça pourrait être une bonne idée!

Bonne soirée à tous!

Julie

[Edited at 2007-11-27 02:09]


Direct link Reply with quote
 

Thierry LOTTE  Identity Verified
Local time: 23:10
Member (2001)
English to French
+ ...
Joual et parladure - accent canayen pure laine. Nov 27, 2007

Viktoria nous dit :



En ce sens, je crois que les français ont eu une excellente idée de sous-titrer nos émissions, plutôt que de refaire une version à leur image et avec leur propre parlure.



Malheureusement, je dois ajouter un bémol à ce que j'ai dit plus haut : moi j'habite à Barcelone en Espagne (les Catalans vont me tuer pour ce blasphème...) et je ne vois la TV française qu'au travers de TV5 Europe ou bien TV5 Monde qui sont des chaînes de TV Multifrancophones, d'où le sous-titrage des feuilletons comportant certains dialogues en joual, ou bien les feuilletons dont l'action se déroule dans le "Quebec profond" avec un scénario du type "rural".
Je pense que tout maodit français sait bien ce que veut dire "barrer la porte" ou bien ce qu'est un "Charrr" : cela relève presque du "cliché" interculturel...
"Moué" je le pense... autre cliché mais qui a l'avantage de rappeller qu'au 17 et 18 ème siécle on parlait le français d'une autre façon et peut-être, plus ou moins avec l'accent canadien (Quebecois?) actuel : Louis XIV ne disait pas le Roi c'est moi, mais bien " Le Roué c'est moué" et certains vers immortels de Racine ou de Corneille sonneraient de façon tout à fait exotique si on les pronnonçaient de nos jours avec l'accent de l'époque...
Sur TV5 Europe, ou bien sur TV5 Monde vers 17/18 heures (heure espagnole) nous avons droit aux programmes d'actualités ou bien à des documentaires. Pour les documentaires, la TV canadienne a un peu évoluée : d'ordinaire, depuis plus de 10 ans nous avions droit dans 80 pct des cas à la vie trépidente des trappeurs du Grand Nord Canadien (GNC pour les initiés...) ; désormais c'est, toujours dans le même pourcentage "Les sables bitumeux du Grand Nord Canadien" et, variante, le prix des loyers pour ceux qui travaillent dans cette zône du GNC...
Les 20 pourcents restants sont désormais consacrés à d'excellents reportages/enquètes sur des sujets d'actualités canadiennes et qui sont tout-à-fait intéressants.
On notera que ces programmes ne sont jamais sous-titrés car, curieusement, l'accent canayen y est à peine perceptible et les idiomatismes si courrants dans les séries en sont totalement absents... Pourquoi ?
Y aurait-il une façon honteuse de parler français au Canada et, une autre, académique et distinguée ?
Même remarque pour la télévision Belge (que je reçois également sur le satellite Astra) ou aucun, mais vraiment aucun, présentateur Belge n'a l'accent belge...
On peut pousser les choses encore plus loin : dans l'hexagone, un présentateur du Journal Télévisé Régional Toulousain (Putaing Cong...) ou Marseillais (Vé...!) abandonne immédiatement le peu d'accent régional qui lui restait pour peu qu'il soit promu sur une chaîne nationale !
Les accents ou les tournures particulières seraient-ils source de honte ?
J'espère bien que non, mais j'ai bien peur que cela ne soit le cas : tout doit rester pointu, ou plat, mais sans accent tonique... "Je hais le mouvement qui déplace les lignes" disait un poète Parnassien : il n'avait, dans ce cas de sonorités, manifestement rien compris...


Direct link Reply with quote
 
Anne Patteet  Identity Verified
Local time: 16:10
English to French
+ ...
Bien que ça devienne un peu hors-sujet... Nov 27, 2007

Thierry LOTTE wrote:

Les accents ou les tournures particulières seraient-ils source de honte ?



Je pense que non, pas du tout, mais à la télé, il faut bien que tout le monde comprenne et tous les accents ou tournures et autres expressions, de toutes les régions, ne sont pas compris(es) par tout le monde ou alors ils pourraient agacer certains, entre autres raisons. Je crois pouvoir dire que dans pratiquement tous les pays, la télé nationale essaye de "polir" l'accent et d'utiliser la langue parlée de manière officielle, ce qu'on appelle à tort ou à raison le beau langage, "sans accent".

A propos, il serait difficile, pour les présentateurs belges, de parler "avec l'accent belge", car des accents belges il y en a des tas, comme il y a des accents français en France, ou ... en Espagne, en Allemagne ou en Angleterre, et même en Équateur (mais si! ça foisonne, les accents!). Il y a par exemple l'accent bruxellois, que les zôtres se plaisent souvent à appeler l'accent belge, et qui vient en grande partie du fait que Bruxelles est bilingue (n'entrons pas ici en politique), raison pour laquelle beaucoup de mots sont prononcés avec un peu d'accent provenant du néerlandais, et même certains mots sont carrément du néerlandais, que ne comprennent pas d'autres francophones belges. Il y a aussi l'accent liégeois, le namurois, le picard (eh oui!), le carolorégien ou "carolo" (Charleroi), et j'en passe et des meilleurs. Bref, tout ça pour dire que je trouve tout à fait normal que la langue soit la plus neutre possible sur les chaines nationales, même si je pense que les accents de partout ont beaucoup de charme.

Et alors, les Québécois, comment se fait-il que vous n'ayez pas encore d'alphabet à vous? Il faut le faire...

Pour en revenir à nos moutons, et au thème de ce fil, un client d'une collègue lui a demandé de traduire un texte en (vers le) Wallon (j'imagine qu'il voulait que les belges francophones le comprennent ), alors que le Wallon est parlé par ma grand-mère et les gens de sa génération... Il a fallu maintes explications pour lui faire comprendre que ça ne servirait pas à grand chose, sauf éventuellement créer une pièce de théatre .


Direct link Reply with quote
 

Jenny Forbes  Identity Verified
Local time: 22:10
Member (2006)
French to English
+ ...
Les accents - un peu hors sujet, mais quand même ... Nov 27, 2007

Intéressante, cette question d'accents parlés.
En ce qui concerne les accents "anglais" à la TV britannique, c'est tout à fait le contraire. La tendance maintenant est d'avoir des présentateurs et présentatrices avec une variété énorme d'accents régionaux, dont il existe des centaines au Royaume-Uni - le gallois, écossais (plusieurs variantes), le nord-est ("Geordie"), Yorkshire, Lancashire, etc., et de supprimer l'accent anciennement connu par la locution "BBC English".
Cela m'amuse d'entendre dire les américains (ce qu'ils ont l'amabilité de dire fréquemment) "I love your British accent!". Qu'est-ce que c'est qu'un accent britannique?
Vive le Québec!
Jenny.


Direct link Reply with quote
 

ViktoriaG  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
+ ...
Certainement hors sujet, mais puisqu'on en parle... Nov 27, 2007

Ouf! Beaucoup de points de vue et d'observations très intéressantes ici! Le fil n'a peut-être pas été créé pour cette discussion, mais je ne vois pas pourquoi nous n'en discuterions pas. C'est exactement pour les discussions comme celle-ci que je suis reconnaissante d'avoir un sujet français dans ce forum, tout comme c'est le cas de bien d'autres langues. Quel plaisir!

Pour répondre aux propos de Thierry et d'Anne, le français "fade" dont vous parlez est le français international. Pendant longtemps, le français de France (cette variante existe-t-elle vraiment?) a été la référence internationale et ce n'est que récemment qu'on a commencé à reconnaître que, bien qu'elle soit différente, la langue parlée au Québec est aussi le français, au même titre que le Bruxellois ou le carolo. D'où le besoin d'avoir une nouvelle référence qui respecte toutes les variantes en les écartant du noyau - c'est un concept d'égalité, en quelque sorte. Ça permet aux gens de communiquer sans que les messages se perdent dans les régionalismes et surtout sans que les gens aux accents différents se fassent ridiculiser (on se souvient probablement tous ici du "dédain" des français envers l'accent québécois - et de l'inverse également). Si le français international est employé largement au Québec, surtout dans les émissions à diffusion internationale, c'est très probablement pour assurer une portée plus large à ces émissions. Il y a sans doute également une motivation financière qui entre en ligne de compte ici. Bref, je ne crois pas qu'il s'agit de honte - au contraire, dans le cas des Québécois, il y a une grande fierté à parler de la façon locale, et bon nombre de québécois s'amuse à taquiner les francophones d'ailleurs en n'utilisant que des expressions régionales, histoire de déstabiliser nos amis qui sont déjà assez dépaysés par ce pays qu'est l'Hiver. En effet, je ne traduis que vers le français canadien et le français international. Oui, le français international est plutôt fade - mais si ça nous permet de communiquer de façon claire et respectueuse, c'est tout de même une bonne idée. Ce n'est pas parce que le français international existe et qu'il se parle couramment dans certains milieux (les médias, surtout) que les gens qui le parlent sont complètment dépourvus de culture. Je ne m'inquiète pas - je ne pense pas que le français international est un virus. C'est un outil, rien de plus, et fort utile parfois.

Moi, le mot que j'aime bien est chandail. Ici, ça veut simplement dire la même chose que pull pour les Français (soit dit en passant que le mot pull est un anglicisme et donc pas plus correct que chandail) mais pour les Français, il s'agit d'un vêtement qui n'est même plus digne de porter ce nom, pour ne pas dire pire. Je sais que j'aurai l'air folle, mais j'adore parler de mon chandail à nos cousins d'ailleurs!

Pour l'alphabet québécois - je ne crois pas qu'il sera créé de sitôt. Mais il existe quand même des dictionnaires, que mon dernier visiteur français a emporté en souvenir avec force rigolades.

Ce qui m'intrigue, c'est ce dont parle Jenny. Pourquoi au juste les Britanniques s'arrangent-ils pour colorer leurs propos de toutes sortes de saveurs régionales? Serait-ce parce qu'ils sont las qu'on apprécie leur accent "British"? Serait-ce pour résister à une tendance d'homogénéisation? J'aimerais bien le savoir - car en ce moment, par rapport aux autres pays ayant comme langue officielle une langue internationale, ils nagent à contre-courant.

[Edited at 2007-11-27 20:37]


Direct link Reply with quote
 
Julie Larochelle  Identity Verified
Canada
Local time: 17:10
English to French
TOPIC STARTER
La saga continue... Nov 27, 2007

Il semblerait que l'histoire ne soit pas encore terminée!

Je viens de recevoir un courriel indiquant que le client (toujours le même) s'est plaint de l'utilisation de mots/d'expressions qui n'existaient pas, à savoir "déferler", "répartissez", "de façon opportune", "à l'instar de", "se rendre compte" et... tenez-vous bien.... "créée".

Et oui! Même le participe passé d'un verbe aussi élémentaire que "créer" y est passé!

Habituellement, je déteste ce genre de complainte, mais dans ce cas-ci, c'est tellement ridicule que je ne peux qu'en rire!

Je ne trouve pas les mots pour décrire les sentiments que je ressens envers tous les apprentis réviseurs qui croient pouvoir corriger des documents pour la simple et bonne raison qu'ils ont appris le français à la polyvalente ou qu'ils le parlaient à la maison lorsqu'ils étaient enfants!


Direct link Reply with quote
 
Anne Patteet  Identity Verified
Local time: 16:10
English to French
+ ...
Je suis bien d'accord! Nov 28, 2007

Viktoria Gimbe wrote:

Ouf! Beaucoup de points de vue et d'observations très intéressantes ici! Le fil n'a peut-être pas été créé pour cette discussion, mais je ne vois pas pourquoi nous n'en discuterions pas. C'est exactement pour les discussions comme celle-ci que je suis reconnaissante d'avoir un sujet français dans ce forum, tout comme c'est le cas de bien d'autres langues. Quel plaisir!

Pour répondre aux propos de Thierry et d'Anne, le français "fade" dont vous parlez est le français international. Pendant longtemps, le français de France (cette variante existe-t-elle vraiment?) a été la référence internationale et ce n'est que récemment qu'on a commencé à reconnaître que, bien qu'elle soit différente, la langue parlée au Québec est aussi le français, au même titre que le Bruxellois ou le carolo. D'où le besoin d'avoir une nouvelle référence qui respecte toutes les variantes en les écartant du noyau - c'est un concept d'égalité, en quelque sorte. Ça permet aux gens de communiquer sans que les messages se perdent dans les régionalismes et surtout sans que les gens aux accents différents se fassent ridiculiser (on se souvient probablement tous ici du "dédain" des français envers l'accent québécois - et de l'inverse également). Si le français international est employé largement au Québec, surtout dans les émissions à diffusion internationale, c'est très probablement pour assurer une portée plus large à ces émissions. Il y a sans doute également une motivation financière qui entre en ligne de compte ici. Bref, je ne crois pas qu'il s'agit de honte - au contraire, dans le cas des Québécois, il y a une grande fierté à parler de la façon locale, et bon nombre de québécois s'amuse à taquiner les francophones d'ailleurs en n'utilisant que des expressions régionales, histoire de déstabiliser nos amis qui sont déjà assez dépaysés par ce pays qu'est l'Hiver. En effet, je ne traduis que vers le français canadien et le français international. Oui, le français international est plutôt fade - mais si ça nous permet de communiquer de façon claire et respectueuse, c'est tout de même une bonne idée. Ce n'est pas parce que le français international existe et qu'il se parle couramment dans certains milieux (les médias, surtout) que les gens qui le parlent sont complètment dépourvus de culture. Je ne m'inquiète pas - je ne pense pas que le français international est un virus. C'est un outil, rien de plus, et fort utile parfois.

Moi, le mot que j'aime bien est chandail. Ici, ça veut simplement dire la même chose que pull pour les Français (soit dit en passant que le mot pull est un anglicisme et donc pas plus correct que chandail) mais pour les Français, il s'agit d'un vêtement qui n'est même plus digne de porter ce nom, pour ne pas dire pire. Je sais que j'aurai l'air folle, mais j'adore parler de mon chandail à nos cousins d'ailleurs!

Pour l'alphabet québécois - je ne crois pas qu'il sera créé de sitôt. Mais il existe quand même des dictionnaires, que mon dernier visiteur français a emporté en souvenir avec force rigolades.

Ce qui m'intrigue, c'est ce dont parle Jenny. Pourquoi au juste les Britanniques s'arrangent-ils pour colorer leurs propos de toutes sortes de saveurs régionales? Serait-ce parce qu'ils sont las qu'on apprécie leur accent "British"? Serait-ce pour résister à une tendance d'homogénéisation? J'aimerais bien le savoir - car en ce moment, par rapport aux autres pays ayant comme langue officielle une langue internationale, ils nagent à contre-courant.

[Edited at 2007-11-27 20:37]


Et, quand j'étais petite, mon autre grand-mère (eh oui, ces histoire de langues régionales, il n'y a rien à faire, ça concerne beaucoup "nos vieux") me disait de me mettre mon chandail. Certaines personnes l'utilisent en Belgique, mais pas beaucoup. Que de souvenirs!


Direct link Reply with quote
 
Anne Patteet  Identity Verified
Local time: 16:10
English to French
+ ...
À nous de dire... WHAT??? Nov 28, 2007

Julie Larochelle wrote:
Je viens de recevoir un courriel indiquant que le client (toujours le même) s'est plaint de l'utilisation de mots/d'expressions qui n'existaient pas, à savoir "déferler", "répartissez", "de façon opportune", "à l'instar de", "se rendre compte" et... tenez-vous bien.... "créée".
Et oui! Même le participe passé d'un verbe aussi élémentaire que "créer" y est passé!


Je n'ai qu'une chose à dire: "Ben mon vieux..."

Ah non, encore quelque chose: bien que Google et Cie ne soient pas toujours les meilleurs endroits où se perdre, cela vaudrait la peine d'envoyer au client le nombre de "hits" de tous ces termes...


Direct link Reply with quote
 
xxxNMR
France
Local time: 23:10
French to Dutch
+ ...
J'ai cela régulièrement, dans ma langue Nov 28, 2007

Julie Larochelle wrote:

Il semblerait que l'histoire ne soit pas encore terminée!

Je viens de recevoir un courriel indiquant que le client (toujours le même) s'est plaint de l'utilisation de mots/d'expressions qui n'existaient pas, à savoir "déferler", "répartissez", "de façon opportune", "à l'instar de", "se rendre compte" et... tenez-vous bien.... "créée".

Et oui! Même le participe passé d'un verbe aussi élémentaire que "créer" y est passé!

Habituellement, je déteste ce genre de complainte, mais dans ce cas-ci, c'est tellement ridicule que je ne peux qu'en rire!

Je ne trouve pas les mots pour décrire les sentiments que je ressens envers tous les apprentis réviseurs qui croient pouvoir corriger des documents pour la simple et bonne raison qu'ils ont appris le français à la polyvalente ou qu'ils le parlaient à la maison lorsqu'ils étaient enfants!

Et cela n'a pas de rapport avec des régionalismes, dans ce cas. Il y a autre chose. Quand on a un peu lu et qu'on a une formation littéraire ou de traducteur, on n'utilise pas les mêmes mots/expressions que l'utilisateur basique de la langue. Personnellement je me place toujours au niveau d'un quotidien ou d'une magazine de presse écrite et puis je ne veux pas traiter les consommateurs d'idiots, mais j'ai vu de nombreuses traductions retournées parce que "trop compliquées". Elles étaient retravaillées en quelque chose qui est pour moi un langage bébé : syntaxe simplifié, pas de subordonnées, pas de jeux de mots, pas de recherche de synonymes, et effectivement, "créer" à tout va, avec deux e s'il vous plaît (pour une raison ou une autre on considère qu'il ne peut pas y avoir trois fois la même voyelle de suite - il y a le même problème dans ma langue). Maintenant, ce qui est écrit doit être facilement accessible, les gens ne lisent plus.

[Bijgewerkt op 2007-11-28 07:40]


Direct link Reply with quote
 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
France
Local time: 23:10
Member (2007)
German to French
+ ...
Chandail ? Nov 28, 2007

Chez moi, en français de France, ou même de Lyon, un chandail est effectivement un pull, et je ne connais aucun sens "indigne" à ce mot...

Direct link Reply with quote
 
Pages in topic:   [1 2] >


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

Moderator(s) of this forum
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Parfois, il vaut mieux ne pas poser de questions...

Advanced search






Across v6.3
Translation Toolkit and Sales Potential under One Roof

Apart from features that enable you to translate more efficiently, the new Across Translator Edition v6.3 comprises your crossMarket membership. The new online network for Across users assists you in exploring new sales potential and generating revenue.

More info »
PerfectIt consistency checker
Faster Checking, Greater Accuracy

PerfectIt helps deliver error-free documents. It improves consistency, ensures quality and helps to enforce style guides. It’s a powerful tool for pro users, and comes with the assurance of a 30-day money back guarantee.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Term search
  • Jobs
  • Forums
  • Multiple search